Récit de la course : Marathon de Sénart 2014, par pinafl

L'auteur : pinafl

La course : Marathon de Sénart

Date : 1/5/2014

Lieu : Tigery (Essonne)

Affichage : 661 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Se dépenser

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

25 autres récits :

Un marathon sans préparation, ça passe pas!

Un mois après l'écotrail je fais la chasse au points en vue de l'utmb 2015 et je vise le 110 du trail de l'Yonne pour ce week-end du 4 mai. Malheureusement l'ecotrail a laissé des traces sur l'organisme avec 4 ongles perdus et un début de tendinite au genou, confirmée lors un petit trail (19km) le 13 avril terminé dans la douleur.

Pour garder la condition et ménager ce genou récalcitrant mon entrainement se résume à quelques sorties vélo. Malgré tout il faut bien pimenter un peu ce pont du 1er mai et le marathon de Sénart me tend les bras. Je m'inscris donc avec objectif de me défouler et le faire en dilettante, en gardant dans un coin de ma tête l'objectif de 3h15 sachant que j'ai fait un semi en 1h29 à la mi-mars et bouclé le MDP en 3h10 il y a quelques années.

Au départ je me cale entre les meneurs d'allure 3h et 3h15, je pars sur un faux rythme sans savoir si je vais trop vite ou trop lentement, mes temps au kilo oscillent entre 4'15 et 4'30, je ne suis pas régulier, j'ai les jambes raides et auncune sensation.

Au 20ème le rythme baisse déjà, je passe le semi en 1h35 et une vitesse qui approche maintenant le 5mn/km. Je n'ai plus aucune énergie pour relancer et je sais déjà que je peux oublier les 3h15. Le véritable mur arrive au 25ème, je n'ai plus le moindre jus dans les jambes, même pour trottiner à faible allure. La question n'est plus de faire un temps mais de savoir si je peux terminer sans me blesser. Je me demande combien il me faudrait de temps si je dois faire en marchant la distance qui reste à parcourir. Au ravitaillement je m'arrête de longues minutes, je vois le groupe 3h15 passer tranquillement alors que je me pose la questino d'abandonner.

Je repars malgré tout, je marche, je trottine un peu, je me fais doubler par un nombre incalculables de gens, bientôt c'est le meneur d'allure des 3h30 qui me dépasse. J'en vois quelques autres qui sont dans la même galère que moi, ils marchent, partis trop vite sans doute ou pas convenablement entrainés comme moi, ou victime de crampes à répétitions.

Je termine les dix derniers kilos sur un rythme de 6mn à 6mn30, des chronos de marche à pied. Je franchis la ligne en 3h43'07", en 497ème position. Ce sont près de 300 coureurs qui m'auront dépassé entre le semi et l'arrivée.

Je tenterai à nouveau ma chance sur la distance, peut-être au marathon de La Rochelle, en suivant cette fois-ci un plan d'entrainement et en prenant le départ avec un état de fraîcheur optimal!

F.

1 commentaire

Commentaire de Giron-michel MCCRV posté le 08-05-2014 à 15:10:33

Bravo pour ton courage mais l'important est de ne pas se blesser et rater ta saison. et oui je pense qu'il faut un minimum d'entraînement pour viser sous les 3h15... Bonnes prochaines courses ;)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !