Récit de la course : La Chambérienne - 21 km 2016, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : La Chambérienne - 21 km

Date : 22/10/2016

Lieu : Chambery (Savoie)

Affichage : 710 vues

Distance : 21km

Objectif : Pas d'objectif

17 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

13 autres récits :

Le "Trail" expliqué à la Libellule

 

 

CHAMBERIENNE 2016 : Le "Trail" expliqué à la Libellule


 

 

C’est l’histoire de la Chenille et de la Libellule…

 

 

5ème sortie pour moi ce mois-ci, et 5ème dossard. Vraiment une Honte ce Bouk, on ne le dira jamais assez ! Mais aujourd’hui, c’est particulier : je vais avoir l’honneur, la chance, le PRIVILEGE de faire ce que j’adore, accompagner deux nanas !!

 

 

Tout d’abord, la Chenille, connue pour son regard sévère et son mental d’acier. Elle n’a pas couru depuis notre épopée que fut la Course d’Orientation nocturne en Avril dernier, autant dire que la Chenille n’est pas rassurée…

 

 

Vient ensuite la Libellule, copine de la chenille, nouvelle venue dans le trail. La Chambérienne 2016 sera son premier Trail, tandis qu’elle s’est inscrite… à la SaintéLyon !!! Donc de deux choses l’une, soit ça va la dégoûter, soit elle va réaliser que ce sera un gros morceau mais que ça passera ! Elle me sortira quand même « j’aime bien me fixer des objectifs d’envergure », je confirme !!!

 



 

Nous voici samedi soir.

J’ai goûté (cookies).

J’ai bu mon demi-litre de RedBull.

Rdv Cognin 18h35 pour prendre mes deux acolytes.

Sauf que j’arrive, la Corne me dit « tu peux te garer, ils sont pas là »

 

 

Comment ?

Mais savent-ils que ça va être compliqué d’aller sur place !!

Il semble que j’ai trouvé pire HDS que moi !

Ils arrivent donc, pas changés, en retard, avant que Mr Libellule nous emmène au plus près du départ ! Il nous déposera au pied des escaliers de Bellevue, parfait… Des vrais lyonnais en somme ! Hi hi hi

 


 

Nous pouvons donc nous rendre au départ calmement, non sans croiser le Gazier, Hameau-vieux, puis Ze Did et la douce Bouka qui m’a fait un autographe sur le dossard (du coup j'ai dormi avec) ! Hélas mon portable bug donc pas d’Albacor, de Mazbert, de Bipbip, d’Icecool blessé, ni de Kikklalife !

 

 

Le speaker fait bien le job, l’ambiance semble vraiment au rendez-vous, quel contraste avec la semaine dernière !!! Nous sommes quasi 500 au départ et après un coup de pistolet gay nous voici partis dans Chambéry !!

 

 

Petit coup de g* à la STAC qui a empêché le départ de jour ce qui était un peu plus magique que de partir de nuit et dans les rues désertes de Chambéry, espérons que l’an prochain ils plieront !!


 Et le mail est de l'orga : "départ décalé, merci la STAC"



 

Toujours compliqué de gérer ces départs, emportés par la foule… La Chenille essaye de ralentir, tandis que je fais une visite guidée à la Libellule partie plus prudemment. L’occasion aussi de commencer la déconne, entre acolytes (beaucoup de duos mixtes semble-t-il !), public, et bénévoles !

 

 

En tout cas cette course a vraiment quelque chose de particulier.

Le côté nocturne, bien entendu.

Le départ, en plein centre-ville de Chambéry, ça change de parcourir nos rues de la sorte.

L’ambiance entre coureurs ! Je le répète encore, mais après ce que j’ai vécu la semaine dernière, j’ai vraiment droit aux deux extrêmes !

 

Bref, la Chenille se déshabille déjà (je l’avais prévenue pourtant qu'elle allait crever de chaud), et nous arrivons au Km2, les redoutables « escaliers », l’année dernière j’encourageais là avec mon mal au cul, et cette année je suis dedans, une ambiance TOUR DE FRANCE, Mister Libellule, la Corne sont là, mais aussi Tomate et Faizan !!

 

 

 

La Chenille s’arrête et veut attendre la Libellule, sauf que cette dernière a pris la voie de gauche donc allez il faut la remonter !

 

 

Fin de la côte, maintenant c’est du faux-plat du côté de Jacob-Bellecombette, l’occasion de se remémorer la Course d’Orientation qui s’est déroulée là en Avril dernier, mais aussi de voir qu’ils ont supprimé le premier single, trop risque de bouchons je pense, et c’est un bon choix puisqu’on ne bouchonnera pas de la course !

 


Je le dis : on est beau !


 

Km4-6 nous voici sur les plateaux, l’occasion de relancer et de temporiser… La Chenille est rassurée, on n’est pas dernier ! La Libellule suit sans problème. Puis dans le single, arrive ce que je ne pensais pas voir, les premiers du 10 kms ! On entend des « gauche ! » de loin, le chemin n’est pas large mais en anticipant tout se passe bien, l’occasion d’encourager ces champions qui ont presque tous un mot sympa ! On en verra une dizaine.

 

 

On arrive au Km7 où se trouve le R1 (qui sera le R3 aussi).

La corne et Mister libellule sont présents !

On se ravitaille et on repart pour une première descente, attention, ça glisse déjà ! L’occasion de revoir le style particulier mais efficace de la chenille en descente, laquelle chenille râle encore de ne pas avoir fait le 10 kms, mais consciente qu’il faut que la Libellule fasse le 21 en vue de la STL !

Et puis, on est bien !!!

 


 

Km8-12, 4 kms de « jonction », à nous de remercier les bénévoles (phrase du jour « vous allez rater Danse avec les Stars »), de saluer le public (certains à leur portail, d’autres à leur fenêtre !), et de continuer la formation de la Libellule :

« c’est quoi ‘roulant’ »

« UTMB ? c est quoi ? urban trail du Mont-Blanc ? » (ça j’adore !!!)

« Saintélyon au pire je la fais tout en marchant ! tu es sûr que tu veux pas venir ? »

« J’ai acheté ma frontale à GoSport j’ai pris la plus chère mais elle est pourrie ! »

« Le Semi du Run in Lyon même pas mal j’ai repris un paquet de monde sur la fin ! »

« Il est terrible le Bois d’Arfeuille ? » (non ça c’est pas vrai !)


 La Libellule en mode nocturne 


 

Tant et si bien que nous voici au R2, de quoi ravitailler avant la grosse bosse !

 

 

Et quelle bosse ! Tout le monde marche, on coupe à plusieurs reprise la route qui mène au Col du Granier, les bénévoles se marrent « vous avez payé pour ça ! », et surtout ça glisse pas mal, c’est qu’il y a 400 coureurs qui sont passés avant nous donc ça promet pour la descente !

 

 

Mais surtout, la Chenille avait annoncé être sujette aux crampes, et ça ne rate pas !! On entend les râles de la chenille, ça s’étire, ça boîte, avant de repartir…

 

 

Fin du « mur », je crois filer vers la Croix des Coches, et laisse donc le peloton partir pendant que je remercie Dame Nature… Mais à peine reparti j’entends devant moi des « Bouuuk », oh punaise ils sont 8/9 à s’être gouré de direction ! Donc les miss


 


 

Km15.5 on entame la dernière partie de l’ascension, coup de bol la Chenille va bien, du coup on passe et on trace, hélas la Libellule préfère papoter et reste avec le flot, du coup je laisse la Chenille rejoindre la Croix on le reprendra en descente, sauf que la Libellule est bel et bien en train de papoter, un couple nous bouchonne un peu, je montre deux fois comment s’en débarrasser mais non elle ne semble pas vouloir les passer quand enfin l’ouverture !!

 

 

D’ailleurs, à peine le temps de prendre du champs qu’on rejoint la Chenille… qui n’a plus de frontale ! Mais quelle équipe ! J’ai un jeu de piles de plus, mais elle fonctionne sur batterie, et j’ai une lampe de secours que je n’ai pas prise aujourd’hui… Heureusement j’avais ma frontale en mode éco depuis le début donc on passe en mode « phare » pour la fin de course !

 

 

Descente un peu scabreuse, puis le faux-plat vers le R3. Moi qui me suis dit à un moment « on peut viser les 2h45 plutôt que 3h », je constate que 3h ça va être compliqué ! En tout cas le R3 arrive au bon moment, la Libellule a soif

 



 

On repasse ce chemin décoré de lumignons (on se croirait à la sympathique Nuit des Cabornes !), on se ravitaille, maintenant il reste 4 kms de descente, avec un coup de c** juste avant Buisson-Rond.

 

 

Hélas en descente on n’est pas les plus costauds donc on perd des places, mais l’important n’est pas là, l’important c’était de finir et on va finir ! On croise des bénévoles assez couverts, les pauvres, ils ont du mérite à se cailler le derche pour nous.

 

 

A propos de bénévoles, à la bifurcation du 10/20 kil je ressors une connerie et ne vois pas une racine et merde c’est la chûte, la deuxième cette année, mais pire en plus de tomber je suis tombé comme une merde, bobo et mal au genou gauche, et mains qui brûlent, hou que je m’en veux ! Heureusement le genou va revenir, j’ai juste eu un choc, et les mains il faudra quelques minutes quand même

 

 

La suite d’ailleurs de la descente avec une Libellule prudente de chez prudente, en même temps premier trail, de nuit, avec 18 kil dans les pattes, la prudence s’impose !


 

Ca sent l'écurie

 

Puis un peu de bitume, avant d’arriver aux marches de la mort (qui ruinent le moral de la chenille, ET de la libellule !), avant  le dernier faux-plat (c’est vrai !!!) jusqu’à la porte de Buisson-Rond, avec les meilleurs supporters qui soient, des excités de première, trop bon !!

 

 

Buisson-Rond !

On entend le  speaker !

On passe sur le parcours d’Odyssea, dernière douce descente avant le kil d’arrivée, car il m’a semblé lire que désormais on allait faire le tour…

 

 

Ce qui va être fatal à la Chenille ! Qui s’énerve en deux secondes de voir qu’on se rajoute 500m pour que « le public puisse nous voir », 5 coureurs nous dépassent, je décide de pousser les deux mais c’est vain puisque la Chenille reprend une énième fois des crampes, c’est mort pour ces 5 places, oh et puis je les laisse finir en binôme et fonce faire ces 400m à balle histoire de glaner quelques % de statistiques, pour en finir en 3’12’’28 (avec une fumée façon boîte de nuit !!).

 


 

Conclusion

Quel plaisir !!!

Quel contraste avec la semaine dernière (je l’ai déjà dit ??)

Du sport dans la belle idée que je me fais du sport à savoir des chemins sympas, du partage, des paysages, de la bonne humeur.

Bravo à la Chenille pour son dévouement, bravo à la Libellule qui a fait son foncier pré-STL, et surtout, le dernier mot pour l’organisation de cette Chambérienne qui mérite son statut de rendez-vous incontournable de la saison !!!


L'année prochaine si tu es sage

17 commentaires

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 23-10-2016 à 18:02:13

On veut bien d'autres photos de Libellule...
Ne lui fais jamais lire mon récit de la Saintélyon, ça va l'effrayer...

Continue de courir avec les filles, c'est ce qu'il y a de mieux.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 23-10-2016 à 18:06:28

Ah merde, pendant toute la course je me dis "putain mon récit c'est facile je vais dire que je fais la même chose que mon lutin", et au final j'oublie de mentionner ça !!!

Bref, nous deux, on a tout compris hein !

Commentaire de samontetro posté le 23-10-2016 à 19:25:59

Obligé de courir de nuit pour pouvoir draguer... Dure la vie mon Bouk :-)
Bon, c'est pas tout, ça, mais avec toutes ces courses labellisées "Bouk" on fini par ne plus savoir où aller courir nous! Tu vas filer un coup de sang aux Masters++ que nous sommes!
A+

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 23-10-2016 à 21:56:07

Vas-y, dis-le que je suis trop affreux pour ne me révéler que dans le noir :)
Pas de vertacos cette année :(
Fastoche : il y a les courses que je recommande, et celles où je ne vais pas, voire même où je sous-entends légèrement qu'elles sont... pourries !!!

Commentaire de elnumaa[X] posté le 23-10-2016 à 22:12:39

well done , joli recit en mode EDIKA jkiffe !!!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 24-10-2016 à 09:46:09

:) :) :)

Commentaire de Namtar posté le 24-10-2016 à 13:32:53

Un beau récit le Bouk ! Mais j'ai pas tout suivi : c'était quoi le semaine d'avant ?

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 24-10-2016 à 13:43:41

Je vais t'éviter de chercher : http://www.kikourou.net/forum/viewtopic.php?f=19&t=37414&start=40#p892435

Commentaire de Jean-Phi posté le 24-10-2016 à 13:51:36

Je fais pareil, en général j'essaie de courir avec des filles, ça valorise un peu !
En tout cas, ça avait l'air bien sympa !

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 31-10-2016 à 08:41:49

Ca l'était, tu aurais vu le nombre de lyonnais présents !!! :)

Commentaire de Philippe8474 posté le 24-10-2016 à 19:03:02

P'tain c'est chaud Chambé!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 31-10-2016 à 08:42:03

Comme la braise bébé

Commentaire de Arclusaz posté le 24-10-2016 à 19:19:00

Bon, faut nous l'envoyer la Libellule (si j'ai bien compris elle est de Lyon). Tu lui as fait la formation de base, on peut lui montrer les chemins de la STL et même le terrrrrrrrrrible bois d'Arfeuille.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 31-10-2016 à 08:42:32

C'est vrai ça ! On lui parlera des OFFers de Lyon et du Tunnel de la Croix-Rousse !

Commentaire de superfifi73 posté le 25-10-2016 à 18:49:13

Tout est bon dans le ... commentaire de Bouk !!! Bravo pour ta course et merci pour tes commentaires sur l'orga' .Le genou ? c est ok ? Filip qui fa fait le job avec 2 micros cette année, y en avait un rien que pour toi. A bientôt sur les sentiers.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 31-10-2016 à 08:43:33

Un grand bravo pour ce qui est devenu un sacré évènement sportif dans notre belle région !!!
Viens à Montagnole tenter de gagner le jambon !!!

Commentaire de Pirelli posté le 04-11-2016 à 21:04:41

Bravo le Bouk pour ce récit blindé de bombasses. Difficile de le terminer sans piocher dans la boite de kleenex.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !