Récit de la course : Lum'Yerres Trail - 12 km 2023, par DavidSMFC

L'auteur : DavidSMFC

La course : Lum'Yerres Trail - 12 km

Date : 21/1/2023

Lieu : Yerres (Essonne)

Affichage : 156 vues

Distance : 12km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Partager :

2 autres récits :

2ème édition et toujours autant de plaisir !

Récit disponible sur mon blog : http://www.mesexperiencessportives.com/2023/01/21/01/2023-lum-yerres-trail.html

 

 

Deuxième édition du Lum'Yerres Trail, une course que j'ai découverte l'an dernier alors que je recherchais une épreuve à laquelle participer fin janvier ! Cette fois, je ne cherche pas de compétition car je dispute les Championnats Départementaux de Cross Long le dimanche 22 janvier à Torcy... mais j'ai trop aimé la course semi-nocturne yerroise l'an dernier pour ne pas y prendre part à nouveau ! 12 kilomètres fun le samedi à 17h30 alors que ma course est à 15h15 le lendemain, ça n'a pas trop de quoi me faire peur à vrai dire.

En plus, l'an dernier, j'ai fini deuxième de cette chouette course avec de très bonnes sensations sur un parcours que j'ai particulièrement apprécié : quelques belles bosses et descentes, de bonnes phases de relance, une course rapide mais assez exigeante en forêt ! Vraiment le type de course que j'affectionne le plus, comme à Chauconin-Neufmontiers plus récemment.

Après la matinée de boulot et un coucher tardif la veille, un peu pris à la gorge, c'est à l'issue d'une sieste que je prends la direction de Yerres... mais pas à la bourre comme l'an dernier, ouf ! J'arrive une heure en avance, comme j'aime le faire, je stationne sans difficulté sur le parking malgré le monde qui afflue déjà. Nous sommes plus de 600 participants (12 et 22 kilomètres cumulés), une belle réussite !

Je pars récupérer mon dossard, il y a la queue et pas qu'un peu mais ça va, une fois rentrés dans les tentes, nous nous plaçons dans la bonne file correspondant à la première lettre de notre nom de famille et ça avance un peu mieux. Pas idéale quand même cette configuration pour le retrait des dossards, je trouve. J'hérite du dossard 309 et pars me préparer tranquillement à la voiture, au chaud, car il fait frais ce soir.

Je choisis donc de porter un tee-shirt à manches longues sous mon maillot épinglé du dossard, un buff au cou, des gants aux mains, un short et mes chaussures de Trail Evadict Race Light. Je pars ensuite m'échauffer un peu mais pas grand chose, à proximité du départ. Une fois positionné sur la ligne, je repère bien vite les clients du soir et en particulier 4 gars : deux jeunes du club local de Yerres (le YAC) et deux coureurs du Team Outdoor dont Miloud, vainqueur l'an dernier. L'ambiance est détendue, le départ imminent, les choses sérieuses vont pouvoir commencer !

La course

C'est parti ! Et comme prévu, ça part très très vite ! L'an dernier, on avait immédiatement laissé partir Miloud tout seul et j'avais pris la tête du peloton s'étirant avant que des groupes ne se forment et que je reste avec le futur troisième de l'épreuve, que j'ai distancé plus tard dans la course. Cette fois, les deux jeunes yerrois et le deuxième coureur du Team Outdoor partent aux côtés de Miloud... On ne sait jamais, même si j'en doute, peut-être que l'un des quatre craquera donc je décide de les suivre sur la première longue ligne droite en faux-plat montant.

On part à plus de 18km/h sur une épreuve bien trop longue pour que ce soit une bonne idée mais ça nous réchauffe bien. On ne cherche pas à éviter la boue ou les flaques d'eau, on y va gaiement dedans. Je finis par me laisser décrocher car je vois bien qu'ils ne comptent pas ralentir et il semblerait que le trou soit déjà fait avec nos poursuivants, même si je ne me retourne pas.

Au bout de la ligne droite, ça remonte un peu plus fort, il y a du monde pour encourager, c'est sympa ! Et hop, on bascule directement à droite pour une descente bien technique comme je les aime ! C'est de la descente de VTT, étroite avec pas mal de courbes, c'est hyper ludique et j'adore ça. Le parcours est exactement le même que l'an dernier et c'est tant mieux !

Je fonce vraiment dans cette portion et pour autant, je ne fais que maintenir l'écart avec ceux qui me devancent et dès que ça remonte, ils prennent certainement de l'avance, ça promet. Les montées et descentes de ce tracé ne sont pas très longues mais elles sont bien raides, les courir constitue déjà une belle épreuve.

Ensuite, nous enchaînons avec de longues portions plus roulantes mais variées, entre larges allées pleines de flaques et de boue, chemins plus étroits et bien boueux, il n'y a vraiment aucune phase de répit. Je suis tout seul là où l'an dernier, nous étions encore à 2 à courir ensemble mais j'ai en ligne de mire les premiers de la course. Je suis incapable de les recoller, je me grillerais à essayer de revenir mais je maintiens la distance et parfois, je grignote quelques mètres.

Ce n'est qu'après avoir dépassé la mi-course que nous revenons en direction du Mont Griffon, de l'autre côté par rapport à la descente et la montée du début de parcours. Mes sensations sont très bonnes, j'ai fait un très bon début de course. Pour autant, il semblerait que j'allais un peu plus vite l'an dernier, dans l'ensemble. Sauf que l'an dernier, à un moment, j'ai fait demi-tour en pensant que je m'étais trompé de chemin car je ne voyais plus de balisage alors que j'étais bien au bon endroit.

L'enchaînement des montées fait mal, il casse bien le rythme alors que je suis plutôt à l'aise dans les descentes bien raides et techniques. Je suis obligé de marcher quand ça monte trop longtemps ou quand c'est trop pentu alors que quand ça relance, je me rapproche des trois concurrents devant moi, dommage, il me manque un peu de jus ou de puissance pour revenir. Après coup, j'ai l'impression que j'en aurais été capable mais pendant la course, j'étais à fond et c'est tout.

J'allume très tardivement ma frontale, ayant pris l'habitude de profiter un maximum de la visibilité restante lors de nos sorties du mercredi soir avec Alex et Franck. Je finis par l'allumer quand ça s'assombrit un peu trop dans les bois et afin d'être visible et repérable par les bénévoles, sait-on jamais. Je vois au loin une frontale derrière moi, je ne me sens pas menacé pour ma cinquième place même si j'imagine bien que si je ralentis un peu, je serai vite en danger mais j'évite de trop regarder derrière et me concentre sur l'avant.

Les encouragements des bénévoles ou marcheurs font plaisir, je maintiens une bonne intensité et prends un maximum de plaisir. Une fois le Mont Griffon arpenté un peu par tous les côtés, on finit par se diriger vers l'arrivée avec 2,5 kilomètres bien plus roulants pour finir. Pas de longues lignes droites, beaucoup de chemins étroits et pas mal de virages donc je n'ai plus en ligne de mire le quatrième qui n'était pourtant pas très loin devant moi, c'est dommage. 

Je finis bien, un peu plus vite que l'an dernier pour le coup. Miloud termine la course un peu plus de 3 minutes avant moi, j'entends le speaker s'enflammer alors que je ne suis pas encore au niveau du stade. En revanche, je n'ai qu'une minute et 30 secondes de retard sur ses deux poursuivants, le podium n'était pas si loin. J'en finis 30 secondes après le 4ème, en 52 minutes et 43 secondes, presque 3 minutes de moins que l'an dernier (!), 5ème sur 372 arrivants ! 2ème senior derrière l'intouchable Miloud.

A la montre, j'ai 11,66 kilomètres et 257 mètres de dénivelé positif. Un poil moins de distance que l'an dernier mais c'est normal, je n'ai pas eu à faire de demi-tour inutile cette fois ! Du coup, sensations assez proches d'une année sur l'autre, une vitesse semblable mais un bien meilleur chrono sans cette fameuse erreur. Je perds tout de même 3 places tant le niveau était plus relevé et il y avait bien plus de participants. Pour autant, le 6ème termine près de 2 minutes après moi donc le trou était bien creusé.

Je suis très content de ma course et de mon résultat. Je salue les deux jeunes du YAC et Miloud. Je suis bien accueilli au ravitaillement de l'arrivée où ne se sont pas encore dirigé les autres donc j'y suis tout seul. Je file dans la foulée à ma voiture pour aller voir jouer Romane au tournoi de Badminton d'Evry-Courcouronnes avant la journée bien chargée de demain aux Départementaux de Cross à domicile !

4 commentaires

Commentaire de Trixou posté le 24-01-2023 à 19:37:41

Quelle forme !
J'adore ces débuts de course courte "C'est parti ! Et comme prévu, ça part très très vite !"
:o)

Commentaire de DavidSMFC posté le 24-01-2023 à 19:43:54

Merci beaucoup !
Moi j'ai bien aimé le jeune qui dit à son pote avant le départ "ça va partir vite, faut pas qu'on s'emballe", qui part à 20km/h et qui dit à quelqu'un de son club sur le côté "ça part encore plus vite qu'au cross" au bout de 200m... ^^

Commentaire de caro.s91 posté le 29-01-2023 à 20:19:19

Bravo David,
La grande forme dès le début d'année !

Commentaire de DavidSMFC posté le 29-01-2023 à 20:22:20

Merci beaucoup Caro ! Malheureusement, ça a été de courte durée mais j'espère bien que ça reviendra vite :-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !