Récit de la course : Trail du Soldat de la Marne - 30 km 2021, par DavidSMFC

L'auteur : DavidSMFC

La course : Trail du Soldat de la Marne - 30 km

Date : 10/10/2021

Lieu : Meaux (Seine-et-Marne)

Affichage : 105 vues

Distance : 30km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

4 autres récits :

3ème participation au TSM !

Récit prochainement illustré disponible sur mon blog : Mes expériences sportives - Trail du Soldat de la Marne

 

Quatrième édition du Trail du Soldat de la Marne cette année et ma troisième participation, n'ayant pas pu en être en 2018. J'étais aligné sur la distance longue (26kms) en 2017 pour la première édition, sur une intermédiaire en serre-file sur 20kms en 2019 et cette année, j'y viens à un peu moins de 2 mois de la SaintéLyon pour y faire une sortie longue donc je suis inscrit sur 30 kilomètres. Mine de rien, ça fait depuis juillet 2020 et l'Oisans Trail Tour que je n'ai pas fait autant de kilomètres sur une course !

Après un début de saison sur des formats courts et plutôt rapides, j'ai enchaîné avec un superbe week-end de l'Oxy'Trail il y a 2 semaines puis un très bon week-end de compétition aussi la semaine passée avec l'enchaînement Hongrémanienne - Foulées de Saint-Thibault. Et malgré le fait que je suis toujours enrhumé, je n'ai pas pu m'empêcher de m'inscrire au Championnat Départemental de Cross qui a lieu ce dimanche après-midi, après le Trail du Soldat de la Marne. C'est donc mon troisième week-end consécutif avec 2 dossards.

C'est clairement une folie car le Soldat de la Marne est amplement suffisant mais j'ai à cœur de représenter le club aux Cross malgré tout. Par contre, je n'aborde pas ces courses de la meilleure des manières. Je n'ai pas abusé cette semaine avec des séances de Badminton relativement soft, une séance d'athlé correcte et mes trajets vélo mais je suis toujours un peu malade. Après une chouette soirée à "Tokyo Vaires Paris" samedi soir à la Base de Vaires, j'ai eu bien du mal à m'endormir à cause de ma toux. Je manque donc de sommeil au moment de me rendre à Meaux...

 

Dimanche 10 octobre 2021

Il fait très beau ce week-end même s'il fait bien frais et qu'il y a même de la brume ce matin. Je pars vers 7h45 en direction du Musée de la Grande Guerre de Meaux. J'arrive donc sur les coups de 8h15 sur place où je stationne sans soucis. Je récupère mon dossard, le 3028 et le sympathique sac cadeau ! Je retourne ensuite au chaud, à la voiture, où je vais rester un moment pour me préparer tranquillement et n'ayant vraiment pas le courage d'aller m'échauffer.

Je pars en short court tout de même car la température va monter pendant la course mais je garde un léger sweat manches longues par-dessus mon tee-shirt de l'Oxy'Trail, pour le début de course. Casquette sur la tête, chaussures de Trail Race Light aux pieds et sac de trail sur le dos, avec un litre d'eau et un peu de solide au cas où. Je me décide à sortir à un peu plus d'un quart d'heure du départ.

Je croise alors Marylin qui est engagée sur le 11km puis Clément et son ami Arnaud avec qui je vais prendre le départ sur le 30km. Mon objectif est, si possible, de m'accrocher à Clément mais mon état de forme mitigé et l'enchaînement avec le cross ensuite vont certainement m'en empêcher. Je salue Augustin puis Vincent, qui seront eux, loin devant et enfin Sylvain qui part avec nous également. L'atmosphère se réchauffe gentiment.

 

La course

A 9h15, c'est parti pour les plus de 250 participants aux 30 kilomètres du Trail du Soldat de la Marne ! Nous nous sommes placés en 3 ou 4ème ligne pour ne pas être enfermés mais ne pas non plus nous laisser embarquer par le rythme des premiers. Un mec très intelligent bouscule tout le monde pour passer devant... Il n'avait qu'à partir en première ligne ! Enfin bref, passons...

Le départ se fait dans l'herbe, dans le Parc du Musée de la Grande Guerre que nous quittons rapidement après un virage très serré. Cela change du départ habituel, sur la route, que nous retrouvons assez vite d'ailleurs pour descendre en direction du Canal. On part évidemment un peu vite mais ça descend. Le soucis, c'est plus que l'on ne va pas beaucoup ralentir par la suite.

Il y a bien une belle bosse pour nous freiner assez tôt dans la course quand même, après à peine 1 kilomètre de course. Mais du coup, c'est si tôt qu'on est un peu obligés de la courir alors que c'est le genre de difficulté que je préfère marcher. Mais on peut ensuite relancer et filer en direction de Crégy-les-Meaux. Il y a déjà là le premier ravitaillement, après à peine 3 kilomètres donc nous le zappons évidemment. C'est d'ailleurs un peu le point noir du parcours, la répartition étrange des ravitaillements, sûrement liée aux endroits où ils sont prévus (question de bénévoles ou de facilité d'accès je suppose). Mais étant en autonomie, c'est un détail pour moi. Nous zapperons d'ailleurs tous les ravitaillements, ou presque.

Il faut dire aussi que nous allons à un rythme (un peu plus de 13km/h) où les kilomètres défilent et la température ne nous incite pas à boire beaucoup. Je vais même vraiment boire très peu, me forçant juste à 2 ou 3 reprises.

En tout cas, chaque passage de ravitaillement a l'avantage de mettre de l'ambiance avec des bénévoles très encourageants. J'en profite pour saluer la superbe organisation de l'épreuve avec un balisage impeccable, une compétition bien rodée avec des bénévoles au top du top ! La course me fait penser à l'Oxy'Trail mais dans des coins un peu plus 'paumés' avec beaucoup beaucoup beaucoup de champs.

Oui, nous avons très peu de bitume à parcourir mais par contre, nous avons de sacrés lignes droites sur des chemins plutôt agréables malgré quelques cailloux ou passages un poil plus accidentés. Alors quand la forme est bonne, c'est bien parce qu'on avance efficacement mais avec la fatigue, elles deviennent encore plus longues ces lignes droites.

Nous formons un petit groupe pendant pas mal de kilomètres avec Clément qui donne l'allure et Sylvain, Arnaud et moi qui tentons de tenir mais nous finissons par laisser filer Clément au bout d'un moment, après avoir dépassé un petit groupe. Il a de bonnes jambes aujourd'hui, je serai incapable de le suivre pendant 30 bornes vue ma forme.

On passe le ravitaillement du 9ème kilomètre, le troisième des quatre ravitaillements de la course (!). C'est là que le départ du 20km a été donné. On vient d'ailleurs de croiser une bonne partie du peloton du 20 qui passait alors là où nous nous retrouverons plus tard dans la course.

On arrive au tiers de la course, 10 kilomètres en 45 minutes. Désormais, Clément est devant, pas très loin mais nous ne le reverrons pas. Je reste aux côtés de Sylvain et Arnaud avec qui je fais le yo-yo pendant de nombreux kilomètres et un quatrième gars avec qui nous allons régulièrement discuter. Nous maintenons un rythme très correct mais parvenons à parler un peu, ça fait plaisir.

Bon, la suite, ce n'est rien de bien particulier jusqu'au kilomètre 18. Une allure globalement assez identique, des chemins à travers champs... jusqu'à la portion très sympathique de la course, un passage bien plus fun sur une monotrace plutôt vallonnée dans les bois. Que ça fait du bien ces enchaînements de virages, de remontées, de descentes, ce terrain un peu plus mou. En plus, j'ai les chaussures idéales pour ce type de chemin ! Bon, c'est aussi une partie usante parce qu'il faut relancer sans arrêt et c'est assez casse-pattes mais ça nous fait bien plaisir.

Il me semble que c'est par-là que nous doublons Nicolas, serre-file sur le 20km, mon rôle d'il y a 2 ans ! Il me chambre un peu sur le fait qu'on soit "en balade", même pas dans le top 20 !

On arrive ensuite au kilomètre 20 après 1h31 de course, toujours aussi réguliers ! On attaque par contre la partie plus délicate avec le plus de difficultés. On en a d'ailleurs une bien belle là et celle-là, pas question de la courir. C'est donc le moment où je laisse filer Arnaud et le gars qui était avec nous. J'en profite pour manger une pâte de fruit et je gère la montée. Je relance quand c'est moins raide mais je m'économise surtout beaucoup en marchant.

En haut de la bosse, je relance bien quand Sylvain peine un peu plus, il a besoin de faire une pause donc c'est là que je le lâche mais il ne finira pas loin devant. Cependant, je me retrouve du coup assez seul pour les 9 derniers kilomètres. Je vais perdre quelques places au classement en me faisant dépasser par quelques concurrents mais peu importe. J'arrive à maintenir un rythme tout de même très correct, à plus de 12km/h quand ça ne monte pas. Et je double beaucoup de concurrents du 20km, ce qui me permet de les encourager et de rester dans une dynamique positive.

Les kilomètres passent finalement plutôt bien d'autant que nous finissons également par nous retrouver au milieu de la tête de course du 11km qui se retrouve également sur le même parcours que nous. Il y a donc 3 allures différentes : moi sur le 30, plus rapide que les derniers du 20 mais moins rapide que les premiers du 11.

Au dernier ravitaillement de la course, je ne m'arrête pas mais je chope en passant une compote que je prends le temps de manger tranquillement avant de relancer pour la toute fin de course. Je suis fatigué mais ça va, je ne craque pas. Je reconnais un peu le parcours, ça sent bon la fin. On finit par redescendre tout ce que nous avions monté en début de course, retrouver le canal puis enfin remonter tout ce que nous avions descendu au premier kilomètre !

Je salue Eric, l'organisateur, qui me rattrape à vélo car il devance le premier du 11km. La dernière montée est dure mais je résiste et je parviens à franchir la ligne d'arrivée juste avant lui, au bout d'un bel effort. 30 kilomètres tout pile (et 386 mètres de dénivelé positif) en 2 heures 22 minutes et 53 secondes, 36ème sur 254 arrivants.

Une fois arrivé, je peine un peu à reprendre mon souffle à cause de ma toux qui s'intensifie. Je bois un bon coup et mange un peu avant de discuter avec Antonio et un ami à lui de chez FunRun, ils ont fait le 20km ensemble. Je croise ensuite Clément et Arnaud puis Sylvain et Vincent avant de rentrer car je ne dois pas traîner en prévision de la course de l'après-midi.
Fin d'une chouette aventure meldoise sur un parcours très roulant et finalement assez sec. Content du résultat dans ces conditions même si je pourrais faire mieux en pleine forme et sans avoir à courir un cross dans la foulée. L'essentiel est là, beaucoup de plaisir, du partage et une bonne sortie longue dans les pattes.

4 commentaires

Commentaire de augustin posté le 12-10-2021 à 10:06:12

toujours sympa de te lire David et plus encore de se retrouver en chair et en os sur nos courses régionales! bien joué en tout cas chrono super honnete au vu de la forme & surtout en enchainant les courses! A bientôt!!!

Commentaire de DavidSMFC posté le 13-10-2021 à 17:44:40

Merci Augustin et c'est cool de pouvoir se croiser régulièrement ces temps-ci ! Bon, malheureusement, pas moyen d'essayer de t'accrocher mais tant mieux pour toi ;-)

Commentaire de Hockeyeur posté le 12-10-2021 à 15:15:39

Chapeau pour la perf' vu ta toux importante dimanche !
C'était vraiment chouette de pouvoir recourir ensemble. Vivement dans 2 semaines pour remettre ça.
Vraiment le passage dans les bois c'était un pur plaisir après ces longues lignes droites dans les champs ... J'en aurais bien aimé davantage !

Commentaire de DavidSMFC posté le 13-10-2021 à 17:46:04

Merci Clément !
Oui, très sympa de se retrouver après l'annulation des 4h de Montévrain (on y arrivera !).
Vivement Entre Dhuis et Marne, quasiment à domicile !
Et oui, c'était beaucoup moins monotone, on a tous pris notre pied dans cette portion avant de retrouver les champs.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !