Récit de la course : Le Jogging de l'Institut libre des Métiers 2007, par guirlande

L'auteur : guirlande

La course : Le Jogging de l'Institut libre des Métiers

Date : 10/3/2007

Lieu : Kain (Belgique)

Affichage : 684 vues

Distance : 10.4km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

5 autres récits :

ILM

Je ne sais pas trop où me situer avant cette course.
L'année dernière je pensais courir pour 50 points sur un profil ne me convenant à priori pas et j'y avais signé ma deuxième perf au niveau points.
Cette année je sais qu'il me sera très difficile d'être au niveau de l'année passée, moment où j'étais en surrégime. Bury ne m'avait, à ce titre pas rassuré mais il restait un doute quant aux fait que les conditions de course (tracé, vent) étaient différentes et qu'il était difficile de comparer.
4'21" l'année passé. Je partais dans l'optique d'une mention satisfaisante à 4'30" mais avais dans l'idée que je ne descendrais que difficilement sous les 47'.
Finalement cette course n'est pas en soi un objectif, l'entraînement ayant été plus axé sur Blicquy et Velaines.
On se place dans les startings blocs et bien que calfeutré au milieu du peloton, je suis entouré de Ludo Vangrootenbruel qui me demande à quelle allure je vais courir car il pense essayer de tourner vers les 4' (euh pas le bon cheval Ludo) et de S-C Daye qui court à Ostende le lendemain.
Je vois aussi Pascalito se planquer mais m'observer du coin de l'oeil. Je commence à connaître le gaillard et je sais qu'il n'est jamais aussi dangereux que quand il annonce des points d'intterogation et une méforme. Pierre Quintin discute le coup aussi en me disant qu'il remet les honneurs de la famille dans les mains de son fils.
Finalement, je cherche des yeux Frank Lepoutere qui, en prépa du marathon de Paris, m'a proposé de m'aider puisqu'il tourne en dedans.
Le départ est donné et après une centaine de mètres, j'aperçois Frank un peu devant. Je pousse une petite pointe et me calfeutre dans sa roue.
L'objectif pour Frank était de me faire partir un peu moins vite car il semblerait que ce soit là mon défaut. Le 1e km est descendant certes mais 4'02" au panneau!!!!! Je suis persuadé que la distance n'est pas tout à fait exacte car on n'avance bien mais sans plus.
Soit, on commence à monter et Frank très à l'aise évidemment se détache. Je ne lui dis rien il peut quand même faire sa course mais pour moi ça va trop vite alors j'essaie de monter à mon train. Le 2e km est passé en 4'36" donc on reste dans des moyennes honnêtes même si je sais que le plus dur reste à venir.
Je suis entre temps dépassé par mon compagnon d'écurie Hugues Tesse qui, accompagné de Nikoach, se ballade et parle tranquillement. Il se fera d'ailleurs réprimander par Nikoach lequel lui rappellera qu'il est sensé être en train de souffrir (pour rappel je ne crois pas qu'avant samedi Hugues était déjà descendu sous les 4'30").
Le troisième kilomètre a un peu été déplacé par rapport à l'année passée et est passé en 4'18" (12'57") soit toujours pas mal du tout. Contrairement à Bury, je n'ai toujours pas de bonnes jambes mais j'ai l'impression de plus maîtriser ma course.
Peu après le terrain de football, je suis repris par Pascalito que j'encourage mais que je ne sais accompagner. Je crois que cette portion jusqu'au sentier et celle que j'apprécie le moins (même sensations que l'année passée au même endroit). Je commence un peu à m'énerver en disant qu'à Bury c'est à cet endroit que j'ai coincé et me dis que je vais vivre un nouveau chemin de croix. Il n'en sera rien. 4ekm en 4'43" (17'40") soit une trentaine de secondes de retard sur l'année dernière.
Je monte au train le sentier qui est très praticable et ne suis plus lâché par personne. Au sommet je reviens sur Hugues qui coince un peu. Pascal navigue toujours une trentaine de mètres devant. 5ekm en 4'44" (22'25") et j'arrive à relancer tout de suite dans les portions descente alors que le petit dos de chameau me fait assez mal. 6ekm 5'06" (27'31") euh OK ça monte mais (nikoach confirmera d'ailleurs mon impression).
Dès le Chemin des Pilotes, j'arrive à enclencher le grand compas preuve que je ne suis pas si mal. Je vois Jean-Paul Chevalier pas loin devant. Pascalito toujours à égale distance et Hugues qui revient comme un boulet dans la descente alors que je tourne pas si mal.
Frank continue à me protéger autant qu'il le peut mais pour l'instant ça va je suis pas trop mal. 7ekm en 4'21" (31'52") et ce sont maintenant Pierre Quintin et Bernard Caby que j'aperçois très près. Wouah quel groupe motivant.
Le premier pont se passe au train et pas trop mal mais l'aide de Frank se révèle importante. Toutes les personnes citées ici restent à équidistance.
8ekm en 4'31" (36'23"). Dans le premier sentier, je dépasse Pierre et je rejoins Bernard derrière lequel je reste jusqu'au deuxième pont que je sais piégeux avec son virage à 180°.
Je relance dans le pont et suis aidé de la même manière par Frank et ça continue à être pas mal même si ce pont reste difficile pour la relance de mon poids.
Entre-temps Pierre m'a repassé et je m'accroche 9e km en 4'11" (40'35"). J'accélère en vue du dixième km et reprends Jean-Paul. Le sprint final à la sortie du sentier sera trop court pour aller rechercher Pascal et Pierre et je termine en 46'30" 4'28"/km 223/585 647 points .
Je peste un peu d'avoir lancé le sprint trop tard même si rien ne dit que les puncheurs qui sont devant auraient alors fini derrière.

Au rayon bilan commençons par le plus court, le négatif:

- les sensations qui n'auront pas été au top de toute la course
- les 7"/km et 38 points perdus sur l'année passée
- le fait de ne pas avoir réussi à aller chercher les deux copains (en toute amitié) mais ceci est un détail

Le positif

L'amusement par rapport à un groupe de 5 copains-concurrents chose que j'ai rarement connue.
Le mieux par rapport à Bury signe d'une courbe ascendante.
La gestion de la course où je n'ai pas craqué.
Le temps qui en fonction de l'objectif est bon.

En conclusion

Je sors satisfait de cette course. Certes elle est bien moins bonne que l'année dernière mais non seulement je suis convaincu que j'y étais alors en surrégime mais aussi j'y étais en phase descendante (la remontée ne s'étant faite qu'en août).
Le début de saison ayant été plus axé sur Blicquy et Velaines il faudra voir si cette tendance se confirme. Ce ne sera que le 7 avril en fin d'après-midi qu'un premier bilan pourra être dressé. J'espère poursuivre déjà à Blicquy où j'espère être sous les 4'26" de l'année dernière et son chemin de croix.
Je n'oublie pas que Frank que je remercie est pour beaucoup dans ce résultat mais même si j'aurais évidemment moins bien couru sans son aide, c'est plutôt l'impression qui est positive.

Je terminerai en félicitant Vince (grrrr), Louis (chapeau bas), Pascalito, Pierre, Jean-Paul, Hugues et Bernard qui, pour leur temps, qui pour leur course qui, pour leur progression.

1 commentaire

Commentaire de ticule posté le 13-03-2007 à 21:43:00

voir mon récit
très belle fin de course
à samedi

ticule

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !