Récit de la course : BelforTrail 2013, par Galaté57

L'auteur : Galaté57

La course : BelforTrail

Date : 20/10/2013

Lieu : Sermamagny (Territoire de Belfort)

Affichage : 811 vues

Distance : 54km

Matos : Sous-vêtement B'TWIN
TS Kapteren Kalenji
uissard Kapteren Kalenji
Manchette B'TWIN (elles sont plus épaisses)
Chaussettes Kapteren Strap
Manchon/Casquette+buff au cou
Chaussures Kalenji XT4


Objectif : Terminer

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

14 autres récits :

Le récit

 

Samedi 19 octobre :

 

15h00 : avec mon cousin Christian, nous nous rendons à DECATHLON Belfort pour retirer nos dossards. Amère surprise, seule une table est mise à disposition dans un coin, à coté des toilettes, où se tiennent tant bien que mal les organisateurs de la Belfortrail en entassant leur cartons de tee-shirt tout en gardant le sourire.

 

Une enveloppe DECATHLON contenant le dossard sera la seule contribution du magasin à l'évênement....

 

Cela ne nous donne guère envie de s'attarder dans les rayons....

 

Du coup, ayant croisé les Loulous de l'ESH avec leur estafette, Christian se propose de leur faire découvrir GIROMAGNY, lieu de départ et d'arrivée, très joli village au pied du Ballon d'Alsace à 450m d'altitude,

 

Mon cousin est des plus inquiet, il n'a qu'un passé de marathonien (3H15), sa connaissance du trail long se cantonne à des reconnaissance de la BELFORTRAIL qu'il a fait avec les organisateurs durant cet été.

 

Nous discutons équipements et gestion de l'effort autour de succulentes pâtes maison.

 

Dimanche 20 octobre

 

5H00 : petit déjeuner et en route pour le départ, le thermomètre de la voiture affiche 14°, une lègère pluie tombe, hier la météo annonçait des orages locaux, par prudence, j'ai décidé de me passer des bâtons.

 

6H45 : j'attends tranquillement mon tour aux les toilettes quand Christian vient m'annoncer que le départ est à 7H00 et non 7H30 comme je le pensais... juste le temps de me rendre à la voiture, prendre mon équipement (j'en oublierais les gants du coup...) et me rendre sur la ligne. Je dit à mon cousin de ne pas m'attendre, il a adopté un rythme marathon.

 

L'équipement sera : Sous-vêtement B'TWIN/TS Kapteren Kalenji/Cuissard Kapteren Kalenji/Manchette B'TWIN (elles sont plus épaisses) / Chaussette Kapteren Strap/Manchon/Casquette+buff au cou/XT4

 


7H00 : départ, la pluie est maintenant bien présente, mais la température reste agréable, il fait encore nuit, comme pour l'AUBRAC, le jour se lève, je me passe facilement d'une frontale, surtout que ces premiers km sont jalonnés de torche allumées ou des lampions clignotants du plus bel effet. Le parcours est très bien indiqués soit par des banderoles ou des points roses au sol.

 

La CW300 est en mode heure/km parcouru : l'objectif premier est de ne pas dépasser les barrières horaire, beaucoup de participants insistent sur ce tracé exigeant et une détérioration des sentiers avec les dernières pluie. Le premier ravitaillement est au 18ème km avec un temps limite fixé à 10H30.

 

L'adoption de la casquette est une excellente idée, avec cette pluie continue, la visibilité est assurée, les chemins sont beaucoup en monotrace, des sentiers se sont transformés en ruisseaux d'écoulement des premières neiges, la boue n'a guère le temps d'adhérer, le réel danger reste les multiples pierres glissantes sous l'eau.

 

Le plafond reste bas, pour les photos c'est pas gagné, la buée s'installe sur le cadran. Les premières difficultés sont avalées sans problème, après un premier sommet nous redescendons dans une vallée à (altitude 450m) pour le 1er ravitaillement, il est 9H30, je suis largement dans les temps.

 

 

Maintenant les choses sérieuses commencent, devant nous le Ballon d'Alsace à + de 1200m que nous atteindrons dans 6km environ, soit un dénivelé positif de près en 650m en 5km...

 

 

Visuellement, c'est bucolique... nous avançons au bruit des torrents, escaladant plusieurs escarpements, les 4 premièrs km se font en presque une heure, à l'abri de la pluie dans les bois, au fur et à mesure de la montée, le vent se fait entendre et nous accueille sur le sommet, la température a chuté, la pluie s'est transformée en grésille, nous sommes enveloppés par le brouillard. Tout est nu, impossible de trouver un abri pour s'abriter et sortir le coupe-vent, après après traversé le plateau un chalet se présente, j'en profite pour m'abriter sous l'auvent et rajouter mon coupe-vent, je suis pas seul, plusieurs participants ont le moral au plus bas devant de telles conditions...

 

Pour ne pas les entendre, je m'éloigne dans la descente tout en réajustant mon sac... et m'offre une belle chute que j'amortie avec les mains...Plusieurs participants s'arrêtent, m'aident à me relever, s'inquiètent de mon état mais rien de cassé ou trop abîmé, juste beaucoup de sang avec ces nombreuses coupures sur les pierres.....Maintenant c'est moi qui fait grise mine, l'idée de retourner au poste de secours situé au sommet me traverse, le prochain ravitaillement est dans 12km, l'option 2 est retenue, sauf que la descente se fait de façon très prudente.

 

Les kilomètres aidant, le rythme revient avec le moral, les mains chauffent un peu, je nettoie le tout à la première cascade. La CW300 m'informe que je suis toujours avec une marge d'une heure. Kilomètre 35 je trouve mon cousin en arrêt, il est épuisé avec des douleurs aux cuisses, il n'a pas de gps et perdu dans ses repères, le rassure, un ravitaillement est dans 3km, il a largement le temps de le rejoindre en marchant, je lui laisse des gels et lui donne rendez vous en bas.

 

Kilomètre 38, 13H00, 2ème ravitaillement, toujours 1H00 d'avance sur la barrière horaire, l'idée d'abandonner est totalement oubliée, nous sommes redescendu à une altitude de 450m, un petit détour par le poste de secours est nécessaire pour nettoyer les coupures, l'infirmière me trouve bien douillet avec le désinfectant !!!!

 

En attendant mon cousin, j'en profite pour avaler tranquillement une soupe de pates chaude et compléter la poche avec du coca et de l'eau. Un sms de Christian part m'informe qu'il va abandonner et me dit de continuer sans lui.

 

Seconde grosse difficulté, La Planche des Belles Filles qui a déjà fait la une lors du précédent Tour de France et que nous entreprenons de face... bref un dénivelé de près de 700m sur 3km.... mais, mais mais, il ne pleut plus !!!!!

 

 

Même configuration que la précédente montée, nous sommes maintenant une petite équipe naviguant sur les mêmes rythmes, tout en étant plus difficile, la perspective que chaque km parcouru me rapproche de l'arrivée atténue la fatigue, par contre des crampes dans les cuisses reviennent régulièrement. Le dosage de la boisson n'est certainement pas adapté à l'effort consentie.

 


Le sommet est atteint, les conditions sont meilleures que sur le Ballon d'Alsace, j'essaie d'enclencher l'appareil photo, mais il ne répond plus. Cette fois, la descente est prudente, inutile de se crascher si près, dans le village 600m plus bas, il est annoncé une dernière montée.... Le mont JEAN = 400m de D+ sur 2km..... et après, juré les 3 derniers km, c'est que de la descente !!!!!

 

J'en arrive à en rigoler ..avec plus de 45km dans ces conditions, c'est pas ça qui va m' arrêter, même pas vu un loup !!!!

 

Bref; une montée en rythme, surtout quand on sait que derrière le sommet se trouve l'arrivée, par contre la descente se révèle très technique, des plus boueuse. En bas, je rattrape un participant en perdition, l'invite à terminer ce dernier km ensemble, c'est l'entrée de Giromagny, Christian me retrouve, les derniers 500 m se font en petites foulée à deux, le sourire au lèvre.

 

 

 
En résumé : comme annoncé sur leur site, un trail exigeant mais qui vaut vraiment le détour. Par contre les XT4 n'ont pas aimé, le renforts sur les cotés extérieurs sont totalement décollés. Quelques difficultés à tenir un stylo en main ce matin, les gants cyclistes seront en priorités sur les futures check liste. Les cuisses dures, mais il va falloir retrouver la forme pour l'EUROCROSS dans 15 jours.....

 

8 commentaires

Commentaire de freddo90 posté le 21-10-2013 à 23:26:15

Merci pour ce récit. S'il avait fait beau, je serais bien venu encourager les coureurs... mais là non, il pleuvait trop ;-)

Commentaire de heidi posté le 22-10-2013 à 14:57:21

On a du faire une partie du parcours en parallèle, je devais aussi être vers 13h au 2e ravito :)
Effectivement le parcours est exigeant l'année prochaine dans le matos obligatoire il y aura des palmes :))
Bien joué!

Commentaire de Galaté57 posté le 23-10-2013 à 09:01:23

Bah, question humidité niveau running, ça allait, bonne évacuation, pas de problèmee. On a certainement fait un bout de chemin ensemble, quelle tenue ?

Commentaire de Gibus posté le 25-10-2013 à 08:04:35

Bravo
on a surement fait pas mal (de chemins) de ruisseaux ensemble car je termine 8' derrière toi.
j'étais aussi à l'abri au chalet du ballon d'alsace.
Bonne récup.

Commentaire de heidi posté le 25-10-2013 à 08:51:00

J'étais en noir jusqu'au ballon, puis en coupe-vent orange. Corsaire noir, sac salomon bleu turquoise, queue de cheval et chaussures rose-rouge. :)

Commentaire de Galaté57 posté le 25-10-2013 à 12:29:45

Au chalet me suis arrêté pour enfiler un coupe vent JAUNE, avant j'étais en TS rouge/noir avec manchette et une casquette blanche SELEV.
Mais en haut du Ballon d'Alsace, difficile de distinguer les couleurs

Commentaire de Gibus posté le 25-10-2013 à 21:50:33

J'ai fait le taf :
Sewen Plancher les Mines
Heidi 12h38'35 15h20'27
Galaté57 13h34'09 17h03'57
Gibus 13h45'56 17h12'27

On a du se voir au ballon.
C'est toi que j'ai vu tombé au loin devant.

Commentaire de Galaté57 posté le 26-10-2013 à 17:51:52

Me suis ramassé juste dans le début de la descente du Ballon, ..Sur le moment, j'avais mal partout et pissait le sang de la main, me suis fait peur, je pensais à une méchante coupure,j'ai pensé faire demi tour et rejoindre les secours en haut. Mais l'idée de remonter me fatiguait.. :) aussi me suis dit que je ferais le point en bas...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !