Récit de la course : La Chambérienne - 10 km 2014, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : La Chambérienne - 10 km

Date : 25/10/2014

Lieu : Chambery (Savoie)

Affichage : 637 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

13 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

13 autres récits :

Le retour de la Tomate pour la 200ème course du Bouk !



Le retour de la Tomate pour la 200ème course du Bouk !






Quel contraste !

Oui, quel contraste, entre des courses qui ne font pas le plein (comme la semaine dernière), de celles qui, elles, le font !!!

En l’occurrence, cette Chambérienne, conduite notamment par superfifi73, elle, le fait ! 1'000 dossards, et inscriptions complètes une semaine avant !

Il faut dire que niveau communication ils ont l’air rôdés, et puis le format de la course est idyllique, une course en nocturne un samedi soir sur Chambéry, génial.


Cocci nous donne quelques conseils pratiques



L’an passé j’avais lamentablement sombré à mi-course sur le 21 kms. Pas de revanche cette année, et même pire, c’est au dernier moment que j’envisage la participation à l’épreuve. Plus de dossard, je le savais pertinemment mais je ne pouvais m'engager, je ferai donc le coach de ces dames à savoir la Chenille et la Tomate !


Mardi soir on se fait une reco à 20h en terminant sous le déluge, et c’est un décrassage idéal post-GTL.

Mais…

Aujourd’hui je cache mon jeu, et seul la Corne sait que je serai là.


Hélas je me positionne en bas des fameux escaliers Saint-Martin, c’est sans compter sur la vision extraordinaire du FaiZan qui me repère et me lace des « BOUUUUUUUUK » à foison !!!

Bref


L’ignoble me rejoint, à mi-hauteur des escaliers. Débriefing et derniers potins de notre petit monde de la course à pied dauphino-savoyarde quand arrivent les coureurs du 21 kms !


Je reconnais pêle-mêle seulement 4 coureurs : le magnifique Antoine Jannin, le légendaire Martin Kuashev (qui sourit alors que je beugle son nom-prénom), icecool parti somme toute bien prudemment (vu son résultat final il a dû en croquer du trailer savoyard) et baltique qui, conformément à sa promesse, est parti juste devant le serre-file !


Pour une course ayant autant de succès je m’étonne de reconnaître bien peu de monde !


Et voici les coureurs du 10 kms ! Un peloton bien plus dense, moins « élite », et voilà une Chenille qui n’a pas encore allumé sa frontale récalcitrante, et 1’’30 derrière c’est la valeureuse tomate, je démarre donc ce qui est ma 200ème course, 75 courses après le Trail des Saisies 2012 couru à l’époque avec la Tomate également !



Début de notre coursette !

Mode coach connard, « t’inquiètes la Tomate, ils sont tous partis trop vite », « ça va exploser », « laissez passer la tomate merci, on fait du Trail ».


La première montée passe, retour sur du faux-plat bitumé et premier engorgement, vite, tomate, passe à l’extérieur ! Et vu le monde, sachant qu’ils repassent plus haut, et n’ayant pas de dossard j’entreprends de continuer sur la route, espérant au passage voir la Chenille plus haut.


J’arrive un peu tard, mais me poste à la sortie de ce single, et assiste à un spectacle lamentable, les 3 – 4 bénévoles qui sont là se font littéralement pourrir par les bagnoles qui veulent coûte que coûte passer… Les esprits s’échauffent, mais bon, qu’y faire ?? Il faudra peut-être l’année prochaine couper la route dès le bas de la côte pour que les automobilistes fassent le tour ?


Enfin surgit la tomate, je m’empresse d’encourager la patience des bénévoles, « courage » leur fais-je…


Suite de la côte, puis on rejoint un lotissement et un single, où le cousin caché de Michel Riondet nous double !!! Incroyable, il a de la famille ici !


Montée en forêt, plus jolie que la reco car on voit le ballet des frontales, par contre 400+400 coureurs qui sont passés avant nous, ça rend le sentier ultra-glissant !


On sort de la forêt, km4, encore 2 de montée et ça redescendra vers le ravito. J’en profite pour lancer ma blague du jour à chaque signaleur revêtu du gilet fluo, « Oh mon Dieu ! Un chasseur » !


En tout cas ces chemins sont maudits pour moi, ça doit bien faire 8 ou 9 fois que j’y passe, je ne m’en souviens jamais…


La Tomate est valeureuse, il faut tenir, une fois la montée terminée ça devrait aller mieux ! La seule chose qui l’obsède étant « on n’est pas dernier », t’inquiètes la Tomate, 600 participants il doit y avoir du monde derrière !


Remember : La Tomate en pleine préparation mentale



Puis se présente devant nous la dernière difficulté, le ballet des frontales est là pour nous la montrer, ouf, ça passe et nous voici sur une crête. En face on voit des frontales, je comprends qu’il doit s’agir des premiers coureurs du 21 kms !!! Déjà ?!?


Enfin on entend un peu plus de bruit, il y a de la lumière au loin, mais surtout l’œil perçant de la Tomate fait « je vois le FaiZan », ah oui, il y a la Corne et le FaiZan les deux baby-sitters du Team Epine 73 !!! Ils m’indiquent notamment que… Antoine Jannin est déjà passé, en sprintant dans la côte !!! Hallucinant !


Je repars, 3 kms de descente, on va tous les fumer un par un (copyright citation la Corne).


Et effectivement, chose improbable vu les conditions du départ, on se retrouve tous deux à courir tranquillou billou, ceux de devant ayant filé, ceux de derrière étant… derrière ! Cool


Et comble sportif, on est aux premières loges de la bataille du 21 kms ! Et l’on peut apprécier les styles différents de bien des champions ! Entre ceux dont on mesure la prudence (place assurée ? précaution pour ne pas se blesser ?), et ceux qui envoient, limite stressés !!! Bien classe !


Suite de la descente, point de côté pour la Tomate, pas facile à gérer dans les descentes bitumées, allez, ça va passer ! Surtout que de fil en aiguille on se retrouve un peloton de 4 féminines.


Miss Tomate va vous fumer une par une


Encore 2 difficultés, à savoir la montée des marches, puis atteindre l’entrée du Parc de Buisson-Rond, et là c’est Pelloche que je reconnais et encourage alors qu’il est bloqué par les 4 donzelles dans le single qui suit !


Allez on libère les énergies, le micro de l’animateur est de plus en plus audible, ça sent bon, fin de la descente, on rejoint le gymnase Delphine et Jonathan pour en terminer de cette course de la reprise pour notre Tomate !!!

 

Bilan : une bien belle édition ! Je le répète, un succès incroyable, bravo l’organisation, une ambiance entre coureurs sympa, des signaleurs partout, un parcours agréable et piégeur à souhait, à l’année prochaine !!!

 

 

13 commentaires

Commentaire de ejouvin posté le 26-10-2014 à 20:25:11

Elle en a de la chance la Tomate.
Pu... de Bor... de Mer..., me suis pris à la dernière minute pour la programmation du week end. Je n'avais pas vu la Chambérienne, et c'était un plan de dernière minute, sans compter la fermeture des inscriptions. Déjà, j'étais déçu de ne pas descendre ce week end, mais là on se loupe encore une fois.

Pffff, suis deg, mais bien content de lire ton CR.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 26-10-2014 à 22:03:15

Oooooooh Etienne, le client préféré de la SNCF, le globbe-trotter du Trail, le vainqueur à plate couture du bilan carbone du Bouk, l'infatiguable coureur à pied (1er en kms au jeu des 365h 2013 si je ne m'abuse)...

Même les "locaux" se sont fait avoir puisque je n'avais pas de dossard non plus ! Mais ça reste un mini-STL, un mini-Le Puy-Firminy, une toute petite Marche du Clair de Lune ! Pas certain que 21 kms t'auraient suffit ;-)

A une prochaine donc !

Commentaire de ejouvin posté le 26-10-2014 à 22:20:23

Pour le bilan carbone, avec ce que je lache dans l'atmosphère avec mon arrière train... les déplacements ne sont que tout petite goute d'eau.

Je crois que tu te trompe pour la place en kilo de 2013.

Ce qui me plaisait, c'est le clair de Lune justement, en général j'essaye de la viser, et le D+ était sympathique.

Commentaire de Le FaiZan posté le 26-10-2014 à 21:11:35

Merci à toi bouk de ta présence et de tes encouragements!!! Superbe course ça m'a rappelé notre duo de l'hermitage!!!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 26-10-2014 à 22:04:18

Oui c'était top en plus on était entre nanas donc trop trop trop bien !!!

Commentaire de Le FaiZan posté le 26-10-2014 à 21:13:04

Merci à toi bouk de ta présence et de tes encouragements!!! Superbe course ça m'a rappelé notre duo de l'hermitage!!!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 26-10-2014 à 22:05:02

Ah oui le Duo, tellement beaux qu'on était dans "Endurance Trail Elite Magazine" et "Courir la Vie" et "Je kiffe le running" !!!

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 27-10-2014 à 08:52:16

Bravo le Bouk coach de luxe. Et bravo à la Tomate pour l'avoir supporté. Comment tu fais pour courir autant de compétitions, tu dors au boulot ?

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 27-10-2014 à 09:00:48

La Tomate a beaucoup de mérite, effectivement !!!

Quant à moi, euh, ben, facile, je ne pratique plus l'entraînement, donc forcément...!

Commentaire de Jean-Phi posté le 27-10-2014 à 10:27:50

Le bouk roi des CR et de l'accompagnement de luxe de ces dames, z'en ont de la chance (ou l'inverse ?) !
Chouette cette chambérienne alors ?

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 27-10-2014 à 10:56:45

Elles sont adorables de me supporter, oui...

La Chambérienne est une chouette course, après je pense qu'il faut y aller comme à un Marathon du Beaujolais ou à une STL, pour l'ambiance et le plaisir et non pour le chrono !

Commentaire de le_kéké posté le 27-10-2014 à 17:32:27

Bravo le bouk pour la perf et le classement

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 27-10-2014 à 18:30:31

Merci Maître... Euh non : espèce d'enfoiré !!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.25 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !