Récit de la course : Le Jogging des Marbriers 2007, par guirlande

L'auteur : guirlande

La course : Le Jogging des Marbriers

Date : 3/3/2007

Lieu : Basècles (Belgique)

Affichage : 503 vues

Distance : 13.6km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

4 autres récits :

Le jogging des Marbriers

Après un vendredi fait de 14.1 km 1h13h08 avec de très bonnes sensations, j'avais un peu peur des Marbriers où l'objectif était de maîtriser durant les 10 premiers km et ensuite de lancer la cavalerie.
Samedi je m'attendais à souffrir et pensais honnêtement ne pas passer ce qui était prévu.
Gestion donc dans les premiers kilomètres où je me sens bien et j'avance bien malgré la furieuse impression d'être bien en dedans.
Vers le 2e km je reprends un Fredouille fractionnant aujourd'hui et avec qui il est très agréable de courir et de converser. Bon OK lui conversait alors que moi je lançais des bribes de phrases mais soit. Entre-temps j'apprends que jaife et vince ont mis les épingles à nourrice à mon lange.... GRRRRR
Les temps de passage 4'29"-4'32"-4'37"-4'34"-4'42"-9'51"-5'05"-5'07"-4'56"-4'59"-4'29"(accélération)-4'44"-2'48"
Après le trèfle bien agréable et la partie de cross, le long du canal je sentais clairement que les jambes tournaient moins bien.
Vers le 9e, je suis repris par Pascalito qui décidément carbure pas mal du tout malgré "ses kilos et son manque d'entraînement".
Je reste sur mon canevas et le vois s'éloigner alors que je commence à souffrir. Entre-temps Louis fine ayant terminé ses 6 km à fond se laisse dépasser en me lançant allez Tony va chercher Pascal hihihihi. Je n'y crois pas de trop d'autant que le pont se passe à l'économie coincé et que je suis derrière une file de coureurs.
Dès la descente, je me lance pour finir au mieux et limite alors l'avantage de Pascal à une trentaine de mètres. A ce moment là, avec en tête l'impression de facilité qu'il m'avait laissée (en discussion alors qu'il me dépassait) je me dis que je vais travailler pour moi mais que je ne reviendrai plus.
Subitement au 11e km, je le reprends en deux coups de cuillère à pot sans avoir modifier mon allure et le dépasse de suite. Mon impression sera alors que Pascal laissait couler mais ce sera selon lui simplement un manque de kilomètres bien compréhensible et pas du tout grave à ce moment de la saison.
Je me retourne deux fois pour voir qu'un écart d'une centaine de mètres s'est rapidement creusé. A un km de l'arrivée toutefois, je coince totalement.
Le 13e km (assez montant) s'est fait à l'énergie et j'avoue que j'ai fini complétement vidé.
Entre-temps les deux épingles à nourrice en ballade m'avaient redépassé et je n'ai pas eu la force de les accrocher.
Résultat 181/440 1h04'59 4'46"/km

D'un côté ça me rassure notamment sur Velaines où je devrais pouvoir descendre sous les 4'50" de 2006 sans trop de problème je crois. D'un autre, au seuil, j'ai un peu trop coincé à mon goût et ai plafonné à un chrono qui me semblait assez lent mais dans l'ensemble je suis content d'être arrivé au bout de ces deux jours qui me faisaient peur. En route maintenant pour l'ILM course susceptible de réserver son lot de surprises bonnes ou mauvaises.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !