Récit de la course : Off - Tour de France - Franchir l'Horizon 2005, par serge

L'auteur : serge

La course : Off - Tour de France - Franchir l'Horizon

Date : 11/3/2005

Lieu : Asnières Sur Seine (Hauts-de-Seine)

Affichage : 2115 vues

Distance : 46km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Gap Grenoble

Départ vers minuit de chez moi. J'arrive à Grenoble bien en avance et fait le connaissance de Riad arrivé encore avant moi. Arrivé du blueb à 2h, qui se fait un petit coup de stress en attendant Marielle. Finalement, tout le monde est là et l'on peut partir chercher le dernier homme à Vif.
Pendant le trajet, j'apprends que je suis assis à coté de quelqu'un qui fait le GTA cette année, chouette, je connaitrais du monde.
Récupération de la banderole JSC auprès du Toro, seul sans voiture à Gap. Je me change vite fait vu que je vais faire le premier relais avec Riad. Un petit coup de voiture pour éviter le long boulevard dans la zone industrielle et partir du centre. Départ à 4h25 avec 25 minutes de retard sur le planning initial.
Une carte IGN à la main, je repère le terrain qui monte très vite. On quitte parfois la route principale menant à Valence pour des petites routes qui grimpent plus. On avance à un bon rythme, ni trop rapide, ni trop lent pour moi. Au bout, de 36'45, on a rejoint la voiture et l'on passe le relais à Alain et Marielle qui se taperont une ligne droite de quelques kilomètres sur la grande route, heureusement qu'il fait encore bien nuit.
On profite d'un pause pipi à 1km du point de relais défini à l'avance, pour changer de coureurs. Je repars avec l'blueb pour le début de la montée du col de Festre. Petite inquiétude sur la route mais on sera toujours sur celle prévu. Le jour se lève peu à peu et permet une vue sur les montagnes aux alentours. On longe le lit d'une rivière. J'ai par moment mal aux jambes, du fait d'avoir pris le premiers relais sans avoit fait mes traditionnels étirements.
A mi col, à coté d'un village traditionnel, on passe le relais à Alain et Riad qui vont franchir le col et commencer la descencte. L'blueb prends quelques photos.
Passage de relais dans un village où nous sommes acceuillis par des chiens, qui ont du lire le courier addressé au maire de la commune. Marielle et Philippe partent.
C'est moi qui conduit alors tout le monde mets sa ceinture. Après avoir compris l'embrayage, j'arrive enfin à démarrer. Riad prends peur mais tout ce passera bien. La route est quasiment déserte alors plutot que de rouler au pas derrière les 2 relayeurs, je m'arrete régulièrement pour des pauses pipi ou photos. Passage par une gorge.
Je cours le prochain court relais avec Alain. L'blueb avait calculé 300m de d+ avec cartoexplorer mais je n'aurai que 25m à mon alti, et en effet, on a très peu monté sur ce relais.
Marielle et Riad prennent le relais. A chaque arret, je me ravitaille avec ce qui me fait plaisir meme si ce n'est pas tres dietetique.
Acceuil glacial au prochain village d'ou partent Alain et Philippe qui auront le droit à une raide descente sur le pont de Ponsonnas, d'ou des gens sautent à l'elastique. Un gros éboulement à completement recouvert une autre route, malgré le paravalanche alors les croisement sur cette petite route étroite ne seront pas évidents, alors le sucroit de trafic.
Je devais faire de relais annoncé avec 500m de d+ seul mais Riad a voulu le faire avec moi. Après avoir regardé de chaque coté du pont plat, on attaque la montée. On monte plutot vite en se tirant un peu la bourre. La voiture nous rejoint peu avant un croisement où l'on tourne à gauche. On se fait réprimander par l'blueb alors on continue plus cool. Peu avant la Mure, mes jambes n'aiment pas la retour du plat alors je reste en retrait. On s'arrete en plein milieu de la ville où il y a de l'animation du au marché. Pendant qu'on se ravitaille avec Riad, les autres distribuent des prospectus où l'on explique que l'on court de Gap à Grenoble. On a failli faire une gaffe quand on repars tous en voiture pour faire 100 mètres jusqu'à une place plus haut. Pour faire bonne figure, Marielle et Alain feront ces quelques mètres en courant.
Les 25 minutes de retard au début se sont transformés en une bonne avance alors on a le temps pour une pause déjeuner. L'blueb a acheté le pain qui va bien avec les fromages, jambon ou saucisson. Je mange 2 petits sandwichs au jambon et un au saucisson, bien trop vu mes capacités de digestion et ce qui m'attends encore.
Riad qui a courru le relais arrivant à la Mure repart avec Philippe sur une route un peu moins tranquille.
Je prendrais le relais suivant avec Marielle. La reprise sera difficile. Les mollets me feront soucis puis quelques douleurs au niveau des genoux qui disparraissent vite. Je reste dans la foulée de Marielle. Un peu de descente au début, une remontée et une longue descente pour ce relais de plus de 10 kms. Sur la fin, les jambes sont nickels et la descente ne me posent pas de problèmes à l'inverse de ma camarade qui n'apprécie pas. Belles vues sur le Drac et son barrage. J'ai par moment des problèmes de digestion.
Au relais, Alain repart seul mais on passera bien trop tot pour qu'il se fasse aclamer par son comité de soutien. On aprroche de Grenoble. Riad part seul pour l'avant dernier relais qui comporte une bonne bosse. Petite inquiétude pour nous quand on ne le ratrappe pas dans la montée. Demi-tour et revenu en bas de la descente, on le voit arriver. Il s'était arrete pour un besoin naturel. Il monte très bien cette difficulté et la descente qui suit.
On arrive à Echirolles, dans la banlieu de Grenoble. On voulait faire ce dernier relais à un maximum de coureurs. Comme Riad n'a pas le permis, Marielle reste dans la voiture pour conduire. L'blueb inquiet par ces genoux, part en premier, croyant allez trop lentement pour nous. Alain le suit de peu, mais ne le retrappant pas, il monte dans la voiture. Il n'a pas apprécié les longues descentes, préférant un terrain bien plat. Le temps de mettre mon cardio, refaire mes lacets, je pars avec du retard sur mes 2 compères. Moins de problèmes que lors des redemarrages precedents. Très vite, je n'ai plus de douleurs alors j'accélère un peu. Comme je suis encore très bien (c'est comme si j'étais reposé pour n'avoir pas courru pendant quelques jours), je me prends à accélérer franchement. Je reviens sur Alain au moment où il monte dans la voiture et me lance à la poursuite du blueb. Très étonné de mes sensations, je fait encore 2 accélérations avant de le reprendre. Je récupère à ses cotés. Ayant mal, il prends le volant et l'on finira à 4 dans le centre de Grenoble. Fini les superbes sensations et j'ai hatte que l'on arrive. Pas de troquet ouvert pour une bière bien fraiche alors on devra se contenter d'un jus de fruit frais.
On rejoint la mairie où l'on rencontre 2 journaliste du dauphiné libéré.
Petite pause sur le chemin du retour vu que j'allais m'endormir.

Superbe journée avec 4 coureurs sympas, organisée d'une main de maitre par l'blueb.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !