Récit de la course : Le Cul d'Enfer - 21 km 2006, par electron

L'auteur : electron

La course : Le Cul d'Enfer - 21 km

Date : 27/8/2006

Lieu : Mondeville (Essonne)

Affichage : 1777 vues

Distance : 21km

Objectif : Se dépenser

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

24 autres récits :

Trail du Cul d'Enfer

Salut,

Comme d'hab' mon CR est égalementdisponible sur mon site à l'adresse suivante http://www.sportnat.com/electron/mescourses/2006/culdenfer06/CU06index.htm


Bonne lecture

______________________________________________

Le contexte :

Il s'agit d'une des épreuves de trails comptant pour le challenge des courses vertes de l'Essonne.

Il y a un trail de 22 km et un autre de 11.

Circuit plutôt roulant avec quelques jolis "coup de cul" qui parsèmes le circuit et de nombreux sentiers assez agréables à parcourir

Tous les km sont indiqués et 5 ou 6 ravitaillement sont proposés sur le circuit

La course est organisée par l'association Trail 91 qui organise également pas mal d'autres trails dans la région (la course des carrières, les carrières by night, le trail 91 ou le trail du gatinais). Ce sont également eux qui organisent la Mauritanienne Race 200...

Pas d'enjeux particulier pour cette course (ma participation ne s'est décidée que la veille) mais plutôt un retour sur un type d'épreuve que j'avais délaissé depuis quelques années (les trails "courts"). Etant en préparation pour les 100km de Millau je n'ai pas la vitesse nécessaire pour ces courtes distances aussi mon objectif sera fixé entre 2h15 et 2h30.

Finalement je vais terminer en 2h10'05'' avec les jambes un peu lourdes sur les 3 derniers km mais en ayant pris beaucoup de plaisir dans cette participation

______________________________________________

Le CR

C'est vrai, depuis quelques années j'ai déserté les courses courtes comme ces trails du challenge des courses vertes de l'Essonne. Changement de priorité, changement d'entraînement et d'objectifs, je me suis effectivement recentré sur les courses longues et sur la CO.

Pourtant les courses de ce challenge, j'y ai participé pas mal de fois depuis 1998. Entre les carrières de Mondeville (1998), le Cul d'enfer, (2001), la Montatou (1999-2001), le Castor Fou (1999-2001) ou les Arcades de l'aqueduc (1999-2001), seule manque au tableau le Sanglier de Cerny, mais depuis mon accident en 2002, n'ayant plus l'occasion de travailler la vitesse, j'avais laissé tombé ce format d'épreuve.

A l'origine j'avais prévu d'aller faire une sortie de 2h30 a allure 100km ce dimanche matin, mais en tombant sur l'annonce de cette course je me suis dit qu'après tout ce serait probablement sympa d'y aller.

Il faut dire que la course est organisée par l'équipe qui organise (entre autres) la Mauritanienne Race 200 à laquelle j'ai participé en Mars dernier, et que ce type d'épreuve crée forcément des liens fort entre les participants et les organisateurs. C'est donc avec beaucoup de plaisir que je me décide à me rendre à Mondeville, lieu d'organisation de la course.

Départ matinal de la maison, arrivée sur place vers 8h15 pour un départ prévu à 9h30.

A peine le temps de garer la voiture dans le champ prévu à cet effet que commencent les premières retrouvailles... A croire que les mauritaniens se sont donné le mot. si pratiquement toute l'équipe d'organisation est là (et ils sont déjà tous au boulot depuis un bon moment) il y a aussi pas mal de coureurs qui sont présent. Ca fait plaisir de croiser tout le monde comme cela.

Je retrouve également le Chacal qui est venu en voisin et qui compte bien tirer un peu pour accrocher un petit podium (je vais le laisser partir devant moi alors !) et quelques autres têtes connues dont Pascal Pellardy .

Je procède aux formalités administratives en m'inscrivant sur le 21km puis je retourne à la voiture pour me changer.

La météo est incertaines avec de gros nuages noirs, mais la température étant assez clémente je décide de faire l'impasse sur le risque de pluie. j'opte donc pour une tenue light à savoir un maillot technique à manches courtes, un cuissard chaussettes + chaussures de trail (le terrain risque fort d'être boueux). La suite des événements me donnera raison car la pluie ne viendra pas perturber la course, le vent présent au départ ne nous gênera pas car la course se fait principalement en foret, et le terrain un peu glissant au début, se verra beaucoup plus praticable après quelques km.

Côté ravitaillement je n'emporte rien. De mémoire il y a 5 ou 6 ravito sur ce type de course ce sui permet de faire l'impasse sur le bidon, d'autant qu'il n'y a pas de risques de chaleur.

Maintenant c'est vrai que je viens ici totalement au feeling. je n'ai regardé ni le tracé, ni l'emplacement des ravito, ni rien. Je suis juste venu faire une sortie longue pour le plaisir, ma préparation pour Millau prévoyant une sortie allure spécifique de 2h30 ce jour là.

Aux vue de ma petite vitesse qui devrait être inférieure à 10km/h, j'estime mon temps de course entre 2h15 et 2h30 (10km/h=2h06 & 9km/h=2h20 ) d'autant que de mémoire, même si la course utilise des zone roulante en foret il y a quand même plusieurs belles côtes qui se monteront en marchant.

Pas le temps de m'échauffer (les premiers km serviront à ça) et de toutes façons je compte partir derrière afin de ne pas me griller trop vite (j'ai un peu perdu mes repères sur ce type de course)

9h30 le départ est donné. Je pars tranquillement. Ca a un peu tendance à bouchonner car il y a quand même plusieurs centaines de coureurs malgré une date située fin Août... on alterne petite montée, petite descente, une traversée de champ puis une première côte de 600m (on doit être vers le km3) Là je commence à monter en courant et à peu près à mi-côte je me tord assez violemment la cheville. Inattention de ma part j'ai mis le pied sur un caillou instable. Je repars aussitôt mais comme ca tire je préfère finir la cote en marchant à un bon rythme. Etrangement ma cheville est partie vers l'extérieur, mais c'est à l'intérieur que j'ai mal...

Arrivé en haut de la côte on a le droit au premier ravito. un verre d'eau + un sucre et c'est reparti. Je vais utiliser ce type de ravito tout au long de la course sauf à l'avant dernier ou je prendrait un verre de coca (ca me faisait envie) les ravitos étant placés tous les 3-4 km, j'ai bien fait de ne pas prendre de bidon avec moi.

Ensuite on enchaîne les petits sentiers en foret avec quelques pistes plus roulantes avant d'attaquer le "morceau du jour" à savoir la montée du cul d'enfer... Un jolie petite grimpette avec un final bien raide, bref un morceau de choix... Bon l'avantage c'est que ces montées, même si elles sont parfois raides, ne durent jamais très longtemps et que le profil du circuit fait qu'on récupère facilement ensuite.

La course de 11km est partie 15mn après nous et les premiers vont me doubler dans la montée... Heureusement une fois en haut les deux courses se séparent et cela m'évitera d'être doublé par les autres ;-)

L'alternance chemin, sentier, grimpette, ponctué de passage dans les carrières de sable ou les rochers va continuer ainsi pratiquement jusqu'au dernier kilomètre de la course. en fait les kilomètres défilent assez rapidement et je n'ai pas retrouvé cette sensation de kilomètres qui n'en finissent pas, ce qui s'est avéré plutôt agréable au final

Les derniers kilomètres vont être un peu plus difficile. J'ai les jambes qui commencent à durcir (plus habitué à faire des côtes l'Electron) et je commence à piocher un peu. Je vais même prendre le temps de m'arrêter au dernier ravito pour prendre un bout de banane et un gobelet d'eau alors que je suis à 1500m de l'arrivée... c'est pour dire.

Finalement je passe la ligne en 2h10'05'' (ah si je n'avais pas pris de banane au dernier ravito !!!), en dessous de mes estimations et donc assez content, même si au classement général je termine assez loin (381 / 452 classés)

Après coup (en regardant dans mes archives) j'avais mis 2h05 en 2001... l'écart de 5mn sur 21km n'est finalement pas aussi important que ça !

Au passage voici la trace GPS du parcours...

Le temps de discuter encore un peu avec les uns et les autres à l'arrivée, de féliciter le chacal pour sa "place du C.. " dans la catégorie "vieux coureurs" (il termine 4ème en V2H et 33ème au scratch quand même !) ou d'apprécier la 11ème place de JC Blum (qui a remporté la Mauritanienne race cette année), qu'il est déjà l'heure de rentrer à la maison.

Au bilan, même si je manque clairement de vitesse, j'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à participer à cette course. Un circuit comme je les aime, intégrant pas mal de petits sentiers (et des fois même droit dans la forêt), des zones techniques, des phases de récupération, une organisation nickel (mais ça je ne m'inquiétais pas outre mesures) et une ambiance toujours aussi conviviale...

Bref de quoi renouer avec ces courses courtes, à condition de retrouver un peu de vitesse

1 commentaire

Commentaire de Karllieb posté le 01-09-2006 à 16:23:00

Finalement, une sortie sympa pour un entraînement un peu intensif. Bravo et à la prochaine.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !