Récit de la course : Les Crêtes du Tournaisis 2008, par guirlande

L'auteur : guirlande

La course : Les Crêtes du Tournaisis

Date : 14/6/2008

Lieu : Thimougies (Belgique)

Affichage : 595 vues

Distance : 13.6km

Objectif : Se défoncer

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

3 autres récits :

Les Crêtes du Tournaisis

Dernière course de la première moitié de l'année, d'ores et déjà réussie.

Après le ressentiment de la Kainoise et trois semaines avant le prochain rendez-vous du Floc, j'avais littéralement les crocs pour me jauger sur ces Crêtes du Tournaisis.

Plusieurs raisons expliquent celà: le temps qui me convient une nouvelle fois, la relative déception de la semaine précédente, me prouver à moi-même que je suis maintenant capable de faire qqch sur tous les terrains, et me montrer que je ne suis pas sur la pente descendante....

Thimougies me rappelle 1989 et 1990, les deux années de mon autre vie. Le circuit, identique, faisait alors 14 km (tiens tiens!!!!) et je me rappelle de la fournaise ayant depuis fait la réputation de cette course. Vérification faite je ne suis jamais descendu sous l'1h10' sur ce circuit.

Avant la course, j'ai divisé le circuit en deux moitiés, la première jusqu'au retour sur le lieu d'inscription et la seconde jusque l'arrivée. Je sais que le début de la deuxième boucle est propice à la récup et le but sera donc d'être légérement en surrégime les 6 premiers kilomètres. Je sais aussi que les 10e, 11e km avant LA difficulté du jour et la côte du Vert Bois sont piégeux. Il s'agira de ne pas griller ses cartouches pour encore finir les 1600 derniers mètres convenablement.

Le départ est donné de manière assez cahotique d'autant plus que les 1500 premiers mètres n'offrent que deux bandes de tarmac avec des pavés au milieu et que chacun veut se placer.

Après quelques centaines de mètres, j'aperçois Myriam et Eddy Van Nerom un peu devant à droite. Tiens tiens, balises intéressantes. Je ne verrai pas le 1e km mais nous passerons le 2e en 8'29"!!!! Bigre, je me dis, ça risque de faire mal par la suite. Eddy est maintenant derrière mais je me rappelle de la course du collège de Kain et jusque la fin je m'attendrais à son retour.

Nous grimpons la première bosse avec Myriam et Yves Sadoine pour passer le 3e en 13'15" soit toujours très vite. Certes, dans la jonction entre les deux bosses, j'ai un peu besoin d'adopter un rythme de croisière mais tout cela est maîtrisé.

A partir d'ici je n'indiquerai plus les passages km tant ils me semblent erratiques (5e km en decente, plus lent que le précédent avec une grosse montée, 9e en 4'04", 12e avec, le Vert Bois, plus rapide que le 11e!!!!!). La montée du 4e se passe bien ainsi que la descente et ce, grâce aux judicieux conseils de mon Ami Pierre que je remercie. Au bas de la descente, j'avais un peu oublié la petite rampe qui précédait le virage à droite et ensuite celui à gauche vers l'ascension suivante et le moral est un peu miné.

Un rapide coup d'oeil de biais dans les virages me fait voir Pascalito à une cinquantaine de mètres.

Dans la montée du 6e km, Yves et Myriam ont quelques mètres d'avance mais je ne m'inquiète pas de trop car je sais que si Myriam descend tel un cabri, les montées lui sont plus difficiles.

Comme prévu, je stagne un peu dans la montée et me prend mon seul coup de moins bien de la course. Bernard Caby m'avait dit qu'au-delà de 32' à la première boucle on pouvait oublier les 600 points. J'y passerai en 30'48". Ainsi que prévu, la descente du 7e km me permet de recouvrer des forces et c'est au train soutenu mais non effréné que l'on se dirige maintenant vers le Haut Rejet, difficulté suivante pas très longue mais trop pentue pour mon gabarit.

Je la monte au train, somme toute assez facilement et mieux n'y suis pas dépassé.

Nous plongeons ensuite vers Beclers, son sentier, sa place (son kilomètre de 900m lol) et je tâche de garder un tempo plus qu'un rythme fou car les 2 km suivants sont piégeux.

Ainsi qu'attendu la remontée vers le Vert Bois est assez difficile mais peu de concurrents me dépassent. Je mords sur ma chique en me disant qu'il y a une petite portion de récup. Marie Pierre Frédéric, à l'aise, me dépasse juste devant le manège et je ne sais répondre à son "ça va?" car la suite des opérations me fait peur.

Un virage et hop on y est dans cette rampe infernale pliant les coureurs en deux. Bien sûr les montagnards trouveront ceci un dos d'âne mais dans la région c'est une "belle" comme on dit.

Petits pas, regarder ses pieds, ne penser à rien et avancer. Là aussi ça se passera finalement assez bien et fidèle à une tactique qui me convient souvent bien, je marche les 50 derniers mètres pour pouvoir relancer derrière.

Juste au sommet, au 12e km, Hugues Tesse me dépasse. Je sais qu'il est pour l'instant plus fort et que je descends comme un fer à repasser mais l'écart ne grandira jamais véritablement. Je sais bien relancer avec un 13e km en 4'25" (réel?). Franck Lepoutere (à qui ça aurait fait mal de rester derrière), JM Dedessuslesmoutier et Miguel Vinchent me reprennent aussi. Je finis très très bien mais ne saurais reprendre que le dernier (qui revient de blessure) non sans avoir été titillé Hugues pour qu'il sprinte lol.

Au final: 1h04'22" 170/183 202e/533 (4'44"/km officiels suivant les 13.6 km annoncés 4'38" réels suivants les 13.9km) 649 points

Le bilan est évidemment très positif est vient cloturer une première moitié de saison bien au dela de mes espérances.

Je sais maintenant que je peux aller chercher des points sur toutes les courses.

Content d'avoir revu Maxou et Phil sur nos routes.

Un tout grand bravo finalement à Myriam qui fût une nouvelle fois epoustouflante en me collant 79 secondes dans la vue.

2 commentaires

Commentaire de PhilippeP posté le 17-06-2008 à 10:30:00

A mon avis t'as tout fait pour rester 79 secondes derrière :)

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 19-06-2008 à 13:02:00

Ben, le temps est honorable. Bravo! La prochaine fois trouve-toi quelqu'un pour te prendre en photo, on te connaîtra mieux si on te voit dans tes CR.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !