Récit de la course : Trail et Rando des Lacs de Chamrousse - 28 km 2015, par caral

L'auteur : caral

La course : Trail et Rando des Lacs de Chamrousse - 28 km

Date : 4/7/2015

Lieu : Chamrousse (Isère)

Affichage : 631 vues

Distance : 25km

Objectif : Terminer

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

7 autres récits :

Quand il fait chaud...

il fait chaud!!!

Un weekend comme je les aime! vendredi, soirée barbecue en famille, samedi, trail, dimanche randonnée récup!

Je vous passe le barbecue, terminé tard, ça fait toujours ça de moins à dormir!

Samedi, lever à 5h30, départ 6h, arrivée 7h et quart à Chamrousse. Il fait déjà 22° à 1700 m , ça nous promet une chouette journée. Retrait du dossard, je me prépare, habillement ultra léger, la casquette, et 2 gourdes d'eau.

8h15, entrée dans le sas de départ, on est environ 220, 8h30 départ.

Une petite pente pour débuter, puis un peu de plat et ça commence à monter. Quelques embouteillages le temps que le début de la course nous largue, et après on peut y aller tranquille. On va monter longtemps, avec des passages très techniques, il faut même faire un peu "d'escalade", mais ça monte, dans une chaleur étouffante. Je monte devant un groupe, quand je demande si ça veut doubler, on me répond que le rythme est bon alors on continue comme cela. 

On arrive au 1er sommet, au lac Achard, 1947 m, on souffle un peu et ça repart. Je cours un peu dans la descente, pour dégourdir les jambes mais il faut faire très attention où on met les pieds. Et hop on remonte, je vois des gars loin devant et très haut, on sait ce qui nous attend. Je finis par arriver aux lacs Robert, 1998 m. Ravito solide et liquide, je bois, je mange et c'est reparti! Je descends, je monte, je passe au lac David, 2212 m, et après ça descend. Et là, hou la la!!! Descente très technique, des pierres à ne plus savoir où mettre les pieds, et des coureurs qui marchent, doucement, très doucement, et impossible de doubler. Il fait chaud, mais chaud! Heureusement on croise pas mal de torrents qui permettent de se rafraîchir et tremper la casquette. On atteint une forêt -un peu de fraîcheur!- le passage est un peu plus large, j'en profite pour doubler et filer devant. Très vite, je me retrouve seul, je me mouille dans un torrent, chaussures trempées qui sèchent en quelques mns, idem pour la casquette, impossible de garder plus que quelques mns un peu d'humidité. Je suis au point bas, Pierre Molle, 1125 m, ravito: plus une goutte d'eau. Un verre de coca, un peu de solide, on nous annonce un ravito liquide à 2 kms. Et je monte, j'ai un bon rythme, mais bientôt plus d'eau. Et plus de torrent!!! On trouve le ravito au bout de 3 kms, mais quasiment plus d'eau. On partage, 3 gars abandonnent, on continue. Le gars qui est avec moi commence à ressentir des amorces de crampes, mais il suit quand même.

La montée est très forte, en plein soleil, une route forestière interminable, puis on entre en forêt. La trace est à peine visible sous les herbes. Et ça monte encore plus raide, c'est interminable, je viens de passer les 4 heures de course et il en reste encore pas mal. On arrive sur un coureur allongé dans les herbes, un coup de chaud, je lui demande s'il a bu, il n'a plus d'eau, je lui en propose, il boit deux grandes gorgées. Il nous dit qu'il se repose encore un epu et qu'il repart. On continue de monter, et enfin on sort de cette jungle. Une nouvelle route forestière, un peu d'eau -un bénévole à qui il en reste un peu, merci à lui- on finit par sortir de la forêt et l'on aperçoit la dernière difficulté: l'Aiguille, 1839 m. Le coureur qui était HS tout à l'heure a repris du poil de la bête et nous double dans la pente. Un dernier effort, le photographe nous encourage, et ça y est on est en haut. Je m'autorise une gorgée, et je repars en courant. Je largue tout le monde dans la descente. Il reste encore entre 3 et 4 bornes et tout en plein soleil, alternance de descentes et de bosses, pas d'eau, ça y est, j'entends le speaker, mais le sentier s'éloigne encore, et puis cette fois ça y est, je vois la station, j'entends les gens applaudir, une descente, un gars devant moi, je lance mon sprint, il accélère aussi, ça va se jouer à rien, je le passe sur la ligne d'arrivée, au classement, je suis devant lui pour 4/10ème, pas de petite victoire!!!

Ben voilà c'est fini, il y a de l'eau cette fois, je bois je ne sais combien de verres!!! et je récupère.

Je termine en 5h48'41", 142è sur 181 finishers -le dernier en 6h47'! 6è V3 sur 8, 41 abandons!!!

Belle course, très technique, rendue très difficile par l'extrême chaleur, bonne organisation sauf pour l'eau dans la 2ème partie. 

Dimanche, récup rando sous l'Iseran, en famille, aucune douleur aux jambes, je me sens en pleine forme. 

Prochaine course: la Sauvage à Pralognan en août

7 commentaires

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 06-07-2015 à 15:38:25

Hé bé, ça n'avait pas l'air roulant, mais il y avait du beau monde ! Tamanoir, George Galle, Caral...
Et le manque d'eau ça a dû être terrible... 5h48 punaise, bravo !

Commentaire de caral posté le 06-07-2015 à 16:47:27

Salut le Bouk!
assez dur, même si je ne crains pas trop. Mais il y en a qui ont craqué à cause de ça! bon été à toi

Commentaire de Arclusaz posté le 06-07-2015 à 17:49:35

ah oui quand même !!! je visualise le parcours que je connais bien. Sans eau pour finir et avec cette chaleur, c'est très fort ! Et bravo pour les beaux moments de solidarité entre coureurs.

Commentaire de caral posté le 06-07-2015 à 18:10:28

Salut Arclusaz!!!
si on ne s'entraide pas sur un trail!!! je pense que l'orga reverra ce point pour l'an prochain. A +

Commentaire de Bertrand Sébastien posté le 07-07-2015 à 22:34:14

Effectivement il faisait chaud. Mais au contraire de toi, j'ai eu beaucoup d'eau. J'étais devant et au moment où je suis passé, il y en avait encore. Sinon la course était très technique, c'était son intérêt. Le paysage magnifique. C'était un superbe trail. Je finis quant à moi en 4h31.

Commentaire de caral posté le 08-07-2015 à 08:38:56

Salut BS! et oui c'était l'avantage d'aller plus vite!!! ;) tu as raison très belle course technique qui m'a beaucoup plu. Merci de ce com!

Commentaire de bitovent posté le 08-07-2015 à 09:35:03

ce trail est l'un des plus beaux mais aussi l'un des plus techniques.Bravo à toi pour avoir fini cette course.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !