Récit de la course : Le Tacot 2008, par MC 21

L'auteur : MC 21

La course : Le Tacot

Date : 1/5/2008

Lieu : Gevrey Chambertin (Côte-d'Or)

Affichage : 534 vues

Distance : 15km

Objectif : Terminer

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

4 autres récits :

trail du tacot 2008

TRAIL DES TACOTS1/05/08  

Ca y est ! Je l’ai fait mon premier trail.

Nous arrivons avec Hervé ver 8h45 sur place. Petit repérage vers la zone de départ pour récupérer les dossards et m’apercevoir que je connais une dizaine de coureurs entre les parents du judo et des collègues enseignants. Le monde est vraiment petit. L’ambiance est déjà très sympa. Retour à la voiture pour se préparer puis petit échauffement (5‘, un peu trop court mais emporté par l’ambiance)

L’heure H approche. La tension monte puis c’est le coup de feu du départ. Ca démarre gentiment dans les rues du village sous les encouragements d’un nombreux public, ce qui me surprend. Déjà dans le peloton quelques gais lurons  mettent l’ambiance. Ca chambre pas mal ! Dès la sortie du village les choses sérieuses commence avec une rue en montée pour rejoindre les vignes. Nous attaquons un chemin de terre qui longe les vignes et j’aperçois les premiers déjà 500 m devant.

Je me concentre rapidement sur ma course car le chemin est particulièrement boueux et cela va durer toute la course car hier nous avons essuyé de méchants orages. Au moins pour la course, il fait beau. Hervé est toujours près de moi mais je sens bien qu’il est un ton au dessus et je m’attends à le voir partir devant. La première difficulté se présente devant nous et tout le monde adopte rapidement la marche. Merci à l’organisation pour le panneau « ça calme ».

Nous partons ensuite dans les bois et Hervé s’envole vers l’avant. Quand à moi je me grille un peu dans la première descente en allant trop vite. Résultat sur le faux plat suivant je me fais rattraper par tous ceux que j’ai doublés et je dois même marcher un long moment avant de reprendre mon souffle.

Je profite ensuite d’un passage sur plat pour me remettre dans le rythme. Les bonnes sensations reviennent en même temps qu’arrive le 1er ravito liquide. A partir de cet instant je rentre vraiment dans ma course et plus personne ne me doublera jusqu’à l’arrivée. J’applique les consignes à la lettre en marchant systématiquement dans les montées. Je commence à reprendre quelques concurrents sur les autres parties et surtout dans les descentes. Le 2ème ravito arrive et je n’ai pas la sensation d’avoir quitté le 1er. Cette fois-ci c’est du solide. Je prends un morceau de banane et notre célèbre produit local : du pain d’épice. L’organisation est super avec des bénévoles partout qui ne ménagent pas leurs encouragements tout comme des gens aux bords des sentiers sortis de nulle part et qui sont là !

Entre le 2ème ravito et le 3ème je me sens bien et je décide d’attaquer un peu plus d’autant plus que cette partie est plus roulante. Je reprends une dizaine de coureurs et je me laisse porte par mes jambes. Je m’attaque à  la dernière difficulté qui à voir le public en haut a l’air déjà très célèbre bien que ce soit la 2ème édition du trail. Je comprends mieux une fois dedans car même en marchant j’arrive en haut avec le souffle coupé mais à priori un concurrent qui me suivais depuis un moment fini encore plus mal car je ne le vois plus.

La récompense en arrivant en haut de ce raidillon, est d’apprendre que l’arrivée n’est plus qu’à 3 km avec que de la descente. Le dernier ravito arrive et heureusement car je viens de terminer ma gourde. Je fais le plein et j’en profite pour féliciter l’organisation. Je repars avec le secret espoir de reprendre quelques coureurs mais je m’aperçois rapidement que je commence à pioché dans les réserves. Les jambes commencent à s’alourdir. J’adopte donc une allure plus tranquilou. Je vois devant moi à 50 m un coureur et cet écart se stabilisera jusqu’à l’arrivée. Je profite donc dans ces derniers km, de la vue magnifique sur le vignoble et le village de Gevrey Chambertin en contrebas. Petit à petit les premières maisons se rapprochent. Je me trouve encore assez en forme sur ce final même si j’ai réduit l’allure.

Chaque passage au niveau d’un bénévole est pour moi l’occasion de félicitations bien méritées pour l’organisation. J’entre dans le village et je suis surpris par le nombreux public en bord de route. Les encouragements pour finir sont les bienvenus.

J’approche de l’arrivée en solo  et un coureur déjà arrivé me crie «  vas-y ! tu y es presque, tu lâche rien !!! ». Cela peut paraître stupide mais je me sens soudainement plus fort et j’accélère pour déboucher sur la ligne droite d’arrivée et là j’entends le speaker qui annonce mon nom au micro et le public qui m’encourage. J’ai des frissons partout et j’ai l’impression de gagner le marathon de Paris en franchissant la ligne en 1heure 46 min à ma montre.

Je termine avec un souffle régulier et un état de fraîcheur qui me convient bien. Je récupère une dizaine de prospectus distribués à l’arrivée pour les courses à venir puis un bénévole me demande mes impressions sur la course. Enfin on me remet un sachet avec une bouteille de Vin, un tee-shirt et un bon pour un fromage en cadeau. J’en connais une qui va être contente à la maison. Dans l’aire d’arrivée je retrouve Hervé. Nous discutons un moment avec d’autres coureurs puis nous tentons d’atteindre le tableau des résultats mais il y a foule. Nous renonçons et prenons tranquillement le chemin de la voiture en… COURANT.

Petites séances d’étirements puis départ vers la maison. Ce premier trail me satisfait pleinement. Tout était super : l’organisation, le temps le parcours (un peu boueux, tant pis pour mes asics),la distance, mes sensations, mon souffle, les jambes. Je crois que je remettrai ça bientôt. 

3 commentaires

Commentaire de CROCS-MAN posté le 07-11-2008 à 11:50:00

Encore bravo, je crois que ca y est, tu as attrapé le virus, mais celui là il est très bon.
Au plaisir.

Commentaire de riri51 posté le 08-11-2008 à 11:49:00

souvenir,souvenir...bientôt la deuxième édition!

Commentaire de intuitiv posté le 11-11-2008 à 14:31:00

Super , ca me rappelle quelque chose en debut d'année à la Préouse.
Au plaisir de se voir. entre Malain et Blaisy , y a que le tunnel !!!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !