Récit de la course : Trail du Pont du Gard 2008, par @lex_38

L'auteur : @lex_38

La course : Trail du Pont du Gard

Date : 8/5/2008

Lieu : Ledenon (Gard)

Affichage : 1377 vues

Distance : 24km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

11 autres récits :

Trail du Pont du Gard par l'Otarie

 Un peu plus d'un mois après le trail de Portes, nous voilà à Lédenon pour ce second trail avec mon ami le Porc Epic.

Après un réveil difficile à 6h du matin, on prend la route pour rejoindre le lieu du départ afin de retirer nos dossards. Petit repérage des lieux: Il y a un bar environ 10m après la ligne d'arrivée, c'est sûr on viendra la boire là notre bière. Mais avant ça, il va falloir s'enfiler les 24 kms du trail!

8h30, un léger "3 2 1 partez" lance le peloton d'environ 330 coureurs. Un petit tour sur goudron en ville pour commencer puis on se retrouve très rapidement sur des sentiers. On est parti côte à côte avec Yorick mais on arrive sur des singles track. Un véritable slalom spécial entre les arbres sur les premiers kilomètres. Des sentiers très étroits et la végétation qui me caresse (griffe!) les jambes à chaque foulée. Le rythme est rapide...très rapide... Mais le Porc Epic est juste derrière. Le chemin s'élargit un peu et je ralenti pour que Yorick remonte à mon niveau : "Je subit là Alex, je subit...". Apparemment il a été plus en forme...

A nouveau les singles tracks s'enchaînent toujours aussi beau, toujours aussi technique et les odeurs de la Provence dont je n'ai pas l'habitude chez moi! Le Yo est derrière, je ne sais pas trop où mais je ne l'attends pas...Dommage, ce n'est pas cette fois qu'on se finira la course ensemble.

Une petite montée dans du sable me casse les jambes! Un pas en avant pour 2 pas en arrière! Et la descente dans le sable qui suit...Le sable ça glisse! Attention à l'arbre...trop tard! Qu'à cela ne tienne, on repart comme si de rien n'était!

La suite du parcours est toujours pareil, des sentiers très étroits et très très lents. Les descentes sont horriblement cassantes et dangereuses, impossible de courir. Dans une montée, il faudra même y mettre les mains pour escalader un rocher. Là il y a un mec de l'organisation qui nous pointe, je suis 31e.

Au 9e kilomètre environ, passage sous le pont du Gard. C'est beau, mais pas trop le temps de le voir...Il faut remonter sur la colline pour continuer. Toujours aussi étroit, il m'arrive de me cogner la tête dans des branches! J'ai jamais vu ça!

12e kilomètre, c'est la libération! On est au ravitaillement, et aussi à ce qui doit être + ou - la mi-course! J'en suis à environ 1h07' de course. Là je prends le temps de m'arrêter pour manger et boire correctement. Je décide de faire une petite pause pour voir si le Porc Epic est derrière. Mais ne le voyant pas arriver au loin, je décide de repartir.

C'est toujours le même type de terrain. Mais là, peu après, une belle descente nous attends. "Attention à la descente, ça glisse!" nous annonce 2 bénévoles. En effet, c'est droit dans la pente qu'on attaque dans un terrain très souple, limite sablonneux. Des cordes ont été placées tout du long pour nous aider. On descend en se suivant avec les autres coureurs, ça saute, ça glisse et ça brule les mains! "Moi qui voulait faire un accrobranche demain, j'en aurai déjà fait un aujourd'hui!". C'est vraiment le côté ludique du trail et ça me remonte le moral!

Je continue ensuite ma course, toujours et toujours sur les même sentiers tout aussi techniques. Je me sens bien et je remonte petit à petit sur des coureurs. Au 20e kilomètre, je suis 27e au général, de bonne augure pour la suite mais...

Mais là, c'est le coup de Bambou (normal, on n'est pas loin d'Anduze...). Plus de jambes, plus de jus, plus rien... Je n'arrive plus à courir et je marche, même sur un bout de plat. Je n'ai rien mangé depuis le ravitaillement et je crois que je suis en train de le payer. Je m'enfile 2 pâtes de fruit (merci Yo, elles sont bonnes tes pâtes de fruit) en quelques secondes pour retrouver des forces. Malheureusement, pendant cette phase, je me fais doubler par de nombreux coureurs ce qui ne m'aide pas à retrouver la forme...

Petit à petit, le sucre fait son effet et je recommence à courir. J'entends au loin le speaker qui parle, on se rapproche de l'arrivée. Tiens, je vois Lédenon, il ne me reste plus qu'à descendre. Au milieu de cette descente, un tout petit "coup de cul" de quelques mètres me parait infranchissable. Derrière moi, il y a un coureur qui me suit mais qui ne me rattrape pas. Il doit être plus ou moins dans le même état que moi... On rejoint enfin une route goudronnée et je sais qu'à partir de là, il me reste 500m. C'est la libération!

Dernier virage, la banderole est au dessus de moi: 2h26'56" pour boucler les 24kms et 1050m de d+.
Au final, une "belle" 37e place au général sur 323 classés.

Après avoir repris quelques forces, je remonte le parcours à l'envers à la recherche de Yorick. Il arrive peu après et je l'accompagne en courant tant bien que mal jusqu'au bout!

Et finalement, on est allé se la boire cette bière après! Et bien fraîche!

Et retrouvez d'autres infos sur notre blog: http://freres-fun.skyblog.com

 

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.77 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !