Récit de la course : L'Ardéchois - 36 km 2015, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : L'Ardéchois - 36 km

Date : 2/5/2015

Lieu : Desaignes (Ardèche)

Affichage : 1022 vues

Distance : 36km

Objectif : Pas d'objectif

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

79 autres récits :

La roche bonne

La roche bonne.

Tous les ans cela tombe pendant les vacances scolaires et je ne suis pas là.

L'année passée je tombe même sur un article disant que c'est la vingtième et dernière édition.

Mince, décidément je ne la ferai jamais cette course.

 

La reprise de cette épreuve est reprise par une autre entité, dont je terrai le nom, qui s'occupe d'autres trail comme les forts de Besançon entre autres.

 

C'est donc la 21° édition du trail de l'Ardèche, l'Ardéchois, qui va se dérouler avec moi.

Le poster au mur des traileurs passant devant les ruines du château de Rochebonne me narguait depuis trop longtemps.

 

J'arrive à Désaignes après avoir dompté les nombreux virages entre Tournon et Lamastre. Endroit également connu pour le petit train du Vivarais qui sillonne le long de l'Ardèche.

 

Je bigophone aux potes qui sont dans le coin depuis hier.

Où êtes-vous ?

On déjeune.

Ok, je retire mon dossard et on se rejoint au départ vers les 07h15.

 

 

Des manchons aux armoiries de la course nous sont remis.

Cela change du tee shirt, mais j'aurai préféré quand même frimé avec, enfin, ma participation à ce magique trail.

Bon il ne va pas falloir jouer les touristes quand même, car la petite distance à laquelle je vais me frotter, fait quelques 37 km et 1700 de D+.

 

Je repasse la passerelle en quittant le parking et retrouve mes copains près de la ligne de départ au cour du village.

Il y Christophe alias Chrislam, Régis, Eric et Céline. Celle-ci est novice sur cette distance, joli baptême. Les autres sont des monstrocoureurs de fond. Ils ont déjà participé et terminé la CCC entre autres et vont à la maxi race dans 4 semaines. Valérie est venue nous encourager. Elle a couru le vingt bornes hier, gagnés par Baptiste, un autre gars du club d'Ambérieu Marathon.

 

 

Dawa Sherpa est le parrain de l'épreuve. Des dons vont être reversés au Népal suite au tremblement de terre.

 

Après les recommandations d'usage, le décompte est donné et les traileurs partent doucement sur la petite boucle dans le village.

 

Nous quittons Désainges et de suite cela monte.

Je suis un moment Régis et Eric mais pour la forme. Je sais que ce n'est pas bien.

Derrière Christophe va accompagner Céline.

 

Je me calle derrière deux gars qui font le 57 kil.

Ils trottinent doucement même quand cela ne monte plus beaucoup.

Cela me convient et nous allons plus vite que d'autres qui marchent puis recours.

 

A un moment je dépasse même Régis sans m'en apercevoir. Il me récrie et me repasse. Allez bonne course.

 

Un kikou (olnéos) me passe, on tchatche un moment.

 

L'itinéraire est ainsi pendant 5 kilomètres environ.

Un bonne descente va interrompre cette routine.

 

Mais la suite va être le morceau de la course.

La montée finale vers les éoliennes est terrible.

Les mains sur les cuisses, je prends ce mur en pleine tronche.

J'alterne ma progression avec des pauses photos.

 

 

Dans un virage avant la fin le groupe de musique du départ est là pour nous remettre du baume au cour.

 

 

Je repars de plus belle mais j'ai entamé mon capital.

 

Les petits sentiers se succèdent.

 

Nous traversons un route où est la barrière horaire.

10° kilomètre en moins de 2 heures. Bon c'est bon, il y a de la marge.

 

 

Nous longeons un champ où de magnifiques vaches à cornes nous regardent passer.

 

Nous passons un cours d'eau et cela remonte secos.

 

 

Ensuite c'est la magnifique descente vers les ruines.

 

Que c'est joli et que nous avons de la chance qu'il fasse beau.

Car des coureurs nous parlent des éditions précédentes avec les nuages le froid et même la neige.

 Je prends mon temps dans cet endroit magique.

 

Ensuite la cascade est là en bas.

Cela est dangereux et il y a même des gendarmes qui ont mis des mains courantes.

 

Après ce passage le parcours est terriblement usant.

Il faut sans cesse viser ou l'on met les trails.

Les cailloux glissent.

J'en ai ma claque et la fille qui est devant moi avec ses bâtons en bave encore plus.

Les coureurs derrière ne disent rien.

 

 

Cela yoyotte mais on n'arrive pas à courir.

Le chemin s'élargit mais cela remonte et personne ne court.

Un gars assis dans le virage nous dit qu'il n'y a plus que 300 mètres avant le ravito.

Plus loin, un gars à côté de moi me demande si ce n'est pas 300 mètres de dénivelé. Rires.

 

On y arrive enfin. Je saute sur le coca et les gateaux.

Je m'assois près de gars qui vont prendre la navette. Ils abandonnent. La chaleur y est pour beaucoup.

 

 

Je tombe nez à nez avec Céline qui vient d'arriver avec Christophe.

 

Cela me remonte le moral car je sais que je vais repartir.

Encore quelques tranches de pains d'épices et deux trois verres de coca et nous repartons tous les trois.

22 kilomètres encore 14,15 et le plus dur du déniv a été fait.

 

Nous trottinons puis alternons avec la marche avec pas mal d'autres traileurs.

 

Nous montons secos dans les sous bois, puis nous arrivons de nouveau vers les éoliennes.

 

 

Plus loin nous empruntons la route de l'aller. Le groupe déguisé est là pour nous distraire les oreilles, sympa.

 

Nous grimpons le chemin inverse et courons par brides, nous attendant à chaque fois.

Céline a du peps et c'est elle qui dirige le trio.

 

 

Christophe a soif et est à sec. Céline a se qu'il faut en réserve.

 

Nous redescendons secos. L'arrivée est proche.

 

Nous traversons un petit cours d'eau après une énorme descente dans un champ qui fait mal aux quadri.

 

 

Nous longeons le ruisseau pour remontons vers Désaignes.

Encore quelques efforts sur le macadam pentu puis nous recourons pour franchir la ligne avec toutes les familles qui nous attendaient.

 

Nous avons réalisé moins de six heures pour un peu plus de 37 kil.

Régis en a bavé aussi en 5h10. Eric a mis 4h40.

 

 

Une bonne petite bière au camping va nous aider à récupérer.

Vraiment un beau trail.

C'était assez roulant et c'est pour cela qu'il est épuisant car il faut souvent courir.

Voilà, ça c'est fait.

Une belle course accrochée à mon palmarès. A faire ou à refaire sans modération.

7 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 14-05-2015 à 07:12:47

roulant, roulant....à te lire, il y avait quand même des passages...secos !
bravo, Gibus-Ardéchois Coeur Fidèle.

Commentaire de Philippe8474 posté le 14-05-2015 à 09:37:55

Super récit... du coup comme je n'y suis pas allé cette année, j'ai eu l'impression de faire la course ;-) ... Avec une super météo!
Bien joué!

Commentaire de Byzance posté le 14-05-2015 à 11:50:44

Belle course sous le soleil. Je vois que tu fais tjs autant de photos. Au fait, le Mastrou longe le Doux (la rivière Ardèche est beaucoup plus au sud).

Commentaire de chrislam posté le 14-05-2015 à 13:17:41

Toujours un plaisir de te lire........
Tu es le plus grand reporter du club....;)

Commentaire de olneos posté le 14-05-2015 à 15:23:39

Coucou gibus. Beau compte-rendu et les paysages sont magnifiques en Ardèche. J'aime bien les trails car on peut taper la discute. Au plaisir de se revoir

Commentaire de Philkikou posté le 15-05-2015 à 13:48:46

L' ARDECHOIS COMME SI VOUS ETIEZ !!! Merci pour ce moment.... et partage de ta course...
Magnifique récit avec plein de photos dedans, comme j'aime... Le chateau de Rochebonne tu en as bien profité, pris sous toutes les coutures .... Bonne gestion de course et t'en as profité un max. !!! Bonne continuation, vu ton Kivaou, l'année va être belle !!!

Commentaire de Kirikou69 posté le 17-05-2015 à 11:01:28

super récit, les photos sont magnifiques.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !