Récit de la course : Trail de la Vallée de Chevreuse - Découverte - 17 km 2008, par ETRURIEN

L'auteur : ETRURIEN

La course : Trail de la Vallée de Chevreuse - Découverte - 17 km

Date : 6/4/2008

Lieu : Auffargis (Yvelines)

Affichage : 1904 vues

Distance : 17km

Objectif : Se dépenser

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

2ème Trail et premier en forêt de la vallée de Chevreuse

Bon allez je m'essaye au CR.

 

Dimanche 6 avril je suis tout excité à l'idée de faire mon deuxième trail.

Mon premier a été celui des 10 km nocturne de Montfort l'Amaury auquel je me suis inscrit à l'arrache une semaine avant de faire mon premier semi marathon (en novembre dernier à Boulogne Billancourt). L'expérience de course à pied matinée de parcours du combattant ayant été bonne je me suis donc inscrit pour Auffargis.

ll est 5h45 direct un petit encas un peu d'eau et voilà que commence le lent cérémonial des crêmes avant le départ.

Un petit tour en voiture et me voilà pour une arrivée matinale à 7h.

Je prend mon dossard et j'ai tout juste le temps de voir les concurrents du 51km s'élancés avec un petit quart d'heure de retard.

Je suis zen et content par avance du plaisir de partagé cette course en nature (une petite reco en marche familiale de 2 heures m'ayant permis deux semaines avant de goûter au terrain local).

Le sac est bien sanglé et c'est parti.

Horreur la première côte est un champ de boue et cela va continuer comme cela pendant un bon premier tiers de la course. J'avance avec prudence en tâchant de ne pas trop ralentir.

Quelques gars me semblent costaud et je cherche à prendre le rythme de ces coureurs qui paraissent avoir plus d'expérience.

Nous avancons avec de jolis sauts de chevreuils pour éviter de trop alourdir les chaussures...ou tout simplement les perdre (bonne démarche puisqu'un concurrent laissera une chaussure devant moi).

J'ai le souffle court et ne connaissant pas le parcours et ce type d'effort je prend le parti de marcher rapidement dans les côtes les plus marquées (tactiques payantes puisqu'elles me permettra de dépasser régulièrement des coureurs cramés lors de ces montés). 

Cela fait maintenant 1h que je cours et résultat les sensations commencent à devenir bonnes mais ouch que les descentes sont dures, et que les branches dans les yeux font mal!, je ne suis vraiment pas bien entraîné dans ce secteur.

Le plaisir de ce parcours valloné où les coureurs se suivent me fait chaud au coeur et contraste fortement après mon semi de Paris (chrono battu de 3m mais habillé comme en hiver et course mal gérée). Je suis content des conseils de mon beau père (coureur acharné de marathon qui tiens encore ces 3h à 60 ans) ou devrais je dire de mon coach qui me planifie de jolis petits entraînements.

 Je sens que je suis bien et je me dis "prochain objectif remonter sur la première féminine". Un sympathique concurrent me montre de la main les pierres à éviter, s'enchaîne alors un petit bout de discussion (j'adore cet esprit) je sens que j'en ai encore sous la chaussure j'accélère et tente d'accrocher des concurrents maintenant très espacés.

Tiens un passage sur le plat je propose au nouveau traileur qui m'accompagne que l'on se relaye (ce doit être l'euphorie) lui n'est pas très chaud on fait malgré tout quelques minutes de course ensemble. Puis il me semble que j'en ai encore sous la chaussure et j'accélère avec les encouragements de mon compagnon du moment.

A chaque montée je tente de prolonger mes passages en course pour gagner du temps tout en accélérant les mains sur les cuisses si je suis dans l'obligation de marcher. Cela fonctionne bien mais que d'effort car mes descentes sont mal gérées (je ne m'étais pas préparé à de telles montagnes russes).

Enfin voilà la première féminine (du moins celle que je crois être la première) on discute un peu, elle découvre le trail (et finira deuxième), et je lui assure qu'elle doit être dans les toutes premières et va certainement arrivée sur le podium.

Je me cale derrière elle mais finalement au bout d'une ou deux minutes elle va me laisser passer ce qui m'incite à accélérer (c'est relatif).

Objectif prendre les concurrents en ligne de mire et ne pas les lâcher. Efficace sauf pour un coureur bondissant dans les descentes que je n'arriverais à voir que de dos au loin, très loin.

Voilà la route départemental nous ne sommes donc plus loin de l'arrivée, peut être 1km?, il ne me reste plus rien dans la tête si ce n'est rattraper ce t-shirt blanc  que j'aperçois entre les arbres. Je remonte vite, en soufflant comme un boeuf, mais je sais que l'arrivée se précise puisque c'est la partie de chemin où je me suis échauffé le matin même.

Plus que 500m et voilà que mon coureur se révèle être une coureuse, et la première de surcroit, je la dépasse et franchi péniblement dans un dernier sprint (ou ce qui veut y ressembler) l'arrivée.

Je suis content mais que ce fut difficile surtout avec ces chaussures multisport taquinant les 850 grammes, j'avais l'impression d'avoir un boulet au pied!

Je félicite la première (je me sens tout petit à côté dans ma catégorie). 

A l'arrivée pas de douleurs articulaires comme au semi mais celles ci sont remplacées par les douleurs musculaires que se révéleront le lendemain.

Sinon j'ai adoré l'ambiance et l'esprit. Bravo aux organisateurs (jai eu du mal à partir au point de recommencer à courir pour aller à la voiture garée 2km plus loin).

Une vrai euphorie dans la remontée de course même si le temps du premier paraît bien éloigné. Unpetit coup de fil à ma chérie et hop c'est fini.

Seul regret ne pas pouvoir partager les moments de course en live étant parti seul.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3 commentaires

Commentaire de hagendaz posté le 02-05-2008 à 22:00:00

bravo pour ta première place féminine lol, je plaisante, très sympa ton récit, j'aime beaucoup.
Sinon je te comprends c'est toujours dur de finir sul mais bon que d'histoires à raconter. Même si raconter à ta chérie que tu te colle aux féminines
pendant les courses n'est peut être pas une grande idée...lol à bientôt

Commentaire de ETRURIEN posté le 05-05-2008 à 11:10:00

Effectivement je vais éviter de présenter cela comme une course après les féminines.

De ton côté tu as un coach qui ne peut que t'aider à progresser. je suis sûr que tu vas les passer les 41mn.

je me dis qu'il faudra peut être que je fasse un 10km plat pour voir!

Commentaire de Le Bulot posté le 19-12-2008 à 18:01:00

salut,
et bien sans le savoir nous avons fait un petit bout ensemble car durant les 3/4 de la course j'étai avec la 1er feminine mais durant le dernier 1/4 elle m'a lachée......... nous nous sommes donc croisé et l'on se recroisera, domage qu'ils aient anulée l'édition 2009
A+ et j'ai tanté le même type de parcourt au trail e gaillefontaine.....
le bulot

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.21 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !