Récit de la course : La Montée de Saint-Nizier - 12.7 km 2009, par Pat'jambes

L'auteur : Pat'jambes

La course : La Montée de Saint-Nizier - 12.7 km

Date : 10/5/2009

Lieu : Seyssins (Isère)

Affichage : 1669 vues

Distance : 12.7km

Objectif : Pas d'objectif

13 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

 

La course

 

Proche de Grenoble, cette course de montagne (12,7km, 1090D+, 170D-) part de Seyssins, dans la banlieue de Grenoble, pour monter sur le plateau du Vercors.

 

Le parcours, quasi exclusivement en chemin, suit une ancienne voie de tram (milieu du siècle dernier environs) pour arriver au pied du tremplin de saut à ski (J0 de 1968), le remonter (via les fameuses 190 marches) et enfin basculer sur le plateau pour arriver à St Nizier.

 

Pour voir le parcours, je vous laisse voir les photos de la reconnaissance 2008 réalisées par le club organisateur: 

http://antonio.gallego1.free.fr/photoparcours/index.html

 

Ainsi que le profil ci-dessous

 

Le profil est trompeur, c'est en fait une course enchaînant montées, faux plats (montants et descendants), quelques descentes et il est vrai quelques passages bien raides.

Mais globalement, un parcours très roulant pour une montée de plus de 1000m.

 

Avant

 

En pédalant sur me vélo ce dimanche matin pour rejoindre le départ, j'ai une pensée pour Gazelle81, cette kikoureuse que je ne connaissait pas, qui nous a brutalement quitté la semaine dernière dans un accident de vélo.

Ce matin, j'ai pris mon buff, histoire de dire (silencieusement) que je pense à vous deux (Gazelle et Nico).

 

Sur place, je retrouve Genep, Lilian, Obm et Christine du club (CMI). Une fois le vélo garé, le sac balancé dans la soute du car, nous nous échauffons en regardant le Moucherotte. On ne monte pas tout là haut, mais juste sur la droite au pied des sortes d'aiguilles que l'on voit à l'extrême droite de la photo... Et on part de tout en bas... 

 

 

L'ambiance est nettement plus calme que l'année dernière. Sur la ligne de départ, ce n'est pas la bousculade!

A vrai dire, c'est plutôt agréable finalement, il n'y a pas la pression "France de Montagne" qui planait en 2008.

 

Nous nous plaçons donc tranquillement assez proche de la ligne avec Genep et Lilian.

Là nous faisons la connaissance de Ross et Unbretonàgrenoble (déjà croisé à la montée des 3 communes)

 

Le ciel est couvert, il fait moite. Je regrette de n'avoir pas pris mon débardeur... 

 

Bon, la pression monte tout de même un tout petit peu et je me rappelle ma stratégie de course (si j'ose dire...):

- 1/ Ne pas chômer au départ: un single arrive assez vite sur le parcours où l'on peut se retrouver coincé si on est parti trop en dedans

- 2/ Relancer, relancer et relancer sans cesse si je veux espérer battre mon record (1h17) de 2008 

 

--------------

La course

--------------

Pan! (Merci Mr le député maire).

Comme convenu, je rentre illico dans la course.

Ce départ, comme en 2008, ressemble à un cross (ruban balise, un zig zag dans un parc herbeux en montée).

Rapidement, on enchaîne sur une portion de route, le peloton s'étale déjà.

 

J'attaque le single derrière la 2ème féminine. Genep est en vue et Thomas Gallego, un V1 du club est dans les parages.

Parfait! Je suis à ma place. 

Il faudrait pas que je m'approche trop de Genep... Ca serait signe soit qu'il faiblit (ce dont je doute) soit que je vais trop vite!

 

Mon cardio (que je ne regarde qu'après course) est passé de 110 au départ à 170 en 4' (valeur moyenne par plage de 2').

Je me cale à mon allure en prenant le train de la féminine (Stéphanie Blanc je crois).

Le palpitant restera entre 169 et 175 tout au long de la course.

 

Dans les sous bois, la sensation de moiteur s'atténue.

 

Je profite d'un élargissement du chemin pour passer devant. Je commence les relances.

Le parcours traverse une route pour grimper sur un talus et tourner à gauche sur un sentier en faux plat descendant (l'ancienne voie de tram) qui permet de relancer. Cataclop! Cataclop!

 

Durant toute la montée, à chaque inflexion du dénivelé, je relancerai. 

A chaque augmentation, après 15" environs pour amortir le changement de rythme, je relancerai.

Et ça marche!

 

 

Un brin nostalgique je me rappelle mes premières courses où ma stratégie consistait à partir bon dernier, me rassurer pendant 10 à 15' avant de (doucement) remonter les concurrents... L'expérience venant on s'enhardit!

 

L'ancienne voie du tram alterne montées, faux plats, descentes. Ca roule, ça roule, un plaisir cette course!

 

On passe même dans un assez long tunnel complètement sombre, juste éclairé par des lumières au sol. 

C'est beau, rafraîchissant et un peu magique (sous réserve qu'on fasse attention où on pose ses pieds ).

 

Le théorème lu récemment sur un CR d'un kikou disant que dans un trail, on a sa place dans les 10 premiers % de la course semble assez juste... 

Après avoir passé la 2ème féminine, je double assez peu, passe la 1ère femme, puis vois au loin deux tee shirts (un noir avec deux traits verts fluo et un rouge) que je ne rattraperai jamais...

Je ne me ferai pas doubler non plus.

 

Il ne me reste donc qu'à tenir et... relancer encore et toujours. 

 

Et là, à l'approche du tremplin, le pourcentage forçant, la fatigue s'installant, ça devient difficile... 

Assez fier de moi j'invente le "1, 2, 3: Humpf!" ...

 

Mais qu'est-ce que le "1, 2, 3: Humpf!"? C'est simple, partant du constat que je n'arrivais plus à relancer sur les pentes, je relance une foulée sur trois par une poussée forte qui, littéralement, me fait pousser un "Humpff!"...

... Qu'est-ce qu'on inventerait pas, j'vou'jure... Ceci dit... Ca marche! J'arrive ainsi à reprendre progressivement de l'allure en étalant l'effort de relance...

 

 "1, 2, 3: Humpf!",  "1, 2, 3: Humpf!",  "1, 2, 3: Humpf!" 

 

Arrive enfin le replat et les bosses précédant le fameux tremplin et sa montée... Ca sent l'écurie pour qui connaît le parcours. La montée peut impressionner, mais en fait, on marche (pas le choix...).

 

La différence avec le France de Montagne est ici très net. L'année dernière, en bas de ce tremplin, on entendait la clameur de la foule, les encouragements, les cloches.

Ca vous collait des frissons d'émotion!

La, rien. Le (quasi) silence... mais bon, ne nous y trompons pas, c'est bien l'année dernière qui était exceptionnelle.

D'ailleurs, les bénévoles et badauds sur le parcours n'ont pas été avares d'encouragements!

Merci à eux! 

 

Bon... le  "1, 2, 3: Humpf!" ne suffit plus... je passe au "Pfffffffffff! Allez!!"... Entendez une très forte expiration suivi d'un auto encouragement... Pas mal non plus... Mais faire attention, à utiliser avec précaution... ça surprend un peu les spectateurs!

 

"Pfffffffffff! Allez!!", "Pfffffffffff! Allez!!", "Pfffffffffff! Allez!!", et me voilà au pied des 190 marches... Marche donc!

Une pensée pour les premiers qui, paraît-il, arrivent à gambader sur cette montée à 21%... 

 

Encore deux éprouvantes bosses ("1, 2, 3: Humpf!", "Pfffffffffff! Allez!!") et c'est (ENFIN) la bascule sur le plateau du Vercors... Epuisé, je cours mais fini les relances... Peux plus là...

 

C'est le plongeon final sur la piste de ski qui mène à l'arrivée...

Biiiip! et photo (merci ma douce)

 

 

YES! 2 minutes de gagné! Vive les relances!

 

 

Bravo à Genep (1h13'29) , Lilian (1ère participation, 1h25), Obm et tous les autres!

 

Bilan

 

Course toujours aussi belle. Bonne organisation. 

Des courses pour enfants très chouettes, un repas copieux en musique pour regarder les podiums.

 

Vivement l'année prochaine!

 

13 commentaires

Commentaire de l ignoble posté le 10-05-2009 à 22:56:00

bravo pour ta course,dans un trés beau décor,sur de superbes sentiers........un vrai bonheur.......à bientôt!

Commentaire de Génep posté le 10-05-2009 à 23:11:00

T'as bien explosé ton chrono, gare à mes fesses !
Chapeau Mooosieur :)

Commentaire de Vagabond posté le 11-05-2009 à 07:39:00

Dommage que l'on ne se soit pas croisé. Beau récit on y est vraiment! Bravo pour ta course

Commentaire de Yannael posté le 11-05-2009 à 08:44:00

Bravo pour ta course, et pour la technique du Humpf !

Commentaire de chris78 posté le 11-05-2009 à 12:06:00

Bravo pour ta course !!! Un parcours super difficile. Je me souviendrai de la technique du Humpfff et pfffff.... ca a l'air efficace !!!
Sportivement
Christine

Commentaire de CROCS-MAN posté le 11-05-2009 à 14:05:00

Quelle pêche! Bravo et merci pour ton récit.

Commentaire de ch'ti lillois d'vizille posté le 11-05-2009 à 19:36:00

Bravo pour la perf' et le récit. Pour moi c'est 1h35'18

Commentaire de agr posté le 11-05-2009 à 20:43:00

Bravo pour ta course, pat'jambes !

Belles techniques de motivation, peu importe leur originalité quand elles marchent !!

Ton récit me donne vraiment envie de faire des courses en montagne !

Bonne continuation !

agr

Commentaire de the dude posté le 12-05-2009 à 16:20:00

Bravo pour ton super chrono sur cette course très exigeante (1000m D+) sur 12 km quand même!!!

Après un très bon chrono aux 3 communes tu continues avec brio ta tournée des classiques grenobloises :-)

Tu sera

Commentaire de the dude posté le 12-05-2009 à 16:22:00

oops cliqué trop vite...

Je disais donc : tu seras a Quaix la semaine prochaine?
Si tu n'as rien de prévu et si tu ne connais pas(ce qui m'étonnerait), je ne saurais que te la recommander.

Commentaire de Nicolas_tri posté le 14-05-2009 à 16:09:00

Eh ben ! Entre toi et Genep, y'a vraiment une sacrée équipe de montagnards à CMI !! Belle montée !

Commentaire de unbretonagrenoble posté le 17-05-2009 à 22:00:00

Super course!
au plaisir de se revoir sur les courses grenobloises!
adrien

Commentaire de agnès78 posté le 20-05-2009 à 13:57:00

eh beh quelle course! et un record explosé! tip top. Merci pour ce récit et toute cette bonne humeur.
bises
agnès

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !