Récit de la course : Marathon de Cernay la Ville 2024, par catcityrunner

L'auteur : catcityrunner

La course : Marathon de Cernay la Ville

Date : 7/1/2024

Lieu : Cernay La Ville (Yvelines)

Affichage : 234 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Partager :

16 autres récits :

Le premier marathon de France - mon premier en M5

Le premier marathon de France, dit l'affiche. Programmer un marathon le 7 Janvier, c'est quand même osé, mais après tout c'est une bonne formule pour lancer la saison, une motivation pour éliminer le gras des fêtes de fin d'année et un beau challenge.

J'avais envie de nouveaux objectifs en 2024 pour oublier les problèmes de tendinites de 2023 et le dernier marathon (du Mont Blanc), qui m'est resté en travers de la gorge.

Alors voilà, l'objectif est de faire une belle sortie longue, de bien gérer les ravitaillements et de bien finir. N'ayant pas trop de repère chronologique récent, je décide de viser les 3h30, 12 km/h de moyenne. Quelques séances d'endurance me donnent confiance sur ce rythme. Le risque est de partir comme d'habitude à 14km/h pour s'écraser sur le mur vers le 30ème km.

Un nouveau paramètre s'invite à ce marathon: le froid, avec des prévisions qui varient de -3° à 2° et un vent glacial. Je déteste la chaleur, mais je n'ai jamais couru de marathon polaire.

Il va falloir revoir la tenue habituelle ultra-légère avec débardeur et short, ainsi que le ravitaillement en gel uniquement !

Finalement j'opte pour un collant running et deux couches : un T-shirt technique classique et une sous-couche thermique.

Retrait du dossard au gymnase de Cernay la Ville, le numéro 29, c'est de bon augure et tellement de bons souvenirs de mes escapades et vacances finistériennes. Un verre de thé et j'attends le dernier moment pour rallier la ligne de départ à l'extérieur.

Nous sommes moins de 400 au départ, et les conditions sont meilleures que prévues : 3° et peu de vent.

C'est parti pour mon 15ème marathon sur route, pour un parcours atypique, vallonné et varié et dans une ambiance fort sympathique et bon enfant. Le marathon est composé d'une boucle vers Bullion et La Celle Les Bordes, puis d'une deuxième vers Auffargis.

La première partie est plutôt un peu descendante avec un léger vent dans le dos. On entrevoit un lever de soleil entre les nuages, mais ce sera la seule éclaircie de la mâtinée.

Très vite, chacun prend son rythme et les coureurs sont éparpillés le long de la route. Une particularité de ce marathon est que les routes ne sont pas fermées à la circulation, mais ce n'est pas du tout un problème, on est sur des petites routes, il faut juste tenir la droite et il n'y a quasiment aucun trafic.

Passage aux 5 km en 24mn30, pile dans le rythme prévu.

Juste après on entame un bonne descente, je lâche un peu le frein à 13km/h, les sensations sont bonnes. Je surveille le tendon d'Achille droit et la (grosse) bosse à l'arrière droit du talon : pas de douleur ni de gêne. Les nouvelles chaussures (Adizero Boston 12) sont un vrai bonheur : plus confortables et plus souples que les Kiprun, tout en étant très légères et dynamiques.

Premier ravitaillement liquide au 7è km, je prends un verre d'eau et m'arrête quelques secondes.

Passage aux 10km en un plus de 48mn. Toujours un bon rythme ; le froid donne envie d'accélérer, mais je sais que ce n'est pas le moment.

Du 10 au 15ème km, le parcours est bosselé, majoritairement en montée et bien agréable. Chacun est dans sa solitude ; je commence à doubler quelques concurrents partis trop vite.

Petite pause au ravitaillement du 15ème km : pain d'épice et coca.


Au 18è km, le parcours rejoint les autres courses et reprend la route du départ en sens inverse. On sent bien le vent de face et le froid ; la tentation est de forcer un peu de rythme et de suivre le coureurs plus rapides (sur 10 ou semi, je ne sais pas bien).

Je rejoins un coureur à la peine qui me demande si je suis sur le 10km et se plaint du froid aux genoux (il est en short). J'ai du lui saper le moral en lui disant que j'étais sur le marathon et en le distançant dans la belle descente après Cernay.

Je crois que c'est à ce moment que je reconnais le compère TontonTrailer qui fait sa sortie running du dimanche.

Je passe au semi en 1h42, avec une petite avance sur le rythme prévu. Mais la deuxième partie sera plus dure et je sais que le marathon commence au 30ème km !

Effectivement le parcours remonte vers Senlisse avant de s'engager sur un petit chemin dans la forêt en mode trail. Ensuite le tracé suit une piste cyclable pas très roulante (route des Cinq Cents Arpents) au dessus des Vaux de Cernay. Au ravitaillement du 28è km, je fais un arrêt express, prends un verre de Coca et un verre de jus d'orange. Je sens que je peux commencer à mettre un peu plus de gaz sans prendre trop de risques.

Passage au 30ème km en 2h26, reste donc à tenir à faire les 12 derniers km en 1H. Le parcours rejoint Auffargis et la route des Vaux de Cernay.

Les jambes commencent à être un peu lourdes et le cardio augmente pour tenir la vitesse.

Je croise de nouveau Tonton qui m'encourage au moment de passer le dernier ravitaillement vers le 35è km. Après une hésitation, je décide de zapper ce ravitaillement ; les sensations restent bonnes et je continue à gagner des places régulièrement.

Le 40ème km est en montée continue ; je m'accroche pour continuer à garder un bon rythme. On arrive dans Cernay, plus que quelques longueurs avant le retour au stade.

Peu avant l'arrivée, je vois Nicolas Duhail qui me signale l'arrivée à 200 m. Il a gagné la course en 2H40 !

Un petit sprint d'arrivée et la ligne est franchie. Contrat rempli ; je suis content d'avoir fini en bon état et sans problème de tendinite ni sur la bosse au talon. Je suis encore plus satisfait de l'absence de douleurs le lendemain au réveil.

 

1 commentaire

Commentaire de marathon-Yann posté le 16-01-2024 à 12:35:41

Bravo pour ta parfaite gestion de course et merci pour ton récit ! Je revoie parfaitement le parcours en le lisant.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !