Récit de la course : 10 km du XIVe 2014, par ejouvin

L'auteur : ejouvin

La course : 10 km du XIVe

Date : 19/1/2014

Lieu : Paris 14 (Paris)

Affichage : 545 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

9 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

7 autres récits :

Mur du 9ème

Let's go

Bon, j'annonce la couleur. Malgré le fait que la course se déroule dans le XIV ème arrondissement, je me suis pris un mur au 9ème kilo. Je n'attendais pas grand chose de cette course après la défaillance deux semaines plus tôt. Qui plus est, les séances de fractionnés ont été compliquées cette semaine.

Je me sentais fatigué par la vie de tous les jours et les horaires à rallonge.

Je me lève donc tôt pour avoir une chance de me garer idéalement dans le quartier. Et pourtant, je vais un peu trop glandé mais j'arriverai à temps sur les lieux du crime. 8h50, mince, il est déjà le temps de s'y mettre et l'échauffement va être beaucoup plus court que prévu.

 

Le départ

Meneur d'allure 45' derrière moi, celui de 40' devant moi, je pense donc être à ma place. Mais j'ai comme un doute sur mes voisins. Et oui, c'est en fait le "grand n'importe quoi" ces placements et tout le monde fait un peu comme cela lui chante. Au moment du départ, c'est donc une longue partie de slalom, ralentissement accélération qui va durer un peu plus d'un kilomètre. Cela va s'ajouter à ma méforme du moment pour puiser dans mes ressources, et je vais le payer cher plus tard.

Ca commence donc par un virage à gauche de 90°, ce qui sera le cas de tous les virages ou presque, dans une marre de sable, un automobiliste ayant eu la bonne idée de perdre du carburant à cet endroit.

 

Première boucle

Donc mise à part ce premier kilomètre compliqué à gérer, je me retrouve dans un rythme qui semble me convenir. Le cardio a décidé de faire n'importe quoi au début, annoncant jusqu'à 10 pulses de plus que ma FC Max. Je ne vais pas trop le regarder par la suite.

Cependant, je me sens le souffle court et les jambes lourdes lourdes. Malgré cela, je continue de doubler un petit peu. La première descente arrive et ça permet de relancer. Mais qui dit descente, dit faux plat montant.. Celui-ci va être lassz long. Pas pentu, mais monotone. A ce moment là, j'arrive à maintenir un rythme constant malgré la difficulté et je m'en rejouis.

Arrive enfin la mairie, fin du premier acte. Je trace tout droit au ravitaillement en eau.

 

Deuxième boucle

Je commence à avoir les jambes dures comme du bois. Les mollets et les jambiers tirent et je décide de me relacher. Tant pis, je ne veux pas me blesser mais juste faire une course de travail. A ma grande surprise, j'ai conservé le rythme. Plus j'ai l'impression de me relacher, plus je conserve l'allure, étrange étrange.

Je commence à jouer au yoyo avec certains concurrents et me contente de quelques dépassements. Certains me flinguent le moral, ils sont à l'aise, les bras pendant le long du corps, alors que moi je souffle. Et voilà que mon ventre commence aussi à tirer. Non pas ça, pas maintenant, pas une envie de jouer au roi. C'est fini le temps de la galette à la frangipane.

Mais voilà, alors que l'on aborde le 8ème kilomètre, je sens que je n'ai plus rien. Le yoyo est terminé et je les vois s'en aller. Un coach d'un magasin en ligne me dépasse avec son poulain. Je me dis qu'il serait pas mal de les accrocher, mais impossible. Ma seule satisfaction, c'est que je reprendrai un autre coach avec ses élèves, qui sont plus dans le dur que moi.

Et voilà que celui qui courait les bas ballants me redoublent. Je sens que ça ne veut plus avancer, je suis totalement cuit. Plus aucune énergie. C'est une lutte de tous les instants pour voir enfin la mairie et faire un petit tour autour de la place. Tour durant lequel je vais me faire dépasser par au moins dix personnes qui arrivent à sprinter.

Le chrono mettra quelques chiffres sur ces sensations. Je perds 7 secondes sur le 9ème kilo et 17 sur le 10ème par rapport au 9ème.

 

Après midi

Il m'aura été impossible de manger le midi, ou presque. L'après midi se soldera par de long moment d'égarrement, une séance de cinéma où j'aurai dormi comme un bébé.

En conclusion, c'est dommage d'avoir explosé comme cela. Mais il ne fallait pas s'attendre à des miracles vu la semaine et le fait que je n'ai pas coupé. Le travail est fait et cette fois-ci, ne m'attendant à rien de particulier, je n'ai aucun regret ni remord.

Concernant la course, comment dire. Bah, c'est un trajet dans Paris, et un"gros" trucs. Donc pas trop d'ambiance, peu de personnes sur les routes, pas vraiment de partage. Une organisation correcte mais pour ceux qui sont à la recherche de cadeaux, passer votre chemin... Moi je m'en tape complètement, mais c'est vrai que cela fait un peu radin, même si on se doute que les frais engagés pour un événement dans Paris ne doivent pas être à la portée de toutes les bourses.

9 commentaires

Commentaire de Tbc01 posté le 19-01-2014 à 22:55:24

Bravo pour ta course!
Moi j'ai trouvé le parcours bizarre avec tous ces angles droits qui obligent a la relance et surtout le fait que c'est en pleine circulation!
On a éte 5/6 courreurs a devoir quasiment etre à l'arrêt car un bénevole a eu la bonne idee de laisser passer un bus devant nous a 1 km de l'arrivée, resultat perte de 10/15 s plus la relance...

Commentaire de ejouvin posté le 20-01-2014 à 10:10:30

Ah oui c'est vrai que l'on avait quelques voitures sur le parcours.
Par contre pour le bus, ce n'est pas de chance...

Commentaire de Jean-Phi posté le 20-01-2014 à 09:40:58

Bon on n'a pas ton chrono mais je me doute que tu n'es pas très satisfait. Quoi te dire sinon de te reposer un peu ? Tu dis toi même être fatigué. Bon, je te souhaite une bonne récup et des lendemains qui chantent un peu plus ! On se voit prochainement ! ;)

Commentaire de ejouvin posté le 20-01-2014 à 10:21:26

Ah pour l'année 2014, je vais essayer de ne plus trop parler de temps et place. Parce que finalement, est ce que cela a une importance ?

Mais sinon, ce n'est pas que je ne suis pas satisfait, au contraire même. La fin a été rude, mais c'est le travail. Oui, j'étais fatigué de la semaine de travail, mais pas de quoi annuler une inscription ;)
Oups et surtout que je remets le couvert dimanche prochain. Je sais je sais, ous allez me dire qu'il faut se reposer, mais je vois ces courses comme un entraînement un peu plus appuyé.

Oui prochainement, parce que tu es un grand fou...

Commentaire de Jean-Phi posté le 20-01-2014 à 11:22:16

trop tad, je l'ai ton chrono ! ;)

Commentaire de Mamanpat posté le 20-01-2014 à 13:36:07

Ne plus parler de temps et de place... Laisse-moi rire !
Allez enchaîne les séances ciné quelques temps et écoute les anciens, repose-toi ! Et puis le ciné avec un gros sac de chouchous, c'est bon ! ;-)

Commentaire de ejouvin posté le 20-01-2014 à 14:24:30

Un gros sac de chouchous ? Ah non, je suis à la diète...

Pour le moment, c'est mon deuxième CR où je ne mentionne ni mon temps, ni ma place, pourvu que cela dure ;)
En même temps, vu les résultats, qui sont attendus, je ne vais pas m'en vanter ;)

Commentaire de Arclusaz posté le 20-01-2014 à 19:46:59

Arrête d'être un peu egoïste, Etienne et mets ton temps et ton classement : sinon, ton fan club est obligé de chercher et franchement on a autre chose à faire !!!!!
bon, j'ai le temps et moi, je trouve ça très bien : plus de 14 km/h avec des angles droits et une frangipane prête à sortir du four...

Soit tu considères que c'est une distance que tu veux travailler (mais je ne crois pas) soit tu considères que tu fais des gammes pour fumer Jean Phi à St Nicolas et franchement tu as le temps et c'est un exercice très légèrement différent...

Commentaire de ejouvin posté le 27-01-2014 à 10:52:20

Tu as bien raison Arclusaz, je ne travaille ce format que pour prendre de la vitesse. Ce n'est vraiment pas une finalité. Par contre, fumer le jean-phi à St Nicolas, ça va être costaud à réaliser....

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !