Récit de la course : La Gallo-Romaine 2007, par guirlande

L'auteur : guirlande

La course : La Gallo-Romaine

Date : 24/3/2007

Lieu : Blicquy (Belgique)

Affichage : 584 vues

Distance : 12km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

5 autres récits :

La Gallo-Romaine

Pas mal de choses à dire de cette gallo-romaine.
Tout d'abord l'humeur et les objectifs. Après la déconvenue relative de Bury (-55 points par rapport à 2006) et le mieux enregistré à l'ILM (-38 par rapport à 2006) je m'attendais (ou plutôt j'espérais) à croiser ma courbe de l'année dernière alors descendante. En résume, je pensais valoir entre 4'25" et 4'30" tout en espérant faire mieux que les 4'26" de l'année dernière. Objectif minimum aujourd'hui 650 points en essayant d'avoir de meilleures sensations que l'année dernière.
En arrivant à Blicquy avec Miko, une première remarque, brrrr qu'il fait froid. Avant la course je croise tous mes adversaires (et avant tout copains) potentiels ce qui a le don d'amuser Miko: Pascalito, Hugues, PhilippeP, Pierre Quintin, Bernard Caby, Jean-Paul Chevalier,....et (mais je ne le saurais que plus tard) Bruno Musumeci avec qui j'ai déjà pas mal cheminé fin 2006.
Un Ami m'avait fait la remarque l'année dernière que ça bouchonnait au départ et j'avais donc dans l'idée de partir très devant MAIS en mode pédale douce. Je pensais passer au 3e (seule réelle difficulté du jour) en 13'15". Dans mes plans, Pascalito et PhilippP, plus adeptes de départs prudents m'auraient dépassés un peu plus tôt mais seraient restés à vue. Ce ne sera qu'en partie ce qui se passera.
On se retrouve donc au départ et mes acolytes de club ont apparemment eu la même idée que moi et se sont placés fort devant. Bon soit, je me place avec eux avec malgré tout l'objectif de faire MA course. Le départ est donné et durant quelques dizaines de mètres on assiste à la chasse du Renard adipeux (tu sais d'où ça vient hein Sebe) derrière le Nain porte quoi? Très amusant.
Mais revenons à nos moutons et Philippe qui, malgré un départ plus prudent qu'à son habitude (bravo Phil c'est je pense bien mieux comme ça) me prend quelques mètres. Pascalito est derrière et ce n'est qu'après environ 500 qu'il me dépasse. Il sera vite imité par Gery Hautem à qui je lance un à tantôt (je ne pense pas si bien dire si ce n'est que j'aurais dû dire à tantôtS).
De suite je me rends compte qu'on part trop vite (avis partagé par Pascalito) mais il reste difficile de s'imposer un rythme surtout en descente et dans la masse. Soit, passage au 1e en 4'11" ce qui reste 4" plus lent que l'année dernière. OK pas trop mal mais je n'ai pas l'intention de me griller.
2e km passé en 4'19" (8'30") soit 7" de retard mais aussi et surtout toujours dans les parages de mes deux coéquipiers.
Dans le 3e, je suis dépassé par Frank Lepoutere et Hugues Tesse. J'espère un court instant que Frank bisse l'ILM mais il n'en sera rien. Quant à Hugues, une nouvelle fois, son aisance à ce moment me fait craindre le pire.
Je ne veux toutefois pas me griller en tout cas pas avant la rue au Lait et je lève le pied dans la côte. Phil prend quelques mètres, Hugues également et Pascal semble adopter comme moi le profil bas et reste à 1 ou deux mètres. 3e km en 4'22" (12'52") soit pile le même temps au même endroit que l'année dernière mais aussi et surtout 23" plus vite que l'objectif premier euhhhh.
A ce moment j'avoue que je n'en mène pas large et me demande un instant à quelle sauce je vais être mangé car même si je ne suis pas grillé, je ne suis pas loin d'être à fond et me demande comment je gérerais le fait de me faire décramponner.
Dans la rue au Lait, Eddy Calonne et Bruno Musumeci, qui nous avaient rejoints, se placent devant et, ce dernier, alors que je courais à côté m'invite gentiment à prendre sa roue. Ce dos constituera ma vision principale de cette Gallo 2007 et ce, jusqu'à l'arrivée mais n'allons pas trop vite en besogne, il reste encore près de 9 km.
A ma grande surprise Pascalito et sa grande foulée ne me prennent rien (tous les deux hihihi) et Philippe reste deux trois mètres devant avec Hugues.
4e km passé en 4'17" (17'10"). Le passage dans le chemin dégradé me fait assez mal au talon (également d'Achille chez moi) mais je reste au contact.
Un beau petit groupe se forme à la sortie avec notamment Géry Hautem sur qui nous sommes revenus, un groupe disons de 7-8 coureurs.
Entre-temps, Hugues pris de nausées se sera arrêté (mais il finira à une cinquantaine de secondes donc chapeau mon gars).
Les deux kilomètres suivants se font au train un rien supérieur à ce que je pense capable de faire et je m'accroche tant bien que mal surtout au moral en me disant que si je décroche de ce groupe à ce moment là c'en sera fini d'une belle course et de bonnes sensations. Philippe continue à faire sa course de son côté alors que les relais sont pris à 50% par Pascal et 50% par le duo Eddy Calonne, Bruno Musumeci. Je pense qu'une accélération même légère m'aurait été fatale à ce moment là.. Avant de passer au 5e km, une petite précision quant aux km qui, même s'ils me semblent exacts dans leur totalité étaient un peu curieux pour certains d'entre eux (deux courts et deux longs). 5e km en 4'05" (21'15") qui, avec un petit calcul rapide dans ma tête me donnent 50" d'avance sur l'objectif.
Aux alentours du 6e km 4'08" (25'23") notre groupe s'étiole et quasi pour la première fois non seulement Pascal est devant Phil mais il lui prend 2-3 mètres. En une fraction de seconde, je me décide à aller boucher le trou de ce que je pense à ce moment être un coup de mou de Phil. Je comprendrais vite qu'il n'en est rien à voir Phil revenir sur mes talons en trois pas.
Je me sens mieux et décide d'essayer d'assurer ma part de travail et passe devant le groupe (aussi pour aller chercher un petit groupe un peu plus imposant devant). Une fois la jonction faite, je me rends compte que seuls Eddy et Bruno m'accompagnent encore. Je ferai quasi les deux km suivants devant en 4'21" et 4'41" (longueur???) (29'44"-34'26"). Un peu émoussé je laisse passer mes deux compagnons pour un 9e en 4'23" (38'49").
J'avoue à ce moment craindre la fin de course car un léger point de côté m'assaille et il reste encore environ 13' de course.
A ce moment là je me rappelle du passage près de l'Eglise et la manière avec laquelle j'étais resté scotché l'année dernière et la joue profil bas. Heureusement pour moi, Bruno en fera de même et c'est donc sans trop de difficulté que je suis le train.
La fatigue toutefois continue à se faire sentir et je m'accroche autant que faire se peut en décomptant les km. 10e km passé en 4'39" (43'29") et 11e en 4'26" (47'56") ce qui me laisse plus de 5' pour le dernier km.
A l'entame de la côte finale, je me prends un coup au moral car j'avais pas entête qu'elle était si longue mais suis reboosté par la vue d'Elgrand3 qui ne semble pas au mieux. J'essaie de gérer le plus loin possible derrière mes deux acolytes depuis 9 km mais dois laisser passer deux ou trois concurrents à 300m de la ligne (dont Géry qui m'a bluffé par sa gestion de course Bravo). Une fois le pourcentage un peu calmé je sprinte les 150 derniers mètres et termine ce km en 4'05" (longueur?) pour 52'01" au chrono (52'03" officiel) 211/580 4'20"/km et 675 points (soit +19 par rapport à 2006).

Au final donc évidemment enchanté de ce résultat au délà de mes espérances. Enchanté de la course aussi amusante qu'à l'ILM.
Très content aussi du réalisme quant à mes sensations et à mon évolution ainsi que de la gestion de course proche de la perfection.
Un tout petit peu déçu de la moisson de points par rapport à la moyenne mais ne faisons pas la fine bouche.
Il s'agit toutefois de pondérer ce résultat en fonction des moyennes toutes plus rapides qu'en 2006 (vent? distance?) et de ne pas s'emballer avant Velaines où une mauvaise appréciation de ses possibilités peut faire vivre un vrai chemin de croix (en cette veille de Pâques).

Je terminerai en félicitant Sebe et en général mes coéquipiers (avec une mention spéciale pour les deux frères chapeau les gars), Hugues une nouvelle fois et en remerciant d'abord Pascalito et Phil et ensuite Eddy Calonne et Bruno Musumeci..

1 commentaire

Commentaire de PhilippeP posté le 26-03-2007 à 09:45:00

Chouette course effectivement :)
Comparé a 2006, ou je bataillais ferme pour rester devant toi au 2eme km, cette fois ci j'etais on ne peut plus a mon aise a ce moment la ...
Ta légère accélération au 6eme m'a fait un peu peur, je me suis dis que tu commencais seulement a monter en regime, et donc je ne pouvais pas te (et Pascalito aussi) laisser filer, d'ou mon retour précipité ...
Très belle course de ta part , et de tout le Rho Team d'ailleurs ...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.23 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !