Récit de la course : Trail des Balcons d'Azur - 50 km 2008, par brague spirit

L'auteur : brague spirit

La course : Trail des Balcons d'Azur - 50 km

Date : 27/4/2008

Lieu : Theoule Sur Mer (Alpes-Maritimes)

Affichage : 1982 vues

Distance : 50km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

23 autres récits :

Trail des Balcons d'Azur

Ce dimanche avait donc lieu la 2eme édition du trail des balcons d'Azur,dans le massif de l'Esterel, au départ de Théoule,localité ce trouvant en limite ouest du département des AM.Pour ma seconde participation,je choisis la longue distance,pour découvrir un peu plus ce beau massif,que je parcours durant l'hiver en VTT,mais qui va me permettre de voir des passages inaxécible en 2 roues.

5 heures,le réveil sonne,il est tot,mais c'est maintenant que la longue journée va débuter.Pour les inquiets,que mangez vous,pour moi,c'est thé,pain,beurre et confiture.Voilà petit dej avalé,petite toilette,gros popo,porte fermée,je rejoins le bas du village à pied,ou m'accompagnent les odeurs de jasmins,de fleur d'orangers,le chant des oiseaux et celui du coq.6h10,mon chauffeur,Juju,n'étant pas là,je passe un coup de fil pour savoir,si il n'est pas resté coller à l'oreiller,il répond de suite et arrive dans la minute qui suit.Juju en chemin,essaye de me convaincre de partir avec lui,mais nous ne jouons pas dans la meme cour,je prefere aller à mon rythme,plutot que d'exploser. 1/2 heures plus tard,nous sommes sur place,trouvons à stationner le véhicule et prendre la direction du port,ou sera donner le départ.Un buff rouge,un appareil photo,un sourire,ah oui,c'est bien lui,le grand Akunamata.Salut amical,je sonne le rappel,retrouve Semirunner et Shostag,et le Robert Doineau de Kikourou,immortalise l'instant,avec en fond un petit voilier au mouillage.

Maintenant,le trail.Départ prévu 7h00,mais l'organisation,un peu à la bourre,retarde le départ de 15mn,puis le temps de pointer tous les dossards et de rentrer dans l'aire de départ sur la plage,et nous permettre de saluer Dawa Sherpa et de faire une nouvelle photo souvenir.7h25,les fauves sont lachées sur le sable,pour rejoindre le bitume sur quelques hectometres,avant de retrouver la piste,et de suite la premiere monotrace,baptisée Ushuaia par les bikers.Ca commence à s'etirer et le calme s'installe.Pour ma part,je suis en terrain connu,ayant éffectué en reconnaissance la premiere partie du parcours,un mois auparavant sous la conduite de Shostag.les cols se succedent,Theoule,Trayas,sur la piste qui nous menent au Grue,je rejoint Manuella,plutot adepte du raid multisport,mais qui aujourd'hui s'essaye au trail.Nous allons faire cause commune,jusqu'à mi parcours,avant qu'elle ne connaisse "un coup de moins bien".Etant en terrain connu,j'essaye de lui décrire le parcours,en lui disant aussi d'en profiter pour ouvrir les yeux,tourner la tete,voir s'arreter,afin de profiter du décor qui nous entoure.Car ici,si on veut admirer mieux vaut stopper,car le terrain est trés accidenté.1er ravitaillement,Col Notre Dame aprés 8km de course,pour le temps je sais pas,mon chrono c'est arreté,mais c'est pas grave,on est pas sur le bitume.1ere grosse descente,qui nous fait plonger sur la gare du Trayas,avant de reprendre une piste pour remonter au col de l'Eveque,d'ou nous pouvons apercevoir la tete de course,déjà en train d'arpenter l'autre versant.Nouveau plongeon dans le vallon d'Aurelle ou le terrain est assez propre,mais la végetation assez dense et piquante.Sur le bas du sentier,il faut etre vigilent,car à cet endroit nous allons faire une boucle et rencontront les traileurs qui nous précedent.Nous passons sous le tunnel de la voie de chemin de fer,et au bout de celui ci nous découvrons la belle calanque d'Aurelle,petite boucle sur la crique,puis nous retournons sur nos pas,pour poursuivre notre chemin,et aborder un autre point remarquable du parcours.Direction le Cap Roux.Cela remonte rapidement,puis en replat, surplombant la mer,nous permet de profiter d'un nouveau décor de carte postale.De nouveau du pentu,au soleil,et cela commence à chauffer sous la casquette.Mais les lieux sont toujours aussi grandiose,et au détour des virages,Manu,avec son petit accent transalpin,s'emerveille en poussant des oh et des ah,"come bello".Arrivée au Cap Roux,sans montée au sommet,si vous le faites en mode rando,aller jusqu'à la table,cela vaut le détour.Nouvelle plongée, encore bien cassante,un chemin bien cailloutteux,ici l'ambiance est minérale,il faut rester concentré.En bas,ravito 2,ici je voudrais dire que le point noir de cette journée,c'est qu'il avait uniquement du liquide,eau et coca.Nous faisons donc le plein des poches à eau,buvons du coca,et poursuivons notre chemin sur le long vallon des Lentisques,en faut plat descendant,avec une ou deux relances pour casser le rythme.je ne sais,si c'est un moment d'inattention,ou la fatigue qui s'installe,mais Manu trébuche et tombe,se releve,repart, je passe devant pour donner l'allure,mais imperseptiblement elle décroche.Arrivée au bas du vallon,je m'arrete,prend pour la derniere fois sur le parcours en photo,Manu,qui me dit de continuer à mon rythme.Ici,commence la partie découverte qui va nous mener au point culminant du parcours .Sur cette partie montante,je vais reprendre quelques traileurs en perdition,pour me caler sur un autre dont l'allure de grimpe me convient.De nouveau,une descente sur piste,ou je vois débouler de l'arriere,une tete connue,Sébastien Camus,equipier de raid de Manuella,qui c'est égaré sur le parcours,pourtant de ce coté là,pas de reproche à faire,avec de la rubalise biodégradable.je prend "la roue" est effectue la descente sur ces talons,mais dès que nous coupons un ru,encore en eau,je laisse filer,et en profite pour me rafraichir.je poursuis donc en retrouvant mon compagnon precédent,aprés arret pour enlever un petit cailloux qui c'était glisser dans la Lafuma.Si vous suivez encore,vous l'aurez compris,cela remonte,donc marche rapide.Puis,nous sortons de ce sous bois ,pour retrouver une piste plus aérienne,que je connais pour pratiquer ce sentier sur le VTT.Arrivée au col des Lentisques,nous rejoignons les participants du 30km,et également un ravito,pas prévu au départ d'ailleurs il n'y a pas de verres,alors c'est au goulot.C'est de nouveau droit dans la pente,nous coupons la route,j'appercois les antennes,je touche le sommet de la journée,et là au détour du chemin,j'ai droit à un cours de botanique,deux passionnés,sont en train de s'extasier devant une euphorbe qu'ils disent n'avoir vu que dans ce massif,pas moi,mais je ne vais pas entamer un débat.je replonge donc vers la dent de l'Ours,ambiance toujours minérale,pour ensuite plonger dans un vallon boisé de toute beauté qui nous méne au lac de l'Ecureuil.Le prochain but,c'est la Maison des 3Termes,mais pour acceder de nouveau un long vallon,d'abord en faux plat ou j'alterne course et marche,pour finalement marcher sur la partie sommitale,(euh non ce n'est pas le Mt Blanc).A cet endroit se trouve le dernier raviaillement,petite pause récup,et ca repart toujours montant sur la piste des oueufs de boucs.Valloné par la suite,puis descendante enfin,pour retrouver la vue mer sur la baie de Cannes.Séparation des parcours,retour direct pour le 30,et pour nous encore un peu de monte cale avant de finir.Une belle descente dans les mimosas nous fait rejoindre le pont Sarazin,ou un dernier pointage est éffectué,avant d'effectuer cette fois derniere montée de 200m+ qui va se montrer bien pénible à ce stade de la course,je me fais déposer par un concurrent que j'avais lacher dans la descente,mais là,impossible de suivre,je reprend tout de meme un autre participant plus usé que moi.Ouf,nous retrouvons la piste pour attaquer la derniere descente,baptisé "grundig" par les bikers,tout d'abord un travers en faux plat,puis ensuite un single défoncé par le passage des 2 roues.Un peu de piste,petit single dans les mimosas,le bitume,petit tunnel,la mer,l'arche d'arrivée à quelques encablures ,le sable ,le tapis rouge,,les encouragements des gens du club ,voilà c'est fini aprés 6H39 de trail.On me retire le dossard,je récupere le TS ,je me désaltere et rejoint les membres du club sur la plage,pour connaitre les performances de chacun.Sur le 30,3eme ,8eme,16eme,1er par équipe,mais la perf du club,,c'est JANY, qui la tient 1ere au scratch en étant V2.Jany,la maman de Juju,qui finit en 5h50 à la 14eme place sur le 50,puis suit Semiruner en 6H12 28eme,sans oublier Pierre second V3.Aprés ces comentaires ,je me change et arbore fierement mon beau maillot rouge,signé d'un K,qui veut dire Kikourou,ca c'etait la minute nostalgie.je me déchausse et profite pour me rafraichir les pieds dans une eau limpide,mais encore fraiche.Ensuite,je prend mon assiette de ravitaillement ,taboulet,chipo,fromage et pain,pour le solide c'est pas le pied.Je retrouve Manuella sur l'aire d'arrivée qui finalement l'emporte pour une premiere participation sur une telle distance,mais son palmarés de raid est assez riche,bravo à elle.Dans ces minutes arrive Marie Jo,qui en termine tout sourire pour une premiere sur 30km trail,suivit de Pierre,sur le 50km,bien rodé dans la durée de l'effort.  Comme les podiums,seront séparés,vient celui du courte distance ,ou le club de l'ASPTT NICE va etre honorer à plusieurs reprises meme si cela aurait pu mieux se passer,car Jany ne fut finalement appeler que pour sa victoire dans sa catégorie d'age,bon passons,si ce n'est pour dire que sur la logistique des points sont à améliorer,ca c'est pour la minute raleur.Avant de nous quitter,nous fetons l'anniversaire de Semiruner en compagnie d'Akunamatata,arrosé de boisson qui pétille et d'un cake préparé par Marie Jo.Voilà c'est terminé,j'espere que vous serez allé jusqu'au bout et laisser un commentaire.Derniere chose,pour ceux qui n'ont rien prévu dimanche 04/05/08,venez au col de Vence participer à la belle course organisée par l'ASPTT NICE.

3 commentaires

Commentaire de Shostag posté le 28-04-2008 à 23:11:00

Et bien, cela valait le coup d'attendre. Ton meilleur CR jusqu'à ce jour, très complet, qui fait ressortir toute la beauté des lieux que nous "locaux" avons hélas tendance à oublier.

Commentaire de laurent05 posté le 29-04-2008 à 08:41:00

bravo jean michel pour ce magnifique récit et cette belle course.
c'est vrai que le massif de l'esterel est magnifique
à découvrir
à bientôt
laurent

Commentaire de akunamatata posté le 30-04-2008 à 09:01:00

aargh, vous etes trop fort a l'asppt Nice ! de vrais avions, merci pour ce CR tres documente, je peux desormais mettre des noms sur les magnifiques lieux traverses.
En plus vous nous attendez sur la plage pour feter l'anniv de semi runner avec cake et champ, merci encore

http://flickr.com/photos/akunamatata/sets/72157604759866988/

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !