Récit de la course : Off - Tour de France - Franchir l'Horizon 2005, par Manitoba

L'auteur : Manitoba

La course : Off - Tour de France - Franchir l'Horizon

Date : 11/3/2005

Lieu : Asnières Sur Seine (Hauts-de-Seine)

Affichage : 1496 vues

Distance : 130km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Franchir en Provence

Nice Digne.

Oraison, samedi 26 mars 12h 30, nous partons avec P’tikoala direction Barrême avec ma bétaillère, (autrement dit mon citroen C15) au demeurant très pratique pour mettre tout mon barda de sport…
Environ 45 minutes de route que je mets à profit pou discuter avec cet animal de l’étape du jour et de celle du lendemain Digne-Gap.
La bête se fait du souci car elle s’est remise à courir depuis peu après une longue interruption…Et moi avec ma jambe qui me fait souffrir depuis des mois je me demande bien si je vais pouvoir aller au bout de cette mission. Quoi qu’il en soit nous comptons bien aller au bout de ces deux étapes car nous tenons à tenir notre engagement de faire connaître JSC à travers ce tour de France que nous faisons en courant !
Nous arrivons un peu avant 14 h à Barrême. L’Torro qui va boucler l’étape Castellane Barrême nous a demandés de partir avant son arrivée car lui non plus n’est pas très sûr de son état physique et il préfère nous rejoindre plus tard avec sa voiture.
Je décide de prendre le premier relais, histoire de tester un peu le Mouflon…
Je pars doucement, les conditions climatiques sont idéales pour la CAP. Premier relais sans encombre. P’tikoala me relève tout aussi doucement. Le temps est variable, avec parfois quelques ondées ; Rien de bien méchant.
L’Toro nous rejoint en voiture avec la vachette vers Norante. (sépaspourquoi mais ce nom m’a toujours fait penser à un village gaulois ?)
Accueil chaleureux, poignées de mains, embrassades…nous nous sommes plus vus depuis le trail « LA PENITENTISSIME » excellent au demeurant puisque c’est mon club qui l’organise, un peu de pub gratos merci (voir le site du même nom), en juin dernier.
Il est un peu cassé après tous ses kilomètres accumulés depuis ces derniers jours, mais il est toujours aussi jovial et nous relate ces dernières péripéties dont cette mésaventure avec ses godasses qu’il a failli abandonner dans la boue…Bref L’Toro égal à lui-même.
Les autres relais s’enchaînent sans problème environ toutes les 45 minutes et nous pointons même sur Digne un peu en avance sur notre programme. J’ai toujours un petit gêne à la cuisse et dans le mollet droit mais je gère pour l’instant. La vachette nous rejoint avec les maillots JSC et nous rentrons très doucement tous les trois avec P’tikoala dans la préfecture des AHP. Nous marchons même un moment car nous pensons être à l’avance sur notre rdv en mairie ;
C’est à ce moment que nous sommes abordés par des policiers municipaux qui nous demandent si nous sommes les « franchisseurs de l’extrême » ????? ils nous précisent également que nous sommes attendus et qu’à cette vitesse là ils pourraient nous suivre eux aussi…
Nous comprendrons plus tard qu’ils se sont bien foutus de nous car apparemment ils s’attendaient à une arrivée différente avec beaucoup plus de monde sur notre parcours. J’en rigole encore aujourd’hui. Quelles tronches ils faisaient !!!Arf, arf, arf...
Bref l’arrivée sera malgré tout sympa avec un accueil sous la pluie ;
Représentants de la ligue, adjoint au maire, représentant des commerçants ainsi que la presse, tout le gratin en fait avec également buffet en mairie. Commentaires de l’étape, moyens que nous disposons pour faire connaître JSC, etc. etc. tout sera consigner par le journaliste qui fera passer un superbe article le lendemain dans la « Provence »
Une très belle journée somme toute et pas trop physique également ; Demain sera tout autre chose…


Etape Nice Gap.
Digne, dimanche 28 Mars

7 heures du mat, j’ai des frissons…
Il fait nuit et il pleut à sot sur la préfecture Dignoise, un temps à ne pas mettre un joggeur dehors, mais quant on aime on ne compte pas. Alors nous voilà tous les trois : P’tikoala un peu fatiguée de la veille, L’Toro toujours souriant et déjà harnaché, tout droit échappé de la feria de Nîmes (sac à dos, coupe vent, casquette et baladeur sur les oreilles ainsi que le drapeau JSC bien arrimé au sac et flottant au vent), votre serviteur L’Mouflon qui n’aime pas du tout l’humidité, mais pas du tout parce que frileux( bizarre pour un animal des montagnes non ? Aurait du s’appeler la poule ! (Faudrait peut être que je reconsidère mon pseudo) mais déjà impatient d’en découdre ; et enfin comme il avait promis, M VALERY du CODEP 04 venu nous soutenir au départ de cette longue étape (environ 90 kms)

Mallemoison, enfin la pluie nous abandonne après une quinzaine de kilomètres et les éclaircies pointent avec le jour. Au loin vers le nord le ciel se dégage et nous espérons avoir une belle journée.
Nous essayons toujours de nous relayer toutes les 45 mn, mais j’avoue que personnellement j’ai du mal à ne pas faire plus tant les kilomètres me démangent malgré ma petite douleur persistante à la cuisse droite. Le soleil enfin fini de jouer à cache cache et c’est sous la chaleur et le temps devenu très lourd que nous apercevons au loin la superbe citadelle de Sisteron. C’est à ce moment précis que j’ai tout à coup une grosse envie… de côte d’agneau. (Excusez moi je n'ai pas pu m’empêcher de faire facile, mais tout de même…)

Mes Zanimos commencent à accuser la fatigue alors que Lemouflon ne sent plus ses jambes (même la droite comme c’est bizarre) et je passe alors par des moments plus ou moins longs de quasi-euphorie. Je ne comprendrai que bien plus tard leurs significations…les kms s’enchaînent plus ou moins faciles, plus ou mois durs, plus ou moins longs, plus ou moins courts…je prends des relais de plus en plus longs puisque je me sens bien voire de mieux en mieux par période ; Mes Zanimos me supplient de me ménager et d’en garder sous la pédale. De plus je gère de mieux en mieux la douleur à la cuisse au point de ne plus sentir mes appuis. Nous nous restaurons lors de nos moments de repos individuels de façon à toujours avoir quelqu’un qui court ; le temps s’écoule et l’on se demande si nous serons à 18 h à Gap ? La chaleur est de plus en plus lourde mais je me sens bien, alors je décide de ne pas me faire relayer sur la fin…P’tikoala et L’Toro vont rejoindre Gap en bagnole pour contacter les personnes qui nous attendent et me rejoindront ensuite en courant pour que l’on puisse rentrer ensemble en ville. J’ai les mollets maintenant qui sont de plus en plus dur et mes jambes sont très lourdes mais je serre les dents en voyant que je suis dans les délais. Je ralentis même quand je vois au bout de l’avenue mes deux franchisseurs qui me font des grands signes. L’Toro me dit que nous sommes en avance, alors nous faisons une petite halte sur un banc: juste le temps de faire quelques photos(rires, concours de grimaces, fous rires), heureusement que personne ne nous connaît ici car les passants nous prennent carrément pour des fondus ou des clowns échappés du cirque tout proche de nous…

Enfin il faut bien repartir… clopin clopant et avec mal aux côtes d’avoir tellement rigoler; A peine 5 mn et nous arrivons devant le siège de la ligue où les représentants du Codep 05 de la Ligue ainsi que des personnes de la mairie et un journaliste nous attendent.
Photos, poignées de mains, petits commentaires à chaud sur le trottoir puis nous montons au siège ou une petite réception nous attend avec rafraîchissements, petits gâteaux etc. etc. Re séances de photos, discutions à bâtons rompus …

C’est alors que pour attirer l’attention je fais au milieu de tout ce petit monde un petit puis un gros malaise (hypo) au point d’appeler les pompiers qui me transporteront plus tard au CH de la ville pour me perfuser…C’est gagné, tout le monde maintenant est au petit soin autour de moi : Pompiers et agents hospitaliers, représentants de la ligue et de la mairie, sans oublier mes chers Zanimos bien sûr qui resteront jusqu'à ma sortie vers 23 h.

Nous menons P’tikoala et moi L’Toro à son hôtel car demain il doit passer le relais très tôt à d’autre franchisseurs qui devront rejoindre Grenoble dans la journée. Quel courage! Superbe cet animal, quel homme !
C’est P’tikoala qui conduira la bétaillère car le mouflon est toujours vaseux(bizarre pour un mouflon des collines non ? faudrait que je…)

Belle fin de journée n’est ce pas ? Quel merveilleux souvenirs à raconter…j’aurais du me méfier de mes passages euphoriques qui étaient des signes avant coureur de mon hypoglycémie ! Je paye cash ma vantardise et maintenant je resterai humble devant toutes et tous et surtout devant ma maîtresse : La course à pied.

Merci à tous de m’avoir soutenu lors de ce petit incident.
Merci aux représentants de la ligue qui oeuvrent sans relâche à longueur d’année.
Merci à la mairie de Gap pour son accueil et tout ce qu’elle a pu faire pour faire connaître JSC.
Merci à tous les franchisseurs de France et de Navarre.
Pas merci au journaliste qui sans l’opposition musclée d’un pompier, de la mairie et de mes Zanimos, voulait me prendre en photo sans autorisation alors que j’étais dans le coltard.
Merci aux pompiers, aux urgentistes.
Merci à tous ceux que j’ai pu oublier, qu’ils m’en excusent.
Merci à toutes et tous ceux qui ont oeuvrés pour aider JSC à Rompre l'Isolement.
Merci à ma voiture pour ne pas m’avoir lâché, merci à mes parents, frères et sœurs, à mon patron pour mes congés…euh! Je crois que je dérape là…Séquelle du malaise ?????????????????????????????????

Un merci particulier à mes Zanimos P’tikoala et L’Toro avec qui j’ai passé deux jours inoubliables dans ma vie de « Mouflon »

Tchao! et à bientôt…Patche et salute.



Lemouflon des collines







1 commentaire

Commentaire de L'Dingo posté le 08-04-2005 à 16:00:00

Un commentaire sur ce Cr du Mouflon:

"A la hauteur de son exploit sur 2 étapes", sans pb.

on notera juste une petite inversion:
"L'Toro quel homme, cet animal" :-))

Bravo à tous les 3 (qques photos qque part?)

l'dingo

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !