Récit de la course : Puma Trail 2007, par mic31

L'auteur : mic31

La course : Puma Trail

Date : 27/10/2007

Lieu : Nant (Aveyron)

Affichage : 1420 vues

Distance : 18km

Objectif : Se défoncer

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

2 autres récits :

Puma trail : la course fabuleuse !

 

Le même récit est visible sur mon blog illustré de nombreuses photos ; pour le voir cliquez ici :

Festival des Templiers 2007

 

 

Uniquement concentré depuis plusieurs jours sur l’organisation du stand des Citadelles 2008 pour le salon des Templiers je suis passé complètement à côté de la préparation mentale pour la course. Je me suis bien entraîné, mais pas autant que je l'aurais voulu.

En fait je prends conscience de la course au moment où je commence à m’habiller derrière mon stand, soit 45 minutes avant le départ, quand l'adrénaline monte et que je rentre dans la course.

15h30 je quitte le salon pour un bon échauffement avant de gagner la ligne de départ, prêt mais ne sachant pas ce dont je suis capable, pendant que Robert assure l’animation sur le stand. Merci à lui de m’avoir ainsi permis de courir.

16h05, ça part vite, il y a du cador devant. Comme il y a un an, je n'ai pas de jambes dans les premières côtes, le diesel n est pas chaud pendant les 3 premiers kilomètres. Je vois donc passer pas mal de coureurs dont toute l’élite du challenge. On verra plus tard, je n oublie pas que je dois surveiller Olivier juste derrière moi au classement du challenge des trails du sud ouest.

Passage dans des près en devers, pas faciles à courir .Je vois sur le bord Edouard qui m’encourage, puis Serge et Isa (Esprit Trail). Serge fait l effort de courir devant pour me prendre en photo, sympa. Isa ma coach me voyant assez loin de la tête "m’engueule" un peu pour que j accélère, on verra plus tard…

Première descente un peu technique avant de repartir en cote progressive vers les Fours à chaud. Le diesel est maintenant prêt, c'est même le HDI qui se met en action. Je commence à reprendre des gars et dans la côte vers le Tombeau des Géants je rattrape et double presque toute l’élite du challenge, dont Olivier. Sur le haut, avant le ravito Hervé me repasse, je vais le suivre longtemps. Pause rapide, un grand coup d’eau et c’est reparti pour une partie un peu chiante : une piste en descente où Sébastien, 8ème au challenge, me repasse. Ensuite le parcours est fabuleux : que du sentier monotrace au milieu des rochers et des buis, des descentes techniques, des passages en bord de falaise avec super vue sur le relief, du grand trail.

Et pour moi toujours le turbo branché. Je suis Hervé de près et un peu avant l’Arche du Sanglier, en montant je m’éclate le genou contre un truc, arbre ou rocher. Grosse douleur, un peu de sang qui coule, c’est bon pour le look du trailer ! La douleur est supportable, j’envoie toujours la pression.

Passage en sous-bois, puis sur le Causse, le tracé modifié depuis l’an dernier est beaucoup plus joli et agréable à courir.

Et puis, alors que je double facilement en montée un gars d’environ 25/30 ans, je prends soudain conscience de mon âge, ce qui est rare, et je suis super heureux d’être autant en forme, d’avoir autant de pêche à 41 ans. La sensation ne dure que quelques minutes mais  est vraiment une grande satisfaction, le sentiment puissant de me sentir bien, heureux, en pleine forme. La plénitude.

Je reste un moment seul à courir sur le plateau du Roc Nantais, sur de belles parties que je connais déjà. Seuls soucis, une ampoule douloureuse sous un orteil et plus gênantes, des douleurs au ventre, dues à des cachets de dextrose, efficaces mais avec cet effet négatif. Enfin, je fonce toujours, je penserais à ces bobos après l’arrivée.

Me voici arrivé dans la descente du Roc Nantais, alors qu’on m’informe que je suis dans les 20 premiers. Inespéré vu les cadors qui s’alignaient et surtout les 300 coureurs de plus qu’en 2006 où j’avais fini 20ème sur 700.

Avec un gars collé au cul, Michel 3ème du challenge, on attaque une descente d’anthologie. La méthode est simple, poser le cerveau en haut et foncer. Je m’accroche à peine aux cordes et je dévale le raide sentier en volant au dessus des racines et des rochers. On reprend comme ça un ou 2 coureurs plus prudents avant d’arriver sur un passage ouvert dans les broussailles, hors sentier. Je passe un gars qui bouchonne, je m’étale, me relève et repart. Le gars tape des raisonnements à Michel et à du mal à le laisser passer.

Michel encore plus branque que moi finit par me doubler sur la partie plus roulante. J’arrive sur la fin du sentier, où les murets de pierre longent le sentier et je double Michel, pris de crampes. Je passe encore un autre gars, l’ambiance est de folie, partout des spectateurs alignés de chaque côté jusqu’à l’arrivée. Je me tords la cheville droite, mais je fonce toujours. Arrivé sur la route, je reviens un peu sur Sébastien, mais il est trop loin et je n’ai pas envie de batailler avec lui, compagnon de galère sur le Cassoulet. Partie finale dans le parc, ça gueule de partout, j’entends mon prénom, il y a des forumeurs dans l’assistance.

Je franchis la ligne d’arrivée, 1h49’36" à la montre, en 16ème position. Super heureux, inespéré, j’ai fait mieux que l’an dernier !

Je retrouve Corto (Kikourou), puis les autres du challenge qui arrivent, je suis euphorique. Pas le temps de m’attarder au ravito, il faut que je reparte tenir mon stand. J’y vais en courant, même pas fatigué mais avec une envie pressante qui me tord le ventre.

Retour dans le salon, quelques étirements, je me change et grignote sur place, simplement super heureux.

 

3 commentaires

Commentaire de bigout66 posté le 02-11-2007 à 22:48:00

Salut Mic,

super récit qui donne envie de faire ce puma trail.
Effectivement pour courir avec Michel et Olivier plusieures fois par semaine je confirme qu'ils sont vraiment branque surtout Michel lol.
En tout cas bravo pour ta perf parce que finir devant Michel ben c'est franchement pas facile...j'en rêve secrètement mais j'en suis tellement loin !!!
Avec ça tu restes devant Olivier et tu gagnes peut-être une place au challenge non ?

@+ ;-) peut être à la sortie off qui est prévue dans la clape le 16/12 à l'initiative de benoit11...

Commentaire de shaqui posté le 03-11-2007 à 14:32:00

Bravo pour ta course !
Disons que tu mets près de 30 mins de moins que moi lol

Encore bravo

Commentaire de moumie posté le 03-11-2007 à 21:42:00

salut,

Je confirme Bigout, pour tenir la course avec Michel et Olivier, il faut être aussi branque qu'eux :-))

Enfin, connaissant également leurs niveaux et peinant très très loin derrière eux aux entraînements, bravo pour avoir fini devant Michel:-)

J'espère pouvoir te rencontrer au Off dans la Clape

A bientôt

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !