Récit de la course : Championnat de Rhone-Alpes de Cross - Séniors 2009, par Génep

L'auteur : Génep

La course : Championnat de Rhone-Alpes de Cross - Séniors

Date : 8/2/2009

Lieu : Annonay (Ardèche)

Affichage : 781 vues

Distance : 10.23km

Objectif : Objectif majeur

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

5 autres récits :

Le récit

Salut,

compte rendu de ce magnifique cross dans le parc de Méonas à Annonay:

Les ardéchois avaient préparé un vrai parcours de cross: des virages, des relances, des bosses, très peu de plat, rajouter des pluies très fortes toute la semaine, ça vous donne un parcours très boueux par endroits avec deux flaques géantes ! Les 10, 230 km vont être longs !

Pas tout ce que j'aime niveau sensations et performance mais tout ce qu'un coureur peut attendre d'un cross: pas de temps morts, des appuis, du monde, ...

Retour sur cette journée:
Départ de Tullins à 8h en car sous la neige ! Il neige d'ailleurs assez fort jusqu'à Beaurepaire.

En discutant dans le car, je sais que la qualification va être dure à atteindre malgré une forme en nette hausse depuis deux semaines.
L'an dernier, je l'avais loupé de 5" mais cette année (même si j'ai bien progressé), le parcours ne m'avantage pas et ils prennent moins d'athlètes que l'an dernier pour les demi-finales.

Peu importe, je donnerai tout.

Arrivée à 9h30, le vent du nord a fait son travail, pas de neige, pas de précipitations, un température rendue très fraiche avec ce vent !
Nous installons la tente du club puis direction le parcours pour reconnaître une partie du parcours que Ludo connaît bien.

Ensuite, nous partons à la recherche d'un boulangerie et d'un bar.
Premier grand moment et belle tranche de vie dans ce bar d'Annonay: un doute sur la qualité du café et une ambiance ... atypique, les présents comprendront Wink

Retour au Parc de Méonas]et son château, nous arrivons pour la course des vétérans hommes, première de la journée.

Pan, c'est parti, nous sommes sur une butte idéalement placée avec vue panoramique et un belle grimpette pour les coureurs !

Les premiers passent et les visages sont déjà grimaçants ! Le terrain devient en un tour complètement labouré sur deux secteurs !
Les CMIstes font une belle course et se défoncent. On les encouragent, des sourires, des grimaces, du cross !!

Bravo à eux, on se rend compte que la course s'annonce rude !

Ensuite, c'est l'heure de manger, de parler de la course.

On décide avec Ludo d'essayer de faire course commune. Il est un bien meilleur relanceur, bien plus à l'aise et puissant dans les buttes et de l'expérience et de la technique en plus et je peux l'aider à l'amener sur les plats. Débat sur les pointes, ce sera finalement du 12 (quoiqu'il en soit le 15 sera inutile dans les énormes secteurs boueux !).

L'heure approche, direction les couloirs du stade pour se réchauffer avec Arnaud, Marie et Greg (comme beaucoup de monde) puis la tente du club pour se reposer.

14h, retour aux vestiaires pour se changer, le soleil pointe le bout de son nez !
C'est parti pour l'échauffement, jambes en demi-teinte mais il faut le temps de se mettre en route. Ça ne sent pas le grand jour !

Je croise Bertrand du Défi de l'Oisans et des têtes désormais habituelles des cross.
Quelques accélérations avec Toto (qui s'est enfilé un Mc Do avant la course !), Patrice, Ludo, Renaud et Manu.

Hop, c'est l'heure de se mettre en short et en tenue.
Pas de stress, petite adrénaline positive plutôt. J'aime bien ces grands rendez-vous !


Sur le stade de départ, nous rencontrons Thunder, ça chambre gentiment

Il s'installe sur la ligne avec nous.

15h, la ligne de départ est constituée avec la présence d'internationaux et d'athlètes olympiques et un peloton moins nombreux qu'à Aix mais très relevé et finalement certainement plus dense (date coïncidant avec les départs aux skis).


Pan, ça part comme d'habitude au sprint, la ligne droite se rétrécit très vite avec un poteau à éviter, un premier virage à 90° degré, ça joue des mains pour ne pas tomber et surtout bien se placer pour ... le virage ultra étroit à 180° !!

Je m'accroche légèrement le talon avec un coureur mais ça passe (ça peut faire mal avec les pointes Smile ), le virage est là, c'est comme en formule 1 sur certains départs, on se demande comment ça passe. Wink

La sortie du stade approche avec une première butte ... boueuse à passer comme on peut dans un peloton encore très dense. Pas de répit, virage à gauche et LA butte du circuit où tous les spectateurs se massent, et un premier virage à droite suivi d'un second en dévers bien plus serré !

Cette fois, la course est bien lancé et comme prévu, je suis avec Ludo, David n'est pas loin devant mais il a pris un départ plus rapide comme à Moirans.

Nous avons une petite boucle, deux moyennes et trois grandes à effectuer.

La première se termine, c'est déjà dur, on s'encourage avec Ludo ou plutôt il m'encourage à m'accrocher, je décroche sur les secteurs boueux et vallonnés, je reviens sur les relances et les secteurs plus roulants, comme prévu !

Ça nous permet de lier nos efforts et ça paie, nous remontons plutôt bien, David est en ligne de mire, environ 20 secondes devant, Manu n'est pas loin aussi, une course homogène !

On continue sur ce tempo pendant plusieurs tours, je pèche vraiment sur les secteurs boueux,

Ludo est devant, je m'accroche:%%%


Ludo m'annonce que nous sommes à mi course (seulement !). j'ai décidé de ne pas prendre de chrono, à la sensation uniquement.

Je sens que je vais avoir du mal à tenir ce rythme, d'ailleurs j'arrive toujours à encourager les autres en course les bons jours ou à faire signe à ceux qui nous encouragent, aujourd'hui niet, je ne peux pas me permettre de parler ou de glisser quelques mots à Ludo.
J'attends les encouragements mais pas de signes possibles !

Au courage, je m'arrache dans les buttes où je perds quelques mètres,je reviens ensuite, bref je fais l'élastique !

A deux tours de la fin, l'élastique casse !
Ludo ralentit pour m'attendre, je ne peux pas lui dire de m'attendre, il comprend vite.
Que c'est dur ! Les abdos me font de plus en plus souffrir dans les buttes, c'est pire dans les descentes où je n'arrive pas à me relâcher et à allonger la foulée.

Dernier tour, j'entends le speaker rendre hommage à ce jeune de Moirans décédé ce mercredi sur la piste, quelque part je me dis que je ne peux pas me permettre de lâcher, ne serait-ce que pour lui même si je ne le connaissais pas (l'accident s'est produit à 2 km de Tullins alors nous nous entrainions aussi).

Mais je perds beaucoup de temps, les coureurs me passent, je m'accroche comme je peux et j'attends la fin !

Dernier virage et dernière ligne droite, j'accélère, c'est loin d'être le sprint de l'an dernier d'Aix.


Je termine finalement à 30 secondes de Ludo, je reprends mon souffle ou plutôt je soulage les abdos !
Je sais que la qualif est loupée mais je ne peux rien regretter si ce n'est de n'avoir pas été dans un grand jour mais ça fait parti du jeu.

C'est l'heure de se changer, de se doucher dans les vestiaires où le chaos règne, d'ailleurs on compare volontiers avec Renaud cette course et cette ambiance à Paris Roubaix avec une tranchée d'Arenberg à passer 5 fois Smile

Retour sur Tullins, la fatigue tombe.

Bravo aux féminines qui qualifient deux équipes pour les inters, à David qui se qualifie en individuel (nous loupons finalement la qualif avec Ludo respectivement de 15 et 30", pas si loin ...), à tout le monde pour cette journée épique.

J'admire les jeunes qui donnent leur maximum dans des conditions vraiment difficiles et ce dans un sport qui demande de grosses qualités morales où les paillettes ne sont pas légion. Une école de la vie.

Un combat ce cross !

PS:merci Ludo pour cette belle course d'équipe.
[Les résultats officiels: http://bases.athle.com/asp.net/liste.aspx?frmbase=resultats&frmmode=1&frmespace=0&frmcompetition=029997
Prochain objectif: un 10 km en Mars avec un chrono autour de 34 min.

7 commentaires

Commentaire de brague spirit posté le 09-02-2009 à 18:27:00

C'est vrai que le cross est une belle école de la vie.Bonne continuation.

Commentaire de hemerodrome posté le 09-02-2009 à 18:58:00

Bravo à toi pour ce cross,
effectivement le cross d'hier s'était du très très costaud et je n'aurai pas aimé être dans un jour sans...
Un expérience de plus...

Bonne récup et à bientôt.
Bertrand


Le cross on ne peut pas tricher...

Commentaire de Gibus posté le 09-02-2009 à 21:35:00

Tu le racontes bien ce cross
que ce fût dur dans la boue avant la butte.
Beau résultat quand même, le Rhône Alpes est vraiment très relevé.
Bonne récup.

Commentaire de pouf_le_coureur posté le 10-02-2009 à 09:13:00

Merci pour la photo je vais pouvoir montrer aux collègues l'état du parcours.....

Pour ma part je dois encore beaucoup travailler la VMA.

gabelou

Commentaire de Pat'jambes posté le 10-02-2009 à 13:53:00

C'est vrai que ce fut épique ce cross.
Sera certainement profitable pour ton objectif Lyonnais ;-)

Commentaire de le_kéké posté le 13-02-2009 à 14:45:00

Merci ganep pour ce récit au coeur du cross.
C'est vrai pas de qualif mais une bonne journée de course avec les potes à patauger dans la boue et à se faire mal, l'essentiel est là.

Philippe

Commentaire de pedro38 posté le 14-02-2009 à 22:32:00

t'as l'air effectivement d'en bâver sur la photo!
Mais finalement, la qualif' est là!! Je suis très content pour le S-one tullinois! Maintenant tout bonus à la Ricamarie!
Pedro38

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.14 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !