Récit de la course : La Course du Suzon - 18.5 km 2014, par mightygnou

L'auteur : mightygnou

La course : La Course du Suzon - 18.5 km

Date : 1/3/2014

Lieu : Les Cotes D'Arey (Isère)

Affichage : 553 vues

Distance : 18.5km

Objectif : Se dépenser

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

7 autres récits :

Le récit

Cette course est la 1ere étape de mon tryptique  Suzon-Cabornis-Milo , alias est-ce-que-je-peux-enchainer-3- 20k-en 3 semaines  et si oui comment les pattes vont-elles réagir ?

Afin de changer un peu mon début d’année trailistique qui est souvent calme, je me suis lancé le défi de terminer 3 20K avec dénivelé en 3 semaines, histoire d’avoir un objectif motivant et afin de mieux me connaitre et voir comment mon physique réagit face à ces efforts répétées.

Depuis le début d’année, j’ai changé un peu mes habitudes de training, je ne cours plus avec les mêmes personnes, et je commence à prendre confiance en moi sur ce type de course…c’est donc avec appétit que je m’attaque à mon tryptique !
La 1ere étape est donc le Trail de Suzon, dans le fief lieu de Gary38, et que j’aurai le plaisir de courir avec Drill38.

Le temps s’annonce pas mal, ça va être boueux, donc ça va être génial !

Un ptit bonjour à Gary38 qui m’accompagne pour récupérer mon dossard (ou j’apprends qu’une jolie institutrice qui porte le même nom que moi habite le patelin…mais qu’elle est déjà mariée !), un petit échauffement avec Drill38 et hop on arrive sur la ligne de départ….ou je fais la connaissance du Bouc, qui était prêt à partir du mauvais côté, sur le 10 ! La faignasse ! Heureusement Drill le remet sur le droit chemin du 20 !

Le départ est donné, et j’ai le plaisir d’entendre mon prénom crié par une supportrice à moitié nue….ha non c’est juste Gary38 (mais heureusement il est habillé !)…Bha au moins on aura quand même crié mon prénom !

Ça monte directe, c’est un peu boueux et comme d’habitude lors de mes départs je manque de me vautrer lamentablement...
Je me lance à mon rythme, et commence à faire mon petit bonhomme de chemin…La première descente est bien glissante et la partie toi-aussi-joue-dans-la-boue commence….

Le profil très vallonné me convient à merveille : pas de partie trop roulante ou je me fais en général distancer, beaucoup de montée que je fais au trot et un paquet de descentes techniques et boueuses ou je me régale en envoyant du pâté !

« bravo les gars, 20e ,21e et 22e »

A environ mi-course, je me mets à suivre un grand gabarit au rythme assez élevé…je suis plutôt étonné de pouvoir tenir, mais me mets quand meme un peu dans le rouge…C’est alors qu’il se retourne et me demande de prendre un relais…et je lui réponds  « Alors le teint rouge de mon visage n’est pas naturel, c’est l’effort…le truc rouge que tu vois à même le sol c’est ma langue et ce que j’ai laissé dans la montée précédente c’est une partie de mes poumons ! »

Enfin….c’est ce que ce que je voulais dire, ma réponse étant plutôt une sorte de « mouwarf » de dépit alors que je passais devant lui….

En fait il était plutôt cramé et je le lâche très vite….je rejoins ainsi deux autres coureurs et sur le côté de la course un bénévole crie : « bravo les gars, 20e , 21e et 22! »… » whaaaaaaaaaat ?  me fait mon cerveau !!! je suis 21?
Attention : Moment de gloire à caractère auto-promotionnel : c’est la 1ere fois que l’on m’annonce mon classement au cours d’une course….ô joie !!!!

Bon maintenant, il se pose la question de conserver cette place ! parce qu’il doit bien rester 6 km, et je me commence à ressentir les effets de cette course que je fais à une vitesse bien plus élevée que d’habitude !

J’ai la motivation, j’ai le moral, j’ai plus trop les jambes mais je m’accroche….celui devant moi flanche dans une descente…je suis 20e….je vois le 19e  et son haut blanc pas  très loin devant….

Je tente de me rapprocher mais il est rapide l’animal ! et la je vois débouler un avion tout de noir vêtu qui apparemment a perdu du temps en se trompant de chemin…je passe 21e certes mais je me cale derrière lui et il me ramène tout droit sur le 19e

« Quand ça va trop vite….ça va trop vite ! »

On commence à attaquer une montée et je sens que les deux hommes se jaugent…le noir attaque sur le côté, le blanc accélère pour conserver la tête de notre groupe…et moi je rame derriere….je me dis « top 20 bordel » en boucle pour essayer de les suivre mais les jambes piquent et je perds quelques mètres…..
Je ne lâche rien et essaie de m’accrocher mais ils m’ont fait exploser sur la montée et sont maintenant devant moi a environ, 10-15 mètres, si proche et si inatteignable à la fois…

On attaque la dernière descente…j’espère pouvoir remettre la gomme mais je suis vraiment épuisé…le parcours exigeant, la boue et les muscles en surchauffe font leur effet…je n’ai plus de gaz ! Moi, Mr Le Gnou, je ne peux accélérer en descente ! (bon ok je tourne quand même à 14 km/h !!!)
Je sers les dents et essaie de conserver Black & White à portée de vue….et me fais doubler par un autre coureur….22e….pas la peine d’essayer de le suivre, mes jambes ne veulent pas…

Ce petit depassage me met un coup au moral mais je me concentre sur moi…je ne regarde pas derrière moi et donne tout ce que je peux sur la fin…je limite les dégâts face à ceux devant moi, et c’est quand même bien éreinté que je passe l’arche de  l’arrivée avec ma 22E place !

Gary est là pour m’accueillir avec mini-gary, je discute un peu le gras et vois passer le bouc…je crie des encouragements à son encontre, mais il m’ignore…bon…je vais attendre Drill un peu plus haut et la vois en terminer avec la dernière descente : je crie des encouragements à son encontre….mais elle m’ignore….okayyyyyyy…..
Ce double moment de solitude ne m’empêchera pas d’aller les féliciter et aussi d’aller les chambrer parce moâ j’ai gagné un t-shirt booster jaune au tirage au sort de la ligne d’arrivée ! ! Et oui !

Je fais au final une course à plus de 12 km/h, ce qui ne m’était jamais arrivé, et suis réellement heureux et surpris de ma perf, d’autant plus que terrain était gras de chez gras !
Un beau temps, un super parcours, et un orga du tonnerre ! l’année prochaine je reviendrai !

J+2 : J’ai maaaaaal !Bordel que j’ai du mal à me remettre de cette course ! et dire que je dois enchainer avec les Cabornis….la recup’ est vraiment compliquée !

 

 

 

 

 

 

6 commentaires

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 16-03-2014 à 20:40:32

Youpi il est arrivé !!!
Un récit en tête de course, ça change, merci grand champion, j'espère que tu "connais mieux ton physique" !!!
Désolé moi je ne t'ai pas ignoré à l'arrivée, par contre drill38 ça m'étonnerait pas gnak gnak !

Commentaire de mightygnou posté le 18-03-2014 à 13:29:02

Je connais mieux mon physique oui, mais j'ai encore du makl à me dire que je peux tenir la distance a cette allure :-)
Pour l'arrivée, tu m'as quand même bien snobé...tu devais déjà être concentré sur le tirage au sort du voyage :p

Commentaire de DROP posté le 16-03-2014 à 20:55:21

Super résultat et super chrono vu les conditions. J'ai hate de voir la fin de la trilogie ;-).

Commentaire de mightygnou posté le 18-03-2014 à 13:29:18

Merci :-)

Commentaire de Casidescôtes posté le 17-03-2014 à 12:55:26

Je suis sur que t'aurais fait mieux sans la boue !!

Commentaire de mightygnou posté le 18-03-2014 à 13:31:04

Pas sur! Je pense qu'au final c'est ce qui m'a avantagé : je suis plutôt bon sur les parties techniques et boueuses, et moins bon sur les parties roulantes ou plus "easy"...
Soit l'inverse de la plupart des traileurs que je connais !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !