Récit de la course : Le Tour de la Grande Casse - 65 km 2013, par Caro74

L'auteur : Caro74

La course : Le Tour de la Grande Casse - 65 km

Date : 18/8/2013

Lieu : Pralognan La Vanoise (Savoie)

Affichage : 901 vues

Distance : 65km

Objectif : Faire un temps

16 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Grandiose

Arrivée à Pralognan vers 18h pour retirer mon dossard, je fais la connaissance d’un sympathique coureur. Après avoir assisté au Briefing hyper détaillé, mais effectué dans une ambiance cool et chaleureuse, on mange notre pic-nic sur une jolie petite colline. Me méfiant un peu du bruit éventuel pouvant survenir sur le parking, je décide d’aller poser ma petite voiture un peu plus haut dans la forêt. Je me suis aménagée tant bien que mal un petit lit douillet dans le coffre de ma Suzuki Wagon (et oui, vous saurez maintenant que c’est possible de dormir dans une « Suzi »..), mais je suis quand même un peu tassée. Vers 3h30, le fait de dormir toujours sur la même épaule (la faute au terrain un peu en pente..) me réveille et, mes tentatives pour me rendormir encore un peu s’avèrant vaines, je décide de me préparer toute en douceur et de mettre le temps supplémentaire à profit pour m’échauffer un peu.

A 5h, le départ est donné. Florentin Le Provost, futur (et sympathique) vainqueur part sur les chapeaux de roues. Derrière, je suis vite asphyxiée et décide de ralentir un peu. Je me fais un peu doubler, mais pas trop. On commence par monter de nuit 1100m de dénivelé jusqu’au Col du Palet. A un moment, je me sens capable d’accélérer, et je fais l’erreur de doubler un petit groupe, dont il me semblait qu’ils ralentissaient un peu… que nenni… à peine m’ont ils laissé passé qu’ils me collent au train, et me voilà toute gênée à l’idée de les avoir doublé pour rien. Je tente d’accélérer pour ne pas les embêter, mais je commence à m’asphyxier et, un peu honteuse, je me pousse sur le côté et les laisse passer. Ils me distancent vite. J’en tire une bonne leçon (n°1) pour les autres épreuves un peu longues : ne pas se mettre en surrégime car on le paie cash.

Le reste de la montée se passe sans encombre, et j’arrive au Col de Leschaux en 1h12. La vue est magnifique, le chemin technique, c’est dément. Dans la descente qui mène au refuge du Grand Bec, je m’en donne à cœur joie, et double plusieurs concurrents. S’ensuit une courte (250mD+), mais rude montée vers la Tour du Merle, puis la descente reprend en direction de Champagny le Haut. Il est environ 7h30, et la vallée de Champagny est plongle dans une ombre bien frisquette. Après m’être un peu battue avec des petits problèmes techniques (pâte d’amande qui refuse de sortir de son emballage, casquette qui ne tient pas sur ma tête, manchons qui glissent…), j’attaque, pleine d’entrain, la longue, interminable montée qui mène au Col du Palet. Après une partie un peu raide, on suit une piste quand même très plate, sur laquelle je double plusieurs concurrents qui marchent, tandis que je cours. Le paysage est sublime et je rencontre quelques marmottes bien peu farouches . Le parcours n’étant plus fléché, Parc National oblige, je me fais un peu avoir et m’égare quelques minutes dans un pré… rien de grave, mais je suis toute énervée contre ma bêtise.

Après le col du Palet, je regarde le paysage quand je me prends une chute monstrueuse, sur un terrain pourtant plat, mais incroyablement abrasif. Je me suis salement ouvert la main droite, et amoché l’autre main, les coudes et les genoux. Luttant contre la douleur et les vertiges, je me relève aussitôt et reprends ma course. Ma main pisse le sang et je n’ose même pas la regarder, sous peine de me sentir mal. Je mets un peu de temps à m’en remettre et ma dévalade jusqu’à Val Claret, hideux tas de béton, n’est pas aussi rapide que je l’aurais souhaitée. (Leçons n°2 et 3 : Ne pas être distrait et regarder ses pieds ; mettre peut être des gants sans doigts..)

L’accueil au ravito de Val Claret est si chaleureux, les bénévoles si attentionnés que j’en oublie mes misères et repars toute motivée en direction du Col de la Leisse. Il est alors 10h10 et la Sauvage est partie à 10h. J’aperçois bientôt les derniers concurrents et en tire une motivation pour les rattraper un par un, en essayant d’avoir un mot gentil pour chacun (bon, au bout du 50e, je me suis parfois un peu lassée). Cette montée se fait dans un paysage incroyable, sur un superbe chemin, et je ne la vois pas passer tellement je suis contente d’admirer ce panorama. Après le Col de la Leisse, s’ensuit un chemin globalement descendant, mais assez plat et valloné, toujours superbe. C’est là que je commence à sentir la fatigue et à serrer les dents pour ne pas ralentir. Après le refuge de la Leisse, le chemin descent plus franchement, c’est bien agréable. Je rattrape alors le 5e concurrent. Après le Pont de Croë-Vie, s’ensuit une montée raide, en plein soleil. Je serre les dents et commence à sentir la fatigue et la chaleur. Heureusement, à ma grande joie, au bout de 300 m de D+, le chemin devient franchement agréable, un faux plat montant, dans un paysage de rêve. Je reprens des forces et cours la plupart du temps. Arrivée en vue du refuge de la Vanoise, j’ai les larmes qui montent aux yeux à l’idée que j’ai fini la montée et me rends alors compte que mon émotivité révèle une grande fatigue.

Je force tout ce que je peux dans la descente, et y prends un grand plaisir… quand 2km avant l’arrivée, je relève la tête pour estimer la distance qui me reste et me prends une 2e chute monstrueuse, réouvrant toutes les plaies de la première chute et les remplissant de terre… sympa ! Je suis écoeurée par tant de maladresse et relâche un peu mon rythme (Si j’avais sû que cela m’a coûté la 4e place, j’aurais été encore plus en colère..). Heureusement, l’arrivée à Pralognan est en descente, et je franchis la ligne en 8h30 et des poussières, 5e au scratch et première féminine.

Au final, un trail magnifique, superbe, merveilleusement organisé, bref, rien à redire, sinon l’absence de douches à l’arrivée (mais le village compte quelques fontaines bien agréables..).

Quelques leçons à en tirer tout de même :

-                   Un travail à effectuer pour rester concentrée tout le long, même quand la fatigue se fait sentir ou les sentiers deviennent plus faciles.

-                   Ne jamais se mettre en surrégime et ne pas se laisser influencer par le rythme des autres.

 

16 commentaires

Commentaire de loiseau posté le 19-08-2013 à 16:35:33

Bravo Caro pour ta magnifique course, et merci de partager tes récits et tes expériences avec nous !! Le jour où tu arrêtes de tomber et te perdre, tu joues les classements au scratch... Bon repos et bonne chance pour la CCC.

Commentaire de ejouvin posté le 19-08-2013 à 16:37:56

Bravo en tout cas, superbe classement.

Moi ce qui me fait rire, c'est d'avoir demandé conseil sur le faire ou pas le faire avant la CCC. Les réponses étaient assez constantes, "faut pas le faire". Te souhaite que tes enfants ne soient pas comme toi, et qu'ils t'écouteront ;)

Deuxième point qui me fait sourire, tu gagne toutes les courses où tu t'aligne, et pourtant tu te pose exactement les mêmes questions, tu as les mêmes doutes que nous autre débutant. Alors que nous pourrions penser que tu maîtrise sur le bout des doigts les préparatifs, équipements et autre gestion de course.

Cela dit, cela semble te réussir à merveille. Alors bonne récupération et dernière ligne droite pour la CCC.

Commentaire de nono's coach posté le 19-08-2013 à 16:39:50

Bravo championne
Je suis parti prudemment espérant doublé le plus de concurrents possible sur la deuxième partie. J'espérais même te rattraper dans la seconde moitié mais tu as été royale. Et d'après ton récit tu aurais pu aller plus vite...Bravo!
Concernant les réserves sur la course, beaucoup ont été déçu de n'avoir aucun cadeau finisher (60euros la course!!)
Heureusement pour toi tu pars avec un beau lot et moi une belle breloque.
Encore merci pour ton récit et bon courage sur la CCC (vu ta démonstration, il faudra super woman pour te battre)
Bonne récup
fabien jarrier

Commentaire de Bikoon posté le 19-08-2013 à 17:35:04

5ème scratch à moins d'1 mn du 4ème, record féminin, presque 2h d'avance sur la deuxième féminine...
Dans un sens, oui tu as bien fait de ne pas écouter ceux qui te disaient de ne pas faire cette course ;o)
J'espère (et te souhaite) de maintenant bien récupérer pour faire une CCC tonitruante !
Ne me dis pas que tu as hésité à faire le GRP ou l'UT4M le week-end prochain en prépa ? :o)))
Encore bravo !

Commentaire de Caro74 posté le 20-08-2013 à 08:04:06

Merci pour vos commentaires élogieux... @Ejouvin, c'est vrai, je n'ai pas suivi les judicieux conseils, mais je n'ai pas sûr résister à la tentation que m'offraient les sublimes paysages...ma foi, je suis faible.... Par rapport à ton deuxième point, si je me pose encore autant de petites questions techniques, c'est parlé que je suis encore un peu débutante... Mon premier trail a été couru il y a 16 mois et mon premier 50 km il y a 11 mois. C'est pour cela que j'en apprends encore à chaque course. J'ai d'ailleurs l'impression que ce sont les courses plus que les entraînements qui me font progresser.
@Fabien, pour être honnête, je pense avoir perdu 4-5 mn, pas plus, entre mon détour et les chutes..
@loiseau, c'est vrai que, moi qui ne tombais jamais ni ne me perdais avant ce printemps, je tombe et je me perds un peu trop fréquemment. Je suis d'un naturel distrait et rêveur et, si sur des trails de 4h j'arrive à rester concentrée de bout en bout, c'est moins le cas quand l'effort est plus long... À améliorer, donc...

Commentaire de Caro74 posté le 20-08-2013 à 08:10:25

Ah, Fabien, encore une petite chose, sur la CCC il y aura l'élite du trail, je crois que je vais me faire battre à plates coutures, si j'arrive déjà à gérer la course dans un bon temps jusqu'au bout, je serai heureuse...

Commentaire de vindex posté le 20-08-2013 à 09:11:28

Pas d'inquiétude, Il n'y aura pas l'élite du trail sur la CCC cette année.
Pas d'étrangères vraiment connues, à moins d'une dernière minute.
Chez les françaises, Gobert, Porte, blessées. Combarieu, Dewalle, Duc en vacances, Mauclair sur l'UTMB. Il reste Motto-Ross et Valero, avec beaucoup d'expérience mais pas de prestations convaincantes ces derniers temps.
Il n'y a pas à hésiter, cette année sur la CCC la grande favorite c'est Caro74.

Commentaire de Jean-Phi posté le 20-08-2013 à 09:14:21

Je pense contrairement à ce que tu dis ci-dessus que les concurrent(e)s de la CCC ont de sérieux soucis à se faire plutôt ! Tu es tout bonnement incroyable, sachant que tu n'as probablement pas exprimé tout ton potentiel, j'en suis certain. Ce qui me fait un peu peur pour toi c'est ta boulimie de courses qui risque de te jouer des tours en amenant une fatigue bien prématurée et venant gâcher tout ceci. Mais je suis intimement persuadé que tu vas rectifier le tir très vite !
En tout cas, bravo une nouvelle fois, c'est très très impressionnant. Bravo championne !

Commentaire de ejouvin posté le 20-08-2013 à 09:52:10

+1 c'est vraiment impressionnant.

Ca promet une belle CCC tout cela, va y avoir du monde à regarder.

Commentaire de AirPhil71 posté le 20-08-2013 à 19:57:20

Bravo Caro, super perf ! si ça continue les sponsors vont se battre pour t'avoir dans leur Team

Commentaire de AirPhil71 posté le 20-08-2013 à 20:36:57

Bravo Caro, super perf ! si ça continue les sponsors vont se battre pour t'avoir dans leur Team

Commentaire de philtraverses posté le 25-08-2013 à 20:56:37

Encore une belle performance et toujours autant de simplicité et d'humilité.

Commentaire de Gibus posté le 25-08-2013 à 21:09:17

Bravo. Super impressionnant. Je suis arrivé 7° et 2° V2 mais en partant de la fin.
Très beau trail que tu as dévoré de fort bonne allure.

Commentaire de zwiling posté le 02-09-2013 à 12:36:27

Bravo !! J'ai aussi participé à cette course (bcp plus loin dans le peloton), j'ai dormi dans un vrai lit douillet et malgré ça je finis loin (12h20). C'est vraiment énorme ce que tu as fait! (et ce que tu as fait à la CCC devant l'élite international du trail l'est encore plus!!).
Je n'ai qu'un petit niveau en trail mais plus d'experience que toi alors je vais me permettre de donner un conseil pour éviter les chutes : fait comme nous autres, les mâles bedonnants du ventre mou du classement, et arrête de courir dans la pente : nous on marche 80% du parcours et on tombe jamais! :o)
Bon d'accord pour accrocher la victoire ça va être plus difficile mais on a chacun nos priorités ;o)

Encore bravo !

Commentaire de Tricat92 posté le 03-09-2013 à 16:08:37

Bravo Caroline ! Félicitation pour le TGC et la CCC !
Je me souviens encore de toi au retrait de nos dossards à Pralognan lorsque tu confiais ta crainte de te perdre à une gentille bénévole qui ne te connaissait pas et qui t'a dit en te prenant un peu de haut:" ça ira, vous n'aurez qu'à suivre le peloton. A moins que vous ne comptiez faire un podium?" et toi de lui répondre :"oui pourquoi pas". Belle réponse que tu lui as donnée. Bonne continuation.

Commentaire de Caro74 posté le 12-09-2013 à 20:33:37

Merci à vous pour toutes ces gentilles éloges!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !