Récit de la course : La Grande Course du Lac 2010, par la buse de Noyarey

L'auteur : la buse de Noyarey

La course : La Grande Course du Lac

Date : 17/10/2010

Lieu : Aix Les Bains (Savoie)

Affichage : 605 vues

Distance : 55km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

15 autres récits :

la grande course du lac 2010 indiv

La grande course du lac (une course qu’elle est bien)
Je l’avais ratée l’année dernière (pour cause de foulées du crossey a la même date) mais cette année, c’est la bonne et me voila donc a Aix les-bains sur le coup de 8h pour cette course qui ce fait soit en indiv, soit en relais a 3.
Le peloton est assez réduit (70 équipes et 60 indiv si j’ai bonne mémoire).9h, le départ commun est donné sous une pluie fine mais qui va heureusement vite s’arrêter.
On prend la direction du bourget du lac par la piste cyclable ; pas désagréable même s’il y a des parties qui longent la route. Je pars sur un rythme un peu élevé celui-ci étant donné par les relais. Ces premiers kms jusqu’au Bourget sont vraiment tout plat et passent vite (même si j’ai une petite douleur aux ischio qui n’augure rien de bon pour la suite). Passé le port du bourget et le 1er ravito (qui est aussi la zone de relais) on commence une belle montée sur route jusqu’au tunnel du chat puis sur chemin au dessus pour atteindre le sommet de la 1ere des 2 grosses bosses du parcours.
Ensuite redescente en direction du lac par une alternance de jolis chemins vallonnés et de route .Durant toute cette partie j’ai des gros moments de doute des qu’on a vue sur le lac car j’ai l’impression que le bout du lac est super loin et l’arrivé hors d’atteinte ; aurais-je mal lu ? c’est pas 55 mais 85km !!!! J’en profite pour me faire doubler par quelques relais et on finit par arriver sur une route longeant le lac.
C’est parti pour quelques km de plat sur route ; point positif, les douleurs aux ischios ont disparues ; point négatif, maintenant, c’est les quadri.
Une dernière petite bosse et on arrive au 2eme relais/ravito (y’en avait plein de petits tout au long du chemin). La le speaker me dit qu’il reste 18km ; j’en suis a 3H15, putain, si j’explose pas trop je peux faire dans les 5h.Sauf que ce que je n’avais pas compris au briefing d’avant course, c’est qu’il restait de la bosse (mon neurone ne devait pas être bien réveillé) et effectivement 1 ou 2km plus loin on attaque une montée sur route (la chambotte que ca s’appelle si je me souviens bien).
Ca commence a devenir dur mais j’arrive quand même a courir tout le long jusqu’au ravito (pour l’instant je n’ai marché que dans les escaliers).3h45, je me dis que c’est encore jouable pour les 5h quand un bénévole me dit alors «plus que 11km et c’est roulant ».C’est vrai que le début est roulant mais quand t’as mal aux cuisses, ça l’est déjà moins, et la ou ça l’est encore moins, roulant, c’est dans la montée d’1km qui arrive un peu plus loin (si je n’avais pas été aussi fumé, j’aurais bien fait demi-tour pour aller discuter de la définition de roulant avec mon copain bénévole !!!).Pour le coup ca veut plus et je fais tout en marchant.Ensuite, c’est vrai le mec qui n’est pas mort, il peut envoyer  car  ça descend plus on moins franchement jusqu'à un ravito a 5km de l’arrivé(tjs par des très beaux chemins). c’est mort pour les 5h , essayons 5h30 .
Juste après le ravito je rattrape un autre indiv ce qui va bien m’aider pour finir (et réciproquement peut être). On finit la descente dans les bois et on arrive à Aix pour 2km de plat qui vont me sembler bien long.Mon compagnon de route me lâche à 50m de l’arrive mais de toute façon je n’aurais pas essayer de le doubler vu qu’il m’a bien aidé à terminer. On arrive à l’esplanade ; y’a quand même moins de monde que la dernière fois ou je suis venu pour le concert d’Indochine (mince, j’aurais pas du le dire, mais bon, j’ai une excuse, on a eu les billets gratos).
Au final  15eme en 5H15 (4eme V1).Retour pénible a la bagnole sur le port (j’aurais du écouter la dame a l’inscription et l’amener à l’arrivé ce matin) puis repas en suivant les podiums. D’ailleurs j’ai beaucoup apprécié le speech du gars qui a profité du podium pour
1) Nous donner son palmarès (impressionnant je dois le reconnaître)
2) Démolir devant tout le monde les organisateurs pour la qualité du balisage ; sympa pour ceux qui donnent de leur temps pour qu’on puisse s’amuser ; il a qu’a courir moins vite ; moi a ma vitesse je n’ai rien raté et pourtant je suis myope et j’avais pas mes lunettes !!!
Voila, c’était mon petit coup de gueule pour finir. Ce tour du lac est une très belle course que je recommande vivement ; très joli parcours, des bénévoles super sympa et aux petits soins. A faire donc (en particulier pour ceux qui veulent préparer la saintelyon car c’est un peu le même type de parcours )

A+
J.F

2 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 20-10-2010 à 22:22:00

Bravo pour ta course et la défense des organisateurs !
je te confirme que ça s'appelle la Chambotte : j'espère que tu as apprécié la beauté du paysage.

Commentaire de LtBlueb posté le 25-10-2010 à 22:57:00

jolie perf Jeff, mais va falloir que tu embauches un photographe :)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !