Récit de la course : Trail des Balcons d'Azur - 52 km 2013, par OderF_06

L'auteur : OderF_06

La course : Trail des Balcons d'Azur - 52 km

Date : 28/4/2013

Lieu : Mandelieu La Napoule (Alpes-Maritimes)

Affichage : 1234 vues

Distance : 52km

Objectif : Terminer

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

23 autres récits :

Premier Trail Catégorie : Hors Catégorie 2m 96kms! (32ans)

Trail des balcons d'azur: 

 
Avec beaucoup de retard  apres la saison estivale les vacances et l été à travailler à fond,  je tombe sur le site, que de récits mémorables, je me souviens que j avais fait   une esquisse de mon expérience sauvée sur word  pour ce qui est mon premier récit et premier trail. 
 
J-90 mon grand frere me branche sur le tba fin avril , il m'inscrit sur internet, bon ya combien deja 33kms,  52kms +2500, 65kms. 
 ebin va y avoir du plat!!" T inquietes on marche la moitié du temps.  Le 65kms  j en parle pas! J ai dit non. Je traitre mon frere de fou(il grimpe en montagne ehh depuis plus de 10 ans basé grenoble puis àTurin. Moi à part  le volley en salle c ètait mon job , la cap c etait pas trop mon truc! )
 
J-30 mon frere me demande si je me suis entrainé : " ouais ouais tinquietes " ( j ai courru quoi 3 fois une heure sur la plage la semaine derniere) 
il me demande d appeler pour savoir si son certif italien ira bien en France, l organisation bien rapide me reponds pronto que ya pas de probleme.  Bon faudrait que je decide de prevoir une sortie dans l esterel quand meme.( direction decathlon pour le matos j avais vu un bon rayon trail, pas de shoes)je prends le sac , sifflet couverture etc..    mon frere m a trouvé une paire de salomon du 49 1/3 , bon plus d echapatoir. 
 
J-15 sortie de 20kms ds l esterel, j ai bien cru que je pourrai pas marcher le lendemain. C est pas gagné. 
 
J-1
On recup les dossards, y pleut sa grand mere, le doute et l espoir se melange, on va etre mouillé! vont ils annulé!? Bon au moins ca sera pas la canicule.
 
Jour j
Etant  à 2 min du lieu du depart je me fais un malin plaisir d arrivé pile poil a 6h45 pour le speech et bipé la puce en dernier avec les gros yeux de mon frere et  des competiteurs qui hallucinent de voir debouler un gars de ma taille sur le 52, clairement il faut arrivé avant l heure. Mais bon de toute facon je passe pas inaperçu. 
 
Depart:
Tout le monde decolle comme des lapins, on se regarde bon bin tant mieux pour eux hein  apres 3  mins je comprends pourquoi c est de la file indienne, pas moyen de doubler avant le debut du coutournement du mont martin ou la faut bien se depecher de passer un peu de monde avant d avoir un passage serré ou il est impossible de doublé encore une fois sauf si vous avez la debroussailleuse , un conseil les grands , baissez la tete pour le sommet pelet. Une corde aide a faire le sursaut  de la descente rien de bien mechant mais pratique si tu glisses, securité un bon point pour le tba , surtout avec la pluie qui commence fine, puis  grosses gouttes bon on aura eu 1h30 au sec. 
maintenant c est 
mouillé hein !  bon on est mal barré encore facile 6h/7h   comme ca ! On aura pas trop chaud cette année!! 
 
Arrivé  au  col des 3 termes en ayant soigneusement pris quelques gorgées, une longue descente s en suit, pas mal de caillasses une portion de plat et c est reparti, on remonte tranquilou jusquau premier ravito. Prenant du saucisson fromage,   je dis mon frere, tin j arrive a te suivre, c est bon ca!!  Il rigole et me dit qu il se fait chier, qu il m attend. 
 
 J'aurai mieux fait de me taire.
A peine on commence le pic de l ours a peine il me met 200m ca monte un peu plus sec, et j aurai jamais du prendre de saucisson fromage  en guise de collation , mon ventre n a pas aimé c est clair, j arrive tout de meme en haut , y pleut comme disent des  ecossais : "it s pissing down!"  Y pleut de la pisse, tres imagé! 
 
Finalement presque surpris  j rattrape mon frangin dans la descente  au col du lentisque, et la y a 2 mecs qui nous depassent comme des avions, gros mais alors gros coup de barre de voir la facilité a laquelle ils devalent la pente.
( par la suite j apprendrai que c etait le premier et deuxieme du 33 kms , ca rassure un tout petit peu mais quand meme!!)
Continuant la descente, mes quads repondent bien je pensais que j allais hurler famine, ca passe..
 
Une fois de plus j aurai du rien penser, un faux plat montant qui ne paye pas de mine decime tout un tas de traileurs m mais je m accroche j allonge ma grande foulée,je dounle a tout va, ra c etait trop bon,  on doit etre pas loin de 32kms, je vois le ravito, ouhhh qu il tombe bien celui la. Et la bing je vois une bourrasque 
de nuages qui devoile le  cap roux, ouhh il a pas l air de faire beau la haut, et eh pu...  c est raide non?!! Va falloir que je me monte la haut! 
 
Jusque la je faisais l accordeon avec mon frere mais la je crois que je le reverrai plus ou du moins à l arrivée, c etait mon objectif, finir la course dans les délais. 
 Je lui lance" vas y envois du steak, je vais finir! "
Toute l assurance  et la confiance dans la voix que je pouvais , mais je me demandais bien comment j allais finir, au milieu de null part,  les jambes et les poumons en feux.
En 5 min mon frère a disparu dans les nuages et la pluie battante.
 
S en suis un calvaire d une obscur clarté  dont la lucidité et les souvenirs laissent perplexes, je me rappelle  d images  en arrivant au sommet, j entend une cloche a vache  au loin,  non c est pas deja le hors délai, coup de barre monumentale, finalement  3 formidables benevoles qui encouragent  avec une cloche a vache sous la pluie stoïque,
surréaliste. 
 
 
De la  mes souvenirs sont vagues, descente et grand tour du cap roux interminable : descente plat descante pour un check ravitaillement au niveau de la mer. Personne a apart les checkers,   Aller il reste ce que j avais reconnu lors d une sortie de 2h le mois d avant , la petite grue et grande grue , pas du tout comme dans les souvenirs. La fatigue en plus , rien a voir , grosse lutte pour trimbaler mes kilos en haut, 2 fois. Un second souffle m aide en essayant de calmer la respiration, a ce moment, qu est ce que je me suis senti VIVANT!!
 
46kms plus que 6 de descente et d arrivée a la plage ,yes c est bon!!  
Manque de pot la descente est atroce les jambes n en peuvent plus.  
Je n imagine meme pas comment les gars de l utmb font, mon frere m avair parlé de cette course et du tor des geants a noël..
 
Tant bien que mal reveillé par le bitume et les pieds qui chauffent, j arrive sous les encouragements des gens amassés sous les tentes avec les fumés de la nourriture qui sent trop bon. Ouf c est fait. 
Anecdotique 7h21min 55ieme , beaucoup d abandons mon frere est pas loin de 6h avec moi comme boulet. 
Mon frere arrive sous la pluie et cri" il a fini son premier trail!!" 
Sifflet applaudissement, fêté comme un premier! :)))))))
 
Pasta party chips , breztel coca , ra ca va mieux retour au bercail. Sur un nuage, mon frere qui m ecoute en souriant et apres 1 heure je me rend compte que j parle tout seul .
Des souvenirs plein la tete. Avril a sonné le debut d une grande passion. 
Mon frere me parle d une rando  en ete 2013 banco. 
 
Depuis une sortie par week end.
une motivation sans bornes. 
Un tres gros defi  réalisé ( prochain recit) : 
GR 54 tour de l oisans avec mon frere en rondement mené en 6 jours de refuge en refuge. 176kms +12000m
 
Et l utmb en tete en 2015!
Avec ce plan :
 
Ce we : 
15 Sept 2013:  sospel 45kms+2700m  1pts
 
13 oct 2013 gorbio 42kms +2900m 1pts
 
Fin octobre 80kms +5000 des famille composé par mon frangin. 
 
2014:
29 Avril 2014 Balcon d azur 
65kms +2800m 2pts
 
15/16juin 2014 Trail du verdon: 100kms +6500m 3pts
 
28 29 aout2014 Courmayeur Champex Chamonix 103kms +6600m  AOUT 3pts
 
Aout 2015 : ULtra trail mont Blanc 
 167kms +10200m  4 pts
 
Et beaucoup  d entrainements  si possible sans de pépins physiques. 
 
Merci de votre attention et je souris encore de ce premier trail. 

1 commentaire

Commentaire de Cocorosinette posté le 02-11-2013 à 00:14:07

Salut Teddy,

Félicitations pour ce 1er trail et son récit. Déplacer ta grande carcasse n'a pas dû être évident.

Dans ta liste, tu oublies la doyenne des doyennes : la SaintéLyon.

Au plaisir de te revoir (peut-être sur une course)


PS : J'ai toujours ton maillot du FLSQ

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !