Récit de la course : Marathon de Montagne du Pays Basque 2013, par rcou

L'auteur : rcou

La course : Marathon de Montagne du Pays Basque

Date : 20/7/2013

Lieu : Bidarray (Pyrénées-Atlantiques)

Affichage : 1753 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

5 autres récits :

Marathon de Montagne de Bidarray

Forte chaleur - 33° en journée. Heureusement le départ est fixé à 8h du matin pour 42km et 3100MD+.

C'est pour moi la dernière échéance de la saison après les crêtes d'espelette (abandon suite à insolation) et je me sens assez fragile ou tout du moins pas en confiance.

Montée à Artzamendi - 8km/900D+ : 1h05

Après 2km sur le bitume nous rentrons déjà dans le vif du sujet, montée au col de l'âne puis à artzamendi. Le dernier passage entre le col de l'âne et artzamendi se fait droit dans la pente, le cardio s'élève, les jambes suivent. Nous montons tous en file. En haut, la vue est magnifique, à la fois sur la côte basque et sur les crêtes alentours.

Descente vers Xumus - 16km/1100D+ : 2h08

Le début de la descente permet de décontracter les muscles et de dérouler et ce jusqu'au 13ème km environ, s'nesuivent 3 km particulièrement techniques qui vont traumatiser les muscles, succession de rochers, de descentes raides qui ralentissent particulièrement ma progression.

Le ravitaillement de Xumus fait du bien, par cette chaleur et pour moi il est indispensable de me ravitailler fréquemment.

Montée vers Irubela - 19km/1900D+ : 3h15

La montée vers Irubela est terrible, le panorama magique mais la côte fait presque 30% sur 3km, je sens les premières crampes qui montent, je ne suis pas le seul. En haut, la liaison vers Gorramendi début avec des gros blocs de pierre, je ne prends pas de risque pour ne pas développer trop de gêne musculaire, donc je marche!

Passage vers Gorramendi - 22km/2200D+ : 4h10

La remontée vers Gorramendi est douloureuse, en haut nous attend un ravito très consistant.

Col de Meaka - 27km/2500D+ : 4h50

La partie vers Meaka est beaucoup plus roulante avec une partie sur piste large qui permet de se relancer et de faire avancer le kilométrage... ouf!

Montée vers le pic d'Iparla - 34km/3000D+ : 6h

Au sortir de la forêt, la montée vers le pic d'Iparle est terrible, exposée en plein soleil, il est désormais 14h. Mes cuisses sont de plus en plus douloureuses, je n'ai plus d'eau, je sens que tout faux mouvement peut entraîner une crampe et un arrêt quasi total. Tant bien que mal (merci les bâtons!) je parviens en haut. La vue est à nouveau exceptionnelle sur les vallées alentours.

Retour à Bidarray - 42km/3100D+ : 7h10

Avec l'usure, la descente est particulièrement pénible, je marche dès qu'il y a des rochers et donc cette descente de 7km s'eternise. Enfin je retrouve le bitume, et parvient à Bidarray.

 

Je suis plutôt content de ma course, le paysage magnifique, les ravitaillement bien dotés. Avant d'y retourner l'année prochaine je vais toutefois bosser le renforcement musculaire, indispensable pour ce genre de course.

2 commentaires

Commentaire de CROCS-MAN posté le 09-07-2014 à 13:54:21

Bravo et merci pour ton CR, j'y serai cette année

Commentaire de CROCS-MAN posté le 23-07-2014 à 22:24:43

encore plus bravo à ton chrono maintenant que je l'ai fait

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.25 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !