Récit de la course : Triathlon de Rumilly (format LD) 2013, par LtBlueb

L'auteur : LtBlueb

La course : Triathlon de Rumilly (format LD)

Date : 19/5/2013

Lieu : Rumilly (Haute-Savoie)

Affichage : 1016 vues

Distance : 93.4km

Objectif : Terminer

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

3 autres récits :

Half Iron du Semnoz (ou Tri LD de Rumilly)

 

Ayant fait le CD il y a 3 ans dans ma préparation Embrun, l'ajout d'une distance Half IM à Rumilly a immédiatement attiré mon attention en début d'année.
Le format est peu académique (1.4km nat, 71km vélo, 18km cap) en raison du très gros morceau constitué par le vélo (1550m D+) et notamment l'ascension du Semnoz (altitude 1700m).

Prévu à l'origine comme mon gros objectif de début de saison, j'ai révisé mes ambitions à la baisse en raison de la blessure (tendinite d'achille et contracture ischio) que je traine depuis Barcelone ; la tendinite est en passe de devenir un mauvais souvenir ; par contre la contracture (tenace) m'a rejoué des tours il y a 10 jours à Romans … j'ai enfin pris le temps d'aller voir un ostéo (assez bluffant) qui a sans doute mis le doigt sur la cause du mal… en attendant, et vu que le repos n'a servi à rien depuis 2 mois, je décide d'aller faire des tri-plaisirs en courant en dedans (aucune douleur en vélo)

Le temps est bien maussade à Rumilly ce dimanche… Je retrouve Rémy et GG, mes 2 acolytes du Fontanil, et on essaie de plaisanter et de se remonter le moral , histoire de ne pas rentrer au chaud à la maison…

Le meilleur moment : mettre la combi sous la flotte dans le parc à 15' du départ .
Le pire : tremper un orteil dans l'eau (16°C) à 5' du départ en regardant la pluie tomber, puis le Semnoz, en se disant ca va cailler grave là haut tout à l'heure…

1400m annoncé en natation . 200 inscrits . Ca va , ca ne sera pas la grosse baston . Bon je me place quand même à l'extérieur .
Je pars prudemment en nat, les premières longueurs sont rafraichissantes et puis, O surprise, je parviens à me réchauffer, et j'arrive même à poser ma nat .
Autre bonne surprise, quand je regagne le parc à vélo (22'46…Sans doute plus proche de 1300m que de 1400m) , GG et Rémy sont encore là … je les regarde mettre leurs surchaussures avec envie…

 

Je me dis que j'aurais sans doute du éviter de mettre ma tri-fonction avant la nat…
C'est parti pour le vélo , en tenue assez light (gilet sans manche du club sur la tri fonction et manchettes) mais y'a de quoi se réchauffer !

Me sachant limité en course à pied, je décide de pousser un peu plus que d'habitude en vélo…
Les 20 premiers kms sont globalement ascendants , faux plat / plat / et quelques raidards…
Arrivé à Quintal, la route s'élève plus nettement pour une véritable ascension de 10km.

Je rattrape , un peu surpris, le président (au top ce dimanche, Rémy aurait été proche de GG) dans la partie dure de la montée… Puis, on trouve le brouillard à 3km du sommet. La dernière partie se fait sur la crète, le vent est supportable … il est impressionnant de voir la quantité de neige restante à cette altitude, finalement relativement modeste…
Passage du sommet , et amorçage de la descente sur 1km, jusqu'au ravito. Il fait vraiment très frais (2-4°C) et le grésil rend l'endroit assez peu accueillant…
Bonne idée de l'orga qui au dernier moment, au vu des conditions a improvisé un sac coureur au sommet du Semnoz.
J'enfile ma veste, buff et gants et je décide de ne pas trainer là-haut… Les pieds déjà bien refroidis, je me demande dans quel état ils seront avec 20 bornes de descente…
Le retour est assez rapide quoique prudent (chaussée mouillée et en mauvais état).

Les 20 derniers kms sont pluvieux mais on a gagné quelques dégrés (10°-12°C) alors c'est largement supportable…
Après quelques bosses et passage avec vent de face, j'aborde le dernier faux plat descendant, avant de regagner le parc à vélo .
Total 3h05 sur le vélo (1H50 pour atteindre le sommet, 1h05 pour la seconde partie de la boucle)

Ouf voilà une bonne chose de faite !! Le total plaisir peut maintenant commencer

Lors de la transition vélo/ cap, je prends le temps de masser mon ischio (baume chauffant) et de bander ma cuisse.

J'attaque la cap , à une allure de sénateur , à l'écoute de mon ischio (à la moindre douleur je mets le clignotant) en essayant d'être le plus souple possible.
Je ne suis pas complètement rassuré et craint de sentir la douleur vive se mettre en place à tout moment…
Les 18 kms à 11.5/12kmh (120 pulses en moyenne) vont me paraitre long sous des conditions météo enfin favorables . Difficile de résister à l'envie de sauter dans la foulée de Rémy qui me rattrape assez rapidement, mais j'aurais beaucoup plus à perdre qu'à gagner. Je croise et encourage GG qui se promène, impressionnant. 2kms de l'arrivée, je sais que ca va aller au bout, mais je refuse là encore la tentation d'un finish plus rapide

Finalement, je passe la ligne en 5h01 avec la banane et assez frais, devant la tribu du Fonta réunie (119ème sur 180).

1h33 pour 18km, c'est sans doute ma plus mauvaise course à pied sur un triathlon, mais je n'avais pas le choix , il fallait me préserver, et le principal c'est que l'objectif du jour est atteint ! terminer sans bobo , et mettre fin à la série noire ( blessé lors des 3 dernières courses…) . Youpi !! J'ai sans doute franchie un cap en constatant que mon ischio supporte une allure modérée. SI j'arrive à rester sage encore 2/3 semaines le temps de finir de me soigner, je devrais en voir le bout…

Dimanche prochain, j'irai faire le CD de Bourg, la tentation d'aller vite en course à pied sera encore plus grande, mais je réglerai le rupteur de facon à courir souple (entre 12 et 13km/h), ce qui à priori contribue à bien ménager l'ischio…

A suivre

3 commentaires

Commentaire de fulgurex posté le 28-05-2013 à 19:28:26

Bravo! du plaisir et de la "récup" dans une météo qui laisse plus d'un devant sa télé...
ça m'impressionne.

Commentaire de dajosport posté le 29-05-2013 à 23:23:23

Rien qu'à te lire, j'ai froid... Bravo !

Commentaire de Jean-Phi posté le 30-05-2013 à 15:57:11

Je te cite :"je réglerai le rupteur de facon à courir souple (entre 12 et 13km/h)"
Sur un tri, ça me laisse rêveur même si la CàP est de 10 kms. Chapeau, quel coffre ! Et dommage pour cet ischio, sinon qu'est-ce que cela donnerait ? Bravo !
Bonne continuation vers la guérison !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !