Récit de la course : Megal O Night 2007, par La Tortue

L'auteur : La Tortue

La course : Megal O Night

Date : 22/12/2007

Lieu : saint benoit la foret (Indre-et-Loire)

Affichage : 722 vues

Distance : 0km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

6 autres récits :

Mégal'O Night : du bon et du mauvais !!!

Bonsoir tout le monde !

 

J’attendais que l’Ourson fasse un p’tit Cr de la Mégal’O Night, mais comme il n’a pas l’air de s’y coller, je vais me dévouer ;-)

 

Non pas que notre performance à l’Ourson et moi fut brillante, mais la course est vraiment super et un vrai bonheur d’orientation.

 

La première « performance » est déjà de trouver le départ : St Benoit la Forêt (37), tout petit et très charmant village avec ses maisons en tufeau en pleine forêt de Chinon.

 

Première surprise, chaque équipier doit faire 1 première boucle de 7 balises autour du village, mais bien dans la forêt déjà. L’ourson ayant peur de se perdre, on fait la première boucle ensemble. je merdouille pas mal sur la balise 7 que l’on laisse finalement et je repars seul pour la deuxième boucle qui est …..exactement la même que la première ! Bon, c’est sur que ça va être plus facile maintenant que je connais le terrain. Pour varier les plaisirs, je décide de faire la boucle en sens inverse et je vais trouver la 7 sans problème cette fois.

 

Après une heure « d’échauffement » comme ça, on s’élance sur le parcours « light ». 35 bornes annoncées et uniquement des balises cartées (30), ce qui m’arrange bien car je ne suis pas un grand fanatique des reports de balises.  C’est une vraie course au score, le but du jeu est de ramener le plus de balise possibles dans le temps imparti (6h15). ça commence tranquillement par des balises « de chemin » pour sortir du village et dès la balise 3, on attaque la vraie CO en forêt. Les 2 tours de chauffe m’ont permis d’avoir les idées claires et les balises s’enchainent bien. L’ourson trouillotte et on dépose plein d’équipe dans la forêt.

 

Une première approximation nous fait perdre quelques minutes, mais je retrouve un bon rythme ensuite. Je trouve certaines balises particulièrement difficiles, en pleines forêts, sans point d’attaque remarquables et à distances des chemins et des layons. Les seuls repères que j’ai sont des mesures de distance que j’effectue en comptant mes pas comme me l’a appris le Poc.

 

Pendant plusieurs balises, ça fonctionne très bien et je constate à ma grande surprise d’ailleurs que mes azimuts me font arriver droit sur les balises malgré des distances assez longues. On se fait notamment un enchainement de 3 balises en pleines forêts perdues au milieu de nulle part, tout à l’azimut et sans aucune erreur. Je me dis que mes entrainements en forêt du Gâvre avec le Nantes Atlantique Orientation commencent à porter leurs fruits et je me mets à espérer une course « facile ».

 

Hélas, mille fois hélas, je vais louper une balise qui me paraissait pourtant beaucoup plus facile que celles que nous venons de ramasser. Je m’entête et on perd beaucoup de temps, d’influx et de concentration dans l’affaire. Ensuite arrive 3 autres balises qui me paraissent hyper techniques sur la carte, là encore sans point d’attaque. Je loupe la première et je ne sais plus trop où je suis exactement sur ma carte. Problème, je n’ai rien pour me recaler si je ne trouve pas la balise, donc on insiste encore et malheureusement on ne trouve pas la balise. En voulant me recaler sur une route, je réalise sans m’en rendre compte un 90° dont je ne me rends compte que quelques km plus loin car la configuration des lieux ne correspond pas du tout à ce que je pensais. En fait, je comprends enfin où on est et je me rends compte qu’on est limite hors carte !!! Bon, c’est pas très joyeux, mais au moins, je sais enfin où on est.

 

Ça fait maintenant un long moment que l’Ourson n’a pas eu de balises à se mettre sous la dent et je sens qu’il faiblit un poil tant physiquement que moralement. Il va être temps de recommencer à trouver des balises et il faut aussi penser à rentrer car comme Cendrillon nous devons être rentrés avant minuit sinon c’est 1 balise de pénalités par 5’ de retard.

 

Je crois retrouver un peu de lucidité en enchainant 2 ou 3 balises à peu près correctement, mais je vais encore faire une erreur d’appréciation qui va nous couter pas mal de temps.

 

Cette fois, il n’est plus temps de chercher les balises. Je veux rentrer au plus court, mais en fait je me rends compte trop tard que je suis en train de nous rallonger. On se retrouve au bord d’étangs qui ne figurent pas sur ma carte !!!!! c sur, cette fois on est sorti de la carte ! Bon de toutes façons, St Benoit est plein sud, il suffit de courir dans cette direction et je vais bien enfin trouver cette maudite voie ferrée qui nous ramènera directement au village.

 

On tombe sur la voie ferrée quelques minutes plus tard, mais l’ourson n’a plus de charbon dans la loco et il commence à manquer de vapeur. Pour rentrer dans les délais, il nous faudrait maintenant tourner beaucoup plus vite que ça. J’essaie bien de l’encourager, mais vu le peu de balises que l’on ramène, je ne vois pas trop l’intérêt de nous crever pour ça. On courrotte donc le long des rails, on poinçonne une dernière balises facile et on rentre avec 9’ de retard (donc 2 balises !).

 

Bilan : 21 balises sur 44 je crois, ce qui nous situe environ à la fin du deuxième tiers du classement. J’ai pas tenu la distance en concentration et lorsque j’ai perdu le fil, je n’ai pas été capable de me reconcentrer sur cette CO que j’ai trouvé très difficile avec très peu de balises « faciles » en bord de chemin ou de parcelle (rien à voir avec le raid Normand qui est surtout de la lecture de carte IGN).

 

Bon, on a quand même passé un bon moment à courir dans les bois avec le nounours qui est décidément un super compagnon de route (il aurait eu pourtant des occasions de m’engueuler !).

 

J’y retournerais l’an prochain. Cette course est très bien placée pendant les vacances de Noel et surtout, c’est une vraie CO, pas un raid orientation. Il n’y a quasiment pas de balises de liaison. C’est en fait une « spéciale » de 35 bornes ! Pour les cracs, il y a un 60 bornes, mais alors là, je vous recommande un orienteur super pointu et de bonnes paires de guiboles parce qu’il ne faut pas trainer !!!

 

-------

Bien amicalement,

La Tortue

-------

1 commentaire

Commentaire de l'ourson posté le 30-12-2007 à 11:12:00

Impossible pour moi de faire un meilleur CR mon cher Tortuga :-)
J'ai encore beaucoup de mal à rentrer dans une carte... et donc de
raconter ce qu'il s'y passe vraiment ;-).. j'ai quand même mis un
peu le nez dedans quand nous étions un peu perdu mais seulement pour
te rassurer que nous étions dans la bonne direction ;-))
J'ai passé un super moment de CAP comme j'aime bien sans jamais
avoir eu envie de t'e-('"é&_r. :-) on y retourne quand tu veux ;-)

L'Ourson_j'espère_n'avoir_pas_trop_été_un_boulet_quand_même_;-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !