Récit de la course : Gap'en Cimes 2008, par jean-chris05

L'auteur : jean-chris05

La course : Gap'en Cimes

Date : 5/10/2008

Lieu : Gap (Hautes-Alpes)

Affichage : 2154 vues

Distance : 26km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail Gapen cîmes 2008


7h30 : Réveil en douceur, aujourd’hui, je cours à domicile. Ouvrir les volets, le ciel est clair, l’air est frais (2°C). La journée s’annonce excellente. Au menu, le1er trail Gapen’cîmes.

 

8h00 : Arrivée de Fred, couché à 2h00, levé à 6h00, il risque de manquer de fraîcheur pour son premier trail.

 

8h10 : Gratter le pare-brise pour la première fois, une belle journée d’automne s’annonce.

 

8h20 : Arrivée sur le domaine de Charance en même temps que le soleil.

 

8h45 : Nat arrive à son tour, le Team Névasport est au complet.

 

9h30 : Nous sommes 207 à nous élancer pour  23, 25 ou 26 km de course (seule imprécision d’une organisation au top pour une première) et 1200m D+ (environ). 


 

 

9h37 : Le peloton est étiré lorsque nous bouclons le tour du lac de Charance.


9h50 : Nous longeons le canal du Drac, Nat à mes côtés, Fred légèrement derrière.

 

10h10 : Nous arrivons à la petite chapelle de Sauveterre (PointKilométrique7), 


la pente s’accentue, Nat en profite pour me distancer. Je la garderai en point de mire pendant toute l’ascension.

 

10h25 : PK9, on ne court plus,  les deux prochains kilomètres doivent nous faire gagner 550mètres d’altitude. C’est le souffle court que je commence l’ascension des crêtes de Charance. Couleurs automnales, lumière exceptionnelle, la lavande cède bien vite sa place aux edelweiss.


 

10h53 : En file indienne sur la crête, le bassin gapençais à droite, le massif du Dévoluy à gauche. 

 

11h13 : Arrivé au point haut du circuit (le Cuchon 1903m) le massif des Ecrins surgit face à moi. Enfin une petite descente pour relancer la machine. 


11h20 : Je viens de doubler Nathalie dans la descente vers la brèche de Charance et son ravitaillement. 


11h25 : Nous avons quitté les crêtes et basculé dans de verts alpages. Le Pic de Bure

nous domine.

 

 


 

11h50 : Une succession de montagnes russes en monotrace nous emmène tranquillement vers le col de Gleize, dernière difficulté de la journée.  


Quatre ou cinq filles me courent après (Nat est parmi elles). Je n’ai pas la force de me faire attraper et relance dès que possible.

 

12h15 : Passage au col, Nathalie est dans ma roue, Fred passera dans un quart d’heure. Le Champsaur est à nos pieds. Il ne reste plus que 6 km de descente. 


 

12h22 : La pente n’est pas assez prononcée à mon goût, Nat en profite pour passer. 


 

12h30 : Je profite d’un passage plus technique pour distancer (légèrement) Nathalie qui reprend, une à une, des concurrentes directes.


  

 

12h53 : Après une longue descente en forêt, nous débouchons soudain sur l’arrivée. Mes filles m’attendaient, j’ai la joie de parcourir les 200 derniers mètres avec elles. 


Nathalie, qui n’avait jamais couru plus de deux heures de suite, arrive 22 secondes plus tard (2ème V1F !).

 

13h20 : Fred qui a souffert dans la descente, termine son premier trail. Il dormira bien ce soir !


 

Parcours magnifique et physique. Lumière et paysage exceptionnels. Sans aucun doute le plus beau trail que j’ai couru (et je ne dis pas cela uniquement parce que c’était chez moi…)  

 

  

 


Gapen cîmes
envoyé par jccasa

1 commentaire

Commentaire de laurent05 posté le 06-10-2008 à 09:23:00

merci jean-chris pour ce super film
c'est quand même beau les hautes alpes par un
belle journée d'automne
bonne récup
à bientôt
laurent

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !