Récit de la course : Marathon du Médoc 2009, par Fanchic

L'auteur : Fanchic

La course : Marathon du Médoc

Date : 12/9/2009

Lieu : Pauillac (Gironde)

Affichage : 831 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Bonjour,


Pour ma part tout avait pourtant très bien débuté avec un très beau repas de 1001 pates la veille.
Le jour de la course au réveil j'étais en forme et déjà bien dans ma course. La course part et cette année je ne pars bien pas dans la foule je passe la ligne 2' après top.
Je prend mon rythme de suite, je me sens bien. Je regarde les temps de passages... pas fameux mais je ne me tracasse pas j'avais prévu large sur les 5 premiers kilos du fait du départ et du flot de coureurs.
Passage au 10km assez facile en 1H06'24" donc jusqu'à là tout vas bien. La route se poursuit sans problème avec ses blagues, ses déguisements, ses premiers coureurs en détresse... bref le course !!!
Arrivé vers le 15ème kilo déjà les jambes qui se font sentir... ce n’est pas bon du tout ça... c'est dingue. Et là c'est le début de la fin pour moi. Il faut que je tienne alors tant pis on réduit l'allure on prend une foulée hyper économique et on verra bien .
Passage au semi ça va un peu mieux mais la douleur et là mais le temps avec un  joli 2H15'44" et plus que correct donc je suis dedans et j'essaie d'oublier mes jambes.
Je stoppe au 22ème kilo pour essayer d'anticiper avant que mes douleurs m'entrainent comme l'an dernier dans les méandres du puits noir. Un petit massage vite fait et je repars comme un gardon frais... hélas ça n'a pas marché aussi simplement que ça.

L'an dernier j'étais complètement mort au 25ème kilo mais cette année je voulais voir le 30ème en courant alors je me suis battu pas contre le temps ni le souffle, les le cardio mais contre mes fichues jambes qui n'ont pas voulu y aller.
J'arrive quand même au 30ème mais à quel prix j'ai mal mais je suis du genre à m'arrêter à ça même si un clown avec des larmes c'est bizarre. Je suis en train de me faire du mal je le sais alors quand le panneau 30km arrive pour moi la course prend fin. Je veux abandonner... Je pense à ces 10 semaines on je me suis vraiment donné et à tout ces efforts. Mais rien n'y fais je ne veux pas faire 1mois et demi de kiné comme l'an dernier après le marathon. Je n’ai encore jamais abandonné et ce mot à vrai die je fais encore plus mal que mes jambes. Le morale n'est plus là il n'y a plus rien on se sent vraiment seul au monde malgré le flot incessant de coureurs mais rien n'y fais la course est finie pour moi.

JE coupe mon cardio  avec un passage au 30km en 3H27 donc très bon. Je file jusqu'au ravitaillement suivant mais pas moyen de quitter la course alors dans un dernier effort je vais pousser jusqu'au 35ème kilo ou je vais rester assis une bonne 20aine de minutes assis. J'ai enlevé tout et je ne suis pas bien j'ai envie de disparaitre tellement j'ai honte de quitter cette course comme ça.

Au bout de 20 minutes toujours rien pour quitter la course donc je me lève remet mon dossard et file rejoindre la ligne en me levant plus mal aux jambes mais de tout façon c'est fini donc on va prendre bcp de temps pour finir je vais profiter des tous les ravitos et me faire plaisir.

Alors le vin j'ai pas pris car je suis pas fan mais la bouffe alors là j'ai rattrapé ce que j'ai pas pris l'an dernier.
Jambon de Bayonne, huitre vin blanc (qui a failli retourner au sol d'ailleurs mais bon c'est un détail). Je marche de depuis le kilomètre 35 et je suis bien décidé à marcher jusqu'au 42km et courir pour passer la ligne. Mais avant les entrecôtes, la bière, les fruits, la glace !!! Bref je profite discute avec les gens danse un peu au stand entrecôtes. Bref j'essais de prendre du bon temps et d'oublier une grosse frustration.

Je passe la ligne en 5H50 minutes, le temps importe pas même si c'est 25 minutes de mieux que l'an dernier et que je peux recourir sans trop de problème déjà aujourd'hui. Pour moi j'ai arrêté la course au 30ème kilo.

Merci à tous ceux qui m'ont soutenue, à mon coach qui a pris de son temps pour m'aider malheureusement ça ne m’a pas marché mais je ne désespère pas et je ne renonce jamais. Alors l'an prochain je serais encore au Médoc pour la 3ème année consécutive mais mon objectif sera de faire 6H30 avec arrêt à tous les stands et la grosse fête, je n'irais pas pour courir mais belle et bien pour être au top du top de la fête.

Par contre je vais faire un vrai marathon de course et là je veux réussir les moins de 5H d'ailleurs je crois bien qu'en 5H50 on m'aurait arrêter partout ailleurs !!!

En tout cas, pour ceux qui veulent faire un marathon sans objectif et avec vraiment une super ambiance faites le Médoc. Alors oui il est dur, oui fais souvent pas mois de 28° mais oui on s'amuse si on y va pour ça !!!

3 commentaires

Commentaire de BENIBENI posté le 14-09-2009 à 11:30:00

Bon ben RDV l'année prochaine Mister Gel !

Commentaire de Fanchic posté le 14-09-2009 à 14:33:00

Avec plaisir Mister Highlander !!!

Commentaire de Olycos posté le 14-09-2009 à 21:28:00

Alors t'en as chier....
T'inquietes les 5h sont largement jouable... j'te connais ca le fait
Bon repos

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.21 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !