Récit de la course : Marathon du Médoc 2006, par BENIBENI

L'auteur : BENIBENI

La course : Marathon du Médoc

Date : 9/9/2006

Lieu : Pauillac (Gironde)

Affichage : 2633 vues

Distance : 42.195km

Matos : une epée et un kilt

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

marathon du Médoc 2006

Il est 6h30 du mat et mon réveil sonne , sonne , sonne MERDE ! Il faut que je me lève ! Je suis en famille , ma femme et ma fille ont dormis dans le camping car des beaux parents mais moi je suis un vrais geurrier car j'ai dormis sous la tente avec tous les inconvenients que cela apporte (nos "voisins" complément en overdose de rosé bon marché se sont insultés jusqu'a 1h00 du mat). Bref, je me léve comme d'habitude, je sort de la tente comme d'habitude, je prend mon déj comme d'habitude... Après la pause caca obligatoire (7h00) de trés bonne heure pour éviter l'heure de pointe et surtout l'odeur, je retourne au camping car pour me préparer : une bonne couche de pommade anti-frottement là où il faut (on en reparlera plus loing !), je mets mon costume de guerrier picte des highland (comme Braveheart quoi!), je me maquille un peu avec du bleu . Tout cela terminé PAF ! Il est déjà l'heure de se pointer sur la zone de départ. Quand j'arrive dans la rue principale de Paulliac, j'ai l'impression de me balader dans une taverne de Seigneur des anneaux, il y a des clown, des animaux, des cromagnons...Je sens qu'il va y avoir de l'ambiance et BENOS IL AIME BIEN CA ! Avant de me mettre sur le départ , ma femme fait quelque photos de ma trogne. Il est 9h00 et je me pointe au départ . Des coureurs mes prennent en photo , on ricane entre nous, on déconne... 9h30 , un spéctacle de danse avec une mise en scène avec bateau , danseuse et capitaine nous annoce le compte à rebours du départ. 9h40 c'est le départ , toute la bande de guignols, bretonne et pére Noêl s'élance pour 42 borne de fête , de Médoc et surtout de chaleur. On sent que les gens de la région et surtout les marathoniens sont des personnes qui aiment et savent faire la fête ! Au bout de 5 bornes la misére commence ! Comme je suis très malins , je me suis maquillé le front et j'ai le crâne rasé jusque là rien de spécial sauf que j'ai oublié de penser à la sueur qui dégouline vers les yeux , en passant par le maquillage (je n'avais pas pris l'éponge) ce qui ma value d'avoir les yeux défoncé et cramé les 3/4 du parcours ! Sur le parcours je me suis promis de ne pas picoler avant le 30 ème kilos et cela je l'ai respecté . Au environs des 15 km la chaleur commence à faire des ravages (il y a déjà des participants qui sont dans le rouge et cela sans jeux de mots) pour ça va pour l'instant mais je sent que ça ne va pas durer... Pendant ce temps là les bénévoles font leur possible pour que tout soit parfais et ça l'est ! Il y a pas mal de ravitaillements et cela me sauve la peau face à ce cagnard de canicule! Au environs du 20eme Kilos je fais une pause pipi , j'en profite pour me ralaxer les jambes , quand je repare je vois 2 coureurs qui s'effondrent dont un qui perd connaissance (soleil et vins ne font pas bon ménage !) j'attend le 25 km avec les jambes lourde et je commence vraiment à en chier vraiment ... tant bien que mal j'attend les 30 km , des femmes me demande si j'ai quelque chose sous mon kilt et je leur montre , elles sont en extase ! (ce qui est totalement faux car j'avais un slip noir en dessous), un clown n'arrête pas de me doubler en demandant si CONAN le barbant va bien, je lui répond à chaque fois avec hypocrisie que tout va bien (même si je suis en braveheartet puis CONAN n'est pas crâne rasé !)de 30km à 40 km je profite de toutes les dégustations des crans cru du coins, jambon de Bayonne, glace etc ... c'est vraiment un super ambiance d'ailleur j'aperçois un coureur déguisé en bretonne qui vomit... Tout le long du parcours, j'ai vu des petits gamins qui tendent la mains alors je leur tape dedans et ils sont heureux de voir un gars avec une si grande epée (en acier d'ailleur)et moi cela me donne vraiment la pêche. de 39 km je veux marcher jusqu'au 40 km pour pouvoir finir en fonçant mais au bout de 200 m je vois le beau père qui me cherche merde! pour mon amour propre je me remets à courir pour qu'il voit son gendre dans toute sa splendeur de coureur! je termine alors ce 22 eme marathon du médoc dans le bonheur avec plein de couleur dans la tête, des encouragements , du vin ! A l'arrivée je m'enfile 2 bières et 2 coca et déja les jambes commencent à me faire comprendre qu'elles en ont eu plein la tronche. Un autre détail, le tissu du kilt n'est pas adapté à la course car je me retrouve avec des échauffements monstrueux au niveau du fourreau de mon epée et j'en ai aussi entre les jambes, on dirait de gros steak bien saignant entre les pates ! C'était un marathon assez dure (parcours valloné et grosse chaleur) mais le spectacle dure tout le trajet, venez faire cette course hors normes afin de vivre une course mémorable et festive, de toute façon l'année prochaine j'y retourne et vous ?

6 commentaires

Commentaire de raideur69 posté le 12-09-2006 à 01:48:00

Et bien bravo!!! BENOS,tres beau costar.tatouage est-il gothique ou malésien?Un vrai loock de muscleur(je n'ose pas dire de Tu....) plus que marathonnien, mais bon on sans fout,l'essentiel c'est de participer.Et puis ton CR et des plus expressif,c'est sympa,à te voir sur la STlyon
serge

Commentaire de béné38 posté le 12-09-2006 à 08:22:00

Eh ben bravo,parce que ça ne doit pas être facile de courrir avec une épée en bandoulière dans le dos et en kilt en plus !! Et merci pour cet aperçu de ce fameux marathon...
Béné38

Commentaire de CLG posté le 12-09-2006 à 10:02:00

Ouaiii cool ! Super le costume ! (faut dire merci à la belle-mère ! super boulot !! ;) ) là, pour la chaleur, je compatis étant nous-mêmes en course ce jour-là dans notre coin ! Super CR et marrant en plus ! La prochaine fois, coupe la tête du cycliste s'il t'agace !! Il ne doit en rester qu'un (oops , c'est pas Braveheart là ! ) ! Non sérieux, intéressant, et, je vais devoir moi-même m'y préparer à ce Médoc si populaire !

Commentaire de Kiki14 posté le 12-09-2006 à 11:31:00

voilà un récit bien en bouche....on déguste ce marathon jusqu'à la lie...gne d'arrivée....c'est aprés les petits verres qu'on constate les dégats surtout le rouge ou il faut pas mais qu'importe Benos respect ..tu nous a fait vivre un beau moment.....merci

Commentaire de eve posté le 13-09-2006 à 00:40:00

sympathique cr!

magnifique costume!

ça donne envie, même si on comprend bien la difficulté d'un parcours aussi riche en ravitaillements.....

à l'année prochaine!

et merci pour les petites erruers que tu nous permets d'anticiper...(maquillage p.ex!!!!!)

Commentaire de jongieulan posté le 18-09-2006 à 15:00:00

ca fait plaisir de voir des gars comme quoi qui ne se prennent pas la tête et s'amusent pendant les courses!!
l'autre jour, y'avait un vking qui faisait le trail de la chautagnarde!!...je te dis Respect!! car courir avec un tel équipement, c'est ajouter un handicap qui pèse lourd au bout de 42 bornes!!

Bravo!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !