Récit de la course : 6 heures de Loos 2019, par Mickduryveld

L'auteur : Mickduryveld

La course : 6 heures de Loos

Date : 24/3/2019

Lieu : Loos (Nord)

Affichage : 508 vues

Distance : 69km

Objectif : Faire un temps

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

8 autres récits :

Mon premier 6h

Hello à toutes et tous,

 

J'écris mon aventure avec un plaisir non dissimulé.Ca reste un formidable exercice de se remémorer chaque détail.

 

Dans le cadre de ma préparation pour Steenwerck, je m'étais mis les "6h de Loos" en sortie longue pour bosser ma régularité et mes ravitaillements.

Nous sommes donc le Dimanche 24/03 au matin, il est 7h je me lève et déjeune direct pour avoir le fameux délai des 3h en terme de digestion. Je finis les préparations en terme de logistique , embrasse mes enfants et ma femme et me voici direction Loos.

La matinée est déjà très ensoleillée mais également très froide.

J'arrive sur Loos , je m'inscris sur place et retrouve un de mes anciens collègues qui n'est autre que l'organisateur.

Je m'habille vite fait , short avec collant court intégré , sous couche longue, t shirt du club du Jogging Club de Wormhout , cremage des pieds , chaussettes et chassures asics kayano .

J'embarque mes 6 bouteilles de 500mL faite pour la moitié de boisson isotonique et d'eau normale , et de St Yorre dégazéifiée pour l'autre moitié , quelques barres de céréales et de la sporténine ( un truc d'homéopathie à prendre toutes les heures).

Je trouve une chaise et installe mon ravitaillement juste après le ravitaillement officiel.

Je reconnais le parcours , celui-ci est très roulant on commence par du petit gravillon devant le ravitaillement et le départ/arrivée

Une partie goudronnée suit avec un léger faux plat descendant puis une partie montante pour revenir. Le tout fait un peu plus de 1,5 kms.

Pas de difficulté notable  sur l'instant.

10h le départ est annoncé au coup de pistolet, je me lance vite pour me détacher des marcheurs (départ commun).

Je me retrouve vite dans un petit groupe de 4-5 personnes, les 2 personnes qui mènent, parlent tranquillement, de Licence, d'inscription,de triathlon,de 5jours, d'Ultra , de 24h ...

A ce moment-là, je me dis tu es parti beaucoup trop vite , ils ont un niveau, voire 2 au-dessus du tien ... ralentis Mick

Je regarde ma montre nous tournons entre 5'00 et 5'15 au kilo , et quand je pense à la vitesse instantanée pas de soucis mais sur 6h ça risque de coincer à un moment ou un autre . Merdum , moi vouloir mourir Jeune , je les suis...

J'accompagne donc pendant 3h avec le jeu du yoyo des ravitaillements rien d'autre que la championne de France des 24h 2017 Cécile D.... et un Olivier avec beaucoup de bouteille sur les ultras.

Je me suis mis en tête de garder ce rythme le plus longtemps possible et de rester "accrocher".

Le parcours reste roulant et ensoleillé, mais sur une partie dégagée, il y a bien un couloir de froid intense qui te resserre le bide.

Je suis bien content d'avoir mis cette sous couche. Je m'alimente et m'hydrate comme un militaire, 500mL/ heure et une barre, ni plus ni moins , en alternant scrupuleusement une bouteille minéralisée normale puis une St Yorre.

Après un ravitaillement, je pars devant mes compagnons de route, et au bout presque d'1 tour je ne les vois toujours pas recollé... je me pose des questions, vais-je trop vite ? Je regarde ma montre : non tu es sur le rythme de départ 5'00 /km

Je passe devant le stand de ravitaillement et là je comprends très vite, Cécile est allongée à terre les jambes levées par des membres de son équipe... J'ai le souffle coupé, je marche, je vois qu'elle est pris en charge, je décide de ne pas m'arrêter.

Je croise plus loin Olivier qui m'informe que Cécile a fait un malaise après avoir parcouru le "couloir de froid" et que lui-même s'est arrêté et n' a plus de jus , il décide de finir en Cyrano avec sa moitié.

Je continue mais avec un sacré coup au moral, je me pose des questions sur l'état de santé de la championne.

Je me dis donc à partir de maintenant tu cours en solo. J’essaye de ne pas y penser mais bon: pas moyen, à chaque tour ma tête se fixera vers le stand et l'équipe de Cécile.

Je passe le marathon en 3h37, là je me dis "ah ah ah tu es un rigolo Mickael , tu vas voir dans 4 ou 5 bornes tu vas morfler"

Bah non , rien ne se passe, les tours se suivent, ça devient monotone, je décide de mettre mon casque et ma musique pour l' 1h30 qu'il reste.

Je tiens le rythme, je prends simplement un peu plus de temps pour me ravitailler (tous les 2tours), je marche environ 200m et je reprends la course.

Mes jambes sont bien évidemment dures comme du béton, elles me disent de ralentir, elles m'invitent à m'asseoir sur cette verte prairie couverte de fleurs ou je ferai volontiers une sieste mais ma tête en a décidé autrement et ma tête dit simplement à mes jambes "vous allez bosser les feignasses" on s'y remet, il reste 1h30, c'est quoi 1h30 ? 15/16 bornes max ...

4h30 de course, je continue mon bonhomme de chemin, je regarde ma montre 52 kms parcourus, je suis bien.

Après un virage, une silhouette qui me dit quelque chose, je me retourne, enlève mon casque de mes oreilles, et je fais un grand sourire... c'est Cécile qui recourt, le médecin lui  a redonné son accord après son malaise... ouf me voilà soulagé, je lui dis qu'elle m'a fait peur et que ça me fait plaisir de la voir courir :)

J'admire ce courage, malgré un malaise et une course qui ne sera sans doute pas à son attendu au niveau résultat, elle recourt, un mental de championne, je suis admiratif...

Je lui souhaite une bonne fin de course et je repars de plus belle, ça m'a reboosté .

Je continue d'enchainer les tours , les ravitos, un vrai hamster dans sa cage, il y a bien longtemps que j'ai posé le cerveau sur ma table de ravitaillement , je l'imagine me regarder passer et crier "regarder l'autre fou qui continue à courir ..."

Des cris, j'entends des cris, j'hallucine certainement, j'enlève mes écouteurs et je reconnais immédiatement les cris de mes enfants, re moment d'émotion , les jambes en profitent "arrêtes toi pour les embrasser ça te fera du bien"

"Vos gueules les feignasses, on marche on fait 3 bisous et après on gonfle le buste et on s’y recolle"

Il reste 47minutes de course et je viens de franchir le cap des 60kms, je réalise que l'objectif initial sera pulvériser ...

Voir ma famille m'encourager à chaque tour me rebooste et me fait tenir, les tours s'égrènent, et je fais le décompte.

J'arrive dans les 5 dernières minutes, je suis à 68kms, je me dis que les 70 ne sont pas faisables mais les 69 oui, j'accélère le rythme, je pousse la machine à fond, mes oreilles sont à l'affut du son de sirène libérateur.

La sirène retentit, cela fait 6h de course, je stoppe net, je m'allonge dans  la pelouse face au soleil, je ne souffre pas, je savoure le moment, j'arrête ma montre et contemple le kilométrage : 69,2 kms.

Un bénévole s'approche de moi et plante mon dossard au sol avec une sardine.

Deux cerises sur le gâteau : - je me place 7ème masculin derrière une belle brochette de spécialistes.

                                         - Ma moyenne sur l'épreuve est à 5'12 et la courbe d'allure ci-dessous  reste régulière :)

 

C’était mon 1er 6H mais pas mon dernier …

 

Anosteke pour un autre CR                                                                                                           Mick :)

 

 

 

 

5 commentaires

Commentaire de Manuwak59 posté le 26-03-2019 à 17:28:41

Bah chapeau ! pour un premier ça semblait facile..........
Avec le Rag' on n'a jamais fait autant de kms en 06 h 00, enfin surtout moi ! lol
Encore bravo et au plaisir...

Commentaire de Manuwak59 posté le 26-03-2019 à 17:40:45

Bah chapeau ! pour un premier ça semblait facile..........
Avec le Rag' on n'a jamais fait autant de kms en 06 h 00, enfin surtout moi ! lol
Encore bravo et au plaisir...

Commentaire de Mickduryveld posté le 28-03-2019 à 10:18:27

Merci Manu :)
Au plaisir de se croiser ici et là sur les courses
Mes prochaines sont: NTMF 59 en mode pacer et ensuite Steenwerck
Anosteke

Commentaire de Manuwak59 posté le 03-04-2019 à 13:24:08

Ok,
Je cours le 59 du NTMF et je suis bénévole à Steenwerck (ravito à la grande salle jusqu' à 23 h.....et course enfants du lendemain...tu me feras signe !...

Commentaire de Manuwak59 posté le 03-04-2019 à 16:12:02

Ok,
Je cours le 59 du NTMF et je suis bénévole à Steenwerck (ravito à la grande salle jusqu' à 23 h.....et course enfants du lendemain...tu me feras signe !...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !