Récit de la course : Ultra 01 XT Experience - 167 km 2019, par _Romu_

L'auteur : _Romu_

La course : Ultra 01 XT Experience - 167 km

Date : 21/6/2019

Lieu : Oyonnax (Ain)

Affichage : 437 vues

Distance : 163km

Objectif : Terminer

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

3 autres récits :

mon premier 100 miles...

XT01 - Ultra01 - 163km - 5800m d+

Comment en est-on arrivé là ?
Vais-je pouvoir arriver au bout ?
Mon corps est-il capable de tenir aussi longtemps ?
Vais-je apprécier cet effort ?
Est-ce que je renouvèlerai l’expérience dans un futur plus ou moins proche ?

Tant de questions sans réponses, tant d’interrogations s’accumulent, et ce de l’inscription jusqu’au départ…

Tout a commencé le 09 novembre 2018, quand je balance ça par SMS à Gérald.
L’idée d’un premier 100 miles (160km) m’est passé par la tête. Ne me demandez pas ni pourquoi ni comment, je n’en sais rien. Idée que j’aurai vite oublié d’ailleurs si lui ne m’avait pas pris au sérieux. J’ai vite regretté de lui avoir proposé mais au final qu’elle super idée.
Début 2019, je l’inscris aux templiers, il m’inscrit à la XT01, l’année trailistique est dessinée.
L’idée est de commencer et finir la course ensemble. En binôme, tout le long…
7 ans qu’on a commencé la course à pied, ensemble, on se devait de vivre cette aventure… ensemble.
La prépa sera faite avec plus ou moins de sérieux mais les kilomètres et les heures passées dehors seront quand même là.

21 juin, 18h00, on est sur la ligne. On sait que ça va etre long, on ne sait pas comment tout ça va se terminer, mais au fond de moi j’ai une certitude : tant que nous serons tout les deux on sera très fort, si un de nous deux baisse les bras ça deviendra difficile pour l’autre.
L’objectif est de passer la ligne en moins de 44h, la barrière horaire. Pas d’objectif de temps. Impossible de savoir si nous allons mettre 33-35-40h. Il peut se passer tellement de choses. Il va se passer tellement de choses. Des coups de moins bien, des moments d’euphorie… Nous sommes prêts !!!!

Je ne vais pas m’attarder sur la course, je vais juste revenir sur quelques moments clés.

Première base vie au km 60 à 3h51 du matin après 9h51 de course :
Nous sommes partis volontairement très doucement en mode gestion. J’arrive très fatigué au ravito, non pas au niveau des jambes, de ce coté là tout va bien, mais j’ai besoin de dormir.
Je change de tee-shirt, je change de chaussettes, quelques ampoules sont apparues, je remets un peu de NOK, je vais me coucher sur les tapis et demande à Gerald de me réveiller dans 20 minutes. 20 minutes après il me réveil, ça m’a fait vraiment du bien.
Je marche un peu, range mes affaires, dépose mon sac et vais me ravitailler.
Au final on sera resté une heure dans la base vie, c’est beaucoup, beaucoup plus qu’imaginé mais c’était vraiment nécessaire. Nous allons avoir deux nuits dehors et j’avais besoin de me reposer.

Deuxième base vie au km 123 à 18h50 après 24h50 de course :
Mes pieds me font de plus en plus souffrir.
Quel plaisir de retrouver mon frère à 2km du ravito.
Il nous accompagne, son sourire me remonte le moral, il ne le sait pas mais qu’est ce que c’est important à ce moment-là.
Je me fais soigner les ampoules, un peu de baume du tigre (qu’est-ce que ça fait du bien !!!). Je change de chaussettes, chaussures, boxer, short, tee-shirt.
Je me ravitaille, on prend beaucoup beaucoup de temps.
On repart au bout d’1h15, tout neuf et presque tout frais.
Mon frère nous accompagne pendant un gros 45 minutes. Le virus est en train de prendre, il aime ça et moi j’aime qu’il aime ça.
Si j’avais fait la course seul, c’est peut-être à cet endroit que j’aurais bâché. J’avais vraiment trop mal aux pieds. Les ampoules sont monstrueuses et chaque pas est douloureux. Le soin des podologues aura été bénéfique sur 20 des 40 derniers kilomètres.
Les jambes sont quand même vraiment bonnes sur les derniers kilomètres c’est une vraie balle satisfaction.
Au final nous franchirons la ligne après 35 heures et 54 minutes après 163km L’objectif est atteint. L’aventure a été belle.

Conclusion :
Mon corps a-t-il été capable de tenir aussi longtemps ?
Clairement oui, certes le rythme n’a pas été fou mais il a été géré de façon à maximiser les chances de terminer tout en avançant au mieux.
J’ai été agréablement surpris de pouvoir courir jusqu’à la fin. S’il avait fallu faire 30 bornes de plus je pense qu’on les faisait.

Ai-je apprécié cet effort ?
Oh que oui… Moi qui apprécie de courir vite, j’ai adoré le fait de gérer. Tactiquement c’est hyper intéressant. Autant sur un trail court entre 20 et 30 bornes on ne se pose pas trop de questions. Tu cours le plus vite que tu peux et tu fais les comptes à la fin. Si tu pars trop vite tu ralentis et normalement sauf blessure tu finis.
Autant là, la moindre erreur peut être fatale. Il faut gérer, le rythme, le sommeil, l’alimentation, l’hydratation.
Après ma première Saintélyon j’avais envie d’arrêter la course à pied. Là je n’ai qu’une seule envie c’est de remettre ça. Où ? je ne sais pas encore. Peut-être encore celle-là. Quand ? pas avant dans un an car il ne faut pas abuser de ce genre de course car mine de rien on traumatise notre corps.

Est-ce que je renouvèlerai l’expérience dans un futur plus ou moins proche ?
Je pense que vous avez la réponse. Je n’ai aucun doute là-dessus. J’ai adoré !!!

Je voudrais remercier tous les kikoupains qui m’ont donné des conseils avant la course.
Je voudrais remercier tous les gens qui nous ont soutenus à distance durant toutes ces heures.

Je  voudrais remercier mon coach, Fabien, pour ses plans de prepa et ses conseils qui m'ont permis de venir à bout de cet ultra.
Je voudrais remercier mon frère pour son soutien et sa présence après 120km de course.
Je voudrais remercier Gerald, mon beauf, mon éternel binôme de course à pied. On l’a fait mec !!!

Je vais finir sur deux phrases :
La première reflète on peut mieux cette course. Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin.
La seconde… un jour je serai à l’UTMB, maintenant je le sais.

3 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 07-07-2019 à 07:37:51

Quelle belle expérience ! quand on a aussi envie de recommencer, c'est qu'on a bien réussi....

Commentaire de wakayama posté le 07-07-2019 à 08:36:55

Bravo ! Court récit mais très touchant. C’est aussi pour ces émotions que l’on fait cela...
Je t’ai vu partir de Hauteville, j’etais pas très loin derrière mais je n’ai pas pu finir. Alors je dis encore une fois Bravo

Commentaire de Mazouth posté le 07-07-2019 à 11:38:08

Bravo Romu ! Vous pouvez être très fiers de vous, super binôme ! Et ton coach doit être très fier de toi aussi ;)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.3 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !