Récit de la course : Sierre - Zinal 2013, par polosh

L'auteur : polosh

La course : Sierre - Zinal

Date : 11/8/2013

Lieu : Sierre (Suisse)

Affichage : 674 vues

Distance : 31km

Matos : Salomon XT-Wings 3
porte bidon

Objectif : Terminer

10 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

12 autres récits :

Sierre-Zinal, ou l’histoire de ma première BH ratée à cause d’une blessure…

Trois semaines après les Passerelles du Monteynard, cette SZ 2013 me fait un peu peur… Le tracé est exigeant, le D+ à faire pâlir un débutant comme moi, et le plateau des inscrits dans la catégorie « Elites » me fait dire que la fin du wagon va être loin des premiers…très loin !

 

Mais bon : retour quelques mois en arrière, où juliomix m’encourage à m’inscrire avec lui à cette course, le cadre est splendide et je me dis que je dois quand même être en mesure de terminer la course. On s’inscrit dans la catégorie « Elites », sans prétention aucune, mais plutôt pour échapper au départ matinal à 5h des « randonneurs ».

 

Samedi 10, direction Evian-les-Bains où on va passer un WE en famille chez juliomix, avant de prendre la route pour Sierre le dimanche.

 

Côté estimations, j’avais fait un roadbook sur la base de 5h-5h15, qui m’avait l’air « faisable » au vu de la forme du moment.

La météo est plutôt clémente (beau mais pas chaud), le parcours présente un ravito tous les 4 km (ce qui me permet de partir uniquement avec un porte-bidon), les conditions ont l’air réunies pour passer une bonne journée.

 

On arrive à Sierre tardivement, le temps de récupérer nos dossard et de laisser nos sacs coureur pour les récupérer à Zinal.

 

On se place dans la queue de départ, pas mal d’agitations car c’est la 40ème édition, on entend les hélicos au dessus de nous…

 

Top départ !

 

0-4 km (Sierre-Beauregard, temps de course 0h49, 560m D+)

 

On commence par une portion goudronnée qui va très vite nous amener dans la forêt. Désavantage de partir en queue de peloton : ça bouchonne beaucoup dès le premier km. Bref, pas de soucis, on en profite pour regarder le paysage. Juliomix part déjà devant moi avec notre groupe de copains, plus expérimentés en trail/CAP. Je ne cherche pas à les suivre, ils ont beaucoup plus la caisse que moi. J’avais prévu de marcher toute cette première montée et c’est ce que je fais, de toute façon le terrain ne permet vraiment pas (à mon niveau) de courir là-dedans… On arrive au ravito de Beauregard, et pour ne pas refaire la même erreur que le TMP il y a trois semaines, je prend le temps de manger banane/orange et carreau de chocolat. J’ai à ce moment là 4 min de retard sur mon roadbook : pas grave, j’essaye de « gérer » comme je peux…

 

4-7 km (Beauregard-Ponchette, temps de course 1h58, 1285m D+)

 

La deuxième partie de cette grosse montée va être difficile pour moi : dès le départ de Beauregard, mon genou gauche m’inquiète, j’ai une douleur similaire à ma TFL du début d’année qui apparait… Je baisse le rythme de montée, même si mes jambes ont l’air OK, le genou ne suit pas et je peine dans les portions de pentes les plus importantes. Je vais me « trainer » jusqu’à Ponchette en 1h10 au lieu des 45 min prévues : j’ai alors 28 min de retard sur mon plan de course, et de sacrés doutes sur la suite de la journée… Les locaux qui s’occupent du ravito sont en train de préparer l’apéro CoolTentant vu les circonstances !! Je repars tant bien que mal, en espérant que la suite du profil, normalement plus roulant va me permettre de me reprendre un peu en main.

 

7-12 km (Ponchette-Chandolin, temps de course 2h44, ~1600m D+)

 

On continue la montée… Mon genou me fait maintenant vraiment mal en appui de course, et je me traine encore plus lentement qu’un escargot léthargique. J’arrive à courir certaines portions lentement, mais les chocs du pas de course sur le genou me rappellent à l’ordre à presque chaque pas… J’arrive à Chandolin en augmentant encore mon retard sur le temps prévu de 15 min. Je décide d’abandonner içi, ça ne sert à rien de continuer dans ces conditions, si ce n’est de se faire encore plus mal…. Oui mais non : içi pas de rapatriement des coureurs à Zinal !!! Il faut continuer jusqu’à Tignousa, au prochain ravito… Je demande à me faire soigner le genou avec un peu de crème anti-inflammatoire et un massage (merci madame la bénévole), je pose un strap au genou (comme quoi ça sert d’en avoir avec soi, hein ??), et après près de 5 min de pause, je me motive pour continuer la dernière étape : au pire je la marche et je met le temps que je mets, pas de soucis…

 

12-16 km (Chandolin-Tignousa, temps de course 3h30, ~1800m D+)

 

La pente s’adoucit, comme prévu sur le profil…. Et là bonheur : je ne sais pas si c’est le traitement, le strap ou la pente plus douce, mais la douleur s’estompe petit à petit. Je trotte et ça a l’air de tenir !! Sans chercher à pousser la machine, je continue de trotter doucement mais surement. Je vais peut-être bien finir par la terminer cette balade ? J’arrive finalement à Tignousa, avec la panorama incroyable, et l’hôtel Weisshorn qui se dresse au loin… Par contre, de loin un truc bizarre me chiffonne : les tables sont en train d’être rangées, plus de ravito visible…. Et une gentille bénévole m'intercepte et me dit : non trop tard, on doit vous arrêter là, le deuxième serre-file vient tout juste de partir (je le vois devant moi à 20-30m)… Merdeeeee… La barrière horaire !!!!! je l'avais oubliée celle-là!!

Ma motivation qui avait repris du poil de la bête sur cette dernière portion part en lambeau… « Vous pouvez continuer si vous voulez.. ». Que faire ? J’ai le tour du Mont-Blanc en rando dans 15j, pas envie de compromettre ça pour de l’entêtement aujourd'hui…. Je hoche la tête, et je décline gentiment sa proposition en expliquant que mon genou me remerciera plus tard d’arrêter là…

 

Voilà, la SZ 2013 n’aura été qu’une demi-SZ, avec beaucoup de regrets parce que je ne m’attendais vraiment pas à revoir cette tendinite au genou….

Organisation super : je suis rapatrié à Zinal avec quelques autres coureurs qui arrivent au compte goutte derrière moi, on peut donc profiter de la fin de course et récupérer nos affaires…

 

Juliomix finira en 5h30, un grand bravo à lui pour cette première course qu’il aura très bien géré !!!

 

SZ, tu me reverras pour ma revanche ;-)

 

En attendant, repos total pour aborder le tour du Mont-Blanc avec sérénité…

10 commentaires

Commentaire de pitas posté le 22-08-2013 à 12:02:37

bravo, sage decision que d'avoir arrété.

par contre, le tour du mont blanc avec une douleur au genou au bout de 4-7km et 1300m d+ est -ce bien raisonnable???

Commentaire de polosh posté le 22-08-2013 à 13:03:10

Merci! ;-)
Très bonne question, que je me suis bien sûr posé depuis la course... Lundi dernier j'ai fait une rando "test" dans les Monts du Lyonnais, avec gros sac et bâtons, à un rythme cool (26km 1200 D+) et aucune douleur... A croire qu'elle est partie aussi vite que venue... Faux mouvement, inflammation passagère, fatigue ce jour là? J'ai fait un check-up aussi chez l'Ostéo au cas où... Je ne prendrais de toute façon aucun risque: à la moindre alerte -> retour à Chamonix. Je sais que ce n'est sûrement pas le plus "raisonnable", mais bon... Dur dur de faire une croix dessus ;-)

Commentaire de pitas posté le 22-08-2013 à 14:48:36

le mont blanc n'a pas prévu de déménager d'ici l'année prochaine... :)

Commentaire de polosh posté le 23-08-2013 à 09:10:27

Je sais bien, je sais bien ;-))

Commentaire de Happy Lactique posté le 22-08-2013 à 19:03:47

Bon tu viendras faire la revanche de SZ avec moi, on a tout les deux un compte à régler à cette course ;-)
Bravo quand même.

Commentaire de polosh posté le 23-08-2013 à 09:11:37

Merci et bravo à toi surtout d'être allé au bout dans de telles conditions! J'ai adoré ton CR :-)
Bon ben RDV en 2014 pour la revanche des kikous :-)

Commentaire de yoshi posté le 23-08-2013 à 14:16:57

Dommage mais quelle sagesse, j'ai encore du mal pour ma part à être raisonnable et ce fut la raison notamment de blessures qui m'ont stoppé 6 mois au moins (tendinite patte d'oie, très douloureux ...). Même si j'ai fini cette course en 5h36, j'ai aussi un compte à régler avec elle, car frustré d'avoir perdu autant de temps dans les parties techniques de descente alors que j'avais atteint chandolin en 2h20 ... A l'année prochaine j'espère !

Commentaire de pitas posté le 23-08-2013 à 14:18:36

bon ceci dit, meme si je finis honorablement SZ, je serais certainement avec vous l'année prochaine, des monstres crampes m'ont privé d'une fin digne d'une arrivée sous les encouragement (j'ai di m'arreter pour m'etirer a 200m de l'arrivée - juste avant la tente de la cantine)...
c'est réellement une course qu'on a envie de refaire...

Commentaire de Arclusaz posté le 23-08-2013 à 22:40:17

c'est quand même un sacré morceau que tu avais choisi là ! pas simple pas simple....
Pour la tendinite, je pense que tu avais oublié de manger des frites bien grasses la veille, pas bu assez de bière sur une bâche agricole, et pas passé une nuit torride avec un grand chauve. Ce sont ces petits trucs qui font toute la différence.....
Bon TMB : on veut un CR et plein de photos !!!!

Commentaire de polosh posté le 02-09-2013 à 21:01:04

;-)) ben oui quand je n'ai pas mon partenaire de tente, je finis pas ;-))

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.29 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !