Récit de la course : La Chambottine - 25 km 2015, par Namtar

L'auteur : Namtar

La course : La Chambottine - 25 km

Date : 10/5/2015

Lieu : St Germain La Chambotte (Savoie)

Affichage : 584 vues

Distance : 25km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

9 autres récits :

La Chambottine 2015 ? ça s'est fait


Après la Nocturne des Teppes 2014 où j'avais réussi à me perdre, je m'étais dit que je retournerais bien dans le coin vu la beauté des lieux et l'ambiance de la course. Je me suis donc inscrit pour la Chambottine et je n'ai pas été déçu. Comme déjà dit, le parcours est magnifique et l'organisation au top.

Dimanche je me lève donc à 6h00 (en fait 6h15 parce que j'ai un peu lézardé au lit, et oui j'aime bien lézarder). Petit déjeuner rapide et départ vers Seyssel pour récupérer un collègue de boulot qui participe lui aussi à la course. On arrive vers 8h30 à Saint Germain en Chambotte et on récupère nos dossard et un surperbe tee-shirt de taille XL. Pour mes 1m71 et 63 kilo il est un peu grand mais "ho ben je m'en servirai comme pijama" a dit madame à mon retour, donc tout le monde est content.


Etape une : vers la première fournée de banane - KM 0-5

Le temps est idéal : un gros soleil et une température clémente. On se dirige vers le fond du peloton en attendant le départ. Et d'un seul coup apparait devant moi le nouvel appollon de la Motte Servolex, affûté comme un Laguiole sorti d'usine, j'ai nommé le seul et unique Bouk ! On discute en attendant le départ. Il y a aussi deux de ses collègues mais comme je ne retiens jamais les noms je pense qu'il devait s'agir de Mazbert et Pirelli. Comme à la Nocture des Teppes je m'étais grillé dès le départ en partant trop vite, cette fois-ci j'ai décidé de commencer tranquille : les deux premiers kilomètres sont en descente, mais après ça monte sur 3 kilomètres. Le départ donné je reste avec mon collègue de boulot en antépénultième position (spéciale dédicace à feu Jean-Paul Brouchon qui réussissait à sortir ce mot à chaque course cycliste qu'il commentait). Bouk, Mazbert et Pirelli sont devant et je les perds petit à petit de vue. La premmière montée n'est pas très raide. J'y alterne la marche et parfois un peu de course. J'arrive ainsi au premier ravito. Un verre de coca et quelques morceaux de banane plus tard je repars. A ce ravito nous croisons le voisin de mon collègue qui participe aussi à la course. Je ne vais pas arrêter de le passer redépasser tout au long du parcours.


Etape deux : vers l'antépénultième fournée de banane - KM 5-12.5

Et oui encore une dédicace à ce cher Jean-Paul. Mon collègue attaque dans la fin de la montée, juste après le ravito. Je le rattrape dans la première partie de la descente vers le kilomètre 8. Il me prend de nouveau quelques longueurs dans un faux plat montant. Je ne le reverrai plus, il finira 30 minutes devant moi. Dans la descente je suis bien, très bien même : je dépasse trois quatre concurrents. C'est un peu l'euphorie, en tout cas j'apprécie vraiment cette descente. Mais vers le dixième kilomètre, c'est la chute. Rien de grave, juste un peu râpé au genou et au coude, mais cela me calme et du coup deux concurrents en profitent pour me doubler. Après cette descente, on se retrouve sur une légère monté et nous empruntons une route sur 200-300 mètres. Puis c'est le deuxième ravito. J'y prends un verre d'eau, discute avec les bénévoles et repars non sans avoir dégusté quelques morceaux d'un fruit dont je ne me souviens plus le nom, je crois que cela commence par un B.


Etape trois : vers l'avant dernière fournée de banane - KM 12.5-18

Cette partie là, entre le 12ème et le 17ème kilomètre va être un peu compliquée pour moi. Tout d'abord un petit single en dévers où je reste très prudent, ensuite une belle montée qui me chauffe les cuisses. Deux concurrent en profite pour me recoller. On arrive à trois au kilomètre 15 où un bénévole nous dit "dernière grosse montée mais vous allez avoir une belle vu". Il n'a pas tord le monsieurs : la montée est rude. Je suis accompagné d'un vieux et d'une fille. La fille mène tout d'abord le train puis le vieux prend le relai, moi j'essaye de suivre. On discute, on rigole, la montée passe du coup très bien même si notre rythme n'est pas très soutenu. Un peu avant le sommet le vieux pars en avant, je ne le reverrai pas. Petit pause au sommet pour prendre une photo, petit mot au bénévole qui lézarde au chaud et début de la descente. La fille prend de l'avance, je ne la reverrai pas. Elle va me mettre 10 minutes dans la vue jusqu'à l'arrivée. J'ai les cuisses qui piquent un peu, du coup je ne suis pas à 100% dans la descente. C'est dommage car elle est assez roulante. J'arrive comme cela au dernier ravito. Et là je veux un B ! je veux un A ! je veux un N ! Je veux une Banane ! ça tombe bien il y en a ;). Je prends aussi un verre d'eau et c'est reparti.


Etape 4 : vers la dernière fournée de banane - KM 18-25

Cette partie c'est principalement de la descente avec quelques faux plat montant. Je sens bien les jambes donc ça n'avance pas très vite. Dans cette partie l'objectif c'est de finir sous les 4h00. ç'est pas très glorieux comme objectif, mais c'est déjà ça. Je rattrape deux concurrent dont le voisin de mon collègue. Ils ont l'air dans le dur car je les dépose alors que ma vitesse n'est pas très élevée. Je termine tranquillement après 3h58 de course.


En conclusion, je termine encore dans les derniers, c'est un peu chiant mais bon c'est comme cela. Ma préparation est trop empirique, ça doit pas aider. Il faudrait que je travaille plus les montées car j'ai vraiment du mal. Mais bon, tant que je prends du plaisir, le reste est accessoire.

La suite c'est peut être le Trailfestival Raidlight samedi 16 si j'ai pas tennis, sur le 21 kilomètre. Je le ferai tranquillement, en entraînement parce que la montagn'hard 60 approche et qu'honnêtement ça m'étonnerai que j'arrive au bout. (c'est un peu mon pari fou à moi)

 

 

8 commentaires

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 12-05-2015 à 11:36:51

Un sacré raid banane alors !!!

Par contre, Madame namtar les t-shirts techniques en guise de pyjama c'est interdit, seule la nudité ou la nuisette sexy sont tolérées !!!

Bon RaidLight festival parieur fou !!

Commentaire de Namtar posté le 12-05-2015 à 11:44:28

Oui un bon raid banane. Pour le raidlight festival, je ne saurai que vendredi si j'y vais. Et si j'y vais ça me fais me lever à 5h00 donc comme je suis un feignant, j'hésite...

Commentaire de caral posté le 12-05-2015 à 17:31:28

un peu de respect envers les personnes d'un certain âge!!! c'était peut-être moi, hein!!! en tout cas, les bananes en régime, c'est bon!!! ;)
bonne prochaine course, quelle qu'elle soit

Commentaire de Namtar posté le 12-05-2015 à 18:53:07

T'inquiète on est tous le vieux de quelqu'un (et oui moi même je suis V1)... Et non ce n'était pas toi : tu devais être bien loin devant. La course à pieds ça permet de relativiser : je me fais toujours dépasser par des vieux et des vielles, mais au final c'est cela qui est bien, je sais qu'il y a matière à progresser ^^

Commentaire de caral posté le 13-05-2015 à 18:47:53

c'est vrai qu'on est toujours le vieux de quelqu'un mais il arrive un moment où en trail ça devient difficile!!! ;) je regarde toujours si il y a pas un V4 qui vient trainer ses guêtres mais ils sont pas légion
A +

Commentaire de Arclusaz posté le 14-05-2015 à 00:05:00

A l'ultra des coursières sur le 105, la semaine dernière il y avait un V5 de 83 ans qui finit aux alentours de la 70eme place sur 220 !

Commentaire de Arclusaz posté le 14-05-2015 à 00:06:41

Quoi ! qu'entends-je ? Jean Paul Brouchon est parti pour sa dernière échappée et on ne m'a rien dit !
Après une telle nouvelle, il ne serait pas décent de mettre un commentaire bananesque...

Commentaire de Namtar posté le 14-05-2015 à 00:21:52

Tu as un peu de retard Arclusaz : il est décédé en 2011. Toute ma jeunesse lorsque j'écoutais le tour de france à la radio.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.25 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !