Récit de la course : Rhône Orientation 2007, par flapi38

L'auteur : flapi38

La course : Rhône Orientation

Date : 25/11/2007

Lieu : Letra (Rhône)

Affichage : 1599 vues

Distance : 13km

Objectif : Pas d'objectif

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

11 autres récits :

Le récit

Ca faisait un petit moment que le week-end etait reserve pour la derniere CO de la saison à Letra dans le Rhone. Mais comme mon orienteur de choc etait defectueux suite a une tendinite a la cuisse, je n'etais pas tres chaud pour me le faire tout seul.

L'histoire commence en fait la veille au soir. NicNic et Oizo sont venus passer la soirée, et la nuit car le reveil est prévu à 6h00 le lendemain matin: une bonne petite pasta et un gros dodo. Finalement NicNic va s'occuper des schtroumphs (Benji, 8 ans et Cocole 6 ans) sur le parcours E (randonnée orientation 10kms pour 500m D+) pour que je puisse m'aligner sur le parcours C. Meme si la distance de 13kms peut faire marrer de premier abord, il faut se méfier, car le calcul est fait à vol d'oiseau de balise à balise. En fait, à la fin, j'aurai parcouru à mon GPS environ 19,5kms pour un denivele de 700m sur la brochure, et entre 900 et 1000m dans la réalité. 

Bref, il vaut mieux ne pas être trop gourmand en CO. Je laisse sans regret le A à Oizo, et le B à Mathias. Je vais deja commencer par me faire les dents sur le petit parcours

Ainsi donc, nous voilà tous réveillé à 6h00 du mat autour d'un bon petit déjeuner. Les enfants ont un peu de mal à se réveiller, mais comme on leur a bien expliqué comment allait se passer la journée, ils sont aussi prêt à en découdre que nous. 

Après un trajet d'environ 1h45, nous garons la voiture sur la route à proximité de Letra. Les parkings sont déja pleins. Il est 9h00 à peine. Nous prenons tranquillement la  direction des inscriptions dans le gymnase. C'est bien organisé, il n'y a quasiment pas d'attente. On papote deux minutes avec les potes des uns et des autres, avant de retourner se changer. 

10 minutes plus tard, je suis enfin d'attaque. On retourne se mettre au chaud dans le gymnase en attendant le départ de la course. La température est de 2°C. Il fait un peu frisquet, et le temps est bien gris. A un moment pendant le trajet, le soleil avait commencé à se montrer, mais ca n'a pas duré.

Vient enfin l'heure tant attendue du départ. Avec toute le groupe, nous allons nous placer dans la zone de départ. Il y a foule des grands jours. Les organisateurs ont choisi de ne distribuer les cartes qu'au bout de 1,5kms de course afin de fluidifier le passage du troupeau. 

A 10h00 pétante, c'est le départ. Je fais un petit coucou aux enfants et je m'élance. Enfin, pas longtemps, car avec les randonneurs qui se sont mélés aux coureurs, c'est un peu le bordel pour grimper dans le village, puis dans les vignes au dessus du village. Enfin, le système fonctionne puisque je parviens enfin à me mettre à courir pour rejoindre le point de départ et récupérer ma carte sans être trop géné.

Et c'est parti pour la première, au coin d'un petit bois au milieu des vignes. Je me repère assez vite, et au galop. Les premières balises seront assez simples à récupérer, bien que relativement espacés. Avec l'affluence, on arrive toujours à courir avec d'autres personnes, ou à suivre un peu de loin. Par contre, il faut quand même rester vigilant, et ne pas suivre betement.  

Au bout d'une heure, j'en suis péniblement à la 5ème balise. Je commence à me dire que les 3h30 (temps moyen annoncé) vont être dur à tenir. Je fais d'ailleurs une croix sur les 3h00 que je pensais pouvoir faire (je comptais sur NicNic....). Cela fait un petit moment que je tourne avec un petit groupe qui avance bien.  Mais je vais me faire un peu lacher dans la première grosse côte qui se présente. 

J'en profite pour prendre un gel, boire un bon coup, verifier la carte, et faire......une petite photo  .

Les 6 balises suivantes sont assez proches, et à part les montées, c'est assez roulant, donc j'en profite pour rattrapper mon retard. Les jambes vont bien aujourd'hui, et les balises sont faciles à prendre jusqu'à la 12. La 13 est de l'autre coté de la montagne avec peu de chemin direct pour y aller. Super, on va faire les sangliers....

On distingue très bien un champ en face, qu'il suffira de prendre comme appui pour trouver la balise. Allez hop, descente à fond ou presque, car je manque me crouter plusieurs fois sur des troncs d'arbres cachés sous la végétation, et extrement glissants. Globalement, le terrain est bien humide, et il me faut un peu de temps à m'habituer à mes nouvelles chaussures.

Arrivé en bas, avec mon petit groupe d'habitués, on s'apercoit qu'on est un peu sur la gauche. On repart dans l'autre sens, moi un peu à la traine, mais bientot nous croisons un petit ruisseau sur la gauche. Après un coup d'oeil sur la carte, je m'apercois que le suivre m'épargnerait un peu de route, mais ca grimpe dur. Sans hésitation, je prends cette option, suivi peu de temps après par deux autres coureurs. Nous ne sommes pas seuls, car je distingue devant moi un coureur qui à eu la même idée. Et ca marche, je rattrape même mon retard sur le groupe avec qui je courais au début. Je suis une charmante dame, qui a l'air de savoir ou elle va. Et oui, un peu d'opportunisme...après un coup d'oeil sur la carte, ca a l'air bien. On trouve le fameux champ vu de l'autre coté. On le traverse. Je laisse avec regret la dame, et file vers la route plus haut, et la balise, que j'atteindrai avant les autres. 

Je me ravitaille de nouveau, et me fais de nouveau rattrape par un petit groupe. Il va falloir que j'investisse dans un sac, d'où l'on peut prendre à manger, sans être obligé de l'enlever. Bah pas de regret, car nous sommes bientot au beau milieu d'un champ de ronces....demi-tour ??? en avant ??? On ira en avant après que deux d'entre nous encore plus sangliers que moi, car equiper de jambières ne fassent le passage.

Le chemin devient de plus en plus roulant, mais je commence à sentir la fatigue accumulée pendant les dernières montées. Je n'ai pas trop couru dans les cotes pour m'économiser, mais certaines rampes étaient bien raides. Je laisse donc partir les autres, suite aussi à un peu d'hésitation sur le choix du chemin, car je ne voulais pas suivre comme un mouton.

Comme je ne connais pas bien la légende sur ce genre de cartes, j'aurais d'ailleurs deux ou trois autres hésitations avant la fin qui me couteront quelques minutes. Mais bon, vaut mieux hésiter un peu, plutôt que de faire des bornes en plus.

La course continue à travers les champs pour ensuite remonter jusqu'au sommet d'une petite colline, d'où l'on a une vue magnifique sur la region.

 Bon, la photo n'est pas terrible, car prise à partir de mon portable. Il va falloir que j'investisse dans un truc tout petit, si je veux rivaliser avec les CRs de Nono

Bref, j'en profite pour me resourcer un peu, faire un 360° pour bien profiter du paysage, et c'est reparti dans la descente encore au milieu des ronces, ce qui est franchement casse gueule. Et c'est le retour dans les vignes.

La, ca devient l'horreur. Il y a des chemins partout, partout, et ca devient vraiment dur de s'orienter correctement. J'ai de plus en plus de mal à avancer, alors je me colle dans les pas.....d'une dame

Et au detour d'un virage, je croise NicNic et les schtroumphs. Je laisse filer la dame, pour m'octroyer une petite pause avec les cocos, avant de repartir à une bonne allure sous les encouragements des enfants.

Bon an, mal an, j'arrive à peu prés à retrouver les balises suivantes, en regardant comment se débrouille les gens devant. J'ai mal aux mollets, et il y a encore un peu de dénivellé. C'est un vrai labyrinthe, et je ne suis plus sur de savoir ou je suis. Finalement, à la balise 18, je me retrouve sur la carte, et suis capable de repartir comme il faut. Les gens qui me précèdent ne me paraissent pas prendre la bonne direction. Je ralentis, m'arrete, et finalement prend une autre direction. Je suis rattrape par un gars bien sympa, qui a l'air de connaitre le métier On trouve la balise très vite. La suivante est à peine plus loin, mais le raidillon pour y aller est franchement tuant pour les jambes.

Pour la balise d'après, on n'a plus le courage de redescendre chercher la route, alors qu'il y a un petit sentier 200m après les ronces devant nous. Pas grave, on ressort le costume de sanglier, et on va bouffer des ronce, au point ou on en est. 

Les deux dernières balises se feront au petit trot, car mon compagnon de course à de plus en plus de mal aux jambes. Comme je n'en ai plus trop non plus, je reste avec lui. Et je commet une seconde erreur. Comme dit NicNic "En CO, à plusieurs, il n'y a jamais qu'un cerveau qui travaille", et quand le cerveau se plante......L'avant dernière balise est en dessous de nous, à moins de 100m, mais on devra faire un petit detour pour pouvoir aller la chercher, car on n'a pas pris le bon chemin. Je me sens bien naze sur le coup, car je n'avais pas orienté du tout. Bien fait, c'est une bonne lecon. 

Et nous voila de nouveau de retour à Letra pour aller récupérer la dernière balise. Je lâche alors mon suiveur (je sais, c'est pas bien) pour rejoindre l'arrivée. Mon chrono indique 3h21, mais ca ne veux rien dire, car dans le feu de l'action, j'ai oublié de le mettre en marche avec le GPS. Je démarrerai le tout à la balise 1.

Résultat final, 3h41, 24ème au scratch et 8ème dans ma catégorie, trop content....En général, je suis plutôt avant dernier. Je crois que je devrais faire plus souvent de la CO. Comme dit le coach, pour la CO, il ne faut pas seulement avoir de bonnes jambes, mais un cerveau, et ca sans me vanter, je suis plutôt bien pourvu....

Deux, trois échauffements pour terminer, et j'assiste avec bonheur à l'arrivée de NicNic avec les petits. Apparement, ca n'a pas été non plus de tout repos, mais je le laisserai s'exprimer sur ce point.

Décidement, c'est vraiment un téléphone, et pas un appareil photo......

Bref, pour terminer, on a eu droit à la soupe aux choux à volonté. Pour réchauffer un homme, il n'y a décidement rien de mieux qu'une bonne soupe (sinon deux). On assiste vaguement à la remise des récompenses, avant de s'éclipser, car on n'est pas du coin, tout de même.

Une bien bonne journée, même si un peu de soleil aurait été apprécié. Un grand merci à l'organisation vraiment impeccable et souriante...............Je confirme, la CO s'est vraiment un truc à part. L'essayer, c'est l'adopter.

7 commentaires

Commentaire de Moicélolo posté le 26-11-2007 à 00:12:00

Bravo Philippe pour cette 1ère CO... tu ne t'es pas perdu c'est le principal... prochaine fois je m'y colle... en plus c'est cool si tes enfants ont apprécié !

Commentaire de le_kéké posté le 26-11-2007 à 09:38:00

Bien joué Philippe alias flapi38 alias NicNicBrother, très sympa ce CR.
Ca avait l'air bien cool cette petite CO en plus pas de grosse erreur, la classe.
C'est bien de s'entrainer mais ça ne suffira pas car après la saison de ski de fond les PPs vont faire un entrainement commando et rien ne pourra leur résister même pas vous.

A+ Philippe

Commentaire de agnès78 posté le 26-11-2007 à 10:04:00

Coucou Philippe! Je me suis régalée à lire ton Cr plein d'humour! Cela m'a rappelé ma première (et unique) course CO! Même si perso j'avais rivilégié les pas d'un jeune homme à ceux d'une dame;-) Merci de nous avoir fait partagé cette matinée! Au plaisir de te lire à nouveau
bises
agnès

Commentaire de oizo posté le 26-11-2007 à 13:18:00

Bravo Philipe pour un parcour rondement mené !!!
Dit moi la jeune fille de dos sur la photo était encore avec toi quand je t'ai croisé quelques kilomètres plus loin ...

Commentaire de Davidou le minou posté le 26-11-2007 à 16:52:00

Superbe !! Effectivement tu as l'air de gérer l'orientation : tu as plein d'initiatives et qui ont payé en plus !
J'en ai pas fait beaucoup, mais j'avais bien le souvenir d'avoir joué au sanglier :-) moi aussi.

Tes résultats sont prometteurs, continu comme ça :-)

Commentaire de nicnic38 posté le 26-11-2007 à 20:14:00

Oula.... va falloir que je m'entraine un peu si je veux continuer à l'être l'rienteur principal de l'equipe... Quoi que chien fou renifleur de balise ça me plairait bien... mdr

chapeau bas en tout cas pour ta course... bien géré!

NB : Evites les echauffements apres la course... et fais plutot des étirements... c'est bon pour le cerveau ;-)

Commentaire de Souris posté le 29-11-2007 à 20:26:00

Bravo Philippe et trés belle première!! Je ne peux pas en dire autant, en mettant quand même une bonne heure de plus que toi ;-)
Contente d'avoir croisée la Ninic's family...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !