Récit de la course : Le Tour de la Grande Casse 2010, par ch'ti lillois d'vizille

L'auteur : ch'ti lillois d'vizille

La course : Le Tour de la Grande Casse

Date : 22/8/2010

Lieu : Pralognan La Vanoise (Savoie)

Affichage : 959 vues

Distance : 62km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Tour de la grande casse

Après avoir coché cette course sur le calendrier et attendu la météo de la semaine, je me décide le 16 août à faire mon inscription puisqu'il est annoncé grand beau temps.

Du coup, recherche rapide pour trouver un hôtel car le départ est à 6h le dimanche 22/08 avec un retrait de dossard et le breafing de course le samedi à 18h.

Arrivé vers 16h à Pralognan pour le retrait de dossard, puis le breafing avec toutes les conditions de sécurité et de préservation du parc de la Vanoise ainsi que du tracé à l'intérieur du parc sans peinture ni rubalise.

Dimanche 6h, quelques 124 illuminés ( enfin pas tous ) s'élance pour une balade de 62kms et 3800d+.

Petit tour dans Pralo' ( 1400 ), puis direction direction le col de Leschaux ( 2565 ) c'est à dire 1165 de dénivelé pour les 7 premiers kilos. Sur cette montée, le jour se lève rapidement ( voilà pourquoi tous n'avaient pas de frontales ) et l'on peut admirer Pralo' vu d'en haut qui s'éveille, la pointe de la Glière, la Dent de Portéta, le soleil qui lèche le glaciers des Volnets ( vous l'aurez compris, déjà plein les yeux et l'appareil photo avec seulement moins d'un dixième du parcours fait ).

Cette montée en single se fait corretement et le col est passé en 1h45, puis descente Vers Champagny en longeant le refuge du grand Bec puis avec un premier contrôle/ravito à Chambéranger ( 1ère barrière horaire 3h : 3 coureurs stoppés ). Pour ma part je passe en 2h30 avec la stupéfaction d'un bénévole vu mon sac à dos ( préparation au GTN ).

Descente vers les gorges du Doron par le versant Nord de la grande Casse ce qui nous vaut des passages humides, bien verts et une odeurs de champignons...attention les glissades.

Arrive cette belle vallée du Doron où le soleil est bien présent et qui d'ailleurs ne nous quittera plus.

2ème ravito et contrôle au refuge du Laisonnay avant d'attaquer la longue montée vers le col de Palet avec l'entrée dans le parc de la Vanoise sans peinture ni rubalise ( le tout avec le road book et la signalétique du parc ).

Cette montée se fait en compagnie de Diane dossard 497 qui a fait la reconnaissance 1 mois plus tôt ce qui me donne l'avantage d'y aller les yeux fermés ( pas pour les photos ).

Juste avant le col, au détour d'une photo, elle continue son chemin ( elle termine 1h20 devant moi ) mais peu importe, il n'y a plus qu'à suivre le chemin qui mène au col puis attaquer la descente vers Val Claret ( 37ème kilo ) avec la vue sur Tignes et au loin ( mais très loin ) le col de Leisse, notre future direction.

Ravitaillement en face de l'espace Killy, plein de la poche à eau puis remise en route difficile par un petit chemin qui nous peine à repartir.

C'est à partir de là que je suis Riri51 de loin dans un premier temps puis je le passe suite à un "stop" de sa part ( coup de pompe ). Les présentations se sont du même coup puis nous voilà l'un et l'autre partis sur un chassé croisé jusque l'arrivée.

Je passe le col de la Leisse seul, j'en profite pour admirer cette longue vallée devant moi ( le plan des Nettes et le lac des Nettes ) et me dirige vers le refuge de la Leisse un peu plus bas que la col. Riri me rejoint.

S'enchaine la descente vers le magnifique vallon de la Leisse qui nous mène vers la dure montée du col de la Vanoise et je continue mon chassé-croisé avec Riri. Il me double en descente, je le rattrape à la marche rapide.

Sur cette montée au col de la Vanoise, une superbe vue sur ce même vallon qui nous semble interminable.

Le col de la Vanoise nous semble long, la fatique se fait sentir avec le pourcentage. Un coup d'oeil vers le blockauss ( vestige de la guerre ) et c'est un trio de bouquetins qui s'invite au plaisir de la photo.

Le col est franchi après un petit stop pour se rafraichir puis direction le refuge de la Vanoise où nous attend le dernier ravito. On en profite pour se chambrer ( Riri, les bénévoles et moi-même ) ça fait tellement du bien, puis je prends la poudre d'escampette en laissant mon compagnon de fortune ( j'ai pris de l'avance car il ne reste que de la descente, et je ne suis pas descendeur mais lui, oui ). Le lac des Vaches est en contrebas. La traversée se fait sur des pierres au milieu du lac, mais il y a très peu d'eau à cette période de l'année.

C'est là que Richard me double et me laisse à mon triste sort sur cette dure descente sur Pralo' ( elle a fait mal aux orteils ). Il me prendra  d'ailleurs 8' d'avance à l'arrivée.

L'arrivée dans les rues de Pralo' est digne d'un petit UTMB, la route pour nous et toutes les terrasses de café ainsi que les promeneurs applaudissent. Que du bonheur.

Au final, 65kms, 3800d+, 12h28 pour une 68ème place sur 103 arrivants, pleins de photos et une folle envie d'y retourner.

A recommander ce TGC.

http://picasaweb.google.fr/trailer38/TourDeLaGrandeCasse2010?authkey=Gv1sRgCJfdsrDGy76GiAE&feat=directlink

 

 

 

1 commentaire

Commentaire de Yannick74 posté le 18-10-2010 à 09:02:00

Superbe! Quelle est belle cette course.

juste pour info, ce sont des bouquetins et non des chamois.

C'est l'emblème de la Vanoise.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !