Récit de la course : Trail de la Vallée de Chevreuse - Aventure - 51 km 2008, par nicou2000

L'auteur : nicou2000

La course : Trail de la Vallée de Chevreuse - Aventure - 51 km

Date : 6/4/2008

Lieu : Auffargis (Yvelines)

Affichage : 2069 vues

Distance : 51km

Matos : corsaire DKT + genouillère +
T-shirt manches longues GORE + manches DKT +
Coupe vent ultra light mizuno + Chaussures trail DKT + guêtres Raid Light
Sac DKT 5L + poche à eau 2L + Barres grany + isostar + abricots secs

Objectif : Balade

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Ballade en chevreuse

Après ma blessure au genou (2ème en l’espace de 6 mois) à la fin du Raid28 en Janvier, je m’étais pourtant promis de zapper cette escapade en chevreuse… mais quand ma sœur m’annonce 1 mois avant le départ qu’elle est motivée pour tenter le coup sur le grand parcours, je me dis que ça pourrait être bien sympa de l’accompagner pour son premier « grand » Trail !!

Pas de CAP lors des dernières semaines de prépa pour reposer les articulations, mais une grosse dose de VTT pour travailler la puissance (150 à 200 km par semaine).

Ma sœur quant à elle, après s’être sortie d’une bronchite interminable cet hiver, est plutôt en bonne condition physique, mais manque quand même cruellement d’accumulation de km et de dénivelée, faute de temps et de relief pour un entraînement spécifique…

 

C’est donc sans grand repère, mais sans grand stress non plus, qu’on arrive ce dimanche matin à Auffargis…

On est des plus pessimistes sur la météo, car en plus du froid, on nous annonce des orages de grêles, voire de la neige… (euh, quand est-ce que ça finit l’hiver déjà ???) sans compter la boue, mais ça devient une grande classique maintenant sur les trails franciliens et ça nous inquiète plus trop… (je vais peut être me refaire une course sur bitume prochainement, histoire de me rappeler ce que ça fait de courir sur un sol dur…).

 

Après un voyage sans histoire depuis Paris, on se prépare psychologiquement à affronter notre course… euh en fait, non, on a pas le temps, car on s’est pas encore changé, on est garé à perpette et le sac est pas fait !! Bref, on arrive sur la ligne, 5 minutes avant le départ, juste le temps de saluer Christophe (poketos) qui vise un bon chrono et les kikous habituels (corto, le bagnard, vetchar14…)

 

C’est parti ?? ah non, un peu de retard, cool ! vite à la pause technique ! ah en fait ça part ? zut plus le temps … bon pas grave je m’arrêterai en chemin ! (finalement je m’arrêterai 5 fois pendant la première heure… je sais pas ce que j’ai bu… mais je l’ai bu !)

 

Des bouchons sur les premières bosses… pas grave on est pas pressé… et puis on avait qu’à pas partir en dernier…

Au bout de quelques km, on se cale sur un petit rythme, enfin le petit rythme à ma sœur, à savoir : j’avance doucement en montée et je double tout le monde en descente en râlant contre les boulets qui avancent pas… ( ;-))

Pas de douleurs au genou pour moi pour l’instant : ça c’est bien cool ! J’ai pris l’option de prendre les bâtons, d’une part pour soulager la rotule en cas de douleurs et aussi pour préparer l’Ultrail du Verdon fin Juin, où je pense qu’ils seront indispensables !!

 

On passe les 2h de course et je sens qu’Elo commence à donner des signes de faiblesse : fatigue, crampes, faim… ça sent la fringale : vite ! les abricots secs à la rescousse !! EN plus pour une fois qu’on en a des bons !!!

On arrive au ravito du 17ème en 2h36, soit avec une bonne marge sur la barrière horaire et j’arrive à convaincre ma sœur de continuer au moins jusqu’au prochain ravitaillement et on repars tranquillement en compagnie de Corto (qui a pas l’air dans un grand jour) sous le soleil qui commence à bien nous réchauffer !!

 

Quelques petites photos du parcours qui –surtout sous le soleil- vaut vraiment le déplacement !!!

 http://picasaweb.google.fr/nicou2000/TrailVallEDeChevreuse2008 

3h puis 4h de course… la moyenne horaire commence à chuter et je sens que ma sœur a de plus en plus de mal à enchaîner ces montées/descentes qui, faut le dire,sont très cassantes… On prend donc la décision de s’arrêter définitivement au ravitaillement suivant pour éviter que la course tourne au cauchemar… En plus, mon genou commence à me titiller, donc ça me va bien aussi !

 

On arrive difficilement au ravitaillement du 29ème en 5h20, où on retrouve Corto et son compagnon de route Stéphane qui arrêtent également. Quelques tranches de pain d’épice plus tard, se pose la difficile question : est-ce qu’on attend la navette ou est-ce qu’on rentre à pied (8km 300mD+) ??? Elo accepte la seconde proposition et on repart donc vers la ligne d’arrivée en marchant.

On en profite pour encourager les coureurs qui nous doublent pour en finir sur des bases de 7h (pour ceux qui n’étaient pas là, le ravito du 29ème et du 43ème était au même endroit et on était donc sur la même route que les finishers)

On papote, on papote et sur les derniers km on accélère sensiblement le pas, car les prévisions pessimistes de la météo commencent à s’avérer assez réalistes : diminution de la T°, pluie de grêles… tout de suite ça motive pour en finir… On se remet même à trottiner sur la fin et c’est en un peu moins de 2h qu’on arrive à Auffargis, pour récupérer un beau T-shirt Salomon et une assiette de purée merguez qui valait pas forcément le détour, mais qu’on a quand même bien apprécié !!

On retrouve également Christophe qui a bien assuré avec un chrono de 6h46 (82ème) !

 

Bilan de la course :

 

37km 1500m D+ : record de distance, de dénivelé et de temps de course battus par ma sœur et donc un énorme coup de chapeau !!! (ça valait bien les quelques larmes de l’arrivée !!!)

Un trail un peu trop difficile sans préparation dédiée avec un gros enchaînement de D+/D- et des conditions de terrain pas vraiment idéales…

Une météo qui nous a tous agréablement surpris sur 90% du parcours (on pardonnera les quelques grêlons de la fin qui nous ont boosté pour terminer plus vite…)

Les bâtons n’étaient pas indispensables, mais m’ont permis de faire un bon entraînement de leur utilisation, surtout en descente… même s’il y a encore du boulot…

J’ai trouvé que l’ambiance qui régnait lors de la course faisait partie des meilleures que j’ai connues jusqu’à présent, que ce soit de la part des coureurs ou des bénévoles !! Rien que pour ça, je la conseille à tous les amateurs et je reviendrai avec plaisir lors d’une prochaine édition !!

Le parcours est magnifique et très bien mis en valeur par le traceur de la course !

 

Bravo encore à la tite sister et à tous les coureurs finishers ou non !!!!

 

Nicou

 

1 commentaire

Commentaire de corto posté le 07-04-2008 à 16:46:00

Salut Nico et Elo,
yeppp une fin de course moins sportive, mais sympathique.
Bravo à Elo encore pour sa perf, à toi pour l'avoir accompagné malgrès ta cheville.
Récupérer bien.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !