Récit de la course : La Course aux Etoiles en pays Viganais 2008, par Piloumontagne

L'auteur : Piloumontagne

La course : La Course aux Etoiles en pays Viganais

Date : 2/3/2008

Lieu : Le Vigan (Gard)

Affichage : 1638 vues

Distance : 64km

Objectif : Pas d'objectif

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

17 autres récits :

Courir après les Etoiles dans les Cévennes !

Courir de nuit... c'est particulièrement grisant. J'avais rencontré Daniel Bauer, l'organisateur de la Course aux étoiles, lors de l'Ubaye Trail Salomon en 2006. Il nous avait présenté la version semi-noctune de cette épreuve.

Comme le Grand Brassac Hivernal Trail s'est vraiment bien passé, j'ai décidé de participer à l'édition 2008 de la Course aux Etoiles en Pays Viganais. Le programme s'annonce sympa avec une soirée pasta party animée et musicale, un départ à 4h00 du matin pour 64 km et 2800 md+ et une arrivée avec la soupe à l'oignon ! Et bien si je n'ai pas décroché la lune... je reviens avec de beaux souvenirs dans la tête, une belle sortie longue dans les jambes... et quelques bonnes bouteilles de Cahors et de Pic Saint Loup à déguster prochainement. Encore un petit week end fort agréable : une visite de Rocamadour hors saison, une dégustation de très bons crus à la fête des vins de Figéac et une participation à la 5ème édition de la Course aux Etoiles !

Chaque trail est l'occasion de découvrir ou de mieux connaître un petit coin de France. Je connais mieux la région de Millau et des Georges du Tarn avec mes participations aux Templiers, à quelques encablures du Vigan. Cette course aux étoiles m'a permis de découvrir les parcours d'entraînement de la joyeuse équipe du "Pays Viganais Endurance Nature". Sur le trajet me menant dans le Gard, j'ai pris le temps de faire deux belles pauses touristiques. Tout d'abord, une (re)découverte de Rocamadour, hors saison. C'est vraiment un site magnifique. Et j'ai eu la chance, ce samedi matin, de me laisser guider dans les méandres de cette cité en écoutant les commentaires d'un érudit passionné de Rocamadour.

D'entendre les pierres raconter leurs histoires, de comprendre les messages des fresques, de franchir les portes habituellement closes… et de réaliser qu'il y a vraiment beaucoup d'anges (et pas de démons) en ces lieux. Un signe ? Ensuite, l'(heureux) hasard me mène vers Figéac et sa fête des vins. Vraiment une belle journée. Je déguste quelques très bons vins (Cahors, Minervois, Pic Saint Loup) et je succombe pour la Cuvée de l'Ancêtre (AOC Cahors) et pour la Cuvée Pierre (AOC Pic Saint Loup). Vers 19h00, me voilà arrivé au Vigan. Rendez-vous à la Halle aux Sports, retrait du dossard, puis pasta party fort sympathique avec un orchestre breton. Je connais quelques gars, dont Tounik, qui était déjà à l'Origole, je fais connaissance avec Oxalis, qui participera comme moi au Trail des Cutadelles. Antoine Guillon est là également. La salle de repos est vraiment calme et rapidement, j'arrive à m'endormir. Réveil à 2h30. Collation, café et derniers petits réglages. Briefing.

A 4h00, nous partons pour ces 64 km sur les sentiers des Cévennes. Température et conditions idéales. Ciel étoilé. Toute la première partie est très roulante, il s'agit d'une petite route. La foulée est même un peu trop rapide... J'ai la tête dans les étoiles ! Nous franchissons un tunnel, puis rejoignons un petit chemin qui descend sec. Ensuite, c'est un petit chemin, puis Esparon. Déjà un peu de dénivelé de fait. Sensations vraiment bonnes. Le passage entre les rochers est un pur plaisir. Je poursuis mon chemin et bientôt c'est le premier ravito à Molières. Les produits proposés sont tous bio et c'est vraiment excellent. Je prends une collation, échange quelques mots avec les bénévoles et repars dans la nuit....

La deuxième partie, Molières - Aulas, va être un peu plus délicate pour moi. Si je monte vraiment bien vers le Col de Mouzoules (737 m), dans la descente, je suis moins bien. Pourtant, l'ambiance est géniale. Mais j'ai sommeil, vraiment sommeil. Le marchand de sable est passé par là. Du coup, je suis pas assez vigilent et je manque de me ramasser sérieusement. J'ai une douleur au dessus du pied gauche. Pas très forte, mais localisée. Bon, faut que tu fasses attention Pierrot la Lune, faudrait pas que tu te fasses mal. J'en profite pour faire une pause photo. Tounik est derrière moi. On continue à courir ensemble. On passe de charmants villages. C'est la fin de la nuit. Bientôt Aulas, km 28.

 

Nous descendons en longeant de beaux murets en pierres sèches. Au ravito je fais le plein en eau et je mange un peu. Nous partons ensuite pour la 3ème section. Nous alternons marche rapide et course. Ensuite, c'est un chemin super agréable, puis une portion de route qui l'est moins. Mais les efforts sont vite récompensés lorsque j'atteints un magnifique chemin en crête qui offre un large panorama sur les Cévennes.

Une très belle descente technique me donne des fourmis dans les jambes. Je suis à nouveau à l'aise. La douleur au niveau du pieds gauche est pratiquement partie. Je comprendrai plus tard que j'ai certainement dû trop serrer mes chaussures (ayant peur d'en perdre une pendant la nuit… ça arrive, si si…). Je franchis la rivière par une passerelle qui me conduit au troisième et dernier ravitaillement. Une dernière collation.

J'attends un peu Tounik, mais point de Tounik à l'horizon. Du coup, je repars pour cette dernière partie, annoncée comme la plus difficile. Dès le départ, le ton est donné, ça monte. Mais qu'est ce que c'est agréable. La monotrace est minuscule. On entend les oiseaux, les violettes sont en fleurs et les buis parfument l'air. J'avance très bien. C'est un très bon terrain pour moi. Je rejoins rapidement un gars et nous allons finir ensemble. On discute pas mal de trails. Vraiment sympa. Pierre (comme moi donc) m'informe qu'au col du Perras, il restera 10 km.

 

On entame la descente et je suis super bien. Mais bon, il y a un hic, un tape cul de 2 km (le Haut de Campis). Je monte tranquillement. Pierre, que j'avais distancé dans la descente, me rejoint. Arrivés en haut, on bascule sur le Vigan. 4 km de descente pour rejoindre l'arrivée. Une dernière petite montée sous de nombreux encouragements saluent notre entrée dans la Halle aux Sports. 8h15 se sont écoulées depuis notre départ matinal.

Denis est là également. C'est marrant, j'ai couru avec lui à plusieurs moments sur les Templiers et le reportage qu'il a fait à cette occasion pour France 3 (la course dans la course) a remporté le prix du meilleur reportage sportif. C'est un pote de Pierre, le gars avec qui je termine cette belle course aux étoiles. Ils habitent pas bien loin du Pic Saint Loup (le vin de la veille cqfd). Du coup, on parle de vins et de culture du coin... Tounik a abandonné 10 km avant la fin. Des crampes. Ce sera pour une prochaine fois. On se reverra à l'UTMB ! Meumeu arrive fourbu, mais content de son périple après les étoiles.

Merci à Vincent Decordes pour les photos ! La soupe à la châtaigne du repas d'après course est excellente. L'organisation est vraiment au top. Surtout que le prix d'engagement est vraiment modeste. Encore merci pour ce beau périple dans les Cévennes. Une belle sortie à 3 semaines de l'Ultra des Citadelles… et des châteaux Cathares !

Mon blog, A chacun son Sommet : http://piloumontagne.blog4ever.com

 

7 commentaires

Commentaire de titifb posté le 29-03-2008 à 20:56:00

Merci mon ami Pierrot ! Avec ce superbe CR, comme tu sais si bien les faire, on est nous aussi plus près des étoiles...

Commentaire de fanfan59 posté le 29-03-2008 à 21:33:00

Effectivement Titi, magnifique cr qui nous laisse bien rêveur ! Nous avons atteint les étoiles avec un si joli voyage et de si jolies photos. Merci Pierre.

Commentaire de agnès78 posté le 29-03-2008 à 22:18:00

un grand merci pour ce magnifique récit!
bises
agnès

Commentaire de la panthère posté le 30-03-2008 à 13:08:00

la tête dans les étoiles, et des étoiles plein les yeux.... merci pour ce beau récit, et pour les photos qui font rêver...tant de beauté à découvrir au fil des sentiers!

Commentaire de Kiki14 posté le 30-03-2008 à 17:29:00

oui superbe récit et très belles photos ...on a presque pas l'impression de courir...et pourtant....bravo à toi et merci pour ce moment...

Commentaire de McFly posté le 30-03-2008 à 22:21:00

Merci pour ton superbe récit, moi qui suis originaire de cette région, je n'en ai pas perdu une miette. Je n'ai pas pu faire cette course à cause d'un contretemps, mais l'an prochain, j'y serai surement.

Commentaire de Lolarun posté le 01-04-2008 à 00:32:00

Merci pour ce moment de bonheur esthétique : bravo à toi autant pour la course que pour ce récit vraiment superbe. Les photos sont magnifiques, je me sens l'âme touristique tout d'un coup ... ça a vraiment l'air de valoir le déplacement!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !