Récit de la course : La Course de la Saint-Antoine 2008, par RogerRunner13

L'auteur : RogerRunner13

La course : La Course de la Saint-Antoine

Date : 15/6/2008

Lieu : Meyreuil (Bouches-du-Rhône)

Affichage : 615 vues

Distance : 11km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

7 autres récits :

Le récit

Avec mon frère Keke013, nous voilà une nouvelle fois au départ d'une course et maintenant cela devient une habitude, nous retrouvons avec plaisir le Solitaire, dont c'est la dernière course de la mi-saison, il nous présente son frère qui habite ici et qui va participer à l'épreuve. Le temps est nuageux et plutôt frais pour la saison. Nous voici donc à Meyreuil pour une course de 11 km sur un parcours vallonné qui doit nous emmener au sommet d'un terril qui surplombe le village, de la haut vue imprenable sur le massif de la Ste-Victoire.

 Après un bref échauffement je prends un départ prudent ne connaissant pas le profil surtout que l'ascension du terril est annoncée comme dans le genre raide, donc pas question d'arriver au pied complètement cramé. Suivant les conseils des organisateurs, j'opte pour des chaussures de trail, choix que je regretterai plus tard, car sur les portions goudronnées, je suis un peu scotché. Alors que le Solitaire avez quelques longueurs de retard au pied de la côte il me rejoint et nous gravissons ensemble les 900 m qui nous séparent du sommet. Premier ravitaillement pas le temps de regarder le paysage mais je m'arrête pour me désaltérer alors que le Solitaire choisit de continuer et prend rapidement le large .

 Nous attaquons une descente rapide sur un bon chemin, c'est le moment de mettre en pratique les conseils glanés ça et là , à savoir descendre relaché se laisser aller dans la pente.Mais plusieurs coureurs me dépassent, sans doute doivent-ils être encore plus relâchés que moi . Fait suite à cette portion rapide un secteur plat très agréable en sous-bois ou je me refais une santé et me rapproche de quelques concurrents qui m'avaient dépassé dans la descente et après le troisième ravitaillement nous rejoignons la route. Seconde après seconde je refait mon retard sur le Solitaire très en forme aujourd'hui.

Il reste trois kilomètres avant l'arrivée il n'y a plus de grosses difficultés mais quelques portions en montées se révèlent être de sévères casse-pattes et dans ces passages je me rapproche un peu plus. À ce petit jeu je m'arrache les tripes, il y a une saine émulation entre nous, cela me permet d'aller au-delà de ce que suis capable de faire et c'est bon pour le mental, mais c'est bon aussi pour se mettre dans le rouge. Il ne reste qu'un kilomètre et l'allure s'accélère encore, je dois être à moins de 10s de mon copain. D'ailleurs à propos de m'arracher les tripes, j'ai failli les vomir, en effet à 500 ou 600 mètres de la ligne d'arrivée je suis pris de haut-le-coeur, signe chez moi que je suis en sur régime  et suis obligé de ralentir, deux concurrents en profitent pour me doubler, je récupère malgré tout rapidement et franchi la ligne.

Voilà on s'est encore bien éclaté sur un parcours que j'ai trouvé magnifique mais très exigeant. Après l'arrivée nous faisons la connaissance d'un coureur qui nous dit avoir 83 ans, il est venu de Gap pour participer à cette course, chapeau bas Monsieur.

2 commentaires

Commentaire de CROCS-MAN posté le 17-06-2008 à 14:40:00

Salut Partenaire,on s'est encore bien arrachés ce coup là, c'est bon ça. A bientôt.

Commentaire de agnès78 posté le 17-06-2008 à 15:01:00

encore une course qui fait envie! merci pour le récit et BRAVO pour la course!
bises
agnès

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.14 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !