Récit de la course : Les Foulées des Grands Vins du Pic Saint Loup 2007, par Pilate

L'auteur : Pilate

La course : Les Foulées des Grands Vins du Pic Saint Loup

Date : 13/10/2007

Lieu : Saint-Jean de Cuculles (Hérault)

Affichage : 750 vues

Distance : 10.8km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

5 autres récits :

Le récit

 Bonjour à tous,

Après le petit enfer du duo des lavagnes j'avoue avoir eu beaucoup de mal à récupérer des gros efforts fournis. Les entraînements du mardi et jeudi furent assez pénibles.
Malgré tout je m'inscris le samedi suivant à cette fantastique course de Saint Jean de Cuculles. Ce n'est certes pas très sérieux mais j'ai une place à défendre dans un challenge interne au club (4ème pour le moment avec l'espoir de monter sur la 3ème place au détriment de... mon père!!! (je vous jure que ce n'est pas fait exprès!!!)) Il ne reste que 4 courses avant la fin...
L'objectif est simple aujourd'hui: prendre du plaisir, tant pis pour le classement et le chrono. Le parcours est tellement beau que pour une fois j'en profiterai au maximum!

Tout comme l'année dernière le beau temps est de la partie, les concurrents aussi (450) malgré le match de l'équipe de France de foot (Le rugby n'est que plus tard, mais je préfère oublier...)
16h00, top départ!
Première boucle dans le village tout en montée. Je suis à un bon petit rythme, sans forcer, je distingue au loin mon père et Jean Philippe (cf la course de Teyran, c'est le collègue qui est arrivé 3 sec avant moi...)
Les kilomètres défilent, ça monte, ça descend, du bitume, du gravier, la chaleur... Je ne regarde pas mon chrono, je profite...
Vers le kilomètre 4-5, au premier ravitaillement, je sors brutalement de ma rêverie contemplative, Jean Philippe n'est qu'à quelques secondes... Je ne comprend plus, n'est il pas en forme ou suis je plus rapide qu'espéré?
Par curiosité je regarde mon chrono au km5 : 22'30'', pas si mal.

Je replonge aussitôt dans ma rêverie tout en regardant du coin de l'oeil Jean Philippe. Par contre mon père est déjà loin, malgré une longue ligne droite je ne le distingue plus.
Après cette ligne droite que je n'ai jamais réussi à bien négocier, allez savoir pourquoi, un vieux pont de pierre en ruine où l'on peut facilement se casser une cheville s'il l'on n'y prend pas garde. La quasi totalité de la fin de course se fait dans des chemins boueux et caillouteux. Par chance cette partie est plutôt plate.
Je suis limite au niveau du souffle mais le reste passe, je commence à me dire qu’il est peut être possible de faire quelque chose de bien aujourd’hui.

L'écart entre Jean Philippe et moi ne cesse de se réduire entre chaque ravitaillement, mais lui ne s'arrêtant pas je perds à chaque fois ce que je viens de gagner.
Arrive la partie finale, la plus dure. Après être passé à guêt sous un pont, une courte mais très rude côte, à la limite de l'escalade qui donne sur une nouvelle côte, plus facile. Ensuite une courte redescente qui précède la longue montée finale tant attendue.

Verdict: 47'40'', 73ème sur 452, à 25 secondes de Jean Philippe et 2 minutes de mon père donc aucun regret.
J'ai même gagné 58 secondes par rapport à l'année dernière (pourtant j'étais en entraînement marathon à cette époque, j'étais en grande forme)
Finalement j'ai réussi une perf tout à fait honnête tout en prenant beaucoup de plaisir, le pied :p

 

Pour les observateurs vous avez peut être remarqué que j'ai mis 1 semaine et demi pour écrire mon récit. Ce n'est pas par manque de temps cette fois çi mais par manque d'inspiration.
Cependant j'ai mis un point d'honneur à le terminer pour vous annoncer ceci:

Pour la plus prestigieuse des distances, dans la plus prestigieuse des villes pour le plus prestigieux des duels, mon père et moi avons décidés de nous mesurer au marathon de Paris 2008 pour en découdre une bonne fois pour toute!!!!

J'en ai déjà des fourmis dans les jambes!

6 commentaires

Commentaire de titifb posté le 24-10-2007 à 14:20:00

Allez Pilate, dis-nous la vérité : tu ne vas pas nous faire croire, à nous, que tu n'as bu que de l'eau aux ravitaillements de "Les Foulées des Grands Vins du Pic Saint Loup 2007" ? Voilà pourquoi tu as perdu 2 longggggggggues minutes sur Papa ! Picoler ou courir : il faut choisir...
Sois raisonnable, fais comme lui, ne bois QU'A L'ARRIVEE !!!
A un nouveau duel pour le MDP ? J'attends ça avec impatience...

Commentaire de zakkarri posté le 24-10-2007 à 20:57:00

Je l'ai faites l'année derniere et elle est vraiment bien !
Aie ! le padre a mit la surmultiplié on dirait ...
Tu bats ton record ce qui est déja bien, bravo !
Le marathon de Paris, ca le fait bien comme course !!!

a +

Commentaire de bigout66 posté le 24-10-2007 à 21:49:00

Elle doit être super cette course en plus le coin est magnifique.
Bon ton père t'as laminé dans les règles de l'art mais bon tu améliores ton record c'est déjà ça.

Pour Paris t'as intérêt à cravacher dur si tu veux avoir ta chance.

@+ ;-)

Commentaire de moumie posté le 24-10-2007 à 22:40:00

salut Pilate,

Sympa cette course tranquillou, rien que pour le plaisir :-))

Bon alors si vous faites Paris, on se verra peut être, mais si dans les dernières avec pleins de copains kikous tu me verras :-))))

A bientôt
Moumie

Commentaire de Gaelik posté le 26-10-2007 à 22:39:00

Tu as pris du plaisir c'est l'essentiel...
Beau papa t'a devancer, attention si tu ne fait pas d'effort je risque de changer de camp en tant que suportrice...

Bravo pour ton inscription au MDP, mais je vais etre toute seule à la maison pendant 2mois à cause des entrainements...

Cette fois si je monte à la capital pour t'encourager et j'espère te retrouver parmis les 35 000 coureurs!!!

Bravo mon lou... ;)

Commentaire de Le président posté le 28-10-2007 à 07:29:00

Mais où est donc passé ce redoutable adversaire croisé fugitivement en juillet dernier?
Qu'est devenu ce magnifique coureur qui avait fait étalage de ses qualités dynamiques au dernier Marvejols-Mende?
Il faut bien avouer que nos dernières confrontations tournent à la monotonie dominatrice d'un père castrateur...
DEBOUT FILS!
Il est temps de réagir.

Ton papounet.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !