Récit de la course : Cross de Marne et Gondoire 2022, par DavidSMFC

L'auteur : DavidSMFC

La course : Cross de Marne et Gondoire

Date : 13/11/2022

Lieu : Rentilly (Seine-et-Marne)

Affichage : 129 vues

Distance : 4km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

2 autres récits :

Un cross court qui défoule à Rentilly !

Récit disponible sur mon blog : http://www.mesexperiencessportives.com/2022/11/13/11/2022-cross-de-marne-et-gondoire.html

 

 

Premier cross de la saison, au Parc de Rentilly, ce dimanche 13 novembre ! C'est la deuxième fois que je participe au Cross de Marne-et-Gondoire, 4 ans après avoir pris part au Cross Long. Nous sommes une vingtaine d'engagés, majoritairement sur le cross long mais nous serons quand même 5 sur le cross court.

Motivé pour les cross courts, je ne pourrai malheureusement pas participer aux championnats départementaux qui tombent en même temps que le tournoi de Badminton de Villeparisis. J'espère pouvoir faire celui de Pontault début décembre par contre puis les Départementaux de Cross Long en janvier, du coup.

Deux jours après le Cross-Duathlon de Nemours, je ne suis pas certain d'être hyper frais pour la course mais j'aborde l'épreuve plutôt en forme, après une semaine relativement soft sportivement parlant pour moi. La reprise du championnat d'interclubs de Badminton risque de complexifier la tâche pour les semaines à venir.


Dimanche 13 novembre 2022

Nous arrivons peu avant 9h30 au Parc de Rentilly afin d'assister aux épreuves qui précèdent la nôtre : les Cross Long hommes puis femmes. Youssef nous remet nos dossards puis nous encourageons les athlètes du club engagés sur le cross long : JC, Alex, Hichem, Greg, Laurent, Christophe, Saïd, Michel et Guilhem. Une belle course, très exigeante. Nous nous préparons ensuite à la voiture pour être en tenue.

Aujourd'hui, les conditions météorologiques sont exceptionnelles, il fait très beau, un peu frais au beau matin (6°C) mais ça monte progressivement, nous aurons environ 13°C au moment de courir, c'est idéal. Ce sera donc simplement le maillot du club, un short et les chaussures de cross !

On retourne dans le bas du parc pour assister au cross long féminin où Laetita et Marie-Gaëlle jouent la troisième place avant de partir nous échauffer tranquillement. Une dizaine de minutes de footing, on dépose les dernières affaires à la tente puis il est temps de se rendre sur la ligne de départ pour quelques gammes et accélérations. Je n'ai pas de mauvaises sensations, ça va, mais je ne me sens pas non plus spécialement prêt à me dépouiller. Au moins, je ne me mets aucune pression.

Nous sommes peu au départ mais il y a quelques cadets garçons dont Killian, quelques juniors filles dont Alice et quelques engagés sur le cross court dont une belle armada de jeunes espoirs meldois, Yannick, Christophe et moi. 23 concurrents en tout.


La course

Malgré le petit effectif, cela part très très vite dans la descente du début de parcours. Le parcours n'est pas boueux mais encore un peu humide. C'est sur de l'herbe tout du long avec quelques portions bien sinueuses, quelques petites montées mais rien de technique. Je connais bien le parc, il n'y a pas de surprises.

Après une descente très rapide, nous prenons sur la droite pour aller chercher un virage en épingle vers la gauche au bout, ce qui me permet de me situer un peu. Il y a 5 concurrents devant moi, je suis à la lutte pour les places d'honneur car les premiers ont l'air de vite prendre l'ascendant, particulièrement trois jeunes de l'ACPM. Derrière, je ne sais pas trop qui suit mais ça ne m'inquiète pas spécialement, je fais ma course.

Nous attaquons la longue ligne droite en faux-plat montant où je ne parviens pas à accrocher ceux qui me précèdent, c'est trop rapide pour moi pour l'instant. Je crois reconnaître un jeune de l'ACCA77 que j'ai battu au sprint au Cross Court de Torcy l'an dernier, accompagné par un grand (en taille) coureur de l'ACPM, Meaux truste les premières places.

Je laisse filer sans renoncer, en les gardant pas loin devant moi, prêt à les chasser s'ils coincent un peu. Les trois premiers s'envolent mais je ne reste pas loin des deux athlètes qui me devancent quand on passe le virage serré derrière l'arbre au bout de la ligne droite. Là, ça remonte encore légèrement puis ça relance bien avant de monter à nouveau. Les montées sont très légères mais casse-pattes.

Comme nous débutons par une moyenne boucle avant de faire la grande au tour suivant, nous bifurquons ensuite vers la gauche pour redescendre par la portion qui serpente et nous ramène vers la montée finale. Tout va bien, je tiens bon dans la bosse puis relance sur la partie plus plate, encouragé à le faire par une voix bien puissante dont j'ignore la provenance !

Dans la descente, je recolle progressivement au coureur de l'ACPM qui s'est fait distancer par le jeune de l'ACCA. Je reviens à son niveau avant le virage en épingle et le dépasse dans le virage, en prenant l'extérieur. Alors oui, il y avait sûrement plus simple à faire en le doublant avant ou plutôt après le virage mais au moins, je réussis à le lâcher immédiatement sur la relance.

Je suis désormais cinquième de la course mais dans le faux-plat montant, le meldois en remet un peu pour me rattraper et même revenir à mon niveau. Je ne me laisse pas faire et reste devant, désormais concentré sur ma poursuite du jeune 4ème. Il a un peu d'avance et ne semble pas céder pour l'instant, ça ne va pas être simple.

Au bout de la ligne droite, je relance bien après le virage derrière l'arbre, je fais une montée assez solide pour rejoindre la partie haute du parcours que nous n'avons pas encore foulée puisqu'elle n'appartient qu'à la grande boucle. Je reviens progressivement sur le jeune coureur mais il ne lâche pas et je préfère ne pas forcer pour revenir immédiatement car il reste encore presque 1 kilomètres de course.

Je négocie bien les virages, je relance chaque fois un peu plus fort que lui et je finis par le rattraper et le dépasser dans une portion plus descendante. Je sers les dents, ça commence à être dur mais il n'est pas question de flancher alors que je viens de dépasser deux coureurs, il faut que je ne leur laisse aucune chance de revenir dans l'ultime difficulté du parcours.

Devant, le troisième craque mais malheureusement, je suis bien trop loin. Il est parti très vite et a pris beaucoup d'avance sur la moyenne boucle, ma bonne gestion de la grande boucle et les réserves que j'ai pour bien finir ne vont pas suffire. Allez, c'est dur mais je creuse l'écart, dans le dernier virage en épingle, je vois que le meldois revient sur le jeune qui semble craquer, à moi de résister désormais.

Allez, dernière courbe et c'est parti pour la montée finale, je donne tout, sans me retourner, je n'ai aucune idée de ce qui se passe derrière mais a priori, je négocie bien la bosse car je franchis bien la ligne en 4ème place sur 23 concurrents, 19 secondes devant mes poursuivants. J'échoue au pied du podium derrière trois espoirs, je suis donc 1er senior mais seul le scratch et les cadets sont récompensés, pas de chance.

J'ai bouclé les 4 kilomètres de ce parcours plein de relances en 14 minutes et 20 secondes, à 3'35/km, ce qui me convient bien. De bon augure avant le Cross du Coq qui devrait être ma prochaine course après une trêve 100% badiste (2 tournois et 3 rencontres interclubs d'ici là).

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.24 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !