Récit de la course : La Course de l'Eté 2007, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : La Course de l'Eté

Date : 1/7/2007

Lieu : Virignin (Ain)

Affichage : 986 vues

Distance : 10.8km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas d'autre récit pour cette course.

Il été une fois

Il été une fois 

Virignin est situé à quelques encablures de la Savoie. Dernier patelin de l’Ain en direction de Chambéry, c’est ici qu’a lieu la course de l’été, qui tarde a arrivé.

Le parking de l’église est le rassemblement des coureurs. Une pancarte indiquant "Parcking " signale humoristiquement celui-ci. L’inscription s’effectue dans la courette à côté de l’édifice catholique.

 


 

 


 

 


 

Pour la modique somme de sept euros, on nous remet notre dossard accompagné d’une bouteille de vin rouge, Gamay, d’un échantillon de verres et d’un pot de miel qui va faire plaisir à madame. Je retrouve Florian, Hugues et d'autres du club de Bourg.

 


 

On est garé près du départ donc on est prêt à partir. Rires. Je tire quelques photos pendant que mes compagnons vont s’échauffer. Je les rejoins dans le village et après quelques accélérations nous nous regroupons près de la ligne de départ. J’immortalise le moment.

 


 

Il y a du beau monde malgré le tour de l’Ain qui s’est achevé hier. Course de quatre jours par équipe où les grosses pointures se tirent la bourre sur les parcours vallonnés du département. Je suis derrière le peloton lorsque les fauves sont lâchés. 3, 2, 1 partez. J’ai décidé de partir cool vu mon entrainement ces derniers temps, mais très vite je remonte les 117 concurrents que forme cette 4° édition. On tourne à droite, on est au cœur du village. Je me calme car je rattrape Olivier avec qui je me retrouve souvent sur les petites distances. 4’07 au premier kilo, ça va. Le parcours s’élève un peu puis bifurque sur la droite. C’est la descente. J’ai toujours Flo de visu. Au bout nous quittons l’asphalte pour un chemin dans les champs sur la droite. Nous rentrons dans l’ombre en sous bois à l’abri des regards du soleil qui pointe un p‘tit peu le bout de son nez. C’est un long faux plat montant. Je rattrape le collègue d’Olivier qui n’a pas de jambes me dit-il. 3° kilo, j’ai pas vu le deuxième. 8’24 : ça va toujours. Allez après c’est plat sur deux bornes. C’est un gars que j’avais dépassé au départ. Ok, ok. Ravitaillement en eau. Jean Claude, V3, me rattrape Je le suis. Nous sommes de nouveau sur la route. On est trois pour aborder le mur du parcours : la montée du Molard. Flo m’a dit qu’elle était balèze mais pas longue. Kilomètre 6,5, on tire sur les bras. J’ai la pêche et sème mes compagnons. En haut un nouveau point d’eau, puis on rebascule de suite. Mes deux gars me rattrapent. Je craints pour ma côte presque fêlée dans les descentes, mais ça tient. Ils vont quand même plus vite que moi quand ça ne monte pas. Tant mieux, ça veut dire que je vais être bien dans les montées au trail de Modane dans 3 semaines. La route descend vraiment secos et on rattrape le parcours de l’aller. 8° kms 3’56, oui, ça descendait. Virage à gauche, descente, nous tournons de suite à gauche dans le champ. Sur le chemin en faux plat, je lâche un peu de lest mais garde un bon rythme. De nouveau en sous bois toujours en légère montée, nous reprenons le trajet à l’envers de l’aller. 9° kilo 4’51. Je vois Jean Claude. Le chemin s’élargit et serpente. Je me tache de courir sur le côté droit ou gauche selon les virages. Il y a moins à faire comme ça. Mais c’est plus dans la tête et c’est signe de lucidité parait – il. Kilomètre 10 : 4’15 sur le dernier. Je double Jean Claude en l’encourageant et j’allume une fusée pour fêter le retour sur la route. Virage à droite et l’église est là bas qui ne sonne pas le glas mais la fin est proche. J’lâche tout. Et après un dernier effort, je dépasse le collègue d’Olivier de Viriat Marathon. C’est (déjà) fini. 46’44. Il me manquait quelques séances d’entrainement mais je m’en tire pas mal. 34° c’est pas ridicule. Devant Thierry Lippi, 2° aux templiers 2006, s’est fait battre au sprint après avoir mener sans relais toute la course. Flo termine 17° moins bien que sa 10° place de l’année passée, mais avec trente secondes de moins au chrono. C’était donc bien plus relevé qu’en 2006. D’ailleurs le nombre de participants a explosé aussi. Olivier m’a mis plus de deux minutes. Les derniers sont accueillis avec enthousiasme.

 


 

Ceux là se tiennent la main, ils sont prêt pour l’église, plaisante le speakeur.

 


 

 


 

 


 

Un petit air d’accordéon local et le tirage au sort des lots débute. Des bons d’achats pour des magasins sur Belley sont offerts. Ah non : on ne va pas revenir exprès dans le bas Bugey. On rigole. Hugues gagne un appareil photo. Oh la belle housse. Sylvette de mon ancien club vient me faire un coucou, elle a gagné chez  les V2. Elle me demande si je suis seul de CAP Bugey. La remise des prix commence avec s’il vous plait une coupe aux trois premiers de chaque catégories : vachement rare, quand on voit certaines courses voisines.

 


 

 


 

Les sept premières sont des vétérans un et plus. Il y a pas mal de vétérans chez les hommes aussi dont le champions de France V3 de semi en 1h34’ qui donne toujours l’impression d’en baver quand il court avec des "han" à chaque foulée. Sont appelés pour un trophée, les doyens de la course. Ils sont  quatre vétérans 4. Impressionnant. Est-ce que je courrai encore à leur âge ? Un coupe pour la dernière de la course,  sympa et tout ce monde resté jusqu’au bout s’en retourne chez soi. Bonne épreuve à faire ou à refaire.

3 commentaires

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 04-07-2007 à 13:18:00

Bravo, tu fais une belle course, un beau chrono et une belle place.
Et je vois que ta côte ne t'as pas jouer de mauvais tour.
Tant mieux, tu vas être en forme pour le trail de Modane.
Merci pour le récit avec (enfin !) plein de photos ;-))
Tiens, une coupe pour la dernière ? C'est une course pour moi !!!
C'est quand qu'on se croise ?!! Le tour de la Serra ?

L'escargot_du_Revermont

Commentaire de gdraid posté le 04-07-2007 à 20:43:00

Bon récit Gibus, agréable à lire.
Merci pour toutes ces belles photos.
Bravo pour ta course, ou tu sembles te faire tant plaisir.
JC

Commentaire de titifb posté le 05-07-2007 à 14:36:00

Merci Gibus pour ton CR sympa à bien à lire.
Bonne continuation !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !