Récit de la course : La Corrida Pipaisienne 2008, par guirlande

L'auteur : guirlande

La course : La Corrida Pipaisienne

Date : 10/8/2008

Lieu : Pipaix (Belgique)

Affichage : 523 vues

Distance : 10.3km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

5 autres récits :

La corrida Pipaisienne

Comme dit par ailleurs, je ne sais trop où me situer après les quelques remous de cette semaine.

J'avais espéré 7 bonnes courses avant Millau, ce score est déjà acquis alors qu'il reste 4 courses dont trois potentiellement rémunératrices.

Pipaix est traditionnellement une course que j'ai envie de bien courir.

J'y étais descendu pour la première fois sous les 4'30" en 2005 (45'58") et avais couru en 45'21" en 2006 le couteau entre les dents.

Avec les puls pas au top, je veux me freiner au départ afin de ne pas être dans le rouge trop vite. Un départ rapide comme en 2006 me grillerait à coup sûr.

Je me place néanmoins vers l'avant pour le goulot des 200m. Je suis sur la même ligne qu'Eddy Mahieu et Pascalito. Pascal me semble une bonne balise car il a l'habitude de partir moins vite. J'essaie donc de rester en sa compagnie et de ne pas me griller. Le 1e km est passé en 4'28" et nous sommes accompagnés de Marc Jacobs et Hugues Tesse.

Hummm un peu lent quand même pour les 4'25" alors je passe la deuxième. Pascal me semble souffler fortement et ainsi que je le pressentais il décroche (mais me réservera une surprise pour l'arrivée).

J'essaie d'accrocher Hugues qui semble très à l'aise. Nous dépassons Eddy et Bernard Wauquiez.

Pour avoir été faire 6 bornes avant, je sais que la partie que j'aime le moins entre les 4e et 6e km est vent de face, alors il faut que je reste au contact d'Hugues.

2e km en 4'19" et 3e 4'23" pour 13'11" alors que j'espérais 13'30" au mieux.

Je m'accroche vraiment comme je peux à Hugues qui semble très à l'aise ainsi qu'à un autre coureur que je prendrais de dos pour Joël Roos (mais ce n'était pas lui).

4e en 4'22", 5e en 4'33" (22'06" pour 22'30" espérés et donc toujours les 4'25" ambitionnées).

Au ravito Hugues s'arrête une deuxième fois et comme au premier ravito je m'attends à le voir revenir avec aisance, il n'en sera rien malheureusement. Il finira à une vingtaine de secondes de moi sans que le vois encore.

Entre-temps la fusée Myriam m'a soufflé en me dépassant. Une nouvelle fois, elle me colle 78 secondes. Je pensais rivaliser avec elle sur une année mais il n'y a rien à faire, il faudrait un miracle pour que j'aille la rechercher dorénavant.

Dans la montée du 6e je mène le groupe signe que je suis bien (6e en 4'34") mais me fais légérement distancé dans la descente grrrrr.

7e en 4'19" moment que choisit Pascale Delem pour me dépasser à son tour. Je ne sais pas accrocher ça va un rien trop vite re-grrrrr. Pourtant je constate que peu de personnes me dépassent et que, mieux j'en reprends donc c'est que ça va pas si mal. Dans le long faux plat du 8e, je dépasse JF Lubrez qui semble ne pas être au mieux après avoir cornaqué Myriam.

Le 8e est bien pris mais je commence à être mal au sommet de la côte (8e en 4'33"). J'essaie de récupérer un peu avant le petit raidillon piégeux mais ça sent la surchauffe. Fidèle à mon habitude je monte le raidillon au train mais contrairement aux habitudes, je ne suis pas au mieux à son sommet.

Fort heureusement, un regard de côté me fait apercevoir Pascalito à une cinquantaine de mètres (il m'épatera toujours parce que comme je l'avais entendu souffler au 1e km, je ne m'attendais pas du tout à le voir là alors que je me débrouille somme toute très bien) et je me dis que je dois accélérer si je ne veux pas le voir revenir. 9e km en 4'29". Je donnerai alors tout sans me retourner. JF Lubrez qui est entre-temps revenu sur moi essaie de m'aider à relancer et il y arrivera. Je l'en remercie. Je finis vraiment à bloc les 1300 derniers mètres en 5'17" à peine une vingtaine de secondes devant Pascalito.

Au final 45'22" (à une sec de mon meilleur temps) 191/550 4'24"/km 666 points

Conclusion: bien entendu enchanté de cette course. Rien à ajouter si ce n'est une satisfaction proportionnelle au fait que je n'attendais plus vraiment grand chose de cette course.

Très content qu'il y ait eu 11 maillots Rho sur cette course aussi.

2 commentaires

Commentaire de Mustang posté le 19-08-2008 à 14:03:00

bravo pour ta course.

Commentaire de agnès78 posté le 19-08-2008 à 15:35:00

BRAVO pour ta course et merci de nous l'avoir fait partager avec, comme d'habitude, un récit si vivant... Bonne fin de prépa, msieur
grosses bises
agnès

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.25 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !