Récit de la course : La Grande Course des Dragonnades - 56 km 2007, par PhilKiKou

L'auteur : PhilKiKou

La course : La Grande Course des Dragonnades - 56 km

Date : 21/10/2007

Lieu : Le Cheylard (Ardèche)

Affichage : 1734 vues

Distance : 56km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

4 autres récits :

"MARRONS GLACES SOUS LE SOLEIL ET LES CHATAIGNIERS"

Dragonnades 2007***
(***La Renaissance voit de belles réalisations en Ardèche et en 1562 éclate la première des huit Guerres de religion qui vont ensanglanter le pays, les Etats du Vivarais sont dédoublés en Etats protestants et Etats catholiques. L'Edit de Nantes en 1598 n'apporte qu'un apaisement temporaire. La révolte de Rohan dans les Cévennes se termine, en mai 1629, par la quasi-destruction de Privas. Après la révocation de l'édit de Nantes par Louis XIV en 1685, les "camisards" résistent aux troupes royales (1704-1709). Face au soulèvement camisard dans les Cévennes et le massif des Boutières, Louis XIV va lancer ses régiments de Dragons pour y exercer une répression sanglante, les "dragonnades".)
----------------


 =>Consigne de l'organisateur sur sa plaquette : AMIS SPORTIFS, RIEN N'EST PIRE QUE L'INTOLERANCE ! SUR CE PARCOURS HISTORIQUE QUE L'AMITIE, LA SPORTIVITE ET LA TOLERANCE L'EMPORTENT...
----------------


 Toujours aussi beau depuis l'an dernier , aussi bien les paysages traversés que la météo !!! Et chataigne sur le gâteau par rapport à 2006 , il y a plus de jolis couleurs d'automne. Les peupliers, chênes, châtaigniers et autres arbres s'en sont donnés  à coeur joie pour un véritable feu d'artifice !!!
   Les horaires décalés de 30' par rapport à 2006 , m'ont permis de dormir un peu plus , et surtout de profiter après la 1° montée de l'éclairage du soleil qui a enflammé ces belles couleurs automnales.

                                       

                                                      1°montée au soleil
   La journée a bien commencé en étant assis devant dans le car et d'éviter d'avoir le mal de mer sur les 150 kms de route de montagnes (mêmes si ce n'était que 50 kms!!!) .
   Toujours chaleureux l'accueil à l'office de tourisme avec restauration à volonté ....les sacs dans le car et nous en 50 mètres, nous nous trouvons sur la ligne de départ. Court ou Long ???pas d'hésitation sur la distance , mais sur la tenue vestimentaire ..opté sur du long en bas et maillot court avec manches amovibles (vélo)  + coupe vent ardéchoise. La 1° montée par ruelle et escaliers nous réchauffent et nous évitent un départ trop rapide. Juste le temps de discuter avec un coureur du club de Véranne (joli trail auss le pilat-trail en juin 2008) et nous voilà longeant l'imposant chateau de la Chèze*** en restauration au-dessus du Cheylard.
-------------
(***Le château de la Cheze est attesté dès 1278 dans une convention fixant les limites de seigneurie entre la Cheze et Brion (à l’ouest du Cheylard, fouillé par P.-Y. Laffont). Il se présente comme un corps de logis quadrangulaire cantonné de quatre tours circulaires dont la plus grosse, au nord, fait office de donjon et abrite la chapelle. Reconstruit à la fin du XVIe s., il passe aux protestants en 1622 qui y font d’importants travaux défensifs. En 1629, il subit la réaction catholique et de nouvelles démolitions. Il est remanié au XVIIIe s. par le percement de nouvelles baies remplaçant les fenêtres à meneaux de la façade sud et par des travaux intérieurs. Incendié par les troupes allemandes en 1944 et laissé à l’abandon, il sert de carrière jusqu’aux travaux de consolidation entrepris depuis les années 1980 par l’association de sauvegarde du Patrimoine boutièrois.
---------------


   Montée de 3 kms puis un peu de plat pour retrouver St Michel d'Aurance endormi .Puis nouveau tronçon chemin en terre en passant à Burianne, puis plongé , longé et traversé le ruisseau Talaron en remontant un joli chemin jalonné de statuettes juchés sur des poteaux en bois très bien sculptées** jusqu'au 1°ravitaillement (1h18')(**Sentier des 5 sens).

                            

                                         

                                               Vallée du Talaron et sculptures

 Juste avant celui-ci,  point de vue furtif sur le Mézenc et un dernier coup d'oeil sur cette belle vallée du Talaron . Au point culminant de cette course , un beau chemin descendant avec, de temps en temps, de magnifiques blocs de roches s'extirpant des bois, permet de plonger dans la page de la rivière Glueyre  qui prend sa source vers Mézilhac.

                                      

                                      ...Alain après la Grangette , point culminant

                         

                                
   Cette course "montagne russe", nous faisant cheminer de vallées en vallées,  me fait penser à un livre "les dragonnades" aux éditions tri07 , où chaque panorama de vallée (Talaron, Glueyre, Auzène, Mézayon) serait une page que l'on parcourerait avec les yeux et les jambes !!!


   Du pont enjambant ce ruisseau , magnifique paysage de rocs et d'arbres dominé par la Pointe du Don (1165m.). La remontée goudronnée et en lacets en courant (trottinant plutôt) dans les chataigniers m'a permis d'observer  différentes techniques de ramassage de chataignes. Filet au sol, et souffleuse pour évacuer les feuilles et les bogues ; ensuite les filets sont roulés , et l'affaire et dans le sac!!! Un peu plus loin, à l'aide d'un tracteur,il me semble qu'ils aspiraient les chataignes dans une sorte de centrifugeuse qui séparait les chataignes su reste pour les envoyer dans des grands bacs en plastique jaune et bruler les bogues en plein milieu du chemin que l'on empruntait.

                                   

                                             Ruisseau Glueyre avant St-Pierreville

                      

                                           St Pierreville
   Arrivée à St Pierreville (2h34) une petite pause au ravitaillement s'impose pour refaire les niveaux et grignoter un peu sur la grande table mis à notre disposition....Mince , c'est vrai, et la course ??? Avec mon collègue jusqu'au point le plus haut, j'ai laché un peu les chevaux et déroulé dans la descente avant St Pierreville en le distançant un peu (j'aime bien les descentes techniques et les jambes vont bien...pour l'instant). Aprés le village , descente sur un nouveau ruisseau et aprés, vous devinez ?? gagné !!!  une montée où, malgré quelques petites douleurs musculaires  aux jambes , les pourcentages réguliers et pas trop forts me permettent de courir.


   Nous arrivons sur une belle crête dégagée qui me laisse voir plusieurs points de passage sur les montagnes où l'on est passé au Nord-Est, en étant à 2 pas du village de Saint-Etienne de Serres. En coupant la route nous tombons sur le 3° ravitaillement (3h35') plus modeste mais suffisant .Je m'arrête pour passer de la pommade sur mes mollets et cuisses qui tirent un peu . Pas en zone rouge, mais quelques coureurs me passent et pas envie de finir avec des crampes, donc mieux vaut prévenir..et guérir.

                    

                                   Crête dégagée vers St Etienne de Serres
   Plongée dans la page - vallée Auzène , et bonne surprise cette année, par un beau sentier qui nous amène à un hameau au bord de la rivière que l'on emjambe sur un pont en herbe. Et la montée sur le hameau de la Pizette (Ravitaillement et 4h15) et du même tonneau : Que du bonheur , même si j'ai souvent marché dans cette montée avec les 2 coureurs qui avaient le même rythme que moi. Et à ce hameau , on a même eu droit aux encouragements de 2 dames et d'un papi barbu qui nous adressait des encouragements personnalisés :
 "-allez Philippe , c'est bien!!
-oui, mais qu'est qu'il est beau votre plat pays!!!"

                              

                                  Montée sur le hameau de la Pizette    
   Encore un peu de montée et tournée la page Auzène pour attaquer la dernière page Mézayon de ce livre captivant ...qui m'a tenu en haleine de la première à la dernière lignes-foulées .


 Le chemin très pierreux nous emmènent directement sur le ravitaillement de Pranles (4h47'). Programme différents suivant les coureurs : certains passent sans arrêt au ravito , certains (comme moi) y font une petite pause "bonjour-grignotage-remplissage" , et pour d'autres c'est arrêt-terminus pour des cuisses trop douloureuses ou d'autres problèmes. Les organisateurs au ravitaillement nous alertent sur une attaque de frelons à 4 kms de là, juste avant le chateau de Liviers (il y aura plus de vingt coureurs piqués par ces insectes, dont 2 sont passés par la case "Hopital" pour la journée).  Après Pranles, c'est une partie du parcours assez plate et quasiment tout en chemin de terre dans les bois  qui nous amènent à ce chateau. A l'endroit des "frelonnades", le parcours a été dévié sur 50mètres dans une jungle de buis et autres arbustes : pas très pratiquable , mais bonne et rapide intervention des organisateurs pour contourner les frelons agressifs. Après le chateau qui domine le bassin de Privas , nous descendons  rapidement par un petit sentier pierreux sur un ruisseau pour se faire une dernière côte avec marches puis goudron , avant de retrouver un joli petit sentier aux portes de Privas. On saute au-dessus du Mézayon par le pont routier, en ne faisant plus le petit crochet en-dessous du pont (dommage !!!)
   Montée de 200 mètres et voilà la dernière ligne droite avec au bout la ligne et le podium d'arrivée. Voilà, bien fini (5h59')  , bien géré  ce 1° trail de l'année avant de poursuivre avec Le Puy-Firminy (et peut-être saintélyon suivant l'état du bonhomme...)
   Après avoir attendu l'arrivée d'Alain en 6h15, ils nous restent à regagner l'espace Ouvèze (pourquoi ne pas faire l'arrivée directement là-bas?) pour prendre une douche, un bon repas et refermer le livre des Dragonnades 2007 sur le rayon des bons souvenirs sportifs.


   Bravo et encore merci aux organisateurs du Tri07 , en espérant que vous poursuivrez l'organisation de cette course en trouvant pour 2008 d'aussi beaux sentiers que ceux trouvés cette année entre Saint-Etienne de Serres et La Pizette dans la vallée de l'Auzène.
 

=>Balisage : balisage suffisant .Indications de kilomètres me semblent pas indispensable, car les coureurs ont en tête,   dans leur poche , ou sur  leur bidon les kms où se trouvent les ravitos.
=>Organisation : Bien et même très bien (je crois qu'il y a 150 bénévoles) , avec tout ce qu'il faut à l'arrivée pour se remettre sur pieds (douche chaude , bon repas servi par des bénévoles...manque juste peut être des massages entre douche et repas ,certes pas indispensable , mais agréable pour des jambes qui en ont plein le dos. Bien aimé aussi le chasuble fluorescent en cadeau.
 Et vu que la météo fut à la hauteur de l'organisation , ce ne fut que du bonheur !!!
=>Les paysages : *bien apprécié ces montagnes ardéchoises ,avec ces villages ou hameaux (St Etienne de Serres,......) qui ont beaucoup de cachet .  *les beaux sentiers en sous-bois  *le pont sur la Glueyre et une belle montagne en arrière plan (avant St-Pierreville)*la fin de parcours très "trail" même si avec la fatigue c'est un peu dur *le chateau de Chèze au Cheylard . *les belles couleurs d'automne*Le point de vue sur le Mézenc*Les statuettes jalonnant le parcours sur 2 kms .*Pas vu d'emballages jetés par les coureurs , super!

3 commentaires

Commentaire de titifb posté le 28-10-2007 à 15:06:00

Merci Philkikou pour ce très bon CR ! Tu as pu échapper aux frelons ? Comme quoi, des fois, il vaut mieux ne pas être dans les premiers lors de certaines courses !
Quand tu réussiras à mettre quelques photos, fais-moi signe et encore bravo pour ta course bien gérée...
A bientôt l'Ardéchois.

Commentaire de titifb posté le 29-10-2007 à 13:06:00

Wahou ! Ca c'est du CR ! Complet, rien à dire. Tout parfait Phil...T'apprends vite !

Commentaire de moumie posté le 29-10-2007 à 19:01:00

salut Philkikou,

merci pour ce cr tant du trail que de la région :-)

Bravo pour ta course
Moumie

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !