Récit de la course : Trail de Montagnole - 22 km 2015, par Le Bourdon

L'auteur : Le Bourdon

La course : Trail de Montagnole - 22 km

Date : 8/11/2015

Lieu : Montagnole (Savoie)

Affichage : 365 vues

Distance : 22km

Objectif : Pas d'objectif

9 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Compte rendu Montagnole 2015

Parti de Grenoble avec un ami sous un soleil radieux. La journée commençait très bien.

La course est indiquée dès les premiers lacets de la montée au dessus de Chambéry assurant une arrivée sans encombre sur un immense parking herbeux.

Le panorama sur les Bauges et le Granier est superbe. Une petite commune où il a l’air de faire bon vivre.

Ensuite retrait des dossards et découverte du cadeau :  Une sorte de tour de cou pour rester au chaud.

Cela change des  tee-shirt et buffs habituels. Je donne l'épingle de l'étiquette à une coureuse qui en cherchait une pour accrocher son dossard. Je me dis que ce cadeau pourra aussi servir de bavette pour la croziflette..

Le départ est donné à 09h après un speech sympa.

La course commence par une petite descente, que du bonheur car le bourdon a trop butiné de tapas pendant une semaine (un joli +10kg vs taille a même été atteint sur la balance ce matin).  

Ajouté à cela que je suis terrassé par une terrible grippe espagnole (ou plutôt une légère crève de tapette selon ma femme) et vous comprendrez que les sensations ne sont donc pas géniales.

Les espoirs de podium étant envolés, reste à courir pour l’amour… de la croziflette.

Après 5km vallonnés, voici la grosse montée nous amenant à 1200m, sommet de la course.

Je m’accroche à un coureur au bon pas pendant toute la montée en soufflant comme un buffle.

J’arrive enfin au sommet et donc au ravito où je rafle moults nougats et pâte de fruits.

La descente est un peu piégeuse, avec un tapis de feuilles recouvrant de vilaines racines et autres pierres prêtes à vous envoyer sur le cul.

Je suis un peu seul dans la forêt et c’est plutôt sympa. Tous les 2 km des  bénévoles indiquent le chemin. Ils sont tellement nombreux qu’à chaque fois j’ai l’impression qu’il s’agit d’un groupe de chasseurs. Mais non pas de fusil sur leurs épaules, que des sourires sur leur visages.  (Et oui il faut une âme de poète pout être trailer, putain c’est essentiel !).

Je remonte un coureur à qui je demande s’il est du coin, il  me dit que oui. Il connaît bien le parcours, mais que c’est chaud pour lui au bout de 14 km car il ne court... jamais (une école de l’humilité la cap).

J’arrive enfin au dernier ravito au km 17. Ensuite selon mon analyse du profil il ne reste que de la descente. Je shunt donc ce ravito en attrapant juste une poignée de pâte de fruits au passage.

Une petite bosse que je cours car j'imagine la descente derrière. Mais en fait non cela continue de grimper... Tiens tiens..

J’arrive à rejoindre une V3 qui m’avait doublé dans les premiers lacets de la première montée (une école de l’humilité je vous dis).

En discutant un peu avec elle, elle m’apprend la terrible nouvelle, il reste 1km de montée.

Pas grave je m’accroche à ses relances ravageuses. Je la félicite sur sa forme de chamois. Elle  m’apprend qu’elle fût de l’édition de 2012 qui fût « pluvieuse ».. et qu’après son 2h52 en 2013, cette année ça serait juste pour arriver sous les 3h. Respect.

Je profite du début de la descente pour accélérer et je reprends 4 ou 5 coureurs en donnant tout ce qu’il me reste.

Je passe la ligne TOUT juste sous les 3h et complètement cuit 

Une soupe, et une croziflette après, tout va mieux.

A part le stand Herbalife qui fait très tâche dans cette course qui sent bon le saucisson, le reste était parfait.

Bénévoles, orga, parcours, la soupe, et même le soleil.

Dommage de ne pas avoir croisé d’autres kikoureurs.

J’avais pourtant mis les sportiva jaune et le short noir du Bourdon ainsi qu’un buff Ubaye (plus visible qu’un tee shirt sous une veste), mais peut être que j’ai passé la ligne un peu tard pour rencontrer les kikoureurs qui devaient déjà être partis.

Pas grave il y’aura d’autres occazs.. le bourdon volera encore sur les cimes du coin !

 

 

 

 

 

 

9 commentaires

Commentaire de Albacor38 posté le 08-11-2015 à 21:57:50

C'est en fait en 2013 qu'il y eut cette édition apocalyptique

On a bien du mal à imaginer cette année que ce trail de Montagnole est réputé pour son terrain "gras à souhait". Mais en même temps c'était super sympa aussi. Avoir trop chaud en T-shirt manches courtes un 8 novembre c'est assez surréaliste mais bien plaisant.

A ce rythme on va courir l'hivernale de Méaudre en tongs :)

Bon on se voit dard-dard sur une course Bourdon ?
Ok Ok j'"arête"...:)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 08-11-2015 à 22:10:27

Tu rigoles Bourdon je me suis pris un vent monumental en allant voir un coureur senior qui revêtait une tunique bleue UBAYE.
"C'est toi le Bourdon ?"
"Non, moi c'est le chamois"

#shame !

Bref merci pour ce premier récit d'une longue liste de récits à venir !!! Et à très vite alors ?!

Commentaire de laureduvercors posté le 08-11-2015 à 22:21:21

Si tu es arrivé en dessous des 3H je devais encore être devant le ravito en train de raccomplir mon bol de soupe... mais c'est vrai que je suis pas très kikou-reconnaissable :)
Merci pour le récit et à bientôt sur une course dans le coin!

Commentaire de Chasse-Neige posté le 08-11-2015 à 22:27:59

Joli récit le Bourdon !

J'ai du te dépasser vers la 2e bosse, je me rappelle vaguement des bushidos, et comme on en voit pas tant que ca, ce devait être toi !

Commentaire de Noruas posté le 09-11-2015 à 08:26:45

Merci pour ce récit !

Commentaire de lisa38 posté le 09-11-2015 à 16:34:20

Super récit aussi, décidément 3 récits sur montagnole et 3 supers récits inutile de faire le mien :) !! bravo pour ta course :)

Commentaire de esther50 posté le 09-11-2015 à 18:43:24

BRAVO et je vois que tu es arrivée bien avant moi c'est bien.......la V3....

Commentaire de Le Bourdon posté le 09-11-2015 à 19:35:06

Oui on va vite finir par tous se croiser et boire une bonne bière!
Je me ferai imprimer un tee shirt Le Bourdon d'ici là, comme ça pas de confusion possible Bouk.
La prochaine pour moi sera le cross pour les enfants malades (dont le d+ devrait faire moins de mal!)
Esther tout mon corps souffre aujourd'hui de ces deux minutes pour te dépasser! félicitations pour ta course et si tu coaches je suis preneur!

Commentaire de esther50 posté le 10-11-2015 à 14:16:01

Merci mais je ne coache pas je fais ce que je peu et ca m'amuse......peu etre que je ferai le cross pour les enfants malades mais le plat n'a pas trop ma préférence bonne continuation et Merci

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !