Sport et homosexualité

Discussions sur des sujets moins sérieux en rapport avec les sports d'endurance.
Le hors-sujet y est toléré, mais dans une certaine limite : le sujet doit commencer par [HS], le HS doit rester minoritaire, et les sujets polémiques, agressifs ou contenant des attaques nominatives, ne sont pas tolérés (et seront supprimés par les modérateurs).

Modérateur: Modos

Re: Sport et homosexualité

Messagepar Le Lutin d'Ecouves » 29 DĂ©c 2017, 12:35

Galaté57 a écrit:
Le Lutin d'Ecouves a écrit:Je ne comprends pas certaines réactions. Les Gay Games sont ouverts à tout le monde.
C'est facile de dire que tout le monde il est égal quand on fait partie de la majorité blanche hétéro de classe moyenne ou supérieure. Les homos (étymologiquement les mêmes) ont quand même le droit de revendiquer leur différence au grand jour !
Si certains mouvements homos ou féministes (et autres) étaient restés discrets, on serait encore en train de patauger dans le bouillon raciste, homophobe et misogyne dans lequel je suis né dans les années 50, un monde de brimades pas du tout fantasmées. J'en ai des souvenirs précis, de quoi faire dresser les cheveux sur la tête.


Déjà si chacun arrêtait de vouloir s'identifier en son nom.. et revendiquer des droits ou privilège à ce titre.
Nous sommes tous une minorité dans la grande majorité.
Il est navrant de voir qu'à force de vouloir revendiquer une égalité existante, on en arrive à s'éloigner les uns des autres au nom de ces mêmes différences..
Comme déjà écris, à ce titre pourquoi pas :
- des gauchers games
- des chauves games
- des velus games
- des blonds games
- des roux games
- des frisés games
- des nains games
- des bio games
- des végan games
...
Alors qu'il me semble, le sport doit justement nous réunir tous sans distinction..

Tu remets donc en cause les jeux olympiques handi-sport...

Concernant ce que tu écris, je ne sache pas que les chauves, les frisés, les bio ou autres aient eu à souffrir de discrimination depuis des siècles. Cette énumération de «Games» n'a qu'un but, tourner en dérision les Gay Games et par là même les Gays.
Le Blog de le Lutin :
http://le.lutin.kikourou.net/

Ce qui m'Ă©meut me meut.
Avatar de l’utilisateur
Le Lutin d'Ecouves
Maître kikoureur
 
Messages: 4309
Inscrit le: 23 Avr 2007, 20:19

Re: Sport et homosexualité

Messagepar GalatĂ©57 » 29 DĂ©c 2017, 13:41

Le Lutin d'Ecouves a Ă©crit:
Galaté57 a écrit:
Le Lutin d'Ecouves a écrit:Je ne comprends pas certaines réactions. Les Gay Games sont ouverts à tout le monde.
C'est facile de dire que tout le monde il est égal quand on fait partie de la majorité blanche hétéro de classe moyenne ou supérieure. Les homos (étymologiquement les mêmes) ont quand même le droit de revendiquer leur différence au grand jour !
Si certains mouvements homos ou féministes (et autres) étaient restés discrets, on serait encore en train de patauger dans le bouillon raciste, homophobe et misogyne dans lequel je suis né dans les années 50, un monde de brimades pas du tout fantasmées. J'en ai des souvenirs précis, de quoi faire dresser les cheveux sur la tête.


Déjà si chacun arrêtait de vouloir s'identifier en son nom.. et revendiquer des droits ou privilège à ce titre.
Nous sommes tous une minorité dans la grande majorité.
Il est navrant de voir qu'à force de vouloir revendiquer une égalité existante, on en arrive à s'éloigner les uns des autres au nom de ces mêmes différences..
Comme déjà écris, à ce titre pourquoi pas :
- des gauchers games
- des chauves games
- des velus games
- des blonds games
- des roux games
- des frisés games
- des nains games
- des bio games
- des végan games
...
Alors qu'il me semble, le sport doit justement nous réunir tous sans distinction..

Tu remets donc en cause les jeux olympiques handi-sport...

Concernant ce que tu écris, je ne sache pas que les chauves, les frisés, les bio ou autres aient eu à souffrir de discrimination depuis des siècles. Cette énumération de «Games» n'a qu'un but, tourner en dérision les Gay Games et par là même les Gays.


L'homosexualité n'est pas un handicap en matière de performance sportive il me semble ? Il conviendrait de ne pas tout confondre..
Et qu'en sais tu qu'un chauve, un roux, un nain, n'est pas eu subir de discrimination ??
Bien en contraire, je dénonce cette volonté à se désigner "je suis le plus malheureux" et à se titre revendiquer un statut particulier qui ne fait qu'accentuer cette différence..
Inutile de me faire un procès d'intention et se victimiser une fois de plus..
BientĂ´t on n'osera mĂŞme plus Ă©voquer son allergie aux fraises de peur de se voir taxer d'HARIBOPHOBE... :mrgreen:
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles (SENEQUE)
Avatar de l’utilisateur
Galaté57
Maître kikoureur
 
Messages: 4279
Inscrit le: 08 FĂ©v 2008, 22:54
Localisation: Moselle

Re: Sport et homosexualité

Messagepar cedricmtpl » 29 DĂ©c 2017, 14:35

Le Lutin d'Ecouves a Ă©crit:
Concernant ce que tu écris, je ne sache pas que les chauves, les frisés, les bio ou autres aient eu à souffrir de discrimination depuis des siècles. Cette énumération de «Games» n'a qu'un but, tourner en dérision les Gay Games et par là même les Gays.


Que penser alors d’éventuels Black games?
Je pense pas que tourner en dérisions les gay games revienne à tourner en dérision tous les gays, seulement ceux qui y participent ou soutiennent le projet, c'est différent.
cedricmtpl
Maître kikoureur
 
Messages: 2474
Inscrit le: 03 Juil 2007, 12:48
Localisation: Amancy, Yaute

Re: Sport et homosexualité

Messagepar GalopaĂŻre » 29 DĂ©c 2017, 16:58

Je ne comprends pas ces réactions. :shock:
Il s'agit juste d'un événement sportif qui vise à soutenir une cause. Il n'est pas réservé aux homosexuels.
Quand une course est organisée pour le téléthon on ne crie pas au communautarisme des myopathes.

En ce moment tout est sujet à polémique en agitant un pseudo communautarisme. C'est une vaste blague, on est quasiment tous communautaristes. On reste entre gens partageant les mêmes valeurs ou centres d'intérêts ou en tout cas de classe sociale identique. Dénigrer les militants anti-homophobie ou anti-raciste n'est qu'une manœuvre politique afin que rien ne change voire que l'on revienne en arrière.

La gay-pride n'est pas réservée aux homosexuels mais elle a pour fonction ne promouvoir le combat anti-homophobie. Ici j'ai l'impression qu'il s'agit de la même chose mais via des épreuves sportives.

Donc, que ceux qui veulent courir en défendant une cause puissent le faire.Vive les Gay Games !!!
Avatar de l’utilisateur
GalopaĂŻre
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1044
Inscrit le: 16 FĂ©v 2012, 14:10

Re: Sport et homosexualité

Messagepar GalatĂ©57 » 29 DĂ©c 2017, 17:12

Galopaïre a écrit:Je ne comprends pas ces réactions. :shock:
Il s'agit juste d'un événement sportif qui vise à soutenir une cause. Il n'est pas réservé aux homosexuels.
Quand une course est organisée pour le téléthon on ne crie pas au communautarisme des myopathes.

En ce moment tout est sujet à polémique en agitant un pseudo communautarisme. C'est une vaste blague, on est quasiment tous communautaristes. On reste entre gens partageant les mêmes valeurs ou centres d'intérêts ou en tout cas de classe sociale identique. Dénigrer les militants anti-homophobie ou anti-raciste n'est qu'une manœuvre politique afin que rien ne change voire que l'on revienne en arrière.

La gay-pride n'est pas réservée aux homosexuels mais elle a pour fonction ne promouvoir le combat anti-homophobie. Ici j'ai l'impression qu'il s'agit de la même chose mais via des épreuves sportives.

Donc, que ceux qui veulent courir en défendant une cause puissent le faire.Vive les Gay Games !!!


La difficulté dans ce cas présent, est que initialement les jeux olympiques et autres jeux mondiaux sont destinés avant tout à réunir l'ensemble des communautés au nom du sport et pour une cause commune.
Avec les gay-games c'est l'inverse, certes, tous sportif peut venir, mais pour défendre une cause propre.
Et c'est là, que personnellement je trouve l'idée dérangeante, rien à voir avec le téléthon ou toute autre course pour la recherche qui ne définit pas une communauté mais mène un combat commun pour une maladie.
Je n'ai toujours pas compris la raison des gay-games..
Et sans être "anti-gay" j'aurai la même argumentation pour des "gaucher-games"/"black-games"/"chauves-games" ...ou tout autre communauté qui souhaiterait organiser ses propres jeux.

Maintenant , je comprends aussi qu'une personne veuille défendre sa cause, c'est normal, mais pour autant pas en argumentant que toute personne qui ne partage pas cette idée est ANTI..
Sérieusement MARRE de ce calimérisme à pensée unique.. le sport c'est avant tout l'occasion de tous se retrouver, indépendamment de nos origines,idéaux..
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles (SENEQUE)
Avatar de l’utilisateur
Galaté57
Maître kikoureur
 
Messages: 4279
Inscrit le: 08 FĂ©v 2008, 22:54
Localisation: Moselle

Re: Sport et homosexualité

Messagepar Le Lutin d'Ecouves » 29 DĂ©c 2017, 17:26

Galopaïre a écrit:Je ne comprends pas ces réactions. :shock:
Il s'agit juste d'un événement sportif qui vise à soutenir une cause. Il n'est pas réservé aux homosexuels.
Quand une course est organisée pour le téléthon on ne crie pas au communautarisme des myopathes.

En ce moment tout est sujet à polémique en agitant un pseudo communautarisme. C'est une vaste blague, on est quasiment tous communautaristes. On reste entre gens partageant les mêmes valeurs ou centres d'intérêts ou en tout cas de classe sociale identique. Dénigrer les militants anti-homophobie ou anti-raciste n'est qu'une manœuvre politique afin que rien ne change voire que l'on revienne en arrière.

La gay-pride n'est pas réservée aux homosexuels mais elle a pour fonction ne promouvoir le combat anti-homophobie. Ici j'ai l'impression qu'il s'agit de la même chose mais via des épreuves sportives.

Donc, que ceux qui veulent courir en défendant une cause puissent le faire.Vive les Gay Games !!!

+1

Je n'aurais pas mieux dit.
Le Blog de le Lutin :
http://le.lutin.kikourou.net/

Ce qui m'Ă©meut me meut.
Avatar de l’utilisateur
Le Lutin d'Ecouves
Maître kikoureur
 
Messages: 4309
Inscrit le: 23 Avr 2007, 20:19

Re: Sport et homosexualité

Messagepar GalopaĂŻre » 29 DĂ©c 2017, 17:31

@Galaté57
Je comprends ton point de vue mais moi ça ne me dérange pas et je ne fais nullement le raccourci "si t'es pas pour, t'es anti" (au cas où il y ait un doute :wink: ).

Cela n'a pas l'air d'être le cas ici, mais quand bien même ce serait réservé aux homosexuels, ça me serait égal. C'est un peu comme la polémique des réunions réservées aux racisés, je comprends bien que des gens qui subissent une discrimination commune ressentent le besoin de se réunir entre eux pour échanger.

Le sport c'est le partage ? je ne suis pas sûr.
Avatar de l’utilisateur
GalopaĂŻre
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1044
Inscrit le: 16 FĂ©v 2012, 14:10

Re: Sport et homosexualité

Messagepar Le Lutin d'Ecouves » 29 DĂ©c 2017, 17:33

Galaté57 a écrit:
Sérieusement MARRE de ce calimérisme à pensée unique.. le sport c'est avant tout l'occasion de tous se retrouver, indépendamment de nos origines,idéaux..


Pas toujours, j'ai pu constater qu'en cross je rencontre beaucoup plus d'ouvriers alors qu'en trail, j'ai beaucoup plus affaire à des bourgeois. Il y a des exceptions mais, par exemple, j'ai surtout rencontré des kikous bien diplômés, ce qui n'est pas une insulte alors qu'en FSGT je cours avec des gens dont la richesse ne se situe pas dans les grades universitaires.
Le Blog de le Lutin :
http://le.lutin.kikourou.net/

Ce qui m'Ă©meut me meut.
Avatar de l’utilisateur
Le Lutin d'Ecouves
Maître kikoureur
 
Messages: 4309
Inscrit le: 23 Avr 2007, 20:19

Re: Sport et homosexualité

Messagepar GalatĂ©57 » 29 DĂ©c 2017, 17:45

Le Lutin d'Ecouves a Ă©crit:
Galaté57 a écrit:
Sérieusement MARRE de ce calimérisme à pensée unique.. le sport c'est avant tout l'occasion de tous se retrouver, indépendamment de nos origines,idéaux..


Pas toujours, j'ai pu constater qu'en cross je rencontre beaucoup plus d'ouvriers alors qu'en trail, j'ai beaucoup plus affaire à des bourgeois. Il y a des exceptions mais, par exemple, j'ai surtout rencontré des kikous bien diplômés, ce qui n'est pas une insulte alors qu'en FSGT je cours avec des gens dont la richesse ne se situe pas dans les grades universitaires.


Et comment sais tu qu'ils sont diplômés ou non ?
Perso, je m'entraine avec différent groupe en fonction de mes disponibilités, j'ai des ami(e)s rencontrés au travers de beaucoup de course, mais je serai incapable de te dire quelles sont leurs diplômes ou engagements..
Au contraire, j'ai déjà pris mes distances vis à vis de personnes qui affichaient systématiquement leur appartenance.
Le sport reste pour moi, une Ă©cole commune sans discrimination.
Mais je sais aussi que ce n'est pas le cas général, pour autant je me refuse être catalogué anti ou pro dès l'instant où j'ai un avis différent.
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles (SENEQUE)
Avatar de l’utilisateur
Galaté57
Maître kikoureur
 
Messages: 4279
Inscrit le: 08 FĂ©v 2008, 22:54
Localisation: Moselle

Re: Sport et homosexualité

Messagepar GalatĂ©57 » 29 DĂ©c 2017, 17:49

Galopaïre a écrit:@Galaté57
Je comprends ton point de vue mais moi ça ne me dérange pas et je ne fais nullement le raccourci "si t'es pas pour, t'es anti" (au cas où il y ait un doute :wink: ).

Cela n'a pas l'air d'être le cas ici, mais quand bien même ce serait réservé aux homosexuels, ça me serait égal. C'est un peu comme la polémique des réunions réservées aux racisés, je comprends bien que des gens qui subissent une discrimination commune ressentent le besoin de se réunir entre eux pour échanger.

Le sport c'est le partage ? je ne suis pas sûr.


C'est certain, que parfois le sport n'est pas porteur d'un message positif.
Mais c'est Ă  nous tous et Ă  chacun de faire en sorte qu'il rassemble pour un objectif commun et sans orientation.
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles (SENEQUE)
Avatar de l’utilisateur
Galaté57
Maître kikoureur
 
Messages: 4279
Inscrit le: 08 FĂ©v 2008, 22:54
Localisation: Moselle

Re: Sport et homosexualité

Messagepar Le Lutin d'Ecouves » 29 DĂ©c 2017, 18:01

Galaté57 a écrit:
Le Lutin d'Ecouves a Ă©crit:
Galaté57 a écrit:
Sérieusement MARRE de ce calimérisme à pensée unique.. le sport c'est avant tout l'occasion de tous se retrouver, indépendamment de nos origines,idéaux..


Pas toujours, j'ai pu constater qu'en cross je rencontre beaucoup plus d'ouvriers alors qu'en trail, j'ai beaucoup plus affaire à des bourgeois. Il y a des exceptions mais, par exemple, j'ai surtout rencontré des kikous bien diplômés, ce qui n'est pas une insulte alors qu'en FSGT je cours avec des gens dont la richesse ne se situe pas dans les grades universitaires.


Et comment sais tu qu'ils sont diplômés ou non ?
.

Ben parce que j'ai parlé avec eux. En dix ans, j'ai rencontré environ une centaine de Kikous.
Le Blog de le Lutin :
http://le.lutin.kikourou.net/

Ce qui m'Ă©meut me meut.
Avatar de l’utilisateur
Le Lutin d'Ecouves
Maître kikoureur
 
Messages: 4309
Inscrit le: 23 Avr 2007, 20:19

Re: Sport et homosexualité

Messagepar CAPCAP » 29 DĂ©c 2017, 18:24

Il me faudrait prendre du temps pour apporter quelques éléments à vos questions. Disons déjà ceci: j'ai rejoint les FrontRunners de Paris il y a une quinzaine d'années et quand j'étais au CA l'objectif de l'association était de disparaître. C'est à dire que les homos se sentent accueillis assez normalement dans les clubs classiques, tels qu'ils sont, sans entendre des "c'était pas un entraînement de tapette". Alors notre club n'aurait plus lieu d'être.
Les homosexuels (bi, trans) ne sont pas une catégorie anodine, sinon le suicide ne concernerait pas 5 fois plus de personnes que dans le reste de la société.
Et le sport nous fait beaucoup de bien comme à tout le monde. Ceci également entre nous, pour pouvoir échanger sur nos difficultés ou d'autres choses. Mais globalement on apprécie aussi beaucoup la présence d'hétéros avec nous.
Nous (en majorité) ne demandons rien de particulier, juste d'être acceptés comme nous sommes, ce qui est déjà mieux dans certains milieux, mais pas tous, loin s'en faut.
Quant aux Gay Games, l'objectif est plus de faire une grande fête du sport que de chercher à discréminer les meilleurs d'entre nous, en ça on peut les trouver beaucoup moins sérieux que les JO, bien sûr. Même si certains ont véritablement un niveau international, d'autres arrivent à avoir une médaille malgré un niveau très commun. Le sérieux dans le travail des juges est là, mais il n'est pas obligatoire de se prendre au sérieux!
La discrimination des homos est assez différente de beaucoup d'autres puisqu'elle conduit encore des centaines (millier peut-être) de foyers à chasser leur ado, allez voir le site le-refuge.org Il y a aussi un film sur Le Refuge sur https://www.youtube.com/watch?v=Ts-bqJB3PAE
je Rêve-olution pour l’Envie-ronnement
Avatar de l’utilisateur
CAPCAP
Maître kikoureur
 
Messages: 2104
Inscrit le: 19 Mars 2006, 16:33

Re: Sport et homosexualité

Messagepar GalatĂ©57 » 29 DĂ©c 2017, 18:28

Le Lutin d'Ecouves a Ă©crit:

Pas toujours, j'ai pu constater qu'en cross je rencontre beaucoup plus d'ouvriers alors qu'en trail, j'ai beaucoup plus affaire à des bourgeois. Il y a des exceptions mais, par exemple, j'ai surtout rencontré des kikous bien diplômés, ce qui n'est pas une insulte alors qu'en FSGT je cours avec des gens dont la richesse ne se situe pas dans les grades universitaires.


Et comment sais tu qu'ils sont diplômés ou non ?

Ben parce que j'ai parlé avec eux. En dix ans, j'ai rencontré environ une centaine de Kikous.[/quote]

ET c'est justement oĂą je voulais en arriver...
Moi aussi, je discute avec mes compagnons de route, pour autant, je les vois en temps de compagnons et non de diplômes, je ne "hiérarchise" pas, un diplôme n'est pas une "richesse" simplement une reconnaissance de capacité.
Sur Kikourou, les échanges peuvent être constructifs peut importe la culture, un diplôme n'est pas forcément un gage de qualité, bien au contraire parfois...
C'est au contraire la différence culturelle et son échange qui sera enrichissant, dès l'instant où l'on accepte de débattre en sortant de son ghetto intellectuel.
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles (SENEQUE)
Avatar de l’utilisateur
Galaté57
Maître kikoureur
 
Messages: 4279
Inscrit le: 08 FĂ©v 2008, 22:54
Localisation: Moselle

Re: Sport et homosexualité

Messagepar Le Lutin d'Ecouves » 29 DĂ©c 2017, 19:04

Galaté57 a écrit: .

ET c'est justement oĂą je voulais en arriver...
Moi aussi, je discute avec mes compagnons de route, pour autant, je les vois en temps de compagnons et non de diplômes, je ne "hiérarchise" pas, un diplôme n'est pas une "richesse" simplement une reconnaissance de capacité.
Sur Kikourou, les échanges peuvent être constructifs peut importe la culture, un diplôme n'est pas forcément un gage de qualité, bien au contraire parfois...
C'est au contraire la différence culturelle et son échange qui sera enrichissant, dès l'instant où l'on accepte de débattre en sortant de son ghetto intellectuel.

Là n'est pas mon propos, je constatais juste des différences sociologiques en fonction des sports pratiqués.
Le Blog de le Lutin :
http://le.lutin.kikourou.net/

Ce qui m'Ă©meut me meut.
Avatar de l’utilisateur
Le Lutin d'Ecouves
Maître kikoureur
 
Messages: 4309
Inscrit le: 23 Avr 2007, 20:19

Re: Sport et homosexualité

Messagepar GalatĂ©57 » 29 DĂ©c 2017, 20:05

Le Lutin d'Ecouves a Ă©crit:
Galaté57 a écrit: .

ET c'est justement oĂą je voulais en arriver...
Moi aussi, je discute avec mes compagnons de route, pour autant, je les vois en temps de compagnons et non de diplômes, je ne "hiérarchise" pas, un diplôme n'est pas une "richesse" simplement une reconnaissance de capacité.
Sur Kikourou, les échanges peuvent être constructifs peut importe la culture, un diplôme n'est pas forcément un gage de qualité, bien au contraire parfois...
C'est au contraire la différence culturelle et son échange qui sera enrichissant, dès l'instant où l'on accepte de débattre en sortant de son ghetto intellectuel.

Là n'est pas mon propos, je constatais juste des différences sociologiques en fonction des sports pratiqués.


Ces différences sociologiques sont de notre propre fait trop souvent.
Tu évoques le "trail bourgeois" alors que c'est un sport accessible à tous, de mêmes que le tennis ou le golf.. et inversement, en qualité d'ancien trésorier d'un club sportif, je peux t'affirmer que j'avais des cadres et employeur de PME pratiquant le cross en ses temps glorieux. Encore cette année, sur l'intégrale des Causses j'ai fais un bout de chemin avec un docteur d'une grande simplicité...
Le rejet vient parfois aussi des classes qui se disent "ouvrières" envers les classes qu'il classifient de "supérieures", j'ai personnellement vu des collègues sportifs cheminots rejeter ma compagnie au vu de mon statut de "fonctionnaire de la justice"...alors que nous évoluons dans un cadre sportif et non professionnel.
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles (SENEQUE)
Avatar de l’utilisateur
Galaté57
Maître kikoureur
 
Messages: 4279
Inscrit le: 08 FĂ©v 2008, 22:54
Localisation: Moselle

Re: Sport et homosexualité

Messagepar Benman » 29 DĂ©c 2017, 22:17

Est-ce qu'aux gay-games il y a plus de diplômés qu'ailleurs? :roll:
:arrow:
Je l'ai échappée Belle : 21 nuances d'ultra finisher
Avatar de l’utilisateur
Benman
Maître kikoureur
 
Messages: 3136
Inscrit le: 24 Nov 2011, 10:32

Re: Sport et homosexualité

Messagepar cedricmtpl » 30 DĂ©c 2017, 09:55

Galopaïre a écrit:Je ne comprends pas ces réactions. :shock:
Il s'agit juste d'un événement sportif qui vise à soutenir une cause. Il n'est pas réservé aux homosexuels.
Quand une course est organisée pour le téléthon on ne crie pas au communautarisme des myopathes.

En ce moment tout est sujet à polémique en agitant un pseudo communautarisme. C'est une vaste blague, on est quasiment tous communautaristes. On reste entre gens partageant les mêmes valeurs ou centres d'intérêts ou en tout cas de classe sociale identique. Dénigrer les militants anti-homophobie ou anti-raciste n'est qu'une manœuvre politique afin que rien ne change voire que l'on revienne en arrière.

La gay-pride n'est pas réservée aux homosexuels mais elle a pour fonction ne promouvoir le combat anti-homophobie. Ici j'ai l'impression qu'il s'agit de la même chose mais via des épreuves sportives.

Donc, que ceux qui veulent courir en défendant une cause puissent le faire.Vive les Gay Games !!!

Pas faux!
cedricmtpl
Maître kikoureur
 
Messages: 2474
Inscrit le: 03 Juil 2007, 12:48
Localisation: Amancy, Yaute

Re: Sport et homosexualité

Messagepar philtraverses » 30 DĂ©c 2017, 11:04

cedricmtpl a Ă©crit:
Galopaïre a écrit:Je ne comprends pas ces réactions. :shock:
Il s'agit juste d'un événement sportif qui vise à soutenir une cause. Il n'est pas réservé aux homosexuels.
Quand une course est organisée pour le téléthon on ne crie pas au communautarisme des myopathes.

En ce moment tout est sujet à polémique en agitant un pseudo communautarisme. C'est une vaste blague, on est quasiment tous communautaristes. On reste entre gens partageant les mêmes valeurs ou centres d'intérêts ou en tout cas de classe sociale identique. Dénigrer les militants anti-homophobie ou anti-raciste n'est qu'une manœuvre politique afin que rien ne change voire que l'on revienne en arrière.

La gay-pride n'est pas réservée aux homosexuels mais elle a pour fonction ne promouvoir le combat anti-homophobie. Ici j'ai l'impression qu'il s'agit de la même chose mais via des épreuves sportives.

Donc, que ceux qui veulent courir en défendant une cause puissent le faire.Vive les Gay Games !!!

Pas faux!


J'adhère. J'irais même plus loin.

Croire que les gens se mélangent et que le sport permettrait un brassage, durant dans le temps, je précise pour qu'on me comprenne, des milieux des opinions etc est, selon moi, illusoire. Je crains que ce ne soit un mythe.
Il n'y a mélange que dans le temps, très très bref, de la parenthèse, l'utopie qu'est l'épreuve sportive. Un fois cette parenthèse refermée, chacun retourne dans son milieu avec ses amis du même monde. Je considère l'épreuve sportive comme une utopie, au sens de modèle de société idéale, ou les gens se mélangeraient. Elle correspond effectivement à la définition de l'utopie.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Utopie

En revanche, dans la vie et la société réelle, chacun vit dans son milieu sa communauté sans se mélanger.

Par exemple, Le plus souvent :Les enarques se marient avec les enarques, les chercheurs avec les chercheuses, les magistrats avec des magistrates, les beaux avec les beaux , les personnes moins avantagées avec les personnes moins avantagées etc et les exceptions confirment la règle.
Sport ou pas sport. Le sport n'est qu'un instant utopique, magique, oĂą chacun un bref instant, quel que soit son milieu, ses diplĂ´mes, se donne l'illusion d'ĂŞtre l'Ă©gal des autres.
Notre maison brûle et nous regardons ailleurs. La nature, mutilée, surexploitée, ne parvient plus à se reconstituer, et nous refusons de l'admettre. . ( j chirac philosophe 20 ème siècle)
Avatar de l’utilisateur
philtraverses
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1867
Inscrit le: 17 Avr 2005, 23:00

Re: Sport et homosexualité

Messagepar GalatĂ©57 » 30 DĂ©c 2017, 14:46

C'est bien navrant..
Surtout sur un forum comme kikourou..
Lire autant de désespoir, penser que chacun doit rester à sa place..
Alors que chaque année, chacun de nous repousse ses limites, prouvant ainsi que l'utopie n'est pas un rêve.

Pourquoi ne pas appliquer ce principe dans la vie de chaque jour ?
Perso, c'est justement avec la CAP comme exemple que j'ai fait évoluer les mentalités, certes, il faut prendre du recul sur presque 20 ans pour réaliser notre évolution, mais 20 ans c'est rien au niveau de notre Terre.
Se rendre compte aussi, que ce que nous faisons aujourd'hui ce n'est pas pour nous essentiellement mais pour notre prochain essentiellement.
Que croiser les bras et fermer sa porte n'est pas un signe d'évolution, construire un pont vers les autres n'est pas forcément facile, pour autant il convient de rester ouvert.
Pour autant il convient que chacun conserve son identité, sa culture mais accepte de la partager, de la comparer pour évoluer.
L'histoire est là pour nous démontrer qu'une société qui vit sur le replis et l'identité unique est vouée à disparaitre.
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles (SENEQUE)
Avatar de l’utilisateur
Galaté57
Maître kikoureur
 
Messages: 4279
Inscrit le: 08 FĂ©v 2008, 22:54
Localisation: Moselle

Re: Sport et homosexualité

Messagepar doudouX » 04 Jan 2018, 12:30

Le Lutin d'Ecouves a écrit:C'est facile de dire que tout le monde il est égal quand on fait partie de la majorité blanche hétéro de classe moyenne ou supérieure.


Alors ça, c'est typiquement la réflexion qui m'énerve. Actuellement le blanc hétéro et mâle si possible est la cible "facile".
actuellement le blanc hétéro mâle est prié de fermer sa bouche car - potentiellement - coupable de tout...
mâle donc potentiellement harceleur,
blanc donc potentiellement raciste
hétéro donc potentiellement homophobe
... il n'est donc, par définition, potentiellement - voir surement - incapable de comprendre les personnes - potentiellement également :? - victime de préjugé... on va devoir finir par s'excuser.

Mais bon, je vais en rester là parce qu'en tant qu'homme blanc hétéro et diplômé de surcroit, je ne comprends surement rien à ce sujet ...
Avatar de l’utilisateur
doudouX
Kikoureur ki kour
 
Messages: 822
Inscrit le: 14 Mars 2016, 15:08

Re: Sport et homosexualité

Messagepar GalopaĂŻre » 04 Jan 2018, 13:08

Je suis mâle, blanc, hétéro, diplômé et je ne vis pas dans un quartier. Comment pourrais-je comprendre ce que vivent les personnes stigmatisées? Je ne peux qu'essayer de faire preuve d'empathie.
Là tu déformes les propos du Lutin, il critique ceux qui disent que les discriminations n'existent pas, pas que tous les non-discriminés sont des discriminateurs.
Avatar de l’utilisateur
GalopaĂŻre
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1044
Inscrit le: 16 FĂ©v 2012, 14:10

Re: Sport et homosexualité

Messagepar doudouX » 04 Jan 2018, 13:28

Galopaïre a écrit:Je suis mâle, blanc, hétéro, diplômé et je ne vis pas dans un quartier. Comment pourrais-je comprendre ce que vivent les personnes stigmatisées? Je ne peux qu'essayer de faire preuve d'empathie.
Là tu déformes les propos du Lutin, il critique ceux qui disent que les discriminations n'existent pas, pas que tous les non-discriminés sont des discriminateurs.


Ce que tu dis n'est pas faux par rapport aux propos du lutin, toujours est il que l'hétéro blanc diplômé est prié de modérer ses propos tout de même :wink: .

Ceci dit, si je réagis comme ça, c'est que je remarque de plus en plus que quand on a un avis différent - et non pas forcement opposé - à un sujet qu'on pourra taxer de "politiquement correct" ou "socialement sensible", on se prend de plus en plus dans la figure le "mâle blanc hétéro", ce qui est un manière de fermer le débat.
Du moins, j'entends et je lis ça de plus en plus dans les médias et autres réseaux sociaux.
C'est un peu "stigmatisant" non ? :wink:

Mais par rapport à ta phrase sur l'incapacité à comprendre la stigmatisation que peuvent vivre les autres, il ne faut pas non plus tomber dans le piège inverse et s'auto flageller sur notre supposé incapacité à comprendre. On est pas plus insensible et aveugle que les autres après tout.
Y'a pas de monopole du cœur comme dirait Giscard en son temps. On peut pas forcement se mettre à la place d'un black qui se fait refouler d'un emploi (par exemple) mais on peut comprendre le problème.

a ++
Avatar de l’utilisateur
doudouX
Kikoureur ki kour
 
Messages: 822
Inscrit le: 14 Mars 2016, 15:08

Re: Sport et homosexualité

Messagepar alpaco » 06 Jan 2018, 12:20

Bwarfh...
Le problème n'est pas de stigmatiser ou non l'autre selon son formatage, son éducation, son... etc.
On est quand mĂŞme beaucoup Ă  le faire, mĂŞme si on veut pas, mĂŞme si l'on sait que c'est MAL.
Je pense, il me semble, qu'on est tous le produit d'un environnement, d'une culture, de quèque chose. Après, on s'adapte, on évolue. Ou pas.

Le souci c'est : qu'est ce que untel est capable de mettre en Ĺ“uvre pour nuire Ă  celui/ceux qu'il a choisi pour cible. C'est fou de mettre de l'Ă©nergie pour nuire Ă  quelqu'un d'autre plutĂ´t que de s'Ă©puiser Ă  se faire plaisir. Non ?

On vit dans une société infantile où l'on se construit contre, et non avec. Je suis un bon religieux pasque lui est un mécréant, je mange bon z'et bio pasque elle, à côté, se bâfre de saloperies. Par exemple. Pas "moi dans l'absolu" mais "moi par rapport à l'autre". On se rassure comme on peut.

Pour avoir été et stigmatisé et homophobe, j'entrevois plein de choses. Des choooooses... :shock:
Le principe philosophique suivant m'a beaucoup aidé : celui qui fait du mal le fait pour se faire du bien. Tout simplement.

J'ai beaucoup appris aussi des résultats d'un test sur des rats (sur lequel je n'arrive plus à remettre la main). En substance :
On met un rat dans un endroit avec une ampoule. Quand on allume l'ampoule, le rat est torturé, stressé, traumatisé.
On lui fait subir ça quelques temps.
Si on allume l'ampoule sans s'occuper du rat, évidemment celui-ci stresse, souffre et finit même par développer des pathologies liées au stress. Même sans rien lui faire...

Alors : on met avec lui un autre rat tout peinard, tout tranquille. On allume l'ampoule et lĂ , Ă  votre avis, qu'est-ce qui se passe ?
Ils me disent : Le meilleur, en toute chose, est le plus juste milieu.
Mais qui, parmi nous, voudrait être tiède entre chaud et froid, agonisant entre vie et mort, gélatineux entre liquide et solide ?
Avatar de l’utilisateur
alpaco
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 353
Inscrit le: 08 Sep 2014, 11:25
Localisation: Mwarseilleuh

Re: Sport et homosexualité

Messagepar Caracole » 06 Jan 2018, 13:01

J'aimerais bien que tu remettes la main dessus, ça m'intéresse.
Si un chameau te dit qu'il sait parler, c'est qu'il te ment.
Avatar de l’utilisateur
Caracole
Kikoureur ki kour
 
Messages: 586
Inscrit le: 08 DĂ©c 2015, 17:44

Re: Sport et homosexualité

Messagepar alpaco » 06 Jan 2018, 13:18

(je cherche... :oops: )
Ah ? Une thèse intéressante sur le stress que je me lirai plus tard.
Ils me disent : Le meilleur, en toute chose, est le plus juste milieu.
Mais qui, parmi nous, voudrait être tiède entre chaud et froid, agonisant entre vie et mort, gélatineux entre liquide et solide ?
Avatar de l’utilisateur
alpaco
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 353
Inscrit le: 08 Sep 2014, 11:25
Localisation: Mwarseilleuh

Re: Sport et homosexualité

Messagepar Benman » 06 Jan 2018, 15:13

alpaco a Ă©crit:
Alors : on met avec lui un autre rat tout peinard, tout tranquille. On allume l'ampoule et lĂ , Ă  votre avis, qu'est-ce qui se passe ?

Le rat lui met le feu. Rat lui met le feueuuu.
Je l'ai échappée Belle : 21 nuances d'ultra finisher
Avatar de l’utilisateur
Benman
Maître kikoureur
 
Messages: 3136
Inscrit le: 24 Nov 2011, 10:32

Re: Sport et homosexualité

Messagepar Arclusaz » 06 Jan 2018, 15:25

Benman a Ă©crit:
alpaco a Ă©crit:
Alors : on met avec lui un autre rat tout peinard, tout tranquille. On allume l'ampoule et lĂ , Ă  votre avis, qu'est-ce qui se passe ?

Le rat lui met le feu. Rat lui met le feueuuu.

et l'ampoule jaunit.
Donnez un peu de votre temps, donnez votre sang
compteur du kikoudon de sang
Avatar de l’utilisateur
Arclusaz
Très Grand Maître
 
Messages: 12741
Inscrit le: 26 Mai 2010, 17:22

Re: Sport et homosexualité

Messagepar alpaco » 06 Jan 2018, 15:33

:lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

Ce qui se passe ?
Le rat stressé se jette sauvagement sur le nouvel arrivant et lui fait tendrement l'amour sous l'éclairage ténu de la loupiote.
Ils me disent : Le meilleur, en toute chose, est le plus juste milieu.
Mais qui, parmi nous, voudrait être tiède entre chaud et froid, agonisant entre vie et mort, gélatineux entre liquide et solide ?
Avatar de l’utilisateur
alpaco
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 353
Inscrit le: 08 Sep 2014, 11:25
Localisation: Mwarseilleuh

Re: Sport et homosexualité

Messagepar alpaco » 06 Jan 2018, 16:16

... Ă©videmment pas.
Le rat traumatisé se jette donc sur le nouveau venu et le défonce. Sanglant, donc.
Le plus intéressant : s'il a la possibilité de se défouler, il ne développera pas les pathologies liées au stress.

Et pour finir de digresser, je suis tombé sur :
Les rats ont-ils des orgasmes ?
Les chercheurs masculins stressent les rats de laboratoire et cela pourrait compromettre les résultats de certaines études scientifiques
Des rats chatouillés par des chercheurs pour faire avancer la science
Ils me disent : Le meilleur, en toute chose, est le plus juste milieu.
Mais qui, parmi nous, voudrait être tiède entre chaud et froid, agonisant entre vie et mort, gélatineux entre liquide et solide ?
Avatar de l’utilisateur
alpaco
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 353
Inscrit le: 08 Sep 2014, 11:25
Localisation: Mwarseilleuh

Re: Sport et homosexualité

Messagepar Caracole » 06 Jan 2018, 19:59

Pas sûre que cette expérience soit transposable à l'homme : il me semble que l'homme est capable de se faire un ulcère tout en laminant un collègue de travail.... ou alors il faudrait que ce soit sanglant, là encore?
Si un chameau te dit qu'il sait parler, c'est qu'il te ment.
Avatar de l’utilisateur
Caracole
Kikoureur ki kour
 
Messages: 586
Inscrit le: 08 DĂ©c 2015, 17:44

Re: Sport et homosexualité

Messagepar alpaco » 06 Jan 2018, 23:34

Je cherche surtout une réponse à "pourquoi ça fait tellement de bien aux autres de se défouler sur moi (au hasard)".
Et quand les autres, c'est moi : mais qu'est-ce qui me prend ?!

Quand au "collègue" de boulot qui se paie un ulcère malgré la mise en charpie d'au moins un/e "collaborateur/trice"... imagine, Caracole, dans quel état de délabrement physique il serait sinon. Cancer, gangrène gazeuse, furonculose des parties génitales (un cas relevé durant mon SN* chez les paras) ou pire, obligé de courir 2h/jour pour se passer les nerfs :wink:

* SN : Service National. Ne pas confondre avec sévisse ou S.M.

J'ai remonté, relu un peu le fil du forum et j'avais même oublié ma participation d'il y a quelque mois.
Le sujet m'intéresse parce que j'aime la course à pied, j'aime partager mes passions, et je me demande sans cesse, comme une obsession, comment faire évoluer ma mentalité, notre mentalité à tous.
En France, nous n'avons pas de pétrole, nous avons peut-être des idées, mais surtout nous avons une mentalité de plus en plus dégueulasse. Je ne pense pas qu'il soit possible d'être humainement viable et pourtant homophobe.
L'homophobie peut servir de thermomètre, entre autres, pour déterminer le degré de connerie d'un individu. Le mien ou celui d'un autre. Ceux que j'aime et que je respecte, dans la réalité comme dans la fiction, n'envisagent même pas de tenir ce genre de propos méprisants.
Et malgré tout ce dont je suis capable en matières d'intolérance, je ne me suis jamais demandé si le gars avec qui je partage de l'eau, un snikers ou une conversation, au énième kilomètre d'une course qui devient longue et difficile, était musulman, homo, socialiste ou végétarien. La course lessive, nettoie, nivelle et égalise. Les pensées parasites deviennent épuisantes et donc superflues ; comme quoi la connerie est optionnelle. Même ma misogynie a du mal à s'épanouir quand je me fais doubler par une greluche au 30e kilomètre. Me prenant pour exemple comme toujours, je me dis que plus la course est longue et dure et plus elle nous rend égaux.

Ultra-trails et 100km pour tous les Français obligatoire en 2o18 !!!
(sauf pour moi pasque j'ai une tendinite et une sciatique du cul)
Ils me disent : Le meilleur, en toute chose, est le plus juste milieu.
Mais qui, parmi nous, voudrait être tiède entre chaud et froid, agonisant entre vie et mort, gélatineux entre liquide et solide ?
Avatar de l’utilisateur
alpaco
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 353
Inscrit le: 08 Sep 2014, 11:25
Localisation: Mwarseilleuh

Re: Sport et homosexualité

Messagepar philippe.u » 07 Jan 2018, 08:01

alpaco a écrit:En France, nous n'avons pas de pétrole, nous avons peut-être des idées, mais surtout nous avons une mentalité de plus en plus dégueulasse. Je ne pense pas qu'il soit possible d'être humainement viable et pourtant homophobe.


Elle ne sévit pas qu'en France, la mentalité dégueulasse (enfin je ne vois pas de quoi il s'agit mais en gros la détestation d'autrui je suppose ?). Au moins en Europe, sans doute dans la plupart des pays "occidentalisés", et bcp ailleurs aussi.

Je dirais même que concernant la tolérance, l'acceptation des différences, on n'est pas si pire (mais y a encore du boulot of course) !
Avatar de l’utilisateur
philippe.u
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1022
Inscrit le: 25 Oct 2009, 21:00

Re: Sport et homosexualité

Messagepar Caracole » 07 Jan 2018, 09:16

Je pense que dans bien des cas, cette intolérance recouvre la négation de la sincérité de l'autre. Ils pensent qu'aimer quelqu'un du même sexe, ou de 25 ans plus jeune (surtout quand c'est elle, la vieille) ou d'une au tre couleur est "contre nature" - c'est l'expression hautement scientifique généralement utilisée.

Donc celui qui est concerné est forcément un faux. Faux.... tout ce que tu veux, en tout cas ça ne peut pas exister.
Surtout que eux ne pourraient pas, donc ils leur est inimaginable que d'autres puissent.... en fait le monde est souvent beaucoup plus simple à comprendre quand il est réduit à sa plus simple expression. :mrgreen:
Mais alors, grande est leur colère, quand on essaie de leur agrandir le périmètre... ceci dit sans aucun sous entendu bien sûr. :oops: :D
Si un chameau te dit qu'il sait parler, c'est qu'il te ment.
Avatar de l’utilisateur
Caracole
Kikoureur ki kour
 
Messages: 586
Inscrit le: 08 DĂ©c 2015, 17:44

Re: Sport et homosexualité

Messagepar alpaco » 07 Jan 2018, 09:23

philippe.u a écrit:enfin je ne vois pas de quoi il s'agit mais en gros la détestation d'autrui je suppose ?)


Ah ? Je pense par exemple à la manif' pour tous. Car même s'ils avaient raison (ce que de leur point de vue ils ont, forcément), n'y a-t-il pas beaucoup, beaucoup d'autres causes à défendre dans la rue ? Dans mon coin, il y a plus de monde dans la rue pour le foot que contre la loi travail. Alors je pense au fatalisme que je ne rencontre pas chez les étrangers avec qui je discute au boulot (hôtellerie). Et aussi à une certaine forme de mépris que je trouve encore typiquement française et plus particulièrement parisienne. Je !
Mais mon propos n'est pas de stigmatiser la France. Simplement ce sont des souvenirs, des anecdotes et des faits marquants de mon pays, de ma région, qui catalysent mes réactions psychologiques. J'essaie de parler de ce que j'imagine connaitre le mieux.
J'avoue que c'est ma vision floue et parcellaire du monde de la finance et de la politique et la facilité d'acceptation de notre population qui m'affole. Ainsi que ma lointaine compréhension de la prédominance du monde de la finance sur notre quotidien obsolète. La filiation sarkozy-hollande-macron et la grossièreté de... je m'égare.
Donc.
Un homophobe fier ou content de l'être, c'est comme un gars violent qui a franchi le pas et bat sa femme. Ça ne peut pas être et ça ne sera pas quelqu'un sur qui et avec qui je pourrais débattre et essayer d'améliorer tout ce qui doit l'être. Dommage pasqu'on aime bien tous s'énerver, aussi pour le plaisir. Dommage que toute cette belle énergie soit perdue ;p
J'ambitionne grâce à des conversations foireuses et mal argumentées (de ma part :oops: ) que ces personnes et autres racistes ou frustrés-du-cul dirigent leur colère contre ceux qui, de mon point de vue, le mérite réellement. Et qui, eux,parviennent à dévier l'attention sur des pédés, des niakoués, des frisés etc. avec succès malgré la grossièreté des ficelles. Ça, ça me rend fou !

philippe.u a Ă©crit:(mais y a encore du boulot of course) !

Du boulot ? Ok. Et comment s'y prend pour préparer le chantier ?
Excellent de finir sur of course !
Ils me disent : Le meilleur, en toute chose, est le plus juste milieu.
Mais qui, parmi nous, voudrait être tiède entre chaud et froid, agonisant entre vie et mort, gélatineux entre liquide et solide ?
Avatar de l’utilisateur
alpaco
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 353
Inscrit le: 08 Sep 2014, 11:25
Localisation: Mwarseilleuh

Re: Sport et homosexualité

Messagepar Caracole » 07 Jan 2018, 09:44

Alpaco, si les gens ne bougent pas plus quand on leur retire leurs libertés, leurs droits, c'est qu'au fond ça les arrange. C'est fait de façon suffisamment insidieuse pour qu'ils pensent que c'est dirigé surtout sur le chômeur, sur le collègue, sur l'immigré. Et ça, ils trouvent que c'est très bien.
Pour la plupart, ils ne comprennent rien et ne veulent surtout rien comprendre.
J'ai l'air très méprisante comme ça, mais c'est que je suis très en colère, contre des gens qui se rassemblent pour du foot ou pour un enterrement mais qui ne bougent pas un cil quand on leur explique que 1% des plus riches ramassent plus de la moitié des richesses, ou qu'en trente ans la moitié des espèces vivantes a disparu.
En fait ils s'en tapent, tant qu'ils ont leur Iphone et qu'ils ne paient plus la taxe d'habitation.
J'ai l'air un peu pessimiste, comme ça, mais en fait je suis franchement déprimée.
Tant que tous ces cons voteront contre leurs intérêts par flemme intellectuelle, sans avoir écouté un mot de ce qu'on leur dit, rien ne changera. [size=50[/size]
Si un chameau te dit qu'il sait parler, c'est qu'il te ment.
Avatar de l’utilisateur
Caracole
Kikoureur ki kour
 
Messages: 586
Inscrit le: 08 DĂ©c 2015, 17:44

Re: Sport et homosexualité

Messagepar alpaco » 07 Jan 2018, 10:02

Caracole a Ă©crit:donc ils leur est inimaginable que d'autres puissent....


Caracole,
ne sous-estime pas les efforts que font les gens "normés" pour ne pas être rejetés par leur groupe.
Et les difficultés qu'ils doivent affronter pour supporter la promiscuité d'avec ceux qui leur offrent en contre partie la sécurité du nombre. La sacro-sainte loi du nombre.
Aussi je tolère, j'accepte même que certains puissent se venger sur celui ou celle qui se permet d'être seul(e) ou différent(e) sans payer le prix qu'ils doivent supporter.

:wink:

Sinon : "franchement déprimée", "très en colère" ?
Pas un dimanche mating, tranquille... Moi, je suis coincé au boulot mais toi, je te souhaite de sortir t'aérer la joie de vivre :D

J'apprécie aussi de me cacher derrière un "responsable", c'est bien pratique. J'ai aussi tout un avis la-dessus mais... "Sport et homosexualité", 'faut coller au sujet. Et ce qui, hélas, colle de moins en moins avec tes propos, c'est la tendance actuelle à, justement, assumer individuellement une homophobie ou un racisme que l'on n'osait dévoiler il y a quelques décennies.
Câr : rieng ne se perd, rieng ne se crée, tout se transforme.
(surtout les LGBT :lol: :lol: :lol: :lol:
Bon ok, je :arrow: )
Ils me disent : Le meilleur, en toute chose, est le plus juste milieu.
Mais qui, parmi nous, voudrait être tiède entre chaud et froid, agonisant entre vie et mort, gélatineux entre liquide et solide ?
Avatar de l’utilisateur
alpaco
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 353
Inscrit le: 08 Sep 2014, 11:25
Localisation: Mwarseilleuh

Re: Sport et homosexualité

Messagepar Caracole » 07 Jan 2018, 10:27

alpaco a écrit:ne sous-estime pas les efforts que font les gens "normés" pour ne pas être rejetés par leur groupe.


Aaaaaahhh! Je sais ce que c'est, que d'être rejetée, crois-moi, pas pour mes orientations religieuses mais peu importe. Mais en fait, c'est un reflexe dont on doit s'affranchir tôt ou tard, me semble-t-il, si on veut devenir un adulte, un être libre et entier.
les minorités se rassemblent parce qu'elles se sentent menacées (à juste titre) mais en principe le libre arbitre se gagne par l'éducation (qu'on reçoit être qu'on se donne). Mais faut le vouloir.

Pour en revenir au sujet, je vous conseille un film magnifique vu par hasard cet été et acheté depuis:
https://www.youtube.com/watch?v=xD0w2CF0qLE

Et tkt pas de ma déprime, en principe j'arrive à la caler dans le fond. :wink:
Si un chameau te dit qu'il sait parler, c'est qu'il te ment.
Avatar de l’utilisateur
Caracole
Kikoureur ki kour
 
Messages: 586
Inscrit le: 08 DĂ©c 2015, 17:44

Re: Sport et homosexualité

Messagepar alpaco » 07 Jan 2018, 10:38

Caracole a écrit:Aaaaaahhh! Je sais ce que c'est, que d'être rejetée


Ah-ben justement : tu ne sais PAS ce que ça doit être de ne pas l'être (rejeté) et d'avoir peur d'être ostracisé, excommunié, expulsé :wink:

Caracole a Ă©crit:mes orientations religieuses


Argh, je t'aimais bieng mais là, ce n'est plus possible, si tu es religieusement orientée !
C'est contraire Ă  ma boussole philosophique :D
Ils me disent : Le meilleur, en toute chose, est le plus juste milieu.
Mais qui, parmi nous, voudrait être tiède entre chaud et froid, agonisant entre vie et mort, gélatineux entre liquide et solide ?
Avatar de l’utilisateur
alpaco
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 353
Inscrit le: 08 Sep 2014, 11:25
Localisation: Mwarseilleuh

Re: Sport et homosexualité

Messagepar Caracole » 07 Jan 2018, 11:17

alpaco a écrit:Argh, je t'aimais bieng mais là, ce n'est plus possible, si tu es religieusement orientée !
C'est contraire Ă  ma boussole philosophique :D


Garhhhhg! ma plume a fourché, je voulais écrire "pas pour mes orientations sexuelles"! Dr Freud voudra bien me pondre un chapitre pour m'expliquer un tel labsus.... ma vie sexuelle n'est pourtant pas monacale et je ne fantasme pas sur le curé de ma paroisse..... :mrgreen:
Ben merde, alors! je m'Ă©tonne moi-mĂŞme!
Si un chameau te dit qu'il sait parler, c'est qu'il te ment.
Avatar de l’utilisateur
Caracole
Kikoureur ki kour
 
Messages: 586
Inscrit le: 08 DĂ©c 2015, 17:44

Re: Sport et homosexualité

Messagepar doudouX » 08 Jan 2018, 10:31

alpaco a Ă©crit:
Argh, je t'aimais bieng mais là, ce n'est plus possible, si tu es religieusement orientée !
C'est contraire Ă  ma boussole philosophique :D


N'est ce pas une forme de rejet ? :wink:
Avatar de l’utilisateur
doudouX
Kikoureur ki kour
 
Messages: 822
Inscrit le: 14 Mars 2016, 15:08

PrécédentSuivant Retour vers [Bistro] Le bistro de Kikouroù

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Brandwatch [Bot], CommonCrawl [Bot] et 1 invité

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.03 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !